PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Muscle Monster

Le piège

Paris, 2012. Je viens de me séparer de mon mec. Je suis de nouveau célibataire et à la recherche de nouvelles expériences.
J’ai 28 ans, 1m70, 72 kg et je vais au sport 4,5 fois par semaine.

Je sors avec un gars depuis environ 3 mois, mais ce n’est pas encore très sérieux même si le sexe est au top. Il a 40 ans, mesure 1,73, il est black muscle/, 95 kg et bien monté (20 cm) tout va bien, mais je veux quand même profiter un peu de ma vie de célibataire.

Sur un site gay je repère un gars bodybuildé 53 ans à Rotterdam. J’ai toujours aimé les mecs matures et muscles.
Après plusieurs tentatives de contact il me répond enfin. Il est très gentil, nous nous appelons part tel plusieurs fois et finalement il m’invite chez lui.
J’invente un bobard à mon copain et je prépare mon week-end aux Pays-Bas.

Départ Samedi 31 mai 2012 arrivée 10 h – Retour dimanche 2 juin a 19 h
Je ne savais encore pas que ce week-end allait changer ma vie.

J’arrive à Rotterdam, je prends un train de banlieue et je m’arrête a Dordrecht. J’attends à la gare, comme prévue. Après 5 minutes, un mec chauve, les yeux bleus, le visage repoussant de 50 ans arrive. Il est grand, 1m88 - 112 kg tout en muscle il est impressionnant – je me suis senti ridicule à côté de lui lol.
Je monte dans son coupé Mercedes, et 5 minutes après, nous arrivons chez lui. Il habite une maison moderne très propre avec pièces a vivre au rez-de-chaussée et chambres à l’étage.
Il me dit : «Tu es pas mal»

Je ris intérieurement, je me dis qu’il n’est pas gêné de faire le difficile avec la tête de vieux qu’il a.
Il me prend le visage et approche sa bouche. Je fais un geste de recul, je résiste, sa gueule me dégoûte, mais il me force et m’embrasse – Je sens une énorme langue me remplir la gorge et je me mets à bander instantanément.
Il me donne une pilule – Je lui dit que je ne prends jamais de drogue Il me dit que si je ne suis pas d’accord je peux partir. Puis il me prend dans ses bras et me dit de ne pas avoir peur, et qu’il prendra soin de moi.
Du coup je gobe le cachet.
Il me dit d’aller à l’étage prendre une douche et de le prévenir quand je suis propre sous la douche.
Je me douche puis l’appelle et lui dit que je suis prêt.
Il arrive dans la salle de bain, il ouvre la porte de la douche et me rejoint. Il est nu de dos et me demande de lui frotter le dos.
Je lui lave le dos et je ne sais pas ce qui m’arrive, je suis très excité. Il est super musclé et je pense que la pills fait sont effet, mais comme c’était la première fois pour moi je comprends pas trop ce qui m’arrive.
Il se retourne et je vois un énorme zob, très dur, à l’horizontal, très épais, avec des grosses couilles qui pendent.
Je suis excité et en même temps très lents, je ne sais pas quoi faire. Je suis hypnotisé.

Il me porte dans la chambre dans ses bras
Il me dit :
– Je vais te baiser, tu vas te rappeler de ce jour toute ta vie !
Je me mets à rigoler pensant «pour qui il se prends celui-là

Il me crache dessus la gueule.
Puis il m’embrasse avec sa grosse langue et me doigte avec du gel. Je ne veux pas me faire baiser tout de suite, je ne sais pas si je pourrais prendre un engin pareil, mais en même temps je suis tout mou je me laisse faire.
Il est beaucoup plus fort que moi il me met sur le dos et m’enfonce son zob – J’ hurle, il me donne quelques baffes.
– Prends ça salope !

Il me défonce j’ai mal, mais je le regarde me baiser comme hypnotisé, il me ramone et décharge j’ai l’impression d’être spectateur de ma défonce.
Je suis vraiment en train de planer.
Il m’allonge par terre près d’un fauteuil de la chambre. Il s’assoit dans le fauteuil. Je ne bouge pas et je me sens faible. Il me met son gros orteil dans la bouche.
Je lèche son pied comme un fou, j’ai l’impression que c’est la meilleure chose au monde.
Il se lève, se met au-dessus de moi, je le regarde, j’ai l’impression que c’est le mec le plus grand et le plus musclé du monde.
Il me relève. J’arrive à peine à me tenir sur mes jambes.
Il me pousse devant le miroir de la chambre, nous sommes tous les deux devant le miroir.
il dit : “Regarde”
Je regarde le miroir en même temps que je touche Anton. Il pose, il se regarde dans le miroir, sa bite se tend.
Il est très autoritaire, me dirige tout le temps.
- regarde dans le miroir, regarde-moi dans les yeux, baisse les yeux, lèche mes biceps»

