PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Domination par Stéphane mon futur mari

Chapitre 42 - Garage Dimitri et piège sur Désiré avec Olivier

Samedi matin, mon réveil sonne. Je dois me rendre au garage. J'ai une gaule d'enfer et le petit qui s'est réveillé l'a senti. Il a plongé sous le drap de lit et me prend direct en fond de gorge. Que c'est bon de se faire sucer le matin ! Mais il a envie que je lui fasse l'amour. Je le remonte doucement vers ma bouche et lui donne un baisé langoureux, nos langues se mélangent. Il fond déjà, rien que ça, il est aux anges, le petit. Il craque pour moi. Je l'ai couché sur le ventre, je lui ai écarté les jambes et je l'ai pris en douceur, lui collant la tête dans les coussins. Il a gémit tout le long de ma pénétration.

Moi : Ca va tu aimes ?

Jona : Oui maître, j'aime quand vous me faites l'amour. C'est meilleur que la baise.

Je lui ai fait des bisous sur le dos et dans la nuque. Je l'ai limé tout en douceur. Mon homme est rentré dans la chambre et nous a regardé sans rien dire mais se paluchant la queue. Au moment où j'ai senti que j'allais jouir, je suis rentré à fond en lui mais doucement et sans bouger, je lui ai rempli le cul en douceur. Collé à moi, nous avons roulé sur le côté et j'ai branlé Jona qui a fini par jouir dans ma main. Alors que je lui faisais lécher ma main, mon homme est venu doucement déposer sa semence dans sa bouche et lui a roulé un patin. Divin. Il nous a fallu un instant avant de sortir du lit.

Jona : Merci maître.

Moi : Tu es un bon petit.

Nous avons pris une douche à trois, je l'ai lavé et il m'a rendu le service. Une fois habillé, je suis descendu déjeuner. Felipe était déjà à table. J'ai bu mon jus d'orange et pris un café lorsque Jona est apparu en Costume BMW. Enfin, chemise et pantalon trop grand pour lui, cravate et ses chaussures noires. Mon homme le suit de près.

Stéphane : Pour ne pas qu'il reste seul et comme Felipe doit aller faire des courses pour lui, il vient avec nous au garage et se rendra utile. Hein Jona ?

Jona : Oui m….

Rose arrive et le voit ainsi.

Rose : Bonjour Jona. Mais tu es ridicule comme ça, attends, je vais t'arranger ça.

Elle est partie et est revenue avec sa trouve de couture. Elle lui a cintré la chemise avec des épingles discrètes et lui a fait un ourlet rapide au pantalon qu'elle lui à cintrer également avec d'autres épingles.

Rose : C'est mieux ainsi.

Jona : Merci madame Rose

Nous avons fini de déjeuner et nous sommes partis ouvrir le garage. Mon homme s'est exilé dans son bureau une bonne partie de la matinée. Il est venu juste pour m'expliquer quelques détails dans la livraison des véhicules la semaine prochaine et me demander de réceptionner le camion avec les nouveaux véhicules mercredi prochain. J'ai demandé à Jona de nettoyer les voitures ce qu'il a fait avec grand plaisir. J'ai conclu trois ventes, deux cabriolets et un coupé sport pour un jeune bourge à qui son père offrait sa première voiture. Le bourge, Dimitri de son prénom, n'était pas attiré que par la voiture mais aussi par le cul de Jona. Il est gay ou bi, ça se voit sur son visage. Jona, lui, de son côté, n'est pas resté insensible à son regard. Le père a dû sortir pour répondre au téléphone. Dimitri en profita pour aller parler avec Jona. Au final de leur conversation, il lui a donné une carte et est revenu vers son père. Une fois la vente conclue, ils sont partis et j'ai été trouvé Jona.

Moi : Alors ? On a fait une touche ?

Jona rougit.

Jona : Oui, enfin je crois. Il m'a directement demandé si j'étais gay, je lui ai répondu que oui. Il m'a dit je le lui plaisais et qu'il aimerait bien sortir avec moi. Je lui ai répondu que j'étais déjà pris par vous mais il m'a donné sa carte de visite au cas où je changerais d'avis.

