NEWS :

17 Fév.

51 Histoires

24 Fév.

134 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Mon coach sous la douche

Salut, je m'appelle Nicolas, j'ai 21 ans, et plutôt bien bâti grâce au handball que je pratique assidument depuis un peu plus de 10 ans.

Le mardi soir nous faisons souvent des entrainements techniques, beaucoup de cardio, et nous en ressortons généralement en sueur, épuisé direction les douches pour évacuer tout ça !

Les douches du club sont communes comme dans la plupart des clubs de sport, c'est l'occasion se de se défouler, de se délasser, mais aussi pour les gars comme moi de mater mes coéquipiers comme Romain que je trouve hyper sexy, évidemment il n'en sait rien.

Pas toujours évident de cacher mes ardeurs quand je le vois en face de moi retirer son t-shirt laissant apparaitre son torse musclé, ses abdos dessinés qui descendent jusque sous son short.
Et encore plus lorsqu'il retire son short et que son boxer tombe avec à ses pieds, dévoilant ses superbes fesses musclées. La magie opère encore plus lorsqu'il se retourne direction les douches, exhibant devant moi son sexe plutôt large, lourd, posé sur ses couilles qui tombent, son gland légèrement décalotté, il me fait grave bander !
Je dois parfois attendre quelques minutes avant de les rejoindre sous la douche, et il m’est déjà arrivé qu'on me titille sur mes demi-molles... Je prétends toujours que c'est l'effet de l'eau chaude et jusqu'à présent aucun de mes potes n'a osé dire le contraire. 

Mais ce mardi sur ordre de notre entraineur, c'est à mon tour de ranger le matériel, les différents plots utilisés pour l'entrainement, etc. Aymeric, a longtemps fait partie de l'équipe de France de handball, il a maintenant dans les 40 ans et entraine plusieurs clubs. Il est directif, sûr de lui, dégage une aura, une virilité qui ne me laisse pas toujours indifférent. Sans compter qu'il a l'air bien gaulé si j'en crois ses t-shirts moulants. Mais bon à ce niveau-là rien de plus c'est mon entraineur.

20 bonnes minutes déjà que je range, j'ai presque terminé et je vois déjà les autres sortir des vestiaires. Je suis assez déçu d'avoir manqué le spectacle de la douche collective, de mes potes se déshabillant, de l'eau qui ruissèle sur leur corps musclé et pas que !
J'accélère donc, j'informe mon coach que c'est bon et il me dit que je peux aller à la douche.
Malheureusement quand j'arrive je m'aperçois que les douches sont déjà vides et ne qu’il ne reste que David et Arthur qui sont en train de mettre leurs chaussures... En 3 min on se serre la main et on se dit à vendredi, le vestiaire est vide.

Pas grave, j'ai très vite une idée pour profiter de la situation, car j'ai toujours fantasmé sur le fait de me branler dans les douches communes de mon club. Je me déshabille en deux deux et cours sous la douche, l'eau chaude fait du bien à mes muscles endoloris par l'entrainement et je commence à me détendre en pensant à Romain, l'imaginant sous la douche à côté de moi.
Je pourrais le voir se savonner, passer se mains sur son corps musclé, prendre son sexe en main et le laver, le laissant retomber lourdement sur ses couilles rasées. Si sexy, je glisse les mains vers mon entrejambe, ma bite est déjà bien dure, je me décalotte doucement pour faire monter le désir. Je pose ma main gauche contre le mur et ma main droite coulisse sur ma bite bien tendue, m'extirpant de petits gémissements...humm

Soudain, j'entends une autre douche couler, j'ouvre les yeux et je vois Aymeric mon coach qui me regarde et me dit :

"Il n'y a plus d'eau chaude dans les vestiaires des coachs, ça ne t'embête pas"

Ni une ni deux je reprends mes esprits et tente maladroitement de cacher mon sexe à ses yeux. Difficile de cacher 18 cm comme ça.

Je vois Aymeric esquisser un sourire pendant que je rougis de honte.

"Tu n’en fais pas c'est bien naturel a ton âge et j'en ai vu d'autres mecs bander, tu sais"

Il me met à l'aise, mais je reste muet l'on cœur bat a 200!

