PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Je suis accroc aux grosses bites de blacks

Alain un ami « très intimes » pour ne pas dire mon amant depuis de longues années doit venir la semaine prochaine sur Toulouse, mais je ne peux pas le recevoir chez moi comme par le passé, ma femme est depuis peu à la retraite, nous convenons de trouver un hôtel près de la boite où il doit donner une conférence, il ne disposera que de quelques heures de libre avant de repartir sur Lyon.

Je recherche donc les divers hôtels à proximité, je n'en trouve aucun avec un accès discrets, la plupart sont complets rapport à la conférence, il n'en reste qu'un mais il n'y a pas de sanitaires à l'intérieur, ils sont dans les couloirs, je lui en fais part, il me conseil de passer les voir et leur demander si il n'y a pas d'obstacle pour une rencontre entre hommes, je ne suis pas chaud pour faire cette démarche mais j'ai très envie de retrouver celui qui a été mon amant pendant ces nombreuses années et je ne suis pas sûr qu'une autre occasion se présentera de sitôt, cela fait 4 ans que je ne l'ai pas revu, je me décide et plutôt que de téléphoner je me décide à aller sur place.

Le lendemain prenant mon courage à deux mains je me rend à ce fameux hôtel, je n'ose pas entrer car à l'accueil il y a deux blacks, le plus jeune doit avoir une vingtaine d'années, l'autre la trentaine, ils ont vu que je n'osais pas rentrer aussi le plus âgé est venu à ma rencontre, il me demande s'il peut m'aider et m'invite à entrer dans le hall, là je rassemble mon courage et malgré que je sois mal à l'aise, j'ai 55ans eux sont très jeunes, je me lance, j'ai mon amant qui doit venir la semaine prochaine et nous souhaiterions prendre une chambre pour nous aimer en toute discrétion une partie de l'après-midi, le plus âgé hoche la tête et jette un regard complice au plus jeune, il me dit qu'il n'y a aucune raison de ne pas accepter un couple homo et me précise que les locations partent de 14h au lendemain 10h, je suis totalement d'accord, à priori il ne doit pas avoir de problème pour avoir la chambre, je leur dit que je n'ai pas la date exacte, ce n'est pas grave il y en aura toujours une si je m'y prends au moins la veille, il me dit que étant donné que les sanitaires sont sur le palier il nous faudra éviter d'y aller en petite tenue, il me demande si je veux visiter la chambre et les douches, à son regard je sens qu'il a une idée derrière la tête, je prétexte de fermer ma voiture et je récupère discrètement capotes et gel, on monte au premier étage, il ouvre la porte, j'entre il me suit à l'intérieur, ferme la porte, baisse le rideaux de la fenêtre qui donne sur le couloir, je vois la bosse qui grossis sous son pantalon, il se caresse, je m'approche et je le caresse à mon tour, je lui détache le pantalon et le fait descendre en même temps que son slip tout en m'agenouillant devant ce superbe sexe, quand ma bouche arrive à la bonne hauteur je m'empare de sa bite, je la lèche, m'occupe de ses belles couilles bien lisses, et j'enfourne ce gros pieux dans ma bouche, je le suce avec application, de temps en temps je gobe ses couilles et à chaque fois il frémit de plaisir, il enfonce sa belle queue au fond de ma gorge et me baise la bouche de plus en plus fort, je manque de m'étrangler, il se raidit el je sens son sperme envahir ma gorge, il me tient la tête pour que je ne m'échappe pas et j'avale son suc que je trouve agréable, je pense qu'on va en rester là mais non il veut m'enculer, j'enlève mon pantalon et mon boxer il me dit de me mettre à quatre pattes sur le lit, il m'enduit le cul de gel, met une capote et présente son gros gland contre mon anus, il pousse légèrement et je sens une petite douleur, ouf le gland est passé, il continue sa progression, moi je me recule pour le faire entrer plus profond, il comprends qu'il peut y aller et ne s'en prive pas, quelques va et viens lents au début et il accélère à grands coups de butoir, j'ai un peu mal mais je sens monter en moi un énorme plaisir, il l'a senti et il me pilonne avec force, ses mains se sont crispées sur mes hanches, il s'est enfoncé au plus profond