PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Le jouet -02

Bonjour, suite aux avis favorables de la première partie où je me retrouve attaché aux barreaux de mon balcon, avec des menottes sabotées, un gros plug dans le cul, une cage de chasteté et un masque avec juste un trou pour la bouche par mon voisin pervers et sadique qui m’a fait du chantage.... moi un jeune homme avec une vie jusque là assez classique et surtout hétéro....

Voici donc la suite de l’histoire, désolé du retard j’avais promis à beaucoup d’entre vous de l’écrire avant, mais on va dire que j’ai étais très sollicité.

En attendant cette voix assez grave, mais jeune me dire qu’il allait s’amuser bloqua ma respiration, je me mis à trembler, des frissons parcouraient mon corps et mes tétons très durs me faisait même mal..... pendant plusieurs secondes je restais là... Agar.... je ne pensais plus.. Je ne ressentais plus rien, ni le plug qui jusque là me dérangeais.... ni la cage que je trouvais trop petite pour moi..... j’étais comme ailleurs, dans un autre endroit où j’étais seul dans le noir.

Je fus vite sorti de cette ambiance par des doigts qui me frôlais les tétons très délicatement.... puis c’est au tour de mon ventre, il tourna autour de mon nombril puis descendis au niveau de la cage pour ensuite effleuré mes couilles
«T’es vraiment beau tu sais.... depuis que t’étais arrivé je rêvais de ce moment là... où tu m’appartiendrais»

Des larmes se mirent à couler, même moi je ne savais pas pourquoi d’un seul coup sans raison apparente je pleure beaucoup, il le voit et me dis

«Non pleure pas bébé, je veux que t’apprécies ce que je vais te faire... attend j’ai une idée, bois un coup déjà»

Me voilà à boire un whisky pur... après avoir galéré a tout boire rapidement et me dit
«je t’ai mis une petite surprise dedans ça devrait te détendre»
Tout devient flou et je ne sais pas ce qui m’arrive.

Je me réveille dans mon lit.... nu comme un vers, je ne suis pas attaché, rien, pendant un instant je me dis que j’ai rêvé, je me sens soulagé quand soudain, une douleur dans le bas du dos et un mal de cul carabiné me rappelle à l’ordre et me dis que non c’était bien réel.... je regarde l’heure, on est au beau milieu de la nuit, je me lève tant bien que mal, fais le tour de chez moi.... rien ne manque enfin si, je ne vois plus aucune photo, plus de sextoy et autre preuve de ce qui s’était passé... Je tourne en rond quelques minutes et vais me recoucher, j’ai encore trop sommeil et je ne me sens pas très bien. Et de toute façon, il faut bien aller travailler demain, déjà que j’ai mal bossé hier, je veux me rattraper.

Lendemain matin je me lève très frais, la douleur au dos est encore un peu présente, mais plus mal au cul, c’est déjà ça, je me prépare tranquillement, je vois que je n’ai aucun message de ce pervers tout va bien, il en a surement terminé comme il avait promis, je veux être le plus beau aujourd’hui, c’est un nouveau départ.....
Me voilà arrivé le premier au taf, je me mets de suite à bosser, je veux rattraper les bêtises d’hier, j’avance bien quand mon patron arrive... un peu en retard lui et il me dit

«bonjour, ça va bien aujourd’hui ? t’as l’air en forme»

Moi :» Oui merci, je suis de retour et je vais bosser dur... je vais vous montrer ce que je sais faire quand je suis en forme»

Lui : (avec un rire qu’il essaie de cacher) : «J’ai vu merci»

Cette remarque m’interloque, mais j’y passe.... je bosse toute la journée, je rattrape mon retard de la veille et arrive même à avancer des dossiers pour les jours qui suivent, je finis donc très tard je suis le dernier car mon boss arrive

«Allez arrête toi là, crève toi pas à la tache ici, t’as assez bossé... t’as eu assez avec tout ce que tu as fait depuis hier»

Je le regarde avec un air de ne pas comprendre ce qu il raconte :» De quoi vous parlez ??»
Lui «tu t’en souviens vraiment pas ? j’ai pas osé t’en parler dans la journée en me disant que tu préféras rester discret, mais après hier soir, j’ai du mal à faire style de rien tu comprends»

Et là je me sens blêmir, de quoi est-ce qu’il parle, il a raison j’ai pas les souvenirs après le balcon, qu’est ce qui s’est passé ?? Merde, putain fais chier, qu’est-ce qu’il a fait ce putain de voyeur ??!!

