PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un amour inaccessible

Bonjour à tous. Il s'agit de ma 2ème histoire sur ce site. Autant vous prévenir il s'agit plutôt d'un récit érotique et se composera donc de plusieurs parties. J'avais publié la première partie il y a quelques années mais je n'avais jamais continué. J'espère que cette histoire vous plaira.

J'essaie de mettre sur chaque chapitre du sexe même si j'avoue que c'est loin d'être facile pour moi. À noter que ma première histoire était « vengeance sur hétéro », donc n’hésitez pas à aller la lire et me faire part de vos commentaires.

Chapitre -01 : un nouveau départ

Je me réveille et il doit bien être 10 heures du matin. J’ai une boule au ventre, car je sais que c’est mon dernier jour dans cette ville, et même dans cette région. Je me lève tout doucement, moi c’est Kevin et je viens tout juste de fêter mes 18 ans au mois de juillet. Cheveux châtain yeux vert 1m77 pour 75 kg, d’apparence normale ni bogoss ni moche, je suis dans la norme on va dire. Mes parents savent que je suis gay depuis à peu près un an, et même si ma relation n’a pas changé avec ma mère, cela est différent vis-à-vis de mon père. Il ne me parle quasiment plus et c’est limite s’il m’ignore. Ma mère a été mutée dans le nord pour son travail, mon père ne peut pas suivre pour l’instant, car il n’a pas encore réussi à obtenir sa mutation. C’est dur pour moi de quitter la région où j’ai toujours vécu, mais il est hors de question que je reste seul sous le même toit que mon père. Je descends et prends mon petit déjeuner, j’enchaine ensuite direct par une bonne douche et m’habille enfin. J’entends ma mère descendre les escaliers et rentrer dans la cuisine.
Maman : ben tu t’en vas ?
Moi : oui, tu sais bien pourquoi…
Maman : tu exagères, c’est notre dernier jour aujourd’hui, tu pourrais rester
Moi : comprends-moi, c’est la dernière fois que je le vois et j’ai envie de passer le reste de mon temps avec lui
Maman : oui je sais bien, mais pense aussi à ton père
Moi : tu plaisantes j’espère
Maman : écoute je sais que vos relations sont assez tendues, mais…
Moi : nos relations ? Mais il n’y a plus aucune relation. Je ne vais pas gâcher le peu qu’il me reste avec Greg à cause de mon père.

Greg, c’est mon copain depuis 1 an demi et qui va se terminer avec mon départ. Je l’apprécie énormément, mais pas au point de rester avec mon père pour lui et les relations à distance je n’y crois pas. Moi j’ai besoin de sexe régulièrement et je sais que je finirais par aller voir ailleurs. À peine arrivé il me prend dans ses bras et on monte direct dans sa chambre, je suis excité et lui aussi. On s’allonge et on se roule une pelle tout en se caressant à travers nos vêtements.
Greg : il faut que ça soit chaud pour notre dernière fois
Moi : hum et tu penses à quoi ?
Greg : à toi de me faire rêver
Je le plaque contre le lit et je me mets à la hauteur de son visage pour lui donner des coups de bites sur son visage
Moi : tu vas me pomper à fond !!!
Greg a toujours voulu que je sois plus trash dans notre relation. J’avoue que c’est quelque chose qui m’excite, mais malheureusement je ne me sens pas à l’aise donc je n’ai jamais répondu à ses attentes. Il me suce et enchaine les gorges profondes. Bon faut dire que c’est pas difficile la mienne fait entre 14 et 15 cm et reste mon vrai grand complexe, mais bon apparemment ça ne l’a jamais dérangé. J’attrape ses bras pour les plaquer au-dessus de sa tête et je fais des va-et-vient très violents, je lui baise littéralement sa bouche. Il bande à fond et moi aussi, j’adore ce sentiment de domination. J’alterne entre les bifles et les gorges profondes.
Moi : je vais te baiser comme ma pute !!!
Greg : punaise vas y bébé, tu m’excites comme ça !!!
Je le retourne et il se retrouve sur le ventre. Je ne sais pas ce qui m’a pris, mais j’ai arraché son caleçon.
Moi : ah merde j’suis désolé je sais pas pourquoi j’ai fait ça
Greg : nan, continue c’est trop bon !!!

