PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Les deux potes rebeux - 02

Medhi et Nabil sont les meilleurs potes du monde. Depuis ce jour où ils se sont rencontrés à la maternelle de la cité Clairefontaine ils ne ce sont jamais quittés. Tout deux issues de familles d'immigrés, Algérienne pour Nabil et Marocaine pour Medhi, les deux jeunes hommes partagent tout, du club de foot au BTS dans lequel ils viennent d'êtres admis ensembles.

Demain c'est le grand jour pour Medhi et Nabil, ils emménagent dans leur nouvel appartement Bordelais qui les accueillera le temps de leurs deux années d'études. Comme leurs parents n'ont pas les moyens de payer le loyer, les deux amis se sont engagés à trouver un job dès qu'ils seraient installés. Les familles ont tout de même apportés une aide afin de payer la caution et les frais d'emménagement.

Une fois l'effort du déménagement terminé, Medhi s'affale sur le canapé usé qui trône au milieu de la salle à manger qui sert aussi de chambre, tandis que Nabil trifouille le frigo dans la cuisine.

-       Tu veux une bière Med' ?
-       Ouais pourquoi tu demandes, tu connais déjà la réponse ! s'esclaffe Medhi

C'est donc avec deux bières à la main que Nabil vient le rejoindre sur le canapé.

-       Putain ça fait du bien de plus avoir les darons sur le dos à nous faire chier avec l'alcool, soupire Nabil
-       Grave mec on va enfin pourvoir être les rois et faire ce qu'on veut. Par contre truc le plus important dont on a pas encore discuté, comme les deux lits sont dans cette pièce comment on va faire pour …
-       … les meufs ! Le coupe Medhi
-       Ouais, je pensais qu'on pourrait faire comme dans une série que je regarde. Genre celui qui rentre avec une meuf il accroche un truc sur la poignée.
-       Quoi comme genre de truc ?
-       Jsais aps moi, une chaussette par exemple. L'autre attend devant la porte 20 minutes histoire que ça finisse.
-       20 minutes ? Jsuis pas un éjaculateur précoces comme toi !
-       Enfoiré ça m'est arrivé qu'une fois !! Le rambarde gentiment Nabil. Par contre tu sais quoi ?
-       Nan ?
-       Prem's à la douche hurle Nabil tout en se ruant vers la porte de la salle de bain.
-       T'abuses fallait que j'aille aux toilettes ! C'est vraiment un batârd l'architecte qui a conçu cet appart' à mettre les chiottes dans la salle de bain.
-       Rentre fait comme chez toi ricane Nabil à travers la porte.

Medhi ne se fait pas prier et ouvre la porte pour ensuite aller tranquillement s'asseoir sur les toilettes. Nabil est déjà sous la douche en train de se savonner vigoureusement afin de faire partir la transpiration et la saleté accumulée au cours de cette journée d'effort. Les fringues étalé au sol enlevés à la va vite par le jeune Maghrébin dégage une odeur de mâle dans toute la petite pièce qui remonte aux narines de Medhi.

-       Bah dis donc t'en avait vraiment besoin de cette douche ! S'esclaffe ce dernier tout en jetant un regard désinvolte à son camarade sous la douche.

Depuis le temps qu'ils se connaissent ils n'éprouvent plus aucunes pudeurs l'un pour l'autres. Les centaines d'heures passées à se balader à poils dans les vestiaires du foot ayant grandement contribuées à cela. Medhi connaît les détails de ce corps par cœur. Nabil est assez fin mais très musclé, il arbore un torse et un dos puissant, des jambes et des fesses fermes et des bras larges. Sa peau est légèrement halée mais n'est pas particulièrement mate, on pourrait le prendre pour un Français ayant passé des vacances dans le sud. Il présente une pilosité abondante qui remonte des jambes jusqu'à ses fesses et son sexe, recouvrant les testicules et le pubis pour finir par s'arrêter de manière désordonnée sous le nombril. Ses aisselles sont elles aussi bien fournies. Il est en revanche pratiquement imberbe sur le torse et le visage si ce n'est quelques poils autour des tétons. Cette absence de barbe renforce le coté gamin espiègle de son facies. Atout charme qui fait craquer les filles voyant en ce jeune arabe aux airs virils – renforcés par une coupe de cheveux tribale - un jeune ado en recherche d'affection.
Les fesses de Nabil sont galbées et recouvertes d'un duvet noirs allant en s'épaississant à l'approche de la raie du jeune oriental. Contrairement au reste de sa peau plutôt blanche, le sexe de Nabil est d'une couleur mate, presque brun foncée. C'est cette partie de son corps qui semble cristalliser tout l'exotisme de ses gènes. Ses deux bourses pleines de jus reposent dans un sac de peau bronzé et étroit ayant du mal à les contenir. Sous l'effet de la chaleur de l'eau son paquet s'est détendu et ballote doucement sous sa grosse et longue hampe. Fidèle à ses origines, Nabil est doté d'un beau morceau de chair basané se terminant par un gros gland rose. En bon Arabe Nabil est circoncis. C'est d'ailleurs ensemble dans le même hôpital que les deux amis se sont fait retirer ce bout de peau fragile faisant au passage d'eux des hommes arabes à part entière. Il en résulte qu'à la base de leur gland la cicatrice est quasi identique, détail qui n'a pas manqué d'alimenter les plaisanteries dans les vestiaires.

