PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Mon père

Bonjour, je m’appelle Nicolas, mais tout le monde m’appelle nico.
J’ai 18 ans, je suis banal, 1m75 pour 85kgs.
Je me pose beaucoup de questions sur ma sexualité.
J’aime les femmes, mais une fois je suis tombé sur une vidéo gay qui m’a beaucoup troublé et je m’aperçois que j’aime beaucoup voir mon père dans la salle de bain.
Pourtant il n’est pas un apollon, il a 55 ans, un peu bedonnant poilu et chauve.

Un jour je tombais sur son ordinateur et le vis connecte à un site de rencontre bien connu, il venait de publier une annonce pour rencontrer une jeune femme pour pimenter sa vie sexuelle et pourquoi pas, contre rémunération.
Je notais son pseudo dans un coin de ma tête.

Un soir je me décidais de lui envoyer un message, en lui disant que j’étais un jeune homme qui voulait être initié par un homme mur.
Il me répondit que j’avais dû me tromper de catégorie parce qu’il cherchait une femme.
Je lui répondais que je cherchais un vrai homme, mais pas un homo pour m’initier et me faire sentir femme.
Mon plan fonctionna et il accepta de discuter avec moi pour voir avant d’aller éventuellement plus loin.
Je lui avouai que je cherchais un homme mûr pour le côté paternel.
Ça ne le choquait pas.
– Tu es proche de ton père ?
– Pas du tout, il passe beaucoup de temps au travail et ne s’occupe pas de moi ?
– Il sait que tu es pédé ?
– Je ne pense pas, en fait je ne sais pas.
– Tu mates ton père des fois ?
– Oui ça m’est arrivé, mais les occasions sont rares, j’arrive de temps en temps à le voir dans la salle de bain.
– Il t’attire ?
– Oui clairement, son côté autoritaire, son corps... j’envie ma mère parfois.
– À ce point la ! c’est excitant.tu te caresses en pensant à lui ?
– Très souvent, je me mets des doigts sous la douche en m’imaginent avec lui.
– coquine
Et vous aimez quoi dans le, sexe ?
– Tout c’est simple.
– Même avec un garçon ?
– Je me dis que j’aimerai bien essayer depuis qu’on discute ensemble, mais je ne fais pas la femme.
– Je m’en occuperais lol, et avec votre femme ça se passe comment ?
– Elle n’est pas très portée sur le cul malheureusement.
– Elle vous suce ?
– non ça fait bien longtemps que c’est arrivé
– Elle ne sait pas ce qu’elle loupe.je ne vous demande pas pour la sodomie alors.
– elle n’a jamais voulu essayer, même plus jeune
– Et vous avez déjà pratiqué, vous ?
– Oui avant ma femme
– Et vous aimez ?
– C’est très bon oui
– On est fait pour se rencontrer alors.

Et puis un soir il me demanda une photo.
– Envoie-moi une photo de ton cul.
Je lui envoyais.
– Il vous plait ?
– Oui beaucoup, ça donne envie !
– Merci, à vous de m’envoyer une photo de votre sexe.
Il me l’envoya aussitôt
– Désolé, mais ma femme est à côté je l’ai faites au chiottes, tu en penses quoi ?
– Elle est belle et donne envie de la sucer.
– Merci et quoi d’autres ?
– De la frotter sur mon visage, la sentir en moi et la faire jouir ou vous voulez.
– hummm soit dans ta bouche ou sur ton visage.
– Où les deux
– En parlant de ça, envoie-moi la photo de ton visage.
Merde, on était obligé d’en arriver là un jour.
– Non désolé, par texto pas trop envie.
– C’est ça ou j’arrête tout.
– Non s’il vous plait
– Alors, envoie-moi ta photo si tu veux gouter à ma queue.
Je fis un selfie dans mon lit et l’envoyai, ce qui me glaça le sang
– Alors je vous plais ?
Pas de réponse pendant 10 minutes, j’imagine mon père sous le choc.
– Je m’en doutais que je ne vous plairais pas, tant pis pour moi.
– Désolé, si tu es très mignon

Je reprenais plaisir, je pensais que mon père ne me répondrait jamais, il fallait que je continue de le chauffer pour qu’il ne se pose pas de question.
– Assez mignon pour votre sexe ?
– Ce n’est pas ça, mais tu es très jeune.
– Oui je sais, mais motivé.
– On se reparle plus tard ?
– Demain soir ?
– Oui si tu veux.
– Je vais me coucher en regardant la photo de votre sexe avant de me coucher.
– Si tu veux
– Et demain je vais m’entrainer à sucer avec une banane pour ne pas vous décevoir.
– Bonne nuit

Le vendredi matin mes parents étaient en train de déjeuner, je les embrassais pour leur dire bonjour.
Mon père ne laissa rien transparaitre, avala son café tranquillement et me regarda prendre une banane et monter dans la chambre.
– Tu ne déjeunes que ça et