de mon cul et malgré la capote j'ai senti ses jets de sperme, il est resté collé à mon dos jusqu'à ce qu'il débande, il s'est dégagé et m'a demandé de rester dans cette position car son cousin allait venir s'occuper lui aussi de mon cul, comme il y avait longtemps que je ne m'étais pas fait enculer, j'ai acquiescé, 3 minutes plus tard la porte s'est ouverte et j'ai vu le plus jeune qui entrait, je m'étais déplacé légèrement pour pouvoir voir dans le miroir du lavabo ce qui se passait derrière moi, il s'est déshabillé et là une surprise de taille m'attendait il était monté encore plus gros que son ainé, lui ne voulait que me baiser, il a rajouté du gel dans mon cul et sur sa capote, et il a enfoncé son énorme pieux d'un seul coup une douleur vite estompée par les va et viens fougueux de ce jeune black avec un corps d'athlète, j'ai jouis très vite et lui aussi, il a retiré sa capote, a fait un nœud et l'a jetée dans la poubelle, après m'avoir donné une tape sur la fesse il m'a dit qu'ils m'attendaient en bas pour discuter, une fois seul j'en profite pour me laver sommairement et une idée saugrenue m'a traversée l'esprit, j'ai récupéré la capote, détaché le nœud et j'ai bus un peu de son sperme que j'ai trouvé très bon et surtout onctueux, comme il y en avait une grande quantité j'en ai repris que j'ai bien dégusté avant de l'avalée, j'ai refait un nœud et je l'ai remise dans la poubelle, à contre cœur je me suis lavé la bouche j'aurais aimé garder ce gout un peu plus longtemps, je me suis rhabillé et je suis descendu les rejoindre, le plus âgé m'a demandé si cela m'avais plus, je lui réponds énormément, il me demande si je serais d'accord pour recommencer à l'occasion, bien sûr que oui, il m'a demandé si mon amant était lui aussi passif,  non uniquement actif, il me donne un papier avec son numéro de téléphone, il me dit quand tu connaitra la date tu me tel et je te garde une chambre gratis mais tu lui dis rien, après son départ nous aussi on s'occupera de ton cul, si tu as une opportunité avant tu me tel et si c'est possible on te recevras , il me donne aussi les dates ou il sera au boulot, je venais de me faire deux nouveaux amants jeunes et vigoureux, j'ai Alain au tel et il me confirme la date de son arrivée, j'appelle mon amant black dont je ne connais toujours pas son prénom, je lui donne la date ou j'aurais besoin de la chambre, il me fait savoir que le lendemain il serait de matinée et qu'il ne prenait son service qu'a onze heure mais qu'il serait sur place vers neuf heure, j'ai de suite capté le sens de son invitation, je lui dit que j'allais m'arranger pour le rejoindre, rien qu'à penser à ce qui m'attendait je me régalais d'avance, le lendemain à neuf heure tapante j'étais devant l'hôtel, je le bip et il me dit de venir dans la même chambre que la dernière fois, je monte rapidement, la porte est à peine entrebâillée, je la pousse et j'entre, il est à poil sur le lit sa bite bien raide entre ses mains, je me déshabille vite fait et je le rejoins, je m'occupe de l'objet de mes désirs, je fais couiner de plaisir mon beau black, dix minutes après il me jouis dans la bouche, je déguste son suc avant de l'avaler,  je lui enfile une capote, je me met un peu de gel et je m'empale sur sa queue et je m'encule tout seul je vais de plus en plus vite, je sens son énorme bite au plus profond de moi, je me régal, chaque fois que je descends je sens ses couilles me frapper les fesses, ça fait un bon quart d'heure que je m'encule, j'ai un énorme orgasme quand je sens qu'il libère son sperme en se raidissant, il a les yeux fermés, la bouche pincée, il a failli crié, il est pris de soubresauts, il me tient par la taille, il ne veut pas que je quitte ce pieux que j'ai en moi, je me laisse tomber sur son torse puissant toujours empalé, il me serre fort contre lui, au bout d'un moment je sens à regrets qu'il débande, on se sépares, je m'étend à côté de lui il me caresse la poitrine, la bite, entre les cuisses, il me dit que je suis une bonne femelle et qu'il se régale plus avec moi qu'avec sa femme, j'en suis heureux, sans m'en rendre compte je me suis mis à bander, il me