- Putain mec t'a mangé quoi à midi ? Lance mi offusqué mi amusé Nabil à Medhi
- Couscous de ta mère enfoiré ! Rétorque Medhi en quittant la pièce.

La soirée se termine rapidement, nos deux compères s'endormants comme des bébés exténué par l'effort de la journée passé.

C'est Nabil qui se réveille le premier, aidé par la chaleur étouffante des derniers jours de l'été. Il se dirige vers la cuisine afin de se chercher un verre d'eau quand il aperçoit quelque chose qui le fait exploser de rire.

Medhi qui comme à son habitude s'est endormis en caleçon large, laisse échapper par l'ouverture de ce dernier son sexe en totale érection. Cette manifestation virile de la charge en testostérone du jeune mâle contraste étrangement avec le visage détendu et endormi de Medhi. Le sexe gorgé de sang du rebeu est aussi large que long. Il est plaqué contre son ventre et atteint presque son nombril. La couleur brun foncée de son service trois pièces contraste avec la blancheur de son caleçon. Ses deux prunes sont gonflées au maximum et sont lisses comme une peau de pêche, cela n'est pourtant pas le cas de ces cuisses très poilues. Sa hampe circoncise se termine par un gland brun clair au bout duquel point une goute de liquide pré-éjaculatoire révélée par l'éclat du soleil, le rebeu doit être au beau milieu d'un rêve érotique. C'est d'ailleurs toujours endormi qu'inconsciemment sa main va gratter le bas de ses bourses serrés. Le simple fait d'effleurer ces deux sacs d'hormones a augmenté l'odeur de fauve déjà puissante qui règne dans la pièce.
Les éclats de rire de Nabil finissent par réveiller Medhi qui comprend très vite ce qui amuse autant son ami.

-       Rah batard ! Comme si ça t'arrivais jamais à toi ! Dit Nabil tout en rangeant non sans mal son sexe tendu à l'intérieur de son caleçon.
-       En attendant ça sent la bite dans toute la pièce, va plutôt prendre une douche pour qu'on puisse commencer à mater les offres d'emplois sur le net.

Une fois Medhi sorti de la douche les deux Maghrébins s'attèlent à la tâche. Pendant plus de 4 heures ils s'évertuent à lire toutes les offres d'emplois sur internet. Malheureusement pour deux jeunes gens avec uniquement le bac en poche et en fin de période estivale il n'y a presque rien si ce n'est des jobs sous payés à des horaires impossibles.

-       Putain ça me casse les couilles ! Lâche Nabil exténué. C'est pas avec ces salaires de merde qu'on va réussir à payer l'appart !
-       Grave, regarde moi ça y'a rie… attends c'est quoi ça 500€ la demi heure ??
-       Oh putain c'est un braquage de banque qu'ils proposent ou quoi ?
-       Na na ça m'a l'air d'un truc chelou, matte c'est rangé dans la catégorie xxx, laisse béton … bon va y je vais pisser moi.

Profitant de l'absence de Medhi, Nabil prend une photo de l'annonce avec son téléphone. Si on est vraiment dans la galère pourquoi pas aller faire le beau devant une vieille meuf en manque d'affection, se dit le jeune homme.

La galère arriva bien plus vite que prévu. Une semaine avant l'échéance du premier paiement, les deux jeunes hommes n'avait toujours pas de boulot. C'est ce qui décida Nabil à appeler le numéro indiqué sur l'annonce.

C'est une belle voix féminine qui répond à l'appel. Elle lui expliqua que elle et son mari sont à la recherche de jeunes hommes pour pimenter leur vie sexuelle. Que c'est un acte basé sur le consentement et que si quelque chose ne plait pas à Nabil il sera libre d'arrêter à tout moment et de partir avec la totalité de la somme.

Rassuré et presque enthousiaste à l'idée de se faire de l'argent aussi facilement, Nabil décide de se rendre à l'adresse indiquée dès le lendemain matin, la femme au téléphone lui ayant indiqué qu'elle lui remboursera les frais de taxis.

Le taxi s'arrête devant l'entrée d'une maison de maitre doté d'un portail de fer noir.