Je suis bien, je me sens en sécurité j’obéis, je n’ai pas besoin de penser. Je me laisse aller, j’ai envie de faire tout ce qu’il veut, de le suivre, d’être avec lui.
Il est de nouveau excité.
Il m’allonge sur le lit, me baise de nouveau. Je suis sur le ventre sur le lit. Il est sur mon dos. J’ai le cul complètement ouvert, il éjacule en moi, mais ne sors pas de mon trou. Je veux bouger, me retourner, l’embrasser.
– Ne bouge pas, ne bouge pas
Je sens comme un jet d’eau dans mon trou.
Je ne comprends pas ce que c’est.
Je lui demande ce qu’il fait
il me dit :
«Je pisse dans ton trou, je marque mon territoire»
J’ai son foutre et sa pisse dans mon cul.
Il s’avachit sur moi, je peux plus respirer. Il se tourne, s’allonge à côté de moi, je l’embrasse.
«T’es ma pute»
Je l’embrasse partout
Nous nous endormons... il est environ 15 h

À un moment, je me réveille il me baise de nouveau j’ai l’impression d’être a moitie endormi. Il décharge de nouveau dans mon cul. Je touche mon trou, il est super ouvert ruiné, béant.
Nous dormons encore.
J’ai l’impression d’avoir beaucoup dormi, mais quand je me réveille il n’est que 17 h. Je le vois sortir de la chambre. Je lui dit :
– Tu vas où
– Je descends je dois manger, reste ici
– Non ! Je veux aller avec toi en bas s’il te plait
– Non ! Tu restes ici»

Je commence à pleurer, je le supplie de ne pas me laisser seul, je ne sais pas ce qui m’arrive, je ne suis pas du tout comme ça d’habitude.
Je le supplie de me laisser descendre avec lui.
Nous descendons, il se fait plusieurs sandwichs. Il se met à table, il est assis, ne bouge pas m’ignore,
moi je ne sais pas pourquoi, mais je me mets sous la table, à ses pieds, je baise ses jambes, ses pieds,
Il dit «arrête»
Mais je continue, j’ai besoin de l’embrasser partout.
Il dit : «arrête putain» et il me balance un coup de pied.
Je me relève, je vais vers lui, je m’assois sur une chaise très proche de lui. Il mange, mais j’embrasse son visage partout. Il ne bouge pas, ne me regarde pas.
Lui «putain, t’es lourd et encore super high»
Il a fini de manger, va vers l’ordinateur, je vois qu’il veut être seul, mais j’ai comme une obsession pour lui. J’ai besoin de l’avoir proche de moi.
Je vais vers lui, je le suis.
Il me demande d’aller dans la chambre, mais je veux rester avec lui, je le supplie.
Il me dit de me mettre sous le bureau et rester là tranquillement
J’obéis, je suis sous le bureau super content d’être avec lui, je lui baise les pieds, je suis extrêmement excité.
J’ai l’impression que ce moment dure des heures
Nous allons ensuite nous coucher.

Je me réveille le lendemain matin – Je suis de nouveau normal conscient. Je vois Anton en train de dormir et tout d’un coup tout me revient.....
J’ai super honte de ce que j’ai fait, de mon comportement, de m’être humilie, de m’être soumis.
Il est 7 heures du matin.
Je regarde Anton, son visage. Il a un an de plus que mon père, et son visage est très moche... En même, je regarde son corps, il est très musclé et son sexe est le plus gros que j’ai jamais vu.
Je reste dans le lit 1 heure puis je vais me doucher. Mon cul est plein de jus. Quand je reviens Anton est réveillé et veux m’embrasser, mais son visage de vieux me dégoûte.
Je commence à réaliser ce que j’ai fait et je ne me sens pas à l’aise. Toute la matinée il y a comme un malaise....Anton me suggère donc de partir......Je ne peux pas rester ici, je n’assume pas...