Moi : Tu n'aurais pas dû refuser son invitation, c'est un jeune bourge et son père a du pognon. Il est poli et a l'air d'avoir de l'éducation. Rappelles-le et s'il est disponible, donnes-lui rendez-vous au bar. Qu'il dise à Désiré à l'entrée que je l'ai convoqué. Si ça se trouve, tu as peut être trouvé le mec de ta vie.

Jona : Je vous ai vous, cela me suffit amplement.

Moi : Tu ne diras peut être plus ça dans cinq ou six ans, quand nous serons plus vieux.

Jona : Pour vous faire plaisir, je vais le rappeler.

Stéphane nous a rejoints et je lui ai fait le compte rendu de ce qui vient de se passer. Il est d'accord avec moi sur le fait que le petit devrait sortir avec. D'ailleurs, pour le mettre à son avantage il va l'envoyer chez Nicole.

Jona : Il a l'autorisation de venir vers 22H30 après le diner familial. Son père le déposera devant le bar et il rentrera en taxi. Son père lui a donné 500€ pour qu'il s'amuse. Apparemment, il sait que son fils est gay.

Moi : Et pour toi, tes parents sont au courant ?

Jona : Non. Je n'ose pas leur avouer. J'ai trop peur de leur réaction. Ce sont de fervents catholiques.

Moi : Il faudra de toute façon leur annoncer un jour ou l'autre.

Stéphane : Pour que tu sois à ton avantage, je t'envoie chez Nicole et Christian. Ils t'attendent, ils vont te mettre hyper en valeur et en cuir classe pour ce soir. Trouves-toi un collier et quelques bijoux et une belle montre, je paierais la facture. Files, un taxi t'attend devant et tu reviens à la maison.

Jona saute au coup de Stéphane qui lui lâche un « on t'aime ». Je lui file de l'argent pour le taxi et il part.

Stéphane : Nicole va en faire un appel au viol mais nous ferons office de chaperons tous les 5.

Moi : Ok mais n'oublie pas le plan avec Désiré ce soir.

Stéphane : Sur le temps que nous serons occupés, Felipe les gardera. Bon tu en es ou pour le moment ?

Moi : Trois ventes et dans une heure, on peut fermer.

Stéphane : A propos, pas trop mal au cul ?

Moi : Un peu mais j'ai mis mon plug d'exercice toute la journée. Je ne le sens pratiquement plus tellement je me suis habitué à sa présence. Il m'en faudrait un plus petit pour accroître mes performances. Marc m'a expliqué l'exercice avec un crayon mais franchement pour travailler ce n'est pas l'idéal.

Stéphane : Il faudrait voir avec Seb à t'en faire-faire un en or à la dimension que tu veux.

Moi : Pourquoi en or ?

Stéphane : Parce que tu as un cul en or et que tu le mérites aussi. On va passer à la boutique après la fermeture.

Moi : Tu me gâtes trop.

Stéphane : Par moments tu es difficile mais j'aime ta présence et ton écoute des autres. Tu es ma petite femme et j'ai toujours envie de te rendre heureux, je veux ton bonheur.

Un client nous interrompt pour demander quelques renseignements sur un 4X4. Je m'excuse, je ne l'avais pas vu rentré. Je le renseigne et lui fait une offre avec la reprise de son véhicule. Il doit en parler avec sa femme et il reviendra vers nous. Je ferme le garage, il est 17H00, la journée a été bonne. Nous passons alors par la bijouterie et Seb nous reçoit directement dans son bureau. Je lui explique ce que je veux pendant que mon homme parle avec son père. Il comprend et me fait rapidement un dessin mais voudrais voir celui que je porte. Je défais mon pantalon et lui montre. L'affaire conclue, je reviens vers Stéphane qui m'a acheté un nouveau collier avec un puma en diamant. Je suis content et me laisse faire pour ne pas l'énerver. Nous sommes rentrés et Jona est arrivé en même temps que nous avec beaucoup de paquets et dans une nouvelle tenue en cuir classe comme demandé. Il est magnifique, un appel au viol. Il est radieux, en plus ivre de bonheur probablement.

Jona : Merci pour tous les cadeaux maîtres.

Stéphane le prend dans ses bras.

Stéphane : Je suis sûr que tu vas lui plaire ce soir. Tu sais s'il est actif ou passif ?