Tu m'étonnes qu'elle puisse me payer aussi cher avec la baraque qu'elle a pense Nabil.

Une ravissante femme d'une quarantaine d'année, vient ouvrir à Nabil. Elle lui explique que c'est elle qu'il avait eue au téléphone et que son mari les attend dans le salon.
La femme détaille Nabil de la tête au pied et afficha un sourire en coin lorsqu'elle voit la bosse bien remplie qu'arbore le jeune Arabe au niveau de l'entrejambe.

Arrivé dans le salon, Nabil fait la connaissance d'Antoine, le mari de la maitresse de maison. Le jeune homme se sent rassuré par cet homme musclé dans la force de l'âge à l'air sympathique.

Ils montent tout trois au premier étage dans une pièce spacieuse et lumineuse doté d'un grand sofa, d'un large écran plat et de plusieurs appareils de musculation.

-       Bien, maintenant j'aimerai que tu suives mes ordres. Annonça Marc d'un ton posé mais autoritaire. Commence par te déshabiller lentement et garde juste ton boxer.

Le jeune homme s'exécute. En commençant par enlever son t-shirt, dévoilant son torse légèrement halé et finement musclé. Il passe ensuite à son pantalon afin de libérer ses jambes puis enleve ses chaussures et ses chaussettes dévoilant des pieds couvert d'un subtil duvet de poils noirs. Nabil est maintenant en boxer Calvin Klein noir debout devant le couple.

-       Mmh, tu as l'air d'être bien équipé. Dit la femme. Voyons voir si les Maghrébins sont à la hauteur de leur réputation. Enlève ton boxeur.

Nabil descend rapidement son boxeur et garde une main sur son sexe par pudeur. Devant le regard insistant de la femme il l'ôte et dévoile son gros sexe basané et velu au couple. Les bourses du jeune Arabe sont contractées et sa hampe circoncises pend mollement aux dessus de ses deux grosses dates.

-       Pas mal du tout ! S'extasia la femme. Quoi que un peu poilu, ça doit sentir l'homme tout ça. Tu en pense quoi Antoine ?

A la surprise de Nabil, Antoine approche doucement son visage du sexe du jeune homme. Nabil sent le souffle chaud de sa respiration sur le bout de son gland circoncis et sur le haut de ses bourses.

-       Ca sent bon le jeune mâle. Analysa le mari.

Il fait se retourner Nabil en l'empoignant doucement par les hanches et applique la même analyse sensorielle à ses fesses musclées.

-       Tout de même tu ne le trouves pas un peu trop poilu ? Lâche la femme
-       C'est dans ses gènes mais tu as raison, on va s'occuper de ça.

Antoine quitte la pièce et reviens quelques secondes plus tard avec une tondeuse électrique en main.
L'idée de se faire raser ne dérange pas beaucoup Nabil, après tout il a quelque temps il a eu l'occasion de constater que Medhi le fait aussi.

Le léger vrombissement de la tondeuse résonne comme une légère mélodie dans la tête du jeune homme. Il se surprend à aimer le doux contact de cette dernière sur son pubis, faisant tomber petit à petit sa fourrure drue au sol. La tondeuse va maintenant caresser délicatement sa poche à semence, puis remonte sur la verge que quelques poils ont pris d'assaut. Par reflexe l'organe prend instantanément un peu de volume. L'homme passe maintenant aux aisselles du jeune rebeu et le débarrasse de toute trace de pilosité.
Une fois l'opération terminée Antoine retourne auprès de sa femme restée en retrait et admire le corps quasi glabre de l'Arabe.

- Pas mal du tout ! Commente la femme. On a l'impression qu'il est encore mieux monté qu'avant sans tous ces poils.
- C'est l'heure de faire un peu d'exercice ! Montre nous ce que tu sais faire… A moins que tes muscles ne soient que de la gonflette ? Plaisante le mari

Vexé dans sa fierté de jeune footballer, Nabil s'avance jusqu'au appareils de musculation, sa grosse verge rasée et basanée gigotant au rythme de ses pas.
Pendant près d'une heure, Nabil enchaine pompe, traction et exercices sur les appareils de musculations. Il sue d'un peu partout, son corps luisant met en avant les reliefs de sa musculature puissante.
Nabil commence à fatiguer, lorsque la femme le remarque elle vient délicatement poser la main sur l'épaule du beur et lui annonce solennellement :

-       Après l'effort le réconfort, viens t'asseoir sur le canapé.

