NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Chez mon pote

Cela faisait 3 mois que j’avais sucé le pere de mon pote.
Après notre rapport sexuel j’étais encore sous le coup de l’excitation je voulais recommencer, mais 2jours après je culpabilisais beaucoup.
Je n’avais même pas essayé de lui écrire ou de lui demander la vidéo.
Je me sentais mal pour mon pote.
J’essayais de me rassurer en me disant que j’ai acheté son silence, mais il n’allait rien dire puisqu’il allait sur la meme appli que moi.

Apres j’essayais de me dire qu’il m’avait pas laissé le choix, mais j’aurais pu dire non en vrai. Donc tout me ramenait a mon incapacité a dire non a une bite.

Bref. Je ne voulais pas que cela entache ma relation avec mon ami.
Donc quand il m’a invité a venir chez lui j’ai dit oui.
En redoutant déjà le moment ou j’allais devoir dire bonjour a son père.

Arrivé la bas ils étaient autour de la piscine. C’était l’été. Son père avait le même short qu’il avait la dernière fois. Soit il n’en a qu’un , soit il l’avait fait exprès.
Je dis bonjour en le regardant a peine.
Pour le repas c’était pizza. Ouf…ce sera pas le repas en famille ou on se regarde dans le blanc des yeux.
Ça m’enlevait une épine du pied.
On passe notre soirée avec mon pote dans sa chambre a jouer a la console etc…
Et au moment où je vais pour aller aux toilettes, lui en sortait. Il me regarde, il me sourit, je lui fait un sourire express, stressé.
Il était resté au moment juste après qu’il m’ait rempli la bouche, où je lui disais que je voulais recommencer. Donc dans sa tête j’etais encore a fond sur lui.
Il a pas eu les mois de réflexion où je me dis que c’était pas bien ce qu’on a fait etc…
Il me dit en chuchotant : « tu viens après ? » je dis non de la tete et je trace mon chemin.

On finit là soirée.
Mon pote va se coucher. Et je reçois un message de son père pour me dire de venir discuter.
Au debut j’hésite puis je me dit qu’il a quand meme le droit a une explication, le pauvre.

Alors j’y vais, il était sur le canapé où tout avait commencé.
Il me dit « aaah t’es là. J’allais a la piscine tu viens? »

Je lui dit « non »

Lui « quoi non ? »

Moi : « non , c’est erreur ce qu’on a fait faut pas recommencer »

« Une erreur ? Et quand tu m’as dit que ça avait changé ce que tu pensais et que tu voulais recommencer c’était une erreur ? Et quand tu m’a ressorti la bite pour la mettre dans ta bouche juste devant la porte de la chambre c’était une erreur aussi ? »

« Oui…j’aurais pas du, c’était sur le coup de l’excitation »

Lui « ah donc tu le pensais pas, t’étais pas excité ? »

Moi : « c’est pas ce que j’ai dit. Si, j’étais excité mais c’est ça qui a fait que j’étais pas apte à réfléchir correctement. »

Lui « j’ai toujours aimé le fait que tu sois réfléchit comme garçon, mais la tu penses trop.
Tu voulais passer a la casserole et moi j’adore cuisiner il est où le problème ? On se fait du bien c’est tout arrête avec ta morale. »
Il se rapproche, me met les mains sur les joues, je baisse les yeux et je rougit.
La dernière fois que ses mains étaient là, il déchargeait toute sa frustration sexuelle dans ma bouche.

« Tu veux que je te remontre la vidéo que tu vois a quel point t’aimais ça? »
Moi « Non je sais que j’aimais ça tu comprends pas c’est l’après le problème , quand je devais mentir a Julien. On se dit tout normalement.
. Je peux pas dire que j’ai tailler une pipe a son père sinon il voudra plus jamais me parler. »

Lui « voilà tu culpabilises parce qu’on a eu un rapport, qu’on en ai 2 ou 3 c’est pareil. Autant que tu culpabilises mais qu’on s’amuse non ? »

Il était fort. Et j’étais faible.
Je ne repondit pas.
Alors il a dezippé sa braguette et a sorti son engin.
Je l’ai regardé dans les yeux « vous êtes horrible de faire ça. »
Et je suis parti m’assoir sur le canapé pour essayer de reflechir.
Mais il s’est mis sur l’accoudoir a coté de moi, et il a commencé a bander. J’essayais de ne pas regarder mais impossible. Il avait sa queue a la main, il me narguait.

« Pourquoi vous faites ça ?? »

« Il dit écoute la première fois meme si j’ai profité de ta detresse, je t’ai pas forcé, donc je vais pas te forcer la non plus.
Tu veux pas tu vas te coucher, je vais me faire du bien tout seul, on va pas y passer la nuit »

Et la je me suis dit « si tu voulais vraiment partir tu serais parti non ? si tu restes c’est que t’as envie alors fait le »
Je me suis a genoux devant lui d’un coup, il a dit « aaah beh enfin »
j’ai dit « c’est la dernière fois qu’on fait ça » en le regardant dans les yeux

Il a sourit a moitié sachant pertinemment que si j’avais craqué je re-craquerais plus tard, et j’en étais conscient.

