PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

De timide à lope soumise -03

~Rappel, cette histoire est le fruit de mon imagination et de mes propres fantasme, toute ressemblance avec des faits de la réalité ou des personnes est fortuite~

Je me réveille sur la table, encore attaché. La pièce est plongé dans une pénombre, seule une petite fenêtre éclair une partie de la pièce, me permettant de distinguer la forme des objets qui m'entourent. J'ai mal au dos, et surtout aux jambes et au cul. Je suis attaché d'une façon que je n'ai pas pu dormir couché complètement, avec en plus un gode dans le trou toute la nuit. Je le sentais se contracter sur le gode, c'était la première fois qu'il était ouvert aussi longtemps. Et puis j'avais aussi la bouche sèche. Il m'avait laissé ce truc dans la bouche, je ne pouvais pas complètement salivé. Les pinces ne me faisait plus mal, je m'y étais habitué. J'avais dans la tête l'image de mon corps et de ma position, et ça m'exicte beaucoup. Il y avait toute sorte d'objets dans cette cave, des objets que l'on peut retrouver dans à peu près toute les caves, comme des vieilles affaires, des bouteilles, il y avait même des vélos, et puis il y avait aussi cette chaise et cette table, pourvue de lien, ainsi qu'un grand meuble, où on pouvait voir posé dessus des gants, des combinaisons et des fouets. Il y avait aussi des sangles suspendu au plafond.

J'entendais du bruit à l'étage. Un micro onde, une chaise qui est trainé. Thomas devait sans doute se préparer. On était dimanche, il ne peut pas travailler. Alors quelle heure est il? Il était 19h hier quand je suis arrivé. Il m'a fait subir les godes pendant au moins 1h. J'aurais donc dormi tant que sa? C'est vrai que c'était très épuisant. Je ne savais pas ce qui allait m'arriver, et je commençais à avoir faim et envie d'aller au toilette. J'essaye tant bien que mal à me libérer, mais les liens était beaucoup trop serré. Mes jambes me faisait très mal, elles étaient retourner, ce qui coupait la circulation du sang dans les jambes. J'essaye de me retourner pour les étendre. Je me contorsionne et arrive à les étendre, mais le gode qui était un peu resorti de mon trou de retrouva projeté à l'intérieur, ce qui me fait pousser un cri, étouffé par l'écarteur bucal. Il venait de me déchirer les entrailles. Des larmes commençais​de me couler sur les joues. Très vite la douleur s'estompa pour laisser place à un certain plaisir. Je bougea mon bassin pour me procurer encore plus de plaisir.

"Mais tu es vraiment qu'une salope, qu'un trou à grosse bite toi! "

Thomas était en bas des escaliers, me regardant, avec la même lueur de colère mélangé au désir dans le regard.

"Et dire que je venais pour m'excuser pour hier, tu vas vraiment passer une bonne semaine! "

Il m'était impossible de répondre avec l'écarteur bucal, mais au fond de moi j'avais qu'une seule envie, me faire démonter, par cet homme viril et puissant, étant mon frère depuis que j'étais installé dans mon appartement. C'est à partir de ce moment là que j'ai réellement compris qu'avec les hommes, je n'étais qu'une lope, qui ne voulait rien d'autres que de ce faire exploser par n'importe quelle grosse bite!

Thomas s'avança vers moi, et commença à détacher les liens de mes pieds. Il me retenais tant bien que mal, sans doute par peur que je parte en courant. Il me défais les liens des mains et m'enleva l'écarteur bucal, ce qui me provoqua une sensation bizarre, j'avais l'impression que ma bouche avait grandit en une seule nuit. Il me laisse le gode, et viens même appuyer dessus, pour être sûr qu'il soit au plus profond. Pendant tout ce temps, il était silencieux, penseur, sans doute à ce qu'il allait bien devoir faire de moi. On remonta l'escalier, moi nu, lui en caleçon derrière moi. Il m'emmène à la cuisine, ou un verre de jus d'orange et deux tartines sont posé sur le plan de travail.

"- vas-y, manges, tu ne dois rien avoir manger depuis hier midi

"- merci, mais pourquoi fait tu ça ?"

Aucune réponse de sa part, il me montre les tartines en me faisant signe de manger. Je suis très surpris, je n'arrive pas du tout à voir où il veux en venir. Je commence à boire le jus d'orange. Il a un bon goût, mais tout de même bizarre. Peut être une marque que seul les riches dont il fait parti peut accéder. Ce goût me laissa quand même perplexe, surtout car il me regardait avec un sourire en coin. Mais j'avais tellement faim que je dévorais tout. Quand j'ai fini, il viens vers moi et me mis à genoux.

" - Ouvre la bouche salope de merde ! J'ai trop envie de pisser putain, tu vas me servir de chiotte, de toute façon sa te dérange pas puisque tu as semblé apprécié la pisse dans ton jus d'orange ! Et mon sperme dans le beurre des tartines ma petite pute!"

