PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Lobotomisé par les rebeux

Salut à tous, je dédie cette histoire à un mec que je connais via le web et à son boss : Karim. Cette histoire est un rêve fantasmatique, vous n'aurez pas de mal à vous en rendre compte :-) !

Cela fait très très longtemps que j'admire les rebeux, moi Florent, qui n'ai pourtant pas le physique d'une crevette, 27a 180 80, mais par contre bien le mental d'un soumis. Avec un simulacre d'intelligence, je traînais depuis longtemps sur des sites gay (le visiochat ma-queue par exemple) à la recherche du secret des rebeux, pourquoi m'attirent-ils tellement, qu'ont-ils de plus sexuellement que quiconque pour que j'ai tellement envie d'être à leurs pieds... En fonction des expériences des gens, de ce qu'ils ont pu observer ou vivre. Le plus souvent ce sont les passifs qui répondent, et il m'est arrivé de tomber sur des actifs, qui pour seule réponse me proposaient de le vivre en vrai, c'est toujours mieux que de se poser tant de questions.

Cet actif qui a réussi à me convaincre s'appelait Ali, bien foutu, 1,90m , 95kg de muscles, et 33 ans dont bientôt 20 d'activité sexuelle à son actif. Il me raconte qu'il est dominateur et qu'il aime ça, avec de bons gros besoins sexuels. Il ne l'explique pas, "c'est comme ça c'est tout" me dit-il. Evidemment comme tous les rebeux il me parle de son zboub : 21 par 6, gigantesque pour moi, normal pour lui. Normalement je ne me laisse jamais convaincre comme ça, mais inexplicablement j'ai cédé, il m'a décidé à le rejoindre chez lui. Le temps de me préparer, 1h30 de route, je partais en week-end ce vendredi après-midi dans le 94, pour moi petit provincial c'est un voyage, et la découverte de Valenton est un peu un choc.

Arrivé à son adresse, j'ai le plaisir de découvrir que ce n'est pas un grand immeuble mais une maison individuelle, me voilà encore plus enchanté. Je sonne, et découvre Ali, grand, beau, magnifique, crâne rasé, les yeux marron, le regard perçant mais le sourire aux lèvres, un sex appeal du tonnerre ! Il m'ouvre la porte habillé en marcel bien humide, short et baskets :

- Salut, Florent je présume :-) ?
- Salut Ali, oui c'est bien ça.
- Entre, dsl je t'attendais pas si tôt j'étais à faire ma gym, j'te fais visiter ?

Il me montre le rez-de-chaussée, bien tenu, une bonne odeur semble provenir de la cuisine, bien loin de ce que je me faisais l'image d'un baisodrome puant et hygiéniquement douteux. D'enchanté je passe à encensé :-) ! Il a même sa salle de gym et une chambre d'amis dans laquelle il me propose de m'installer pendant qu'il va à l'étage prendre sa douche. Bizarrement j'aurais préféré qu'il n'aille pas prendre sa douche si vite. Mes affaires déballées en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, j'entends le bruit de l'eau qui coule.

Déjà beau habillé, je décide d'aller discrètement le matter, pour accéder à sa salle de bains il fallait passer par sa chambre, sur le chemin, à tâtons pour ne pas faire de bruit, je tombe sur ses affaires par terre, son caleçon fraîchement porté. Inévitablement je le porte au nez pour en respirer l'odeur. Un parfum envoûtant et fort, que j'inspire à pleins poumons. Je pige de suite que la domination du rebeu commence déjà par l'olfactif ^^. Comme transporté par cette odeur de mâle débordant de testostérone je ne cesse de m’enivrer dans ce sous-vêtement.

- Alors, on fait déjà sa salope ?
- Euh, Ali, je...
Il me prend le visage entre ses 2 mains mouillées. Je sens une force athlétique dans ses mains, il me parle d'une voix aiguë et, je le sens, avec retenue.
- Nan mais tkt c'est flatteur p'tite lope. Par contre on rentre pas dans ma chambre comme ça. C'est qui ici le boss ?
- Euh, c'est toi.
Première petite claque qu'Ali m'inflige, il me regarde droit dans les yeux, et m'intimide énormément. J'ai toujours ses mains sur mes joues.
- C'est bien ma chienne, je vois que t'es pas bête, tu piges vite, maintenant que je vois que tu aimes sniffer, tu vas sniffer, ne bouge pas je reviens.