Moi : «Non ! Désolé c’est ce pervers qui a fait faire tout ça... c’est pas moi... ect»

Après avoir baragouiné pleins de trucs sans queue ni tête il me reprend la parole

«Attend je sais pas de quoi tu parles là tu m’as appelé hier soir tu t’en souviens pas ?»

Moi :» Hein ? quoi ?»

Lui :» Tu étais pas venu travailler et tu m’as dit de venir en urgence chez toi, tu avais la voix bizarre et tu disais des trucs incohérents je suis donc venu rapidement chez toi et ta porte était ouverte»

Moi :» A ouais ? Putain j’ai aucun souvenir.... et qu’est-ce qui s’était passé ?»
Lui :» Ben c’est délicat en fait»
Moi :» Ben allez y dites le»
Lui : «T’es sur, faut mieux peut être que tu restes sans ces souvenirs et ne pas avoir de froid entre nous»
Moi :», Mais dîtes le bordel, ça commence à me stresser tout ça !!!» en criant presque sur lui

Lui :» Bien, comme tu veux....Je suis donc entré chez toi rapidement en pensant que t’étais en danger... j’ai tourné chez toi en t’appelant, mais tu ne répondais pas, j’ai entendu du bruit venant de la chambre et là je t’ai vu»

Moi : «Oui et.... continuez !»

Lui :» Ben tu étais complètement nu à genoux assis sur un concombre en train de te masturber énergiquement... y’avait déjà plusieurs traces de sperm au sol et tu disais plein de truc sexuels à mon égard»

Moi :» Ho mon dieu !!!» je m’écoulai sur mon siège de bureau la tête dans la lune

Lui :» t’n’inquiètes pas de soucis, tu fais ce que tu veux tu sais, je ne suis pas là pour te juger «

Moi» Si c’est un problème, ce n’est pas moi ça.... putain, fais chier..... et je vous ai dit quoi ?»

Lui :» tu veux vraiment le savoir, je ne veux pas d’ambiguïtés entre nous»

Moi :» Dites-moi je vous en prie, et oubliez rien s’il vous plaît «

Lui :» En te masturbant et me sortais plein de trucs du genre, «ha te voilà mon beau, j’ai plus mes jouets et j’ai plus de queues en moi je suis en manque grave» ou «donne-moi ta grosse pine» ou encore» baise-moi comme une salope» et plein d’autres choses du genre... au début j’ai essayé de te raisonner, j’arrêtais pas d’essayer de t’arrêter ce que tu faisais, car je comprenais que ce n’était pas ton état normal, mais à chaque fois que je m’approchais trop, tu essayais de m’embrasser, tu mettais tes mains à mon sexe ou empoigné mes fesses....J’ai tant bien que mal réussi à t’emmener jusque ton lit et j’ai essuyé le bazar qui se trouvait dans la chambre et quand je pensais que tu t’étais enfin calmé, tu t’es retrouvé sur le balcon en train de me menacer de sauter, car je t’aimais pas et que je te repoussai»

Moi : «Mon dieu, non !!! Pas possible, et ensuite du coup ?»

Lui : «J’ai essayé de te raisonner, de te faire revenir à ton lit, mais plus je m’approchais de toi plus tu te penchais, tu as failli deux fois de vraiment passer dessus bord.... du coup j’ai cédé, j t’ai demandé ce que tu voulais que je fasse pour te faire revenir dans la chambre»

Moi :» Et qu’est ce que j’ai demandé ?»