Alors c'est donc sa, se goût dans le jus d'orange ! J'en étais d'écouter et en même temps, le mélange était tellement bon que je pourrais en boire tous le jours. J'avais bien repéré un goût sur les tartines, mais ça se mariait tellement bien avec le beurre que je n'avais pas prêté attention. J'ouvris alors la bouche, prêt à recevoir la pisse de Thomas. Je le regardais droit dans les yeux, adoptant naturellement le regard de salope qui attend son cadeau. Il baissa son caleçon, laissant apparaître son impressionnant chibre au repos sur deux belles couilles. Maintenant qu'elle est vraiment face à moi, sans que je dois me cacher pour la mater, je pu la regarder sous toutes les coutures. Elle était épaisse, un bon 6cm à sa base, et un gros gland rouge, humide, plus large que la tige. Ses testicules était bien proportionné par rapport au reste. Elles sont recouvertes d'un léger voile de poil, qui harmonise le tout, ainsi qu'une épaisse couche de poil noirs au pubis, remontant d'abord jusqu'au nombril, puis jusqu'au torse mais beaucoup moins. Ses jambes était très velu. C'est vraiment l'homme parfait, avec des abdos en plus et il aurait été le plus belle homme du monde. J'avais toujours la bouche ouverte, passant de son regard à la vision de son corps.

"Tire la langue salope, et supplie moi du regard"

Je me concentrais sur son regard, d'un bleu azur magnifique, tout en tirant la langue et sans m'en rendre compte, je me mis à cambrer mon cul. Il commença à me pisser dans la bouche, et très vite elle se rempli, sans que je puisse avaler assez vite. Sa pisse est légèrement sucré, pour une première fois, celle là ne m'ecoeure pas. Il commença à m'arroser la tête, les cheveux, et descendit le long de mon corps. Il a dû boire toute la nuit, car il y avait une quantité phénoménale de pisse, bien transparente. Arrivé sur ma queue, il réussi à retenir quelque seconde sa pisse.

"Montre ton cul ma pute"

Je me retourne et tenda mon cul au max, et il me pissa le reste sur mon cul.

"-Tu m'appartient maintenant, je t'ai baptisé avec ma pisse, tu feras tout ce que je voudrais, compris SALOPE ?

-oui Thomas

Il m'envoya valsé par terre en me donnant une énorme gifle, qui me piqua la joue un bon moment

-c'est oui maître, tu ne connais plus de Thomas !

- d'accord maître

- Aller lèche toute la pisse qu'il y a par terre, tu ne te relèvera pas tant qu'il y en restera"

Il accompagna sa parole en me mettant à quatre pattes et en mettant son pieds sur ma tête.

Je commence à lécher toute la pisse qu'il y avait par terre, sous les sale pute et divers surnom que me donnait mon maître. Tu en léchant le sol, je continue à le regarder, dans les yeux, son corps sublime, avant qu'il me rappelle à l'ordre:

"- Arrêt de me regarder pucelle, occupe toi de la pisse, je ne t'ai pas permis de me relouquer!"

J'avais presque tout ramasser la pisse en léchant, lorsqu'il m'arrêta, en me disant que sa allait comme sa. Il alla chercher une serpillère et un tablier de cuisine.

"Tiens sa sera ta seule tenue pour l'instant, appart quand je t'en donnerai d'autres. Aujourd'hui tu vas me servir de femme de ménage, tu me nettoie toute la cuisine. Quand tu as fini, viens me rejoindre dans la salle de bains du haut.

Je mis du temps à tout laver. Il y avait de la pisse partout, ayant coulé sous les meubles. Quand j'ai fini, je monte à la salle de bain. Mon maître était dans son bain plein de mousse, différents objets posé autour de la baignoire, situé au milieu de la pièce.

"- Tu as finis de nettoyer la cuisine?

-oui maître, elle est toute propre

- C'est bien ma belle, maintenant va dans la douche et lave toi, je ne veux pas que tu me touche couvert de pisse quand même !

- bien maître"

Je me mis dans la douche, et commença à me laver. Maître Thomas sort de sa baignoire pour venir vers moi. Il se place derrière moi et commence à me caresser le corps. Il viens me déposer un bisous dans le cou, avant de resortir pour aller chercher un gode en forme de langue.

" - Et dire que tu vas prendre dans ta chatte de pute tous les godes que mon ex femme a eu dans la sienne. Je ne pensais pas trouver plus pute qu'elle, avant tu viennes ! "

Il plaça le main sur la vitre de la douche, les jambes écartées et le cul tendu et viens, à ma grande surprise, me lécher le trou. Sa se voyait qu'il faisait souvent sa avec les chattes. Puisque j'ai l'habitude de me doigté, il n'a eu aucun mal à rentrer sa langue dans mon cul. Puis il viens avec son gode et la rentra dans le cul, de plus en plus fort et de plus en plus vite. Jamais je n'avais eu ses sensations si intense! Je ne pu m'empêcher de lâché de cries, ce qui provoqua chez mon maître un excès de colère, qui me refoura dans la bouche son écarteur bucal, avec un autre gode, beaucoup plus petit qui rentrait facilement dans ma bouche, tout en m'empêchant de crié.

Puis il s'arrêta à un moment, me dit de me séché et me mis un collier à pique avec une laisse, et m'attacha au pied de son lit.

" - Voici ta place maintenant, à mes pieds pour accepter le moindre de mes pulsions. Tu dormiras sur le tapis, interdiction de monter sur le lit sans que je te le dise, t'es qu'une chienne et c'est ta place!

- bien maître "

Et c'est ainsi qu'il part, me laissant nu attaché au pied du lit.

À la prochaine pour connaître la suite de la soumission, avec le maître de plus en plus sadique, et c'est ce que Kevin préférera !

Kevbi

Kevbi.lo0@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : De timide à lope soumise

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)