Jona : Il est auto-reverse mais tendance plutôt actif.

Moi : Tu as fait vite pour savoir ça.

Jona : C'est lui qui me l'a dit via échange de SMS alors que j'étais chez Nicole.

Il nous montre les échanges de SMS, il est chaud boulette le Dimitri, il voudrait déjà faire l'amour avec le petit.

Moi : Je te rappelle les consignes de sécurité. Pas de sexe sans capote !

Et là avec un grand sourire, il me sort un paquet de capotes et du gel.

Jona : Christian m'a obligé à les acheter sachant que s'il oubliait, Stéphane ne serait pas content.

Stéphane : Il a raison, bon on rentre car on se gèle.

Une fois rentrés, Jona est monté déposer ses sacs dans le dressing room et est descendu pour prendre un apéritif avec nous. Felipe est rentré peu après avec ses achats, lui aussi. Des vêtements principalement mais aussi un nouveau téléphone portable. Il est vrai que son vieux portable espagnol a beaucoup de problèmes avec le réseau belge. Quand Stéphane lui a demandé comment il avait payé tout ça, il expliqua que son père avait alimenté son compte en banque avant que celui-ci ne soit transféré par Francis vers la Lloyds, qu'il avait vidé son compte épargne et récupéré la caution de son ancien appartement. Il avait donc un peu d'argent en attendant d'avoir ses premiers salaires ici. Logique imparable. Après l'apéritif nous avons mangé une salade en chaud froid avec du fromage et de la volaille que Rose nous a préparé. Ensuite, Felipe s'est occupé de Jona et nous deux sommes montés nous préparer pour le soir. Pour moi ça a commencé par un lavement ensuite mon homme et moi avons étés dans notre Donjon et mon homme m'a préparé avec des godes de plus en plus gros pour la soirée avec Désiré et lui en moi. J'ai eu dur au départ mais mon homme a pris de la patience et avec l'aide de poppers, j'ai tout accepté même qu'il me fiste de ses deux mains alors que je n'aime pas ça.

Stéphane : C'est très bien mon amour tu as été brave, tu veux un plug pour la soirée ou ça ira ?

Moi : Ça devrait aller chou et puis du gros, c'est inconfortable à porter.

Stéphane : Douche, on s'apprête et on y va. Je te rappelle que c'est toi qui conduis.

Moi : Ok. De toute façon, avec le poppers spécial, Sven m'a bien dit de ne pas boire après, si je ne voulais pas être malade.

Nous nous sommes apprêtés en cuir classe tous les deux. C'est-à-dire pantalon noir cuir  moulant, gilet et veste en cuir, bracelet. Stéphane a opté pour une chemise en cuir noir à manches courtes  mais moi, j'ai opté pour un t-shirt blanc moulant col en V bien ouvert pour y mettre mon nouveau collier et mon piercing téton en valeur. J'ai mis mon alliance à ma main gauche et trois bagues à la main droite. Mon téléphone portable dans mon gilet, poche intérieure et je laisserais mes papiers dans la boite à gants de la voiture ou je les confierais à Sven pour plus de sécurité. Nous descendons et nous faisons sifflé par Felipe et Jona, qui, pour le coup, se fit fusiller du regard par Stéphane.

Jona : Pardon maître, je n'aurais pas dû mais vous êtes magnifiques. Si je m'écoutais je … Enfin, vous comprenez.

Stéphane : Oui, ce n'est pas si grave en fin de compte, il faut que tu puisses aussi t'exprimer un peu. Bon on y va.

Avec la voiture nous sommes vite arrivé sur place et j'ai trouvé à me garer juste devant le bar ou Désiré filtre les entrées. Apparemment il y a du monde.

Moi : Bonsoir Désiré, il y a un jeune qui va être déposé par son père vers 22H30. Il s'appelle Dimitri et il va te dire que je l'ai convoqué. Peux-tu nous l'amener au coin VIP ?

Désiré : Oui pas de problème. Tu as été sage ?

Stéphane : Comme une image, très sage, il a droit à une récompense.

Désiré : Je serais libre à minuit et demi, viens me rejoindre dans ma loge.

Moi : Ok, je vais m'amuser un peu d'abord et je viendrais.