Lui :» De me mettre nu.... ce que j’ai fait sans détour, pour te ramener au lit je me disais que ce n’était rien puis une fois nu tu m’as regardé en passant ta langue sur tes lèvres, comme un animal avide de sexe»

Moi : «Et du coup»

Lui :» Après ça tu m’as dit de me faire bander, j’ai essayé de m’approcher en te demandant de revenir à toi, mais tu as enjambé la totalité de la barrière en me menaçant de sauter si je t’obéissais pas....J’ai galéré, mais j’ai finis par avoir une bonne érection... tu étais littéralement en extase a ma vue et là tu m’as dit de m’allonger sur ton lit et que si je me laissais faire 5 minutes tu obéras sans aucun problème à tout ce que je dirai»

Moi :» Me dites pas que j’ai...»

Lui :» Si, à peine allongé tu as sauté sur moi et mis ma queue en toi jusqu’au bout, ce qui m’a d’abord étonné, car la plupart des femmes ont déjà du mal avec mes 21/7"

Bordel de merde, je ne savais pas à quoi penser.... je me préoccupais le plus du fait que je l’ai appelé, qu’il m’a vu a poil en train de faire des saletés ou du fais que je me suis pris un 21/7 dans mon cul.... je savais plus trop comment réagir du coup je sors juste :» Et ensuite ?»

Lui :» Ben tu m’as littéralement gobé la queue pendant les 5 minutes, j’avoue je bandais extrêmement dur pendant que tu me faisais ce rodéo, je te voyais transpirer, mouiller à mort et même jouir sans te toucher sur moi, au bout de 3 ou 4 minutes je t’ai dit d’arrêter, car j’allais jouir et tu t’es retiré d’un coup sec et t’as avalé toute la semence qui sortait»

Moi :» putain j’imaginais pas ça c’est trop ouf en fait, je n’y croirais pas si je n’avais pas eu si mal au cul en me réveillant»

Lui :» Et ce n’est pas finis en fait, tu t’es endormi sur moi direct après, je t’ai laissé te reposer sur moi quelques minutes, mais j’ai aussi dormi»

Moi :» Après tout ça ce n’est rien non ?»

Lui :» Une demi-heure après, je me suis réveillé et tu étais en train de me sucer.... Je rebandais déjà dure j’ai demandé ce que tu faisais et tu m’as répondu que tu attendais l’ordre que tu me devais... Je t’ai répondu que c’est pas la peine, de rester au lit, mais tu m’as regardé hyper déçu... je me sentais mal et en même temps j’étais hyper excité par la pipe que tu me prodiguais»

Moi :» Qu’est ce que vous avez demandé du coup»

Lui :» Je suis désolé max, je t’ai demandé de te mettre à 4 pattes sur ton lit et je t’ai baisé littéralement comme jamais j’avais fait avec n’importe qui... J’ai tellement aimé voir ma queue rentrer et sortir entièrement de ton antre que je ne me suis pas senti venir et j’ai joui en toi.... mais on l’a pas fait une, mais deux fois de suite»

J’étais totalement perdu, mon boss vient de m’avouer qu’il m’a baisé sauvagement, ce qui est déjà dingue, mais en plus qu’il a aimé, je n’arrive même plus à réfléchir correctement

Lui :» Je suis vraiment désolé, vraiment, je sais que je n’aurai pas du profiter de ta détresse, je me sens mal depuis hier tu sais»

Je lui ai répondu juste un «inquiet c’est pas à toi que j’en veux» et même un «t’es assez canon pour ne pas regretter»... Hein ? Quoi ? qu’est ce que je viens de dire ? Je ne regrette pas, car il est canon ? Je le trouve canon ? .

Toute ces pensées se convergent et voyant ma solitude et ce que je viens de dire il me répond :
«Merci, t’es vraiment gentil... on garde ça entre nous tu veux bien, allez rentre chez toi»

Et voilà comment c’est terminé ma première journée, après la rencontre avec ce pervers de voisin, je ne sais toujours pas ce qui s’est passé ce jour-là, mais quelque chose me dis que je vais vite le savoir, car une fois rentré chez moi je vérifie ma boîte aux lettres et tombe sur un DVD gravé marqué dessus, mon chéri, salope comme jamais

Voici donc la deuxième partie de ce récit qui en compte encore plusieurs chapitres... N’hésitez pas à m’écrire et me donner vos avis sur tout, savoir si cela vaut le coup que le récite ! la suite

Hellboy62

hellboy62@laposte.net

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Le jouet

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)