Je mouille à peine son cul et j’enfonce d’un coup ma bite dans son cul !!! Il se retient de crier et plaque sa tête sur son lit. Je lui démolis son fion pendant 10 minutes. Je le retourne enfin et remets ma bite dans sa bouche et je vide tout mon sperme qu’il finit par avaler. Il se branle en même temps et éjacule également. On s’allonge l’un contre l’autre tout en se caressant.
Greg : c’était trop bon, pourquoi tu ne faisais jamais ça avant ?
Moi : je ne me sens pas à l’aise, tu le sais bien
Greg : ben je n’ai pas ressenti beaucoup de gêne de ta part
Moi : peut-être parce que je sais que c’est la dernière fois
Greg : reste stp, je ne veux pas que tu partes
Moi : désolé, mais c’est juste impossible avec mon père et tu le sais
Greg : alors, reste pour moi et ne pense pas au reste
Je ne réponds rien, je sais que je ne suis pas amoureux de lui. Oui j’ai des sentiments, mais pas au point d’être le grand amour.
Greg : bon je n’insiste pas, ta décision est prise de toute façon et je n’en fais pas partie
Moi : arrête stp, profitons juste du moment qu’il nous reste et ne pensons à rien d’autre

Je finis par le quitter vers 18 h et la séparation a été très dure, bien plus que je ne pouvais penser. On démarre le grand voyage à 21 h, ma mère préfère rouler de nuit. Mes parents s’embrassent tendrement et moi c’est à peine si je fais un signe à mon père. Ça y’est nous sommes sur la route, je m’efforce de rester éveiller pour soutenir ma mère pendant ces 10 h. On parle de tout et de rien, forcément le sujet Greg en fait partie aussi et je ne peux m’empêcher de verser quelques larmes. On s’arrête sur une aire de repos aux alentours de minuit et je trouve qu’il y a quand même quelques voitures malgré l’heure tardive (il est 1 h du matin). Je réalise que c’est une aire où ça tourne beaucoup, des gays à gogo, je constate même que ma mère n’a rien vu du tout. Mon regard se porte sur un mec super mignon, un peu musclé et le regard ténébreux. J’ai trop envie d’y aller, mais je sais qu’on va bientôt reprendre la route.
Moi : t’as pas envie de te reposer un peu dans la voiture, tu n’as pas dormi dans la journée et ça serait plus prudent
Maman : t’en fais pas, je vais tenir le coup
Punaise c’est pas du tout ce que je voulais entendre, j’ai trop envie de rejoindre le mec surtout qu’il me regarde avec insistance. Je le vois partir derrière les toilettes.
Moi : je dois aller aux toilettes avant qu’on se remette en route
Maman : OK, mais ne sois pas trop long
Je ne traine pas pour rejoindre le gars derrière les toilettes
Inconnu : ça va mec ?
Moi : oui et toi ?
Inconnu : t’as l’air chaud !!!
Moi : grave, mais j’ai très peu de temps, pompe-moi et vide mes couilles
Inconnu : tu m’as pris pour ta pute, tchao mec
J’avoue avoir été trash, mais j’étais trop excité, le gars est parti rejoindre un autre mec et je repars bredouille vers la voiture. Je suis deg !!! Et je garde les couilles bien pleines. On se remet en route et je finis par m’endormir sans m’en rendre compte. Ma mère me réveille et je fais un sursaut, ça y’est nous sommes arrivés. Nous sommes dans un logement de fonction que le boulot a loué à ma mère le temps de trouver un appartement. Il est à peu près 8 h du matin et ma mère va directement se reposer un peu et je la comprends. Ça y’est je suis définitivement nordiste.