masturbe, se penche sur mon ventre et me suce, en même temps que je le branle, on se mets tête bèche et on se fait un bon 69, je jouis avant lui et je m'étonne qu'il avale mon sperme, à son tour de me remplir la bouche de foutre, j'avale et je m'applique à lui nettoyer la queue il en fait de même avec la mienne, on reste un moment dans la même position sans rien dire, il rompt le silence en me demandant de ne jamais dire à son cousin qu'il m'avait sucé, je le lui promet, il remet une capote, je suis toujours sur le dos, il m'écarte les jambes, les poses sur ses épaules, et il me pénètre sans ménagements, je suis surpris mais j'aime, il m'a enculé pendant une bonne vingtaine de minutes, j'ai commencé à jouir, mon sperme me coulait sur le ventre, il s'en ai rendu compte et il a tout largué, j'ai pris un peu de mon sperme avec les doigts et je l'ai avalé, en me voyant faire il a retiré la capote et a déversé dans ma bouche le sperme qu'il y avait à l'intérieur, j'ai tout avalé sans broncher, 10h40 il faut hélas se séparer, il se lave la bite et la bouche s'habille me fait un bisous sur la joue et il part, je récupère la capote et je bois ce qui reste de son sperme, je la met à l'envers pour sucer ce qui reste de son suc, je me lave, m'habille et je descends, il est occupé avec un client, j'attends, une fois seuls il me réitère son envie qu'on se voie le plus souvent possible, je lui dis que de mon côté c'est pareil, j'en ai presque oublié qu'Alain allait être bientôt là,  Alain arrive enfin conférence le matin, repas qui se termine vers 14heures, moi je suis à l'hôtel depuis 13h30 et j'ai eu le temps de me faire enculer par le jeune cousin qui lui ne se fait pas sucer et il éjacule assez rapidement, par contre sa grosse bite a toujours un peu de mal à entrer au début, il descend à l'accueil, pendant ce temps je bois le jus resté dans la capote, j'ai toujours adoré boire le sperme de mes amants et le mien aussi, Alain arrive enfin, j'ai eu le temps de me laver le cul et la bouche et surtout de sucer un bonbon à la menthe, prévenu par mon jeune amant j'entrouvre la porte, il entre, je suis en slip au milieu de la petite chambre, il m'enlace, m'embrasse, me caresse, et en s'excusant il me dit ne pas avoir beaucoup de temps, son avion décolle dans deux heures ça nous laisse moins d'une heure, donc vite profitons-en, il se déshabille en un tour de main, pas de préambules je le pousse sur le lit et je le suce direct, comme à son habitude je sais qu'il va jouir rapidement la première fois, en effet il me remplit la bouche de son foutre que j'avale goulument, quelques minutes pour recharger ses batteries, il en profite pour me dire que je lui manque cruellement, je lui réponds que pour moi c'est pareil, mais j'ai honte car depuis quelques jour ce sont mes amants blacks qui remplissent toutes mes pensées, j'ai toujours sa bite dans la main et je sens qu'il reviens en forme, je le suce et sa bite gonfle de plus en plus dans ma bouche, il faut dire qu'il est bien monté mais pas comparable avec mes amants black, je lui met une capote, un peu de gel sur mon trou pour qu'il ne se doute pas que je viens de me faire enculer, sa position favorite c'est moi sur le dos, mes jambes sur ses épaules, quand il commence à me prendre je feins d'avoir mal au début comme d'habitude, avec précautions il me pénètre à fond, quand je sens ses couilles contre mes fesses je lui demande de me démonter le cul, je lui dis que j'attendais ce moment avec impatience, lui me bourre avec de grands coups de reins, cela dure une éternité, il me branle, je sens qu'il va jouir je le connais parfaitement et ça ne rate pas, il gémit et se lâche, moi aussi j'ai jouis il a la main pleine de sperme, il me fait boire mon jus qui coule de sa main, on reste un moment allongés côte à côte, il me parle de sa vie sans moi, il aimerais bien revenir à Toulouse mais son job est à Lyon, et a son âge on ne change pas de boite à 5 ans de la retraite, son tel sonne c'est l'alarme, il m'embrasse avec fougue, me promet de revenir le plus tôt possible, il s'habille, me demande pourquoi je n'en fait pas autant, je lui dis que je vais