De retour a Paris, au fil des jours je me rends compte de l’extase que j’ai pu ressentir avec Anton, mais en même temps a chaque fois que je pense a lui j’ai un sentiment de dégoût.....Je ne comprends pas pourquoi je suis attiré par un vieux.
Je le recontacte via messagerie instantanée.....Il ne me répond pas. Je pense de plus en plus à lui. Après une semaine il devient une obsession pour moi, je me branle tout le temps en pensant a lui... Je le harcèle de messages, finalement après 8 jours, il me répond.
– Alors t’es en manque ?
– Oui je pense tout le temps à toi
– C’est normal, une fois que je baise un mec, il devient addict
– Pourquoi tu ne me répondais pas ?
– Parce que tu dois réaliser que ton comportement le dernier jour où tu étais chez moi ne doit jamais se reproduire… sinon tu vas le regretter…
– Excuse-moi
– Tu dis ça, car t’es en manque ta dépendance va être de plus en plus forte pour moi....Je sais exactement ce qu’il va t’arriver... C’est toujours la même chose. Je suis sur que ton cul est déjà en manque de ma bite et que tu n’arrêtes pas de penser à mes muscles lol. Je sais que je ne suis pas beau et que j’ai plus de 50 ans, mais j’ai une énorme bite, et suis super musclé.
Je demande à pouvoir le revoir, mais il n’est pas intéressé.

Dépendance

Ma relation avec mon copain devient de plus en plus sérieuse, nous nous installons ensemble et je le présente à mes parents. J’aime ses muscles et admire son appétit sexuel. Il me baise presque tous les jours. Cela m’épuise tellement que certaines fois j’invite d’autres passifs pour venir m’aider......Mon copain est la seule personne qui m’excite avec Anton.
Je pense toujours et de plus en plus souvent à Anton. Je déteste la sensation de dépendance, mais en même temps il m’excite énormément. Je rêve de ses muscles et des son énorme bite.
J’échange régulièrement avec Anton. Il me répète qu’il m’avait prévenu que je deviendrais complètement accro. Je veux aller le voir, mais je vis avec mon copain donc je reste sage.
Après environs trois mois mon copain s’absente un week-end pour aller voir sa famille. Je prends un billet de train pour Rotterdam. Cette fois il n’est pas venu me chercher à la gare.

J’arrive chez Anton le vendredi soir vers 20 h. Il ouvre la porte. Il est en peignoir. Il parait plus massif qu’avant.
Lui – «Bonjour»
Moi – «Bonjour Anton»
J’entre, il referme la porte.
Je bande déjà
– Je suis excité et heureux et en même temps fige.
– Faut que je te dise, tu dois être partie samedi soir, car j’ai un vrai mec qui vient se faire défoncer.
Je suis déçu, je regarde par terre
– Tu veux partir
– Non, non
– Alors bouge – suis-moi

Nous montons à l’étage dans sa chambre
Je m’assois sur le rebord du lit en face de lui.
Il sourit, me dit de boire un verre qui est sur le bureau et de prendre la pilule.
Je m’exécute. Je suis debout près du bureau, nous parlons.
– T’es content d’être ici ?
– Oui je voulais absolument te revoir
Je me déshabille.
Il me dit : Tu as fait un peu de muscu, je vois, c’est bien
Je n’arrive pas à m’arrêter de l’observer, je le trouve plus massif.
Il est dans le fauteuil, les jambes écartées, ma tête entre ses deux pieds. Il penche sa tête pour me parler.

– Baise mes pieds
Je suis super excité, j’ai l’impression que ce sont les plus beaux pieds du monde.
– T’aimes ça lécher les pieds !
– Non jamais, normalement je déteste ça !
– Et ma gueule....Elle te dégoûte ?
– Non plus maintenant
– Elle te dégoûte, mais t’es trop en manque tu ferais n’importe quoi pour me satisfaire
Il sourit… Il se lève, met une jambe de chaque cote de mon corps,
d’où je suis il parait énorme.
Il se baisse, je vois sa bite s’approcher.
J’ouvre la bouche. Je meurs d’envie de lécher son pieu.
Mais il s’avance un peu et s’assoit sur ma gueule
Je suis surpris, mais je suis excité, il se frotte contre ma gueule.
Lui «Lèche, salope. Sens mon cul, lèche mon cul.
Puis il s’assoit complètement, je n’arrive plus à respirer, je suffoque, puis il se lève en me souriant.
Il me tire sur le sol. Il est debout. Je suis à genoux devant lui.