"Allé ça va, regarde moi aussi j'ai des envies"

En disant cela Aymeric se caresse le torse et viens de caresser l'entrejambe, saisi sa bite et la décalotte à fond plusieurs fois de suite, elle prend du volume et grossit devant mes yeux. Je ne peux pas m'empêcher de le mater en train de se branler devant moi.

Il me regarde, mais je ne le vois pas, je ne vois que sa main aller et venir sur sa tige, découvrir son gland qui me parait tellement gros, rouge vif, plus gros que le mien en tout cas. Je ne savais pas que mon coach cachait sous son short une queue aussi longue.

« Viens la toucher, branle-moi », me dit-il

Je le regarde, l'idée m'excite terriblement. Cela sonne comme un ordre, ses yeux m'intiment de le faire.

Il vient se placer sous ma douche, nos corps se frôlent, mon sexe est toujours tendu d'excitation. Il prend ma main droite et viens la poser sur sa queue, elle est dure et chaude, j'aime ce premier contact.

"Alors elle te plait ma queue ?"

"Coach... Je ne sais pas si on devrait faire ça".

"Laisse-toi faire, et branle-moi maintenant"

Il saisit ma main et commença à se branler avec. Je me sentais de plus en plus excité, je saisis sa bite fermement et je me mis à le branler plus vite ce qui lui arracha un gémissement rauque preuve de son plaisir...

"Hum, c'est bon vas-y continue mon grand"

J'adore le voir kiffer sous mes caresses. Mais très vite je sens qu'il veut plus, car il me donne des coups de bite pour que sa queue s'enfonce plus profondément dans mes mains et vienne taper contre mon ventre. Je bande tellement aussi, c'est très excitant.

Puis, il vient appuyer ses mains sur mes épaules et m’invite, me force a descendre pour me mettre à genoux, j'ai vite compris, il prend sa queue en main et l'agite devant moi comme un morceau de viande. Viens me caresser le visage avec la passant sur mes lèvres.

"Ouvre ta bouche petite, tu vas me sucer"

Il dégage un côté très sexuel, tellement sexe que le fait qu'il me dise "petite" m'excite beaucoup, je crois que si l'eau de la douche ne coulait pas on aurait bien vu que je mouillais.

Je lui obéis et saisi sa bite, son gros gland rouge devant mes yeux et le mis dans ma bouche. Je le suce doucement faisant en sorte d'essayer d'aller le plus loin possible. J'ai tout de suite adoré le gout et je me suis comment dire, jeté dessus, le suçant et le branlant en même temps. Il gémissait et me donnait des coups de reins pour s'enfoncer encore plus.

"Hum t'es fait pour ça toi, vas-y lâche toi, suce-moi bien à fond"

Je ne me reconnais pas, je le suce tellement goulument, il me motive clairement et j'en veux encore plus et lui aussi. Il prend ma tête entre ses mains en me donnant des coups de bite plus profonds, je ne peux pas résister, il me baise vraiment la bouche. C’est un peu violent, je ne m’y attendais pas, mais il dégage tellement de virilité que de subir ses coups de bites m’excite beaucoup.

« Tu la sens bien ma bite là »

Cela fait déjà quelques minutes et je veux me dégager un peu, mais il me plaque la tête contre la paroi de la douche.

« Tu restes là on pas fini »

J’ai un peu peur, mais son étreinte, sentir son sexe dur contre ma bouche m’excite aussi beaucoup

Je n’ai pas le temps de trop comprendre qu’il me relève plaqué contre le mur, son étreinte est forte et sexuelle à la fois. Je sentis tout de suite son sexe bander contre mes fesses, se frotter, pousser avec de petits coups de reins.

Je ne me suis jamais senti si excité, c’était une sensation bizarre. Je savais où il voulait en venir et j’étais si excité.

« Coach attendez je n’ai jamais… »

« Je sais, mais j’ai envie de te baiser, laisse-toi faire, je sens que tu aimes ça »

Alliant le geste à la parole, il pousse avec sa bite contre mes fesses, je sens son gland sur mon trou et il me dit à l’oreille

« Je vais te baiser »

Ses mots m’excitèrent tellement, comme jamais. Sensation nouvelle, je sens mon cul s’ouvrir. Chose qu’il a bien comprise puisqu’il poussa encore et encore jusqu’à me faire crier de douleur, sa bite est rentrée en moi. Je suis plaqué contre le mur, la douleur est vive, il s’enfonce de plus en plus.
Il continue de petits vas et viens et en gémissant, il couve mes petits cris de douleurs et m’impose sa bite en moi, je me sens bizarre, rempli d’une chose dure et chaude qui me fait mal, mais du bien à la fois.

