PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Il était temps !

Préambule :

Ce récit va vous paraître pour le moins incongru, si ce n'est impossible. Tout au long de ma vie, je me suis défini comme homosexuel. Mes premiers émois devant les films classés X de la quatrième chaine ne se dirigeaient jamais que vers les acteurs - quant bien même ils se trouvaient aux prises avec des actrices chevronnées. Petit à petit, j'ai appris dans mon imaginaire à substituer ma plastique à celles de ces poupées gonflées. Non, je ne serai jamais Rocco ou ses compères qui parcouraient les scenarii!

Né avant l'aire d'internet, je n'avais d'autre ressource que celle que je viens de citer. Bien heureusement, la société ayant quelque peu progressé au fil du temps, la chaine précitée finit par proposer une fois l'an une soirée gay que j'enregistrais chaque fois sans que mes parents s'en aperçoivent - au bonheur du magnétoscope à programmation. Non que mes parents soient le moins du monde homophobes, mais nul ne souhaite que ces dits parents tombent sur leur source d'onanisme. Dès lors, j'ai entériné mon pressentiment de sexualité. Pour autant j'ai toujours nourri tant et tant de complexes face aux canons de beautés qui m'étaient proposés (imposés?) que tout au long de mon adolescence et de mes jeunes années d'adultes je n'ai jamais vraiment tenté quoi que ce soit avec les hommes qui me séduisaient. Ce n'est pas tout à fait vrai et je vous raconterai ultérieurement les quelques aventures que j'ai vécu sur cette période si tant est que cette première histoire vous plaise.

Tout cela pour pour vous dire qu'au fil de mes traversées du désert sentimentales - et donc sexuelles, l'un allant rarement sans l'autre chez moi - j'ai fini au fil du temps par me redéfinir comme asexué. Cela ne m'empêchait naturellement pas de me nourrir de films trouvés sur le net ainsi que de récits découverts entre autres sur ce site. Cette histoire va vous sembler d'autant plus navrante que pendant tout ce temps je n'étais aucunement exilé dans une province qui ne m'aurait proposé la moindre alternative. Non, j'ai bel et bien vécu les trente-six premières années de ma vie dans une ville jouxtant notre capitale. Non, je n'y ai probablement pas mis énormément du mien.

Mais tout vient à point à qui sait attendre. C'est à quelques jours de mon exil breton (choisi) que j'ai réalisé un grand pan de mes fantasmes...

Mercredi 6 Septembre 2017

Après des années de stagnations personnelle et professionnelle, j'ai fini par prendre le taureau par les cornes. Dans quatre jours je quitte ma charmante ville bobo de Montreuil pour découvrir une autre forme de bien être dans le Finistère. Tout s'est joué très rapidement. J'ai postulé pour mon nouvel emploi il y a un mois, j'ai passé mon entretien le week-end du 15 aout; j'étais embauché dans la foulée... Résultat, tout en étant toujours en poste il ne me reste plus guère que quatre jours pour empaqueter toute ma vie sur mon peu de temps libre! Vaille que vaille je remplis des cartons jusque tard le soir. En bon citadin que je suis, je passe des commandes sur des sites de restauration et de spiritueux pour me faire tenir jusque tard.

C'est lors de la récupération de mon pack de vingt bières que je croise le regard d'un mec qui remonte vers son foyer. Je viens tout juste d'allumer une cigarette et il saute sur l'occasion pour venir à ma rencontre. De prime abord il ne paye pas de mine, mais vous l'aurez compris je ne suis pas du genre à faire le tri. D'autant plus qu'ayant vécu toute ma vie dans une ville super cosmopolite, je n'ai eu de cesse de nourrir des fantasmes concernant toutes les ethnies que je croisais. Il est africain - son accent me le dit - mesure quelques centimètres de plus que moi et il est très entreprenant. Qui plus est, il est borgne. C'est bête à dire, mais ça lui ajoute un petit degré d'imperfection que j'apprécie - surtout que cela me dédouane de mes complexes.