Il me met sa bite dans ma bouche. Des va-et-vient, doucement, puis plus rapide, sa bite grossie, je n’arrive plus a la faire rentrer dans ma bouche. Il prend ma tète dans avec ses mains et me défonce la gueule avec sa bite. Il me met à quatre pattes par terre. Je sens son pieu entrer en moi. Ses couilles frappent mon cul. Il me défonce et éjacule en moi.
Je suis content, je me sens bien. Je me retourne, je suis sur le dos, il est debout en il se regarde dans le miroir sa queue redevient raide directement....Il me soulève et me jette sur le lit. Je suis sur le dos, il se met dessus moi et m enfonce sa bite dans le cul, je cris il me dit :
– Tais-toi salope car tu sais que tu aimes ça. C’est pour ça que tu es revenu.
Puis il me crache dessus !
Je le regarde, je suis très excité, je sens mon cul s’ouvrir devenir affamé.
Il accélère et me jute encore dans le cul.
Il est 3 heures du matin, nous nous endormons.

Je rentre à Paris, cette fois je sais que ça va être dur. Je retrouve mon copain. Tout se passe bien, mais je suis en manque, je pense à Anton tout le temps.
Je lui envoie des tas de messages, mais il répond une fois sur 10.
Puis il m’annonce qu’il ira à une soirée gay, a Bruxelles “La démence” en octobre.
Du coup je m’arrange pour proposer à mon copain d’aller à cette soirée. Il est d’accord, du coup je resserve les billets de train, l’Hôtel et achète les billets pour la soirée.

Bruxelles

Nous sommes à “la démence” dans le dark-room. Je suis avec mon mec et je repère Anton avec deux autres gars super musclés, compacts.
Anton est encore plus massif que la dernière fois que je l’ai vu il doit faire près de 125 kg maintenant.
Je montre Anton à mon mec (qui ne le connait pas) même si je sais que ne s’est pas son style de mec. Il me dit qu’il ne l’attire pas (trop gros, trop vieux), mais par contre il est super attiré par les deux mecs qui sont avec Anton. Du coup, il me laisse en plan et il s’approche, mais les deux mecs ne se laissent pas faire. Mon mec sort son gros sexe et re essaye, mais rien y fait les deux mecs ne bougent pas et restent accroches a Anton.
Anton s’approche de mon copain et lui dit que si ça le tente nous pouvons aller à son hôtel.
Mon mec me demande mon avis et j’accepte.
Nous prenons deux taxis. À l’hôtel. Nous entrons dans une suite qui comprend une première salle de réception et deux chambres.
Anton nous propose de la drogue, je suis le seul a ne rien prendre.....

Sur ordre d’Anton, les deux mecs se font défoncer par mon mec pendant qu’Anton m’ouvre le cul.....
Au bout d’un moment, mon mec ne se sent pas bien et il me demande à ce que nous partions, mais je suis en pleine action....Soudain Anton arrête de me baiser et me balance par terre.
Il va dans la salle de bain avec mon mec. Anton joue le bon samaritain, le prend dans ces bras lui dit qu’avec lui tout ira bien que c’est juste la drogue.
Quand il reviennent je reconnais plus mon mec. Il fait tout ce qu’Anton lui demande.
Mon mec me défonce, puis un des deux mecs.
Anton et mon mec sont devant le miroir.
Mon mec est super sexy (40 ans – 1,73 – black muscle/beefy 95 kg, bien monte 20 cm* 5), mais Anton est géant, il vient d’un autre monde lol (53 ans, 1m83, bodybuilder 125kg). Il est plus grand, plus massif, et a des boules et une bite (23*7) énormes.
Anton demande à mon mec de s’agenouiller. Mon mec est toujours actif et super dominant c’est pourquoi quand je le vois s’agenouiller devant Anton je suis très surpris.

Et puis il s’approche de mon mec et lui dit
– Je vais te baiser
Mon mec essaye de se débattre, mais Anton beaucoup plus puissant le retourne sur le lit, le doigte avec ses gros doigts, le lubrifie, lui crache à la gueule, et finalement enfonce son zob dans le trou vierge de mon mec.
Il hurle, il crie. Puis se calme, il ne dit plus rien.
Anton sourit... Il semble fier de lui même.
Je profite de cette accalmie pour proposer à mon mec de partir. Sur le chemin du retour à notre Hôtel mon copain ne parle pas....Je lui demande si ça va....C’est la première fois qu’il se fait prendre....Pas de réponse... Il me dit juste :
– Quand je n’allais pas bien ce n’est pas toi qui m’as aidé, c’est Anton...

Nous terminons le weekend et retournons à Paris.