Le mois d’aout est passé rapidement, mais il faut dire qu’on a été beaucoup occupé. On a organisé l’appartement et on a pas mal bougé pour découvrir les environs. Je me sens grave dépaysé et beaucoup de nostalgie en repensant à Greg et ma ville natale. Je vois bien que ma mère a pas mal de coups de blues surtout qu’elle est loin de son mari dans une ville où elle ne connait personne. Je stresse d’autant plus, car c’est bientôt la rentrée et je vais faire ma terminale dans un nouveau lycée. La veille de la reprise scolaire, j’ai décidé de me renseigner sur les lieux de drague des environs. J’ai été faire un tour et pas grand monde à vrai dire. J’espère que c’est juste une coïncidence et qu’il y aura plus de monde la prochaine. En tout cas je repars bredouille, car aucun ne me plaisait. Je me couche, mais j’ai beaucoup de difficultés à trouver le sommeil, je suis très stressé !!! Je suis réveillé par ma mère et je ne perds pas de temps pour me préparer. Après un très léger petit déjeuner et une bonne douche, je prends la direction de mon nouveau lycée. Il y a déjà du monde devant et j’avoue être un peu perdu. Je décide de m’adresser directement au secrétariat pour expliquer ma situation et on me dirige vers ma salle de classe. Tout le monde est déjà installé et la secrétaire explique tout au professeur. Il me fait rentrer dans la classe et là je me sens très gêné.
Prof : je voudrais vous présenter un nouvel élève pour cette année. Il s’appelle Kevin et a quitté sa région pour venir dans le nord. Je compte bien évidemment sur vous pour lui faire un bon accueil et l’intégrer au mieux.
Il se tourne ensuite vers moi.
Prof : il faut savoir qu’ici les places sont déjà attribuées et définitives, quelle que soit la matière. Tu peux t’installer sur la place du fond là-bas.
Super, je suis le seul à être isolé à ma table. Je me dépêche de prendre place pour enfin ne plus avoir les regards dirigés vers moi et le cours peut enfin commencer. On peut dire que la journée se passe plutôt bien malgré que je me sois senti un peu seul. Du soir ma mère me demande si tout s’est bien passé pour mon premier jour, mais j’ai pas grand-chose à lui dire en fait. Le lendemain semble repartir comme la veille. À la pause de 10 h, je range mes affaires et c’est là qu’une fille de ma classe vient vers moi.
Julie : comment se passe ta rentrée ?
Moi : ben ça va, mais un peu calme et isolé je vais pas te le cacher
Julie : oui je comprends, mais t’inquiète il faut juste un peu de temps et ça ira mieux
Moi : oui j’en suis sûr
Julie : moi c’est Julie
Moi : oui je sais, les profs font l’appel à chaque fois
On se met à rire bêtement
Julie : si ça te dit de te joindre à nous ce midi, y’ a pas de soucis
Moi : merci c’est gentil, mais je ne veux pas déranger
Julie : nan t’en fait pas, si je te le propose et puis t’inquiète tu te sentiras pas seul éternellement à ta place
Moi : pourquoi tu dis ça ?
Julie : ben y’ a David qui est normalement à côté de toi
Moi : ah je pensais qu’il n’y avait personne
Julie : il est souffrant d’après ce que j’ai su, mais je te préviens il est spécial
Moi : c’est-à-dire ?
Julie : ben il se mêle pas trop à la classe et n’est pas très sociable
Super, il manquait plus que ça. Me retrouver à côté d’un mec qui ne parle pas.
Julie : on se voit à midi ?
Moi : OK
La journée se passe bien, j’ai enfin parlé avec plusieurs personnes de ma classe au midi et le reste de la journée est passée vite. Du mercredi j’arrive un peu à l’avance et dit bonjour à Julie et ses amis puis je m’installe. C’est à ce moment-là que je vois rentrer un mec dans la classe. Oh my god !!!! Il est magnifique, je suis sous le charme et je vois au signe que Julie vient de me faire. C’est David…

Miangemidemon

privegay59@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Un amour inaccessible - Vengeance sur Hétéro

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)