Désiré : J'ai encore rêvé de ton cul cette nuit.

Je ne réponds pas et entre avec le petit, Felipe et Stéphane mais au moment où je passe, il me met une main au cul. Je n'apprécie pas de trop mais Stéphane laisse faire. Une fois au vestiaire.

Stéphane : Tu n'as pas aimé la main au cul. Je l'ai remarqué et il le payera tout à l'heure. Allons voir Sven qui doit être avec Olivier.

En fait, Sven nous attend dans la zone VIP avec Olivier. Il n'est pas mal foutu, 1M80, je dirais 85 kg de muscles secs, cheveux courts noirs, yeux bleus et il a l'air dans avoir dans le pantalon. Il est vrai qu'il est étroit du bassin. Les présentations faites, Sven nous assure qu'Olivier bande à fond sur Désiré, qu'il a compris le plan et qu'il se fera une joie d'être, s'il l'accepte, sa nouvelle salope.

Moi : Tu serais capable de prendre son monstre de 30 cm et large à la base ?

Olivier : Pour lui, j'en serais capable.

Moi : Ok. Ce soir je vais faire en sorte qu'il te baise. Il faut que tu fasses en sorte qu'il ait envie de te sauter par après et s'il est capable de t'aimer, ce n'est que tant mieux.

Olivier : J'ai tout de même une question ?

Moi : Quoi ?

Olivier : Tu ne l'aimes pas que tu cherches à t'en débarrasser avec moi ?

Moi : J'ai beaucoup de sentiments pour lui et je ne veux pas lui faire de mal mais je suis avec Stéphane. Nous allons nous marier et Désiré voudrait me baiser trois fois par jour, s'il le pouvait. Comprends ma situation, je ne peux pas le laisser continuer ainsi. J'aime qu'il me fasse l'amour mais pas tous les jours. Ça, c'est réservé à mon homme.

Olivier : Ok, de toute façon j'ai toujours eu envie de lui.

Stéphane : L'affaire est conclue et taisons nous, le voilà avec le petit Dimitri.

Désiré : Voilà je t'ai amené le petit, à toute à l'heure, j'ai du boulot.

Sven : Moi aussi.

Nous restons à nous quatre tandis que Dimitri et Jona se sont isolés à une autre table.

Sven nous a fait monter deux bouteilles de champagne Rosé,  « Merci Sven de penser à moi », et une pour les jeunes qui le remercient en levant leur verre en sa direction. De toute façon c'est nous qui règlerons la note. Felipe a beaucoup discuté avec Olivier alors que moi, je me lovais dans les bras de mon homme tout en regardant les jeunes. Ils ont commencé à se rapprocher sur la banquette et c'est Dimitri qui a pris la manœuvre en lui roulant une longue et langoureuse pelle. Je crois même qu'il lui a mangé la bouche. Dimitri est entreprenant avec Jona, il le caresse et lui fait sentir qu'il a envie de lui mais il reste sage en notre présence. A un moment, ils se lèvent tous les deux et vont danser. Felipe les suit avec Olivier avec qui il a des atomes crochus. Pourvu qu'il n'en tombe pas amoureux, s'il vous plaît mon Dieu,  aidez-moi ou mon cul va morfler encore longtemps.

Stéphane : Il est pratiquement minuit et demi.

Moi : Déjà ? Mais on vient d'arriver !

Comme j'ai observé les jeunes se béquoter, je n'ai pas vu l'heure avancer. Je me lève et vais dans la loge de Désiré. Mon homme devant arriver dans 45 minutes, une fois la porte de sa loge franchie, il arriva derrière moi. Je n'ai pas eu le temps de faire grand-chose qu'il était déjà en train de me manger la bouche avec sa langue et je dois dire qu'à chaque fois, je fonds.

Désiré : Tu es magnifique ce soir, tu t'es mis en beauté pour moi.

Moi : Désolé, je me suis mis en beauté pour Stéphane mais merci pour le compliment.

Désiré : Pas grave, j'ai fait en sorte de pouvoir te faire l'amour trois ou quatre fois, j'ai pris un stimulant.