Nous sommes au mois de janvier. Cela fait bientôt deux mois que nous sommes revenues de Bruxelles. Même si j’ai essayé d’aborder le sujet mon mec n’a jamais voulu re parler de ce qu’il s’était passé.
De mon côté, je suis un peu surpris de ce qu’il c’est passé, mais surtout je pense à Anton, tout le temps, c’est de pire en pire.
Du coup je dis à mon copain que je dois aller en quelques jours chez mes parents.
Je demande à Anton si je peux venir. Après plusieurs messages sans réponses, il me dit que oui, mais me prévient qu’il ne sera pas seul tout le week-end.
Je prends mes billets pour partir le vendredi soir jusqu’au dimanche.

Le retournement

J’arrive le vendredi soir Anton m’ouvre la porte. Il est en peignoir, Il est énorme. Je lui fais remarque, il me dit qu’il fait maintenant 129kg.Lol.

Je vois de l’action au loin dans le salon
Je n’en crois pas mes yeux, c’est mon copain…
Il est en train de baiser deux mecs dans la chambre d’Anton.
Anton demande à mon mec de venir.
Il arrive
Il dit “Surprise” et m’embrasse avant d’embrasser Anton.
Je lui dis : Mais qu’est ce que tu fais là ?
– Comme toi je viens pour m’éclater. Tu crois pas que tu es tout seul à vouloir t’amuser ?
Anton – “alors tu rentres ou tu restes dehors”

Je rentre. Anton ferme la porte et ils montent tous les deux a l’étage.
Je pose mes affaires et je monte rapidement les rejoindre.
Anton soulève mon mec. C’est impressionnant. Mon copain fait plus de 100 kg, mais Anton le soulève facilement. Mon copain a ses mains autour du cou d’Anton et ses cuisses autour de sa taille, ils s’embrassent. Anton est debout adossé contre le mur. Je vois mon mec de dos. Son cul énorme s’ouvre et la bite d’Anton rentre doucement dans son trou. Petit à petit tout son pieu est dans mon mec. Ils s’embrassent en même temps qu’ils baisent. Des va-et-vient de plus en plus rapides et Anton éjacule dans mon mec.
Anton toujours en train de porter mon mec s’approche du lit et allonge mon mec sur le dos. Anton reprend son va-et-vient pendant environ 10 minutes et il éjacule encore dans mon mec.
Anton : Ton mec c’est un pro il se donne vraiment, et il m’obéit bien.
Anton me demande de m’allonger par terre. Je suis allongé sur le dos.
Anton me demande si je veux son sperme, je dis oui.
Il demande à mon mec de s’approcher. Mon mec est debout au-dessus de moi avec un pied de chaque côte de mon corps. Il se baisse pour me donner une petite gifle puis un autre avant de me cracher a la gueule.
Il dit – “T’es rien qu’une pauvre merde. Je vais t’exploser mon chéri”.
Il se retourne, s’accroupit sur mon visage et il m’écrase la tète avec son cul. J’étouffe. Il se relève un peu et décharge le sperme d’Anton sur ma gueule. Je bande, je me sens humilié, mais je bande.
Anton à mon mec “défonce-le”
mon mec se retourne. Sa grosse bite est raide. Il me soulève me jette sur le lit.
Anton – “baffe-le”
Mon mec me met une grosse baffe
Anton “encore soumet le bien”
Mon mec me met des grosses claques je suis sonne.
Anton “C’est ça, maintenant baise-le”
Mon mec me pénètre, me baise j’ai le cul serre qui s’ouvre petit à petit
Anton “crache-lui à la gueule”
Mon mec m envoie des gros crachats
Il accélère.
Anton “gicle-lui à la gueule.”
Mon mec sort de mon trou et balance son jus sur ma gueule
Ils sourient tous les deux, Anton embrasse mon mec.

Anton – “Je t’avais dit que tu allais en baver avec moi. Maintenant je veux plus te voir aujourd’hui tu dois partir”.
Moi “Tu me mets a la porte ?”
Anton “Oui j’ai plus envie de voir ta gueule.”
Je me jette a ses pieds, je le supplie de me laisser rester
Anton – “t’as pas compris ? Je veux pas voir ta gueule.”
Anton à mon mec – “Débarrasse-moi de lui, mets-le dehors.”

Je m’accroche au pied d’Anton le suppliant de me laisser rester.
Mon mec s’approche.
Il prend mon visage dans sa main “T’as pas compris ? Anton ne veut pas te voir !”
Je m’accroche, mon mec me balance un gros coup de pied puis me soulève, me tire dans les escaliers, une fois en bas il ouvre la porte, me balance un crachat dans la gueule et referme la porte…

Elmarginal

elmarginal@yahoo.com

Autres histoires de l'auteur : Muscle Monster - Mon fils et son gars - Just

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)