prendre une douche avant de partir, il m'embrasse une dernière fois et s'en va, Omar le plus vieux de mes black est arrivé entre temps, il me bip pour me dire qu'Alain est parti, je l'invite à me rejoindre, il entre, je suis à poil sur le lit, je me branle pendant qu'il se dessape, il vient près de moi, s'allonge en tête bêche, me prend la bite et me présente la sienne, on entame un 69, je me retiens de jouir car je sens que lui n'est pas prêt, j'aspire plusieurs fois de suite son gland et j'engloutis sa grosse queue en fond de gorge, ça y est,  il va jouir, je me lâche en même temps qu'il me remplit la gorge, on avale tous les deux, il roule sur le côté, il me dit que son cousin Hector, ne viendra pas me rejoindre cet aprèm car il est fatigué, (tu parles avec ce qu'il m'a déjà mis ), je lui dis que ça n'a pas d'importance car c'est lui que je préfère, Hector ne fait que niquer il ne se fait même pas sucer, son seul avantage c'est son énorme bite qui me remplit bien le cul, il me souris, je vois qu'il recommence à bander, je prends sa queue en bouche et je la suce pour lui redonner de la consistance et de la vigueur, ça ne tarde pas, il se met une capote, se place entre mes jambes, sachant que je viens de me faire baiser par Alain il me pénètre à fond d'un coup, j'accuse le coup car c'est pas le même calibre, celle que j'ai dans le cul est beaucoup plus grosse et plus longue que celle d'Alain, il m'encule avec frénésie, à chaque pénétration j'ai l'impression que mon cul va exploser, je vois bien qu'il m'en veut de mettre fait baiser par Alain, je lui dis que je ne verrais plus mon ancien amant tant que lui Omar s'occupera de mon trou, il est d'accord, il redeviens plus calme mais ses coups de butoirs sont toujours aussi percutant, c'est pas grave j'aime aussi quand on me démonte le cul, il n'arrive pas à jouir ce qui pour moi est tout bénéfice, il m'encule pendant un bon quart d'heure sans jouir, il se retire, enlève la capote et on recommence un 69, je suis au bord de jouir mais pas lui, je sors ma bite de sa bouche et je continue à le sucer, quand il sent que ça vient il se retire, remet une capote et me bourre le cul, je vois a ses lèvres pincées et ses yeux mi-clos qu'il va éjaculer, je serres les fesses pour emprisonner sa queue et avec mes jambes j'enserre sa taille, il ne peut pas s'échapper, je veux garder ce gros pieux en moi, je sens à travers la capote qu'il est en train de jouir, j'accentue ma pression, il pousse un petit cri étouffé et s'écroule sur moi, je ne lâche toujours pas ma pression, j'attends qu'il débande, ça demande un bon moment, je sens que son sexe va s'échapper de mon cul, avec ma main je retiens le préservatif pour qu'il reste sur sa bite, on se libère l'un de l'autre, il tombe sur le côté complètement épuisé, moi j'ai le cul en marmelade mais je suis heureux et comblé, je prends la capote d'Omar et en le regardant droit dans les yeux j'avale la grosse quantité de sperme qu'elle contient, il me sourit, ça y est on est accros l'un de l'autre, il s'habille et descends prendre son service, je vais partir pour la douche quand Hector arrive, il me dit que son cousin l'envoie mais que lui n'en avais pas vraiment envie, à la vue de ma croupe il s'est mis à bander, je lui ai demandé pourquoi il ne voulait pas se faire sucer, il m'a tout simplement répondu que baiser lui suffisait mais que si j'y tenait je pourrais le sucer, pendant qu'il me parlait je lui caressais la queue, il a défait son pantalon l'a enlevé, il ne portait pas de slip, je me suis agenouillé et je l'ai sucé avec tout mon savoir-faire, à plusieurs reprises il s'est contracté, je savais qu'il allait jouir, j'ai insisté et il m'a remplis la bouche de son bon foutre, il avait l'air heureux, moi j'avais la bouche distendue par ce gros chibre que je ne voulais pas lâcher, j'ai avalé sa semence en me délectant, je lui ai nettoyé la queue il s'est levé, m'a souri et m'a dit que c'était très agréable et qu'on recommencerait, je lui ai fait un clin d'œil et il est redescendu à l'accueil, je suis allé prendre une douche, j' avais pris de la bite pour au moins une semaine et même plus.