Nabil ne se fait pas prier et prend place sur le sofa recouvert d'un drap, qui devient rapidement humide au contact de sa transpiration.
Antoine propose un verre d'eau au jeune homme qu'il s'empresse de boire rapidement.
Sans qu'il s'en soit rendu compte la femme est passé derrière lui et commence à maser ses épaules endolories par l'effort. Quant au mari il applique le même traitement aux pieds du jeune oriental. Nabil ferme les yeux et se laisse aller, tous ses soucis semblent s'évaporer et une chaude chaleur émane de son ventre. Peu à peu Antoine passe des pieds, aux mollets, puis aux cuisses jusqu'à la base des testicules de Nabil. Sa femme est descendue des épaules aux mains du jeune homme. Elle sort un ruban rouge de sa poche et lie entres eux les poignets du mâle qu'elle attache ensuite au cadre du sofa. Nabil feint un léger mouvement pour tester la solidité des liens et il est vite rassuré quant il constate qu'il pourrait les arracher sans aucun soucis au cas où.

Nabil sent maintenant un liquide tiède couler sur son sexe. C'est Antoine qui s'applique à enduire de lubrifiant l'organe reproducteur du jeune homme. D'une main experte il enduit d'abord les bourses puis la hampe pour finir sur le gros gland brun et sec de Nabil.
Il commence par malaxer doucement ses testicules, ce qui arrache un soupir de plaisir au jeune beur. Son sexe a pris du volume et repose maintenant sur le haut de sa cuisse, des goutes de liquide pré-éjaculatoire viennent se mélanger au lubrifiant. Lorsque Antoine pose sa main et enserre la lourde verge basanée du rebeu celle ci se dresse automatiquement et vient cogner contre son nombril. Le sexe de Nabil en érection est impressionnant, il fait facilement 22cm et est très large. Son gros gland ressort mis en avant par la large cicatrice de sa circoncision qui rend son sexe légèrement bicolore.
Antoine commence de lent va et vient, sur la verge de l'Arabe, tandis que son autre main enserre ses bourses pour garder sa semence au chaud. Pendant ce temps sa femme s'est dirigée vers la télévision afin de mettre un film pornographique, que instinctivement Nabil ne peut s'empêcher de fixer. Le mari tire une malle de sous de canapé duquel il sort un sextoys en forme de vagin dans lequel il glisse le sexe du beur. Nabil lâche aussitôt un gémissement. Son instinct de reproducteur a maintenant pris le dessus sur sa raison. Il ne pense plus qu'à une chose : éjaculer pour remplir et faire déborder ce vagin en plastique de sa semence blanche et chaude. Son regard est devenu bestial et ses traits se sont durcis, il fixe l'horizon comme si quelque chose retenait son attention. Peu à peu il accompagne de léger mouvement du bassin les mouvements réguliers de l'homme qui lui procure tant de bien. Ses bras liés au canapé sont tendus, inconsciemment ses mains souhaiteraient reprendre le contrôle du plaisir, sa nature de dominant a du mal à supporter qu'il soit ainsi la victime de cet abandon physique et sensoriel.

Les mouvements de Antoine se font de plus en plus rapide. Nabil est en transe, tout son corps est révulsé, ses muscles sont contractés. Ses pieds et ses mains font des mouvements dans le vide. Puis dans un murmure qui petit à petit se fait cri, il hurle tout en gémissant :

-       Je vais … arrête … je vais … je vais … éjaculer … je vais …

Ne tenant pas compte des supplications du jeune Maghrébin, Antoine continue de plus bel ses mouvements experts tout en appliquant à l'endroit de sa cicatrice auquel se trouve normalement le frein de légère caresse avec son pouce.

Dans une dernière convulsion tout le corps du bel Algérien se tend, la tension sur les liens de ses poignets fait grincer le cadre métallique du sofa et c'est accompagné d'une plainte rauque que le sexe de Nabil tressaute et envoie une première salve de foutre valser à travers la pièce. L'organe reproducteur du jeune homme semble devenir fou, il suinte et se contracte brusquement pour envoyer des jets crémeux et chaud de sperme épais qui coulent le long de sa verge. Beaucoup atterrissent sur son torse, le blanc du liquide contrastant avec la couleur naturellement halée de sa peau. Ce sont au total plus de 8 jets qui sortent du volcan en fusion qu'est devenu la verge du beur. L'orgasme passé, Nabil semble encore sonné par la décharge de plaisir pur qu'il vient de recevoir. La femme détache ses liens ce qui permet à Nabil de s'allonger doucement sur le canapé. Sa verge circoncise est redevenue molle, elle est presque entièrement enduite du liquide reproducteur et odorant du rebeu. Nabil n'en a que faire, il est épuisé, et quelques secondes à peine après s'être allongé il s'endort d'un sommeil profond et réparateur.

Licko

LICKO-STDIER343@GMAIL.COM

Autres histoires de l'auteur : Un rebeu chez le dermato - Les deux potes rebeux - Mon voisin le rebeu

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)