PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Un cri dans les bois -03

L'échange du métro

Une semaine plus tard

Torus s'en était allé. Il était parti conquérir d'autres territoires, et m'avait laissé dans la bouche ce gout de sang et cette envie de sexe.

Ma vie essayait tant bien que mal de continuer, mais en même temps tout me paraissait simple et accessible depuis la semaine dernière. C'était comme si ma confiance de jeune homme s'était intensifié. J'étais bien dans mes baskets. Cette semaine était troublante, peut être aussi effrayante. Je ne suis pas tellement sorti des vacances, plongé dans mes recherches, et demain retour à la fac.
Devrais-je redouter de croiser du monde ? … Après tout, on verra bien, je ne m'en fais pas !

… 6h30, le réveil sonne

J'habitais un appart en centre-ville, pas tellement loin de mon école. Je dois dire que quand il fait beau, je m'y rends en vélo, mais aujourd'hui en regardant par la fenêtre les gouttières débordantes, le métro sera de la partie !
  En sautant du lit nu comme un vers, direction la cafetière, mon corps et mon regard se figèrent brusquement devant le miroir.

« haaa, mais qui est-ce ? »

 J'avais l'impression d'être en face d'un inconnu pendant un moment. Me frottant les yeux de toutes mes forces comme pour en extraire une image, j'avance mon visage de son reflet et ouvrit grand les yeux.

« Mais c'est bien moi ça ! »

Une semaine m'avait transformé. J'avais d'avantage l'apparence d'un homme. Mon corps fin s'était habillé de muscles et d'abdos, ma taille était marquée et mes épaules élargies. Mes cheveux brillaient et mes dents étaient parfaites. Mes fesses rebondies à souhait et mon pénis plus large. Pour souligner tout ça, j'étais doté à présent d'une bonne paire de couilles qui ferait frémir un joueur de tennis. Malgré tout, je gardais toujours cette innocence dans le regard et dans mes gestes.
Cette nouvelle silhouette me ravit. Je n'avais donc pas songé à me regarder pendant toute la semaine … Etrange

Si tôt sortis de la douche, pour parfaire ce nouveau corps. J'emportais mon café et mes cours au passage. Il me restait 30 minutes pour arriver en classe.

En fermant la porte, une voix fine s'adresse à moi sur le palier.

« Bonjour Roman ! Ça fait un moment qu'on t'a pas vu, tu étais en camp militaire ou quoi ?!
C'était Emilie, ma voisine un peu nimpho mais rigolote.

-          Binh non, j'étais juste chez moi entrain de réviser. Lui répondis-je en me tournant vers elle.
Soudain son visage s'éclaire, ses yeux s'enrobèrent et sa mâchoire tomba

-          Roman … Tu… es à tomber !! Comment as-tu fait ?

-          Pour ?

-          Haaaaaa, je vois, encore un secret d'homo !! rrrrrrhrrrr je te mangerais bien là tout de suite si tu avais aimé manger marin !

-          Haha, mais tu es folles ! Bon c'est pas tout mais je vais être en retard… Au fait, bonne année !

-          OUI, bonne année p'tit chou ! »

Descendant les escaliers à vive allure, je ne fis pas attention au sol glissant qui m'attendait au rez-de-chaussée. Mais d'un pas assuré, la pierre humide me fit tournoyer sur moi-même sans même songer à me faire tomber… Woaw qu'elle équilibre.

J'étais frais !!

Passant la porte de l'immeuble, le temps était encore plus triste qu'à travers la fenêtre. Étonnement, je n'avais pas froid, malgré la fine veste qui me couvrait. Par contre, la lumière des lampadaires qui tamisé le trottoir hivernal me secoua la vue. Avec mon smartphone en guise de miroir de poche, je vis ma pupille s'adaptait aux nuances de la rue… COOL !!

Une odeur agressa mes narines. Un mélange de vieux citron pourri, d'urine et d'ail. J'en eu presque la larme à l'œil. Je cherchais d'où pouvait venir ce dégout volatil ! Et au bout d'une minute de scrutage alentour, j'en conclu que la source nauséabonde se trouvait à plus de 500 mètres de mon nez. C'était un sdf posé sur un bout de carton humide, une bouteille à la main, qui lui ne semblait pas m'avoir vu. Je pouvais même voir l'état de ses ongles bourrés de cambouis.

En attendant le métro la musique dans les oreilles, nous étions trois sur le quai. Une vieille femme et un jeune rebeu. Il était plutôt pas mal, excitant aussi, mais il avait l'air dangereux.
  … Le voilà, le métro …

Passant la porte le premier, suivis par ce mec de trop près à mon gout, j'allais m'asseoir au bout du véhicule. La vieille dame, elle, n'est pas monté dans la même voiture.

Il était posé debout malgré la totalité des places libres qui nous entouraient, et me regardait fixement. Je n'étais pas du tout à l'aise mais je n'avais pas peur. J'aurais pu faire mine de regarder mes mails dans mon téléphone comme je l'aurais fait l'année dernière … au lieu de ça je lui souris. Il se redressa et je pensais alors qu'il allait se jeter sur moi pour m'étrangler. Cette idée m'excita un moment. Puis, je le voyais sortir la main doucement de sa poche. Allait' il sortir une arme ? … Non, ce n'était que ses doigts. Ses doigts qu'il dirigea délicatement mais fermement sur son sexe, et il se frotta perversement, tout en continuant de me regarder. Je pensais alors à la taille de son sexe. Je voulais le voir. Je ne laissais pourtant paraître aucun désir d'exécution mais j'avais l'impression qu'au bout de mon envie, une connexion s'établissait. Son autre main ouvrit la fermeture de son jean. Il y sortait son paquet, lourd me semblait-il, et commença à se masturber... Quel beau membre !

J'avais ensuite envie de voir son torse. Sans le consentement de sa conscience, il ouvrit son manteau et souleva le bas de son pull pour le coincer entre ses dents. Son ventre fuselé présentait une ligne de poils fins. Le dessous de ses pecs imberbes me donnait envie de chocolat… Et il reprit son vas-et-viens manuel. J'avais envie qu'il prenne son pied, là, calé contre la vitre. Je sentais l'extase monter en ses joues.

Il devenait rouge à chaque onde de plaisir que je lui envoyais. Encore… encore… encore… puis une dernière, et il écrasa son gland sur la vitre en le salissant d'un jet puissant. Tellement puissant que je cru entendre la vitre se fissurer. Des notes salées et acides, mais savoureuses parvinrent à mon odorat.
Vint la venue de son arrêt. Il se précipita sur moi, tout débraillé, la bite encore dans la main, et m'embrassa à pleine bouche avant de me remercier. Et il sauta, tel un enfant sur le quai pourtant bien peuplé.

Il venait de se passer quelque chose de très étrange. J'étais capable de gérer le plaisir de n'importe qui.
Publié par romanhoe

Romanhoe

romanhoeee@gmail.com
blogdepassif

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mes vacances au camping - Un cri dans les bois - L'initiation, à mon plaisir - Un jour, dans un parking

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)