Moi « On reste là? » en attrapant sa bite
Lui « juste un peu »
je commença alors le travail. j’y allais doucement. J’étais doux Il me laissait faire, je le regardais en le suçant, , tapotait sa queue sur ma langue puis j’y retournait. J’étais très appliqué, et je commençais a avoir chaud.
Sa queue était gorgée de sang, elle était tellement belle…
Je n’avais plus rien dans la tete que son énorme bite. Dans tous les sens du terme.

Il posa sa première main sur ma tete et commence a me guider. Il voulait long et lent. J’essayais d’etouffer mes hauts le coeur Quand son gland touchait mes amygdales.
Il m’a saisi la gorge, m’a craché dans la bouche puis m’a renfoncé son pieu.
Ça commençait a devenir très chaud.

Puis il m’a emmené dehors en me tirant par le bras il marchait vite.
nous sommes allés dans le feux cabanon. Il avait tout prévu.
Il y avait une chaise avec une serviette une perche a selfie et une ceinture.
Il s’assoit, sa grosse queue avait un peu débandé. Il me prend par la tete et commence a appuyer tres fort, au bout d’un moment il bloquait et me relachait 10 secondes après.
Je poussais sur ses cuisses pour respirer mais sans grande conviction.
Une gorge profonde ferme et autoritaire.

Puis il s’est levé, a pris la ceinture et m’a attaché les mains dans le dos. Je n’avais plus de moyen de défense j’étais a sa merci.
Il m’a remis sa lance au fond, et m’a bloqué. Longtemps. Je ne pouvais pas forcer. J’étais complètement sans défense devant juste attendre que mon plan me libère.
Ca y est, je tousse la salive qui coulait dans ma gorge, je respire enfin mais il m’attrape avec ses 2 mains et me bloque encore, puis encore. Je n’avais aucun répit. La dernière fois c’était déjà hard mais la il avait repoussé les limites.
J’etais rouge, essouflé, de la bave partout, mais je gémissait quand meme.
J’adorais ça.
Il avait enclenché la perche a selfie.
Il ne me bloquait plus il était maintenant a vouloir sur toute la longueur. Je n’y arrivais pas. Pas tout.
Il regardait le telephone en m’appuyant sur la tete, « regarde toi comment t’aime ça sale pute »

Puis sans que je le sente ni qu’il me le dise (il s’est fait un peu surprendre par la vue de moi en train de faire des grands aller retour sur sa bite les bras attachés) il a giclé sans s’arrêter de me tenir la tête avec sa main et sans me bloquer, au début je n’est pas senti, puis j’ai commencé a voir du sperme sortir de ma bouche, alors j’ai compris. Il ne disait rien tellement il prenais son pied. Je continuais je me concentrais pour ne pas faiblir, jusqu’a ce qu’un jet de sperme passe ma gorge et que je tousse tout ce que je pouvais.

Il me filmait encore, j’etais a genoux la tete baissée les bras dans le dos a essayer de reprendre mes esprits .
Il m’a dit « regarde moi !» j’ai levé la tête timidement, il m’a poussé le menton pour que je regarde vraiment.
« Sale chienne »
Puis en parlant a la caméra « tout a l’heure il disait « non c’était une erreur la premiere fois » et 10 minutes plus tard il avalait mon sperme.
C’est bon t’es calmé ? »

Je dis oui de la tête.

Il renfourne sa bite dans ma bouche et me dit « a chaque fois que tu viendras ici tu me suceras , c’est moi qui décide quand t’arrête t’as compris? »
Je dis oui de la tete.
« C’est bien »

Je crois qu’il aurait pu dire n’importe quoi j’aurais dit oui tellement j’aimais sa façon de me dominer. Je me sentais a lui.
Il me détacha les mains et me dit d’aller me rincer le visage.

Alors on discute un peu.
Et au retour il me dit « dsl pour tout a l’heure j’y suis aller un peu fort mais t’etais trop excitant »

Je réponds « non vous excusez pas pas ça gache tout »

Lui « mais quand même ok t’es soumis mais j’ai du respect »
Moi « non mais j’ai pas cédé pour que tu me respectes.
Au contraire si j’ai cédé c’est que tu me souilles. »

A l’interieur, il me fait un bisous sur le front et au moment ou je pars il dit « et son bisou a elle? »
Alors je m’agenouille en souriant, je sors sa queue et je le prend ou bouche.
j’allais juste mettre quelques coups de langues mais il commence a s’exciter tout seul, et a rebander.
Alors je continue, je le regarde dans les yeux je le branle je le suce….je lui montre que je pouvais encore. C’est d’ailleurs ce qui l’a excité. au bout de 3 minutes, il se retire, et gicle sur mon visage . Puis me dit « comment c’est possible d’aimer autant ça »
Et me dit bonne nuit. Je suis parti me coucher en m’essuyant le sperme que j’avais sur les draps. C’etait tres excitant de dormir dans son sperme. Je lui envoi un message « je vais dormir dans ton sperme 😘 bonne nuit.
Et voila.
Le lendemain plus de gene.
J’etais bien décidé a ce qu’il me démonte quand il veut.

Passif17

mec-quaime-sa@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 31 juillet 2023 à 10:27 .

Retourner en haut