Je passe par le hall pour partir, Omar est seul au comptoir, il me dit qu'ils ont 3 jours de congés pendant lesquels malheureusement on ne se verra pas mais que je serais le bienvenu à leur retour, j'y compte bien, notre relation à trois  a durée 3 ans a raison d'une à deux fois par semaine, je ne me suis fait baisé que par eux pendant cette période, je trouvais les autres bites trop petites pour mon cul distendu par les gros pieux de mes deux blacks, mais tout a une fin ils ont étés mutés dans l'Hérault et je ne les ai plus revus. Maintenant j'ai 58ans, Alain est revenu à Toulouse, il est à la retraite, il est divorcé depuis 2ans, sa femme l'a surpris avec un autre homme, il me reçoit  quand je suis libre et on fait l'amour comme avant, il m'a présenté un ami bi jacques, on fait une bonne équipe, Alain lui aussi a gouté au bonheur de ce faire enculer, on s'amuse bien tous les trois, mais ils n'ont pas des bites de la taille de mes amants blacks, j'ai essayé de retrouver Omar et Hector sans résultats, je contact tous les blacks que je trouve sur les sites spécialisés mais pour l'instant je n'ai pas vraiment trouvé de remplacent à mes deux amants, j'ai eu l'occasion de me faire enculer par certains avec de très grosses bites, mais jamais de relations suivies, cet aprèm j'ai un rencart avec un black de 27ans qui aurait une très grosse bite, il cherche une relation stable avec un sénior, je verrais bien, j'ai son adresse et je dois le retrouver vers 15h, 14h45 j'arrive à l'adresse indiquée, une belle maison dans un quartier chic, je pense m'être trompé mais un beau black m'interpelle, vous êtes Marc ? oui c'est moi, il m'invite à entrer chez lui, je suis impressionné par son élégance, une fois à l'intérieur il me dit d'emblée, vous me plaisait beaucoup, je cherche un sénior, si vous n'avez rien contre un black fortement membré, et que vous aussi cherchez une relation stable nous pouvons faire un essai, et si de part et d'autre nous nous convenons je vous propose de vous recevoir régulièrement ici, je lui donne mon accord, il me propose de passer dans la chambre, on se déshabilles, et le renflement que j'avais aperçu sous son pantalon n'était pas une illusion, un chibre comme je n'en avais encore jamais vu, plus grosse que celle d'Hector il me dit que si son sexe était trop gros pour moi il ne m'en tiendrait pas rigueur si je refusais de m'en occuper, je lui dis que tant que je n'ai pas essayé je ne peux pas savoir si mon cul accepterait un si gros pieux, devant ce bel homme musclé je ne voulais qu'une chose c'était de me faire enculer par lui, même si je devais souffrir, on s'est allongés sur le lit et il s'est occupé de moi comme d'une femme, il a caressé tout mon corps, m'a embrassé, m'a sucé les tétons, après de longs préliminaires il m'a retourné, je me suis mis à quatre pattes et il m'a léché l'anus en y pénétrant sa langue, personne ne s'était occupé de mon cul et de mon corps de tel façon, il m'a présenté son énorme chibre que j'ai eu du mal prendre dans la bouche, je l'ai léché ainsi que ses grosses couilles, je l'ai gobé et je lui ai pratiqué une fellation, il a éjaculé en disant des mots que je ne comprenais pas, j'ai avalé son sperme et sans attendre il a entrepris de me préparer le cul avec beaucoup de gel, d'abord avec un puis deux et enfin trois doigts qui ont pris possession de mon trou déjà dilaté par le plaisir à venir, il a présenté son gros gland contre mon anus et il a poussé doucement mais surement pour me pénétrer, j'étais tellement excité que je l'aidais dans sa progression en me reculant de plus en plus j'avais mal, des larmes coulaient sur mon visage mais je voulais qu'il enfonce cet énorme engin dans mon cul ouvert et très réceptif, une fois sa bite au fond de moi, il s'est arrêté un court instant, et  il m'a enculé, gentiment au début puis il a accentué ses va et viens jusqu'à me démonter littéralement, je me retenais de crier tellement la douleur était dense mais au bout d'un moment je ne ressentais que du plaisir et du bonheur, je crois avoir jouis du cul pour la première fois de ma vie, il a jouis, il est resté en moi, il me caressait la poitrine et le sexe, quand il s'est retiré je me suis rendu compte qu'il y avait une importante quantité de sperme dans la capote,  je l'ai sucé pour le nettoyer, il m'a caressé s'est excusé de m'avoir fait mal et de m'avoir fait pleurer, je lui dis que j'avais souffert mais que je serais heureux s'il voulait de moi, sa réponse fut bien sûr que oui, depuis bientôt 5ans je le rejoint régulièrement chez lui, il me fait l'amour toujours avec la même douceur dans les préliminaires et la même fougue pour la sodomie, plus question de mettre systématiquement du gel,  mon cul s'est adapté à ce superbe engin qui fait mon bonheur et me donne tant de plaisir « cette superbe bite noire »,  je reste fidèle a Honoré mon amant de cul et de cœur.

marc6931

marc6931@sfr.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Une rencontre normale qui se transforme en tournante - Les amants black de Julien. - Grosses bites de blacks

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)