Non, je ne suis pas immonde malgré ce que j'ai pu faire croire jusqu'à présent. Simplement, je n'ai jamais été sportif de toute ma vie et j'ai connu une calvitie prématurée. Cela suffit à se dévaluer. A côté de ça, j'ai toujours eu l'atout de mes rondeurs au rang desquelles je peux citer un cul bien rond qui a su attirer les regards de tout temps.

Manifestement c'est ce que mon partenaire d'un soir a remarqué en premier lieu chez moi. Il ne s'embarrasse pas de préambule et me demande tout de go si je veux baiser. Et là - étrangement - je ne me pose même pas de question et l'embrasse à pleine bouche tout en l'attirant dans mon appartement. Il m'aura fallu de telles circonstances pour enfin vivre un lâcher prise. Nous nous déshabillons l'un l'autre à la vitesse de l'éclair. Ses fringues n'étaient pas flatteuses. Loin d'être un Superman, il en est tout de même un pour moi. Il est très bien gaulé sans excès. Simplement musclé et réconfortant. Et encore c'est passer outre son sexe. J'aurais voulu croire le contraire, mais il me prouve que ce n'est pas une légende. Sa bite est simplement énorme.

Pour moi qui suis pour ainsi dire re-puceau - cela fait bien deux ans que je n'ai pas couché avec un homme - cette verge semble insurmontable. Il ne s'en préoccupe pas. Ses baisers m'anesthésient, il me palpe les fesses et la rondelle. Je suis manifestement à son goût.

Je fais de mon mieux pour renouer avec mon plaisir de la fellation. C'est là que je comprend que malgré mes amants black passés je n'ai jamais connu un tel calibre. Son gland et les deux-trois centimètres qui suivent suffisent à me remplir l'oesophage... Je voudrais tellement mieux faire et je m'applique jusqu'à engouffrer la moitié de son chibre. Rien n'y fera, je ne saurais aller plus loin et il le comprend même s'il tente des manoeuvres à deux mains sur mon crane. Pour autant, je lui procure du plaisir. Il n'a de cesse de grogner et son précum coule à flot.

Le plus dur reste à venir. J'en ai tant envie et lui aussi. Et c'est là que la magie opère. Je comprend que je n'ai jusqu'à présent eu affaire qu'à des égoïstes de l'amour. Ce mec que je ne connais que depuis une demi-heure me prodigue le plus long et plus bel anulingus qu'il m'ait jamais été permis de connaître. Ce qui paraissait comme une corvée pré-pénétration même pour mes meilleurs amants précédents semble tomber sous le sens pour lui. Jamais je n'avais tant ressenti cette chaleur remontant mon colon et il parvient ainsi à échauffer ma rondelle et mes reins. Et comme quoi j'avais vraiment du le séduire avec cette partie de mon anatomie, il n'est pas avare de ses efforts: sa langue épaisse et gourmande ne se lasse de me tirer des gémissements.

Quelques minutes plus tard, il réclame sa récompense et contre toute attente je ne ressentirai pas autant de douleur que je le pensais à l'initiale en voyant son sexe. Naturellement, il ne passera pas du premier coup et me fera passer par plusieurs positions pour arriver à ses fins mais il y arrivera... et là, je peux vous dire que mes années de célibat auront valu le coup d'attendre. C'est une vrai re-première fois qu'il m'offre et ce quasi sans douleur. Il sait y faire. Me pénètre doucement puis me chevauche et accélère. Il est tout bonnement impressionnant, il sait varier les rythmes en fonction du plaisir de son partenaire tout en prenant le sien. Il fait régulièrement tilt sur ma prostate ce qui me vaut d'éjaculer sans me toucher à deux reprises... car naturellement il sait durer sur la longueur. Histoire de marquer le coup, il finira par un assaut bravache - me secouant telle une marionette, je ne maîtrise plus rien et suis épuisé.

Naturellement, cela ne constitue que la première partie de ma redécouverte sexuelle. Laissez-moi savoir si la suite vous intéresse.

Nynyon

abadienyny@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Il était temps !

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)