Je sens que je vais morfler s'il n'accepte pas de baiser Olivier. Je me suis déshabillé et il a fait de même. Sa barre chocolatée était déjà à son maximum. Je lui fais un effet pas croyable à chaque fois. Je me suis mis sur le lit de dos et la tête en arrière et j'ai ouvert ma bouche.

Désiré : Tu la veux déjà ma grosse queue, tu es en manque d'elle, c'est ça ?

Et il me rentre sa queue en douceur. Je le suce avec application et après deux minutes, il me pilonne en fond de gorge. J'ai un peu dur à caler ma respiration pour une fois et je manque de vomir. Il s'en aperçoit et ralentit. 15 minutes de ce supplice, je bavais et j'avais des larmes d'effort qui me coulait du visage. Il prit une serviette et m'essuya, je fus mis à quatre pattes et il me lécha l'oignon. Il me prépara le cul comme la dernière fois. J'ai gémis comme une folle, une fois bien ouvert, il m'a couché sur le ventre et est entré en moi en douceur. J'ai senti chaque cm de ses 30 cm de verge. Un véritable bonheur, je suis aux anges. Comme ça, j'aime qu'il me fasse l'amour, le coté baise avec lui j'aime moins. C'est à ce moment-là que mon homme est arrivé et j'ai dû calmer mon excitation.

Stéphane : Alors elle est bonne ma salope !

Désiré : Oui sont cul est divin, encore merci Stéphane.

Mon homme se mit à poil et vint nous rejoindre dans le lit. Ca a un peu troublé Désiré mais il a continué à me faire l'amour. Mon homme m'embrassa et ensuite se mit derrière Désiré. En lui écartant les fesses, il a commencé à lui lécher le cul et j'ai entendu Désiré gémir à son tour. Il lui a mis un doigt puis deux et à jouer avec son cul. Une fois celui-ci prêt, il l'a pénétré lentement.

Désiré : Non, arrêtes. C'est trop gros.

Stéphane : Détends-toi, tu as promis à ma salope que tu m'offrirais ton cul.

Désiré : Vas-y doucement.

Mon homme lui a fait renifler du poppers et malgré la base que c'est, il s'est laisser aller direct chauffé par le produit. Stéphane a pu le prendre en douceur et lui rentrer pratiquement toute sa queue.

Stéphane : Maintenant à toi de m'indiquer le rythme en baisant ma salope.

Désiré qui n'a pas débandé à recommencer à me faire l'amour pris en sandwich. A chaque fois qu'il ressortait de moi mon homme le pénétrait. Il a commencé à prendre du plaisir et à pousser des râles et au bout de dix minutes de ce traitement, il s'est vidé en moi. Mon homme, lui, a résisté et c'est retiré de Désiré. Il a fallu 10 minutes à Désiré pour reprendre ses esprits.

Stéphane : Alors tu as aimé ?

Désiré : C'était bon mais je n'aime pas me faire enculer, je préfère rester actif.

Olivier : Ce n'est que tant mieux pour moi.

On ne l'avait pas vu arriver.

Désiré : Que fais-tu là ? C'est privé ici !

Olivier : J'avais envie de te voir pour te demander de me faire l'amour et je suis tombé sur ce spectacle.

Désiré : Te faire l'amour ?

Olivier : Oui. Sven m'a dit que tu avais un faible pour moi, je me suis dit pourquoi ne pas essayer. Maintenant, j'ai un moyen de pression aussi. Si tu refuses, j'ai des photos de toi et même une vidéo de toi en train de te faire enculer.

Désiré : C'est du chantage ! Il est vrai que tu ne me laisse pas indifférent mais j'aime Pat.

Olivier : Je ne suis pas jaloux.

Il s'avança et roula une pelle à Désiré qui se laissa faire. Olivier se mit à nu et nous-nous sommes retrouver à quatre sur le lit. Stéphane et moi bandant et Désiré repris des formes. Olivier coucha Désiré sur le dos et commença à le sucer. Il lui fit une gorge profonde dans cette position alors que moi je ne sais pas y arriver. Il faudra qu'il m'explique. Direct, il l'a avalé en entier jusqu'aux couilles.

Désiré : Comme c'est bon et il est serré en plus.

Stéphane : Chou prépare le fion d'Olivier.

Je n'ai pas eu grand-chose à faire pour le préparer. Son cul est bien ouvert, à mon avis il se gode souvent.