Il m’attrape alors par les hanches et me baise de plus en plus vite, il prend plaisir à me donner des coups de reins appuyer comme s’il voulait aller encore plus profond à chaque fois.

Je m’habitue à son sexe en moi, je le sens coulisser, sans doute lubrifié par mon excitation et la sienne. J’en ai envie, je lui offre mes fesses et je me surprends à lui dire :

« Baise-moi, baise-moi fort »

« Hum tu as vraiment un bon cul »

Ces mots le galvanisent et je le sens accélérer, il gémit fort, m’agrippe les hanches avec fermeté, ses coups de reins enfoncent sa bite encore plus profonde, il gémit fort encore plus vite et moi aussi.

Et d’un coup il se retire me retourne, je tombe à genoux devant sa bite qu’il branle fort, son corps se raidi et je n’ai pas le temps de comprendre, je reçois ses giclées de sperme en plein visage 6 ou 7, je ne vois plus rien, mais je suis tellement excité, j’adore le gout de sa semence, j’ouvre la bouche et il en profite à nouveau pour me la mettre, je le suce je lui nettoie, il reprend son souffle et va se rincer. Me laissant avec son sperme sur le visage. Je mets un peu de temps à réaliser et à reprendre mes esprits aussi.

Coacharthur

arthur1987@tutanota.com

Autres histoires de l'auteur : Mon coach sous la douche

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

News | 17 Fév.
51 histoires
28 Nouvelles | 23 suites

Les nouvelles | 28

Jogger LE7
Le bel homme LE7
Foot au soleil LE7
Pompier LE7
Mon cousin LE7
Mon cousin | 2 LE7
Les jumeaux LE7
Des Mâles, des mâles… LE7
La soupe à l’oignon Romain TOP AUTEUR 2020 ROMAIN
Fantasmes avec un collègue | 1 Jay
Fantasmes avec un collègue | 2 Jay
Courant | 1 Stéphane
Courant | 2 Stéphane
Courant | 3 Stéphane
Courant | 4 Stéphane
Le jus de Norbert Yanno
Mika y a prit gout Yanno
Stephane, David, Romuald, Mika, et moi Yanno
Mon livreur de surgelé Yanno
Plan Hardos Yanno
Le fantasme de Marc Yanno
Damien aime aussi la bite Yanno
La terrible grand-mère Yanno
La vidéo Yanno
José et son prof Yanno
Ça nique Yanno
Le gars du colissimo Yanno
Dominic F Yanno

Les suites | 23

Livreur rebeu | 4 LE7
Volleyeur et Rugbyman | 3 Dolto
Volleyeur et Rugbyman | 4 Dolto
Cul jouissif | 3 Le Cul jouissif
Cul jouissif | 4 Le Cul jouissif
Fratrie | 2 Calinchaud
Fratrie | 3 Calinchaud
Fratrie| 4 Calinchaud
La maison | 3 MJnavyman
Éveilleur | 11 Alex
Éveilleur | 12 Alex
Ascenseur | 5 YvesChalons51
Ascenseur | 6 YvesChalons51
Le mec de mon enemi | 2 Kyyrx
Un amour inaccessible | 9 MiangeMidemon
L’Algérie | 2 Calin chaud
L’Algérie | 3 Calin chaud
L’Algérie | 4 Calin chaud
Flash | 5 Zack
Flash | 6 Zack
Soumission & Domination -547 Jardinier
Soumission & Domination -548 Jardinier
Caïd de la classe | 2 Hugo

Février 2020

Nouvelles

Ma première rencontre avec les Beyhives 237biwriter
L’installation de la fibre Nicolas92c
La vie au Rainbow Houne66
Concert de M LE7
Triominos chaud LE7
BDSM Lope75
Coco LE7
Beur du bar Salopeabeur
Les bûcherons LE7
Nu chez les gitans An80

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : samedi 11 janvier 2020 à 12:21 |
©2000 Cyrillo.biz.
Retourner en haut