Tellement sous le choc de ce face à face c'est à peine si j'ose respirer. J'entends ses pas revenir vers moi, il me colle son caleçon sur la bouche et le nez, et m'entoure avec du scotch pour faire tenir le caleçon. Derrière moi, il me parle abruptement.
- Tu voulais sniffer ? T'es content là de sniffer p'tite merde ?
Je hoche la tête en signe d'approbation, pas bien fier là.
- Maintenant tu gardes ça jusqu'au dîner. Va dresser la table.
Je descend comme télécommandé par Ali, et prépare la table pour 2, c'est là qu'on sonne à la porte. Ne sachant quoi faire je reste figé. Je vois Ali descendre en caleçon propre et en t-shirt, il me dit de ne pas bouger. J'espère qu'avec mon caleçon sur la tronche on ne va pas ainsi me surprendre.

- Yeaah Ali comment va mon pote !
- Yo Samir génial t'arrive tôt.
- Yep ma dernière course n'était pas loin !
- Rentre rentre.

Je vois débarquer un molosse, 1,95m à vue de nez, un peu plus baraqué encore qu'Ali, je dirais donc 110kg. Il semble avoir dans les mêmes âges que lui. Habillé en jogging, je crois deviner une protubérance entre ses cuisses.

- Salut toi, me lance-t-il de loin avec assez peu de considération.
Evidemment la bouche toujours dans le caleçon, dont l'odeur me pénètre toujours les naseaux, je ne répond rien. Ali ne me présente pas à son ami, la situation me semble ahurissante.

Les 2 camarades s'installent à table, je ne bouge toujours pas, par contre Ali voit mon regard interrogatif. Il me retire le scotch et le caleçon.

- Je te présente Samir, un pote d'enfance, on fait plein de choses ensemble.
Je vois Samir me faire un clin d'oeil avec un sourire irrésistible, mais avec un brin de perversion j'ai l'impression.

- Ah mince je t'avais pas dit qu'on serait 3.
- Oh tkt Ali j'ai prévu ce qu'il faut, y'a même pas besoin de couverts et c'est déjà prêt !
- Eh ben voilà tout est arrangé. Je reviens.

Je me retrouve seul avec Samir assis à table et moi debout comme une cruche.

- Ben reste pas là, tu peux t'asseoir hein :-) !
- Euh je sais pas, faut peut-être mieux que je demande à Ali avant.
- Oh ben tkt il va pas te manger hein ! Allez viens !
Je me dis que Samir doit mal connaître son pote c'est pas possible. Je m'installe malgré tout.

- Par contre, tu foutais quoi avec un caleçon à Ali sur la figure mdr ?
Pour seule réponse Samir a dû voir mon visage virer à l'écarlate. Un blanc s'installe rapidement alors qu'Ali revient avec des bières.

- Aaah yep Ali merci par cette chaleur c'est impec' !
Pas de bière servie pour moi. Ils se mettent à discuter de banalités pendant un moment comme si je n'étais pas là puis finissent par dîner. C'est là qu'Ali demande à Samir :

- T'as ce qu'il faut Samir du coup tu disais pour Florent ?
- Ah oui exact, tiens Florent le menu est par ici.
Mes yeux auraient pu quitter leurs orbites je crois bien, pendant que Samir me désigne son entrejambe. Je regarde Ali stupéfait, celui-ci me répond :

- Ah ben si Samir dit qu'il a ce qu'il faut, je lui fais entièrement confiance.
- Allez viens Florent tkt, vu comme je t'ai vu tout à l'heure tu vas bien aimer, ça a le même fumet, bien au chaud.
Je reste bloqué ne sachant que faire, même pas 3 secondes que Samir a décidé pour moi. Je me retrouve la tête entre ses mains et le corps sous la table, le visage plaqué contre son entrejambe...

Flo_rent

florent.trip3@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Lobotomisé par les rebeux

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

17/01 : 15 Nouvelles

Ibrahim le Camerounais Gregmrs
Urgence médicale Luk Alexandre
Premier contact avec deux daddies Chopassif
Mon meilleur ami Jeff
Intermittent de l’esclavage ? Jh30du11
Sévèrement déglingué James
Je (me) décoince (avec) mes amis Pititgayy
À dispo à l’hôtel Teteur69
Suprême Mathieu - SM JulienW
Baver sur un pote BearBen
Tea time rue Vivienne Lane
A quoi servent les muscles Julian
Le voisin de l'immeuble Nicolas 89
Le voisin de l'immeuble -02 Nicolas 89
1ere fois Hombre50

La suite... 5 épisodes

La grosse bite de mon beauf -07 Ghost writer
Pisse and Love -09 Yan
Chambres à louer -14 Jeanmarc
Chaude soirée -03 Red
Ma vie de lope exhib -04 Lopexhib
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)