Moi : Tu te gode souvent ?

Olivier : Non, Sven m'a préparé mais chut !

Comme il était prêt, il s'est positionné au-dessus de la queue de Désiré et s'est enfoncer dessus, non sans une grimace. Je lui ai passé un peu de poppers et Désiré a commencé à le baiser les mains sur ses anches.

Désiré : Oh que c'est bon.

Olivier : Oui, fais-toi du bien avec ma rondelle, elle n'est là que pour toi et ne sera que pour toi.

Il serre bien son anus lorsqu'il remonte sur la queue de Désiré.

Désiré : Quel pied ! T'es une salope de première toi aussi !

Stéphane leur a fait renifler du poppers à tous les deux et là, ils se sont déchainés en nous éjectant pratiquement du lit. Mon homme et moi, d'un clin d'œil, nous sommes rhabillés et les avons laissés. Ouf ! Pas de double sodomie pour moi, je suis à la limite soulagé car je pense que deux queues aussi énormes pour mon cul, il m'aurait tout de même déchiré. Le problème c'est que tous les deux bandons un max et n'avons pas joui. Je me rafraichis au lavabo et mon homme est avec moi en cas de problème. Nous retournons au coin VIP voir ou en sont nos deux tourtereaux que doit surveiller Felipe mais personne. Juste la plaque réservée et une bouteille de champagne avec deux coupes. Nous buvons un verre et confions la bouteille au serveur car mon homme a envie de me baiser dans la cave sur un sling, devant des clients. Au passage du bar je vois Sven.

Moi : Où sont les jeunes et Felipe ?

Sven : Dans la cave.

Moi : Quoi ?

Je n'attends pas la réponse et je file à la vitesse de l'éclair. J'ai bousculé deux mecs pour arriver en bas de l'escalier où j'ai trouvé Felipe adossé contre un mur. Il se faisait sucer par un inconnu.

Moi : Où sont les jeunes ?

Felipe : Du calme, tu vas nous faire une crise cardiaque ! Ils sont dans la cabine en face et je surveille pour ne pas qu'on les dérange. Ils se donnent du plaisir. Je vais pour voir et effectivement ils sont en 69 sur un matelas quand Jona me voit.

Jona : On ne pourrait pas avoir un peu d'intimité si ce n'est pas trop demander ?

Moi : Excusez-moi votre altesse.

Je sors en riant mais mon homme, lui, ne rit pas, il est fâché contre moi.

Stéphane : Viens avec moi !

Il me pousse dans la pièce du fond, vire mon pantalon, m'attache à une croix et me fout direct devant tout le monde une dizaine de fessées bien senties. Je crie à chaque fois.

Stéphane : Quand est-ce que tu vas comprendre qu'il ne faut pas te tracasser ainsi pour le gamin !

Moi : Arrêtes ! C'est un réflexe de protection, j'avais peur qu'il ne se soit fait violer.

Stéphane : Ca veut dire que tu n'as pas confiance en Felipe ?

Moi : Arrêtes, tu me fais mal ! Je ne veux pas revivre la même chose que sur mon dos !

Ça l'a stoppé net et l'a calmé d'un coup. Il m'a détaché direct et avec amour m'a porté jusqu'au Sling

Stéphane : Désolé, je me suis emporté.

Moi : Chou je voudrais deux choses.

Stéphane : Demandes-moi tout ce que tu veux.

Moi : Un, baises-moi et deux, je veux que tu prennes des cours de maitrise de ta colère. Ça, ce n'est pas négociable !

Il m'a baisé sur le sling en douceur et quand il a joui, il s'est retiré et m'a sucé jusqu' à ce que je lui remplisse la bouche de mon sperme. Il m'a porté et après m'être essuyé le cul avec du papier essuie-tout je me suis rhabillé.

Stéphane : Je prendrais rendez-vous lundi pour ce que tu m'as demandé. Je me rends bien compte que j'ai un problème. Je ne l'avais pas auparavant, effectivement.

Moi : Tu m'aimes, c'est certain ! Tu veux me dominer d'accord ! Mais n'oublies pas une chose, je suis très émotif et protecteur avec les gens que j'aime. C'est-à-dire toi, Felipe, Jona dans une grande mesure et Désiré dans une moindre mesure. Je suis impulsif aussi quand je me tracasse pour quelqu'un.

