PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Année de terminale

2 Septembre 2014. « Lilian, Lilian... ». J'ouvris les yeux et découvris ma mère, assisse au bord de mon lit.

- Lili chéri, il est 8 heures. Lève-toi, tu vas être en retard.

Eh merde, j'ai complètement zappé que la rentrée c'est aujourd'hui. J'émerge quelques minutes et décide de me lever. Le réveil est vraiment difficile, surtout après avoir fait la grasse matinée pendant deux mois. Je me dirige d'un pas nonchalant vers la salle de bain. Je me poste devant le miroir, accroché au-dessus du lavabo. J'ai vraiment une sale gueule ce matin. En effet, j'ai des grosses poches sous les yeux dues aux parties de console nocturnes. Je me passe un coup d'eau sur le visage et essaye tant bien que mal de dompter mes cheveux. Va falloir que j'aille chez le coiffeur un de ces quatre. Après avoir hésité 5 minutes sur le choix de ma tenue, bah oui faut quand même être présentable le jour de la rentrée, je descends dans la cuisine où je retrouve ma mère en train de me préparer mon bol de céréales. Ma mère, la quarantaine, est une belle femme blonde, coupe au carré, au corps sculpté par ses footings quotidiens. Toujours bien apprêtée, elle ressemblerait presque à ces femmes et mères modèles dans les séries américaines.

- Je pars au boulot. Ne loupe pas le bus !

- Oui, mam'…

- Bonne journée chéri !

Je ne réponds même pas. Comment peut-on être si matinal ? Rien que de voir ma mère aussi enjouée le matin me donne l'envie de me recoucher. J'avale mon petit-déjeuner et jette un œil à la pendule en face de moi. Merde, déjà 8 heures 30. Je remonte en vitesse pour me laver les dents et faire mon sac.

8 heures 50. Je passe les grilles du lycée. Au fond de la cour, on peut apercevoir un gros attroupement. Les fiches de la répartition des classes doivent se trouver là-bas. J'essaye de me frayer un chemin à travers les élèves excités de découvrir leur nouvelle classe. Dagauniod Lilian, Terminale ES 3, salle 112. Peu m'importe la classe, je ne parle à personne de toute façon. Certains diront que je suis asocial, je pense plutôt que je suis quelqu'un qui aime être seul.

Au fait, je ne me suis pas présenté : Lilian, 18 ans, j'ai redoublé ma quatrième. 1m75 pour 55 kilos, brun, yeux noisettes. Un physique plutôt banal, ni mignon, ni moche. Je n'attire pas foule, surtout que ma cote de popularité est pratiquement au seuil du néant.

9 heures. Je me retrouve au fond de la salle de classe, seul, et observe ma nouvelle classe. Des têtes me sont familières. Un groupe de poufs, un groupe de racailles, un groupe de geeks et, bien-sûr, les populaires. Bref, le schéma habituel des classes de lycée. À l'exception que moi je ne me retrouve dans aucune de ces cases, à part celui du paumé.

Récré. Tandis que bon nombre discute de leurs vacances, raconte leurs flirts au bord de la plage, moi je retrouve, comme d'habitude, seul. Je décide d'aller aux toilettes, ce qui fera passer le temps. Après avoir pousser la porte des toilettes réservés aux garçons, j'entends de légers soupirs venant de la cabine du fond. Ma curiosité piquée, je me dirige à pas feutrés en direction de ces gémissements et je découvre un mec par la fente de la porte, en train de se branler. Je le reconnais, c'est Amine, un mec qui fait parti de la bande des racailles de ma classe. Cette putain de queue qu'il a, j'en suis presque jaloux. Me disant qu'il faudrait que je me taille avant qu'il me voit, je n'arrive pas à décrocher mes yeux de sa bite immense, des vas-et-vients de sa main, de son visage exprimant le plaisir de cette branlette. Je sens tout à coup que ma queue commence à se tendre dans mon pantalon. En remontant mon regard vers son visage, j'aperçois ses yeux dans ma direction. Ni une ni deux, je sors en courant des toilettes et rejoins la cour du lycée. M'adossant au mur, je reprends mon souffle et essaye de retrouver mes esprits. Je jette un coup d'œil en direction de la porte des toilettes, personne. Mon cœur bat à tout rompre. Je vais me faire tabasser. Je sais qu'Amine et sa bande de racailles ont l'habitude de se battre pour un rien. Mais la peur des représailles laisse bientôt place au trouble. Regarder ce mec en train de se masturber m'a fait de l'effet, je l'ai vraiment senti. Je ne me suis jamais posé de questions sur mon orientation sexuelle. Pour moi, c'est évident que je suis hétérosexuel, malgré que je ne sois encore jamais sorti avec une fille. Pourtant, la vision de sa grosse queue m'a excité, je ne peux pas le nier. Je chasse ces pensées de ma tête en venant à la conclusion que c'est la surprise qui m'a excité et non le mec en lui-même.

La fin de la récré sonne. En rentrant dans la classe, je vois qu'Amine m'observe.

Lilian

liliancyrillo@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Année de terminale

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)