Stéphane : Oui je le sais, le problème c'est que j'aimerais que tu me laisse gérer ce genre de chose quand tu es avec moi. C'est aussi ton rôle de soumis de me laisser gérer et de te laisser faire. Je passe pour un con devant les autres quand tu me plante là, comme ça.

Moi : Je vais faire un effort là-dessus. Bon, j'ai soif ! On remonte ?

Nous sommes retournés à notre table et au passage, Felipe était toujours appuyé contre le mur à surveiller les petits.

Moi : Ils n'ont pas fini ?

Felipe : C'est leur troisième jouissance, je suppose qu'ils vont avoir fini car j'en ai marre de faire le pied de grue.

Stéphane est rentré dans le box. Je ne sais pas ce qu'il leur a dit mais ils en sont sortis rhabillés et tout rouges. Nous sommes remontés tous les cinq mais en passant par la case toilette. J'en avais besoin et les jeunes aussi. Dimitri en est sorti et a jeté son boxer dans une poubelle car il n'avait pas su retenir une partie du jus qu'il avait dans le cul. Il est bien autoreverse mais ça leur a valu une engueulade maison de Stéphane pour l'avoir fait sans capote. Dimitri de lui répondre que c'était sa première fois avec un mec, que jusque-là, il n'avait que maté des films porno et s'était godé. Ce qui a calmé mon mec. Jona, lui comme moi, avons la technique pour ne rien perdre. A notre table le serveur nous a ramené du champagne et je me suis lové dans les bras de mon homme. J'ai tout de même demandé de l'eau car c'est moi qui conduis. Felipe, lui, a été récupéré par Sven pour avoir un petit coup de main au bar car il ne s'en sortait plus et c'est avec plaisir qu'il y est allé. Les jeunes ont recommencé à se cajoler, je pense qu'ils se sont trouvés. Jona à un grand sourire et les yeux qui pétillent. Dimitri, lui, est très entreprenant avec. Il est cinq heures du matin quand nous quittons le bar. Comme je ne veux pas que Dimitri rentre en taxi et qu'il n'habite pas loin de chez nous, je décide de le ramener chez lui. Felipe, lui, se fera ramener par Sven. Arrivé à la sortie, je me fais attraper par Désiré qui sort de sa loge avec Olivier qui lui est crevé mais il a le sourire. Désiré me roule un patin et me fait sentir qu'il bande toujours.

Désiré : Ne crois pas que parce que tu m'as mis Olivier dans les bras, et je dois t'en remercier, je ne vais plus te faire l'amour. Tu restes le premier dans mon cœur.

Moi : C'est comme ça que je l'entends. Tu as une place dans mon cœur aussi mais j'aime Stéphane et tu dois le comprendre. Olivier, Désiré bande toujours, je crois que tu vas encore avoir du travail avec lui.

Olivier : Il est infatigable, il a déjà jouis 4 fois. Je suis crevé.

Jona : Si vous voulez on peut lui tailler une pipe à nous deux.

Dimitri : Oui il a l'air d'en avoir sous le pantalon.

Stéphane : Non ! Vous en avez déjà assez fait pour cette nuit. On rentre !

Nous les avons plantés là. Dans la voiture, les jeunes n'arrêtent pas de se faire des bisous. Je conduis avec prudence et je fini par déposer Dimitri devant sa porte. Il y a de la lumière et c'est son père qui lui ouvre, il l'attendait. Il est venu nous saluer et demander si le petit s'était tenu correctement. Nous lui avons répondu par l'affirmative et sommes partis. Dans la voiture, Jona n'a pas arrêté de faire des échanges de SMS avec Dimitri, ce qui a eu le don d'énerver mon homme qui lui a ordonné d'éteindre son GSM. Il a eu droit à un « oui maître ». Une fois à la maison, passage par une douche et au lit. Jona a dormi dans nos bras en gémissant de plaisir. Il nous a gratifiés d'un « je vous aime ». Il a eu une larme en s'endormant mais il avait un sourire que je ne lui connaissais pas.

Pattlg

Pat_203@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Domination par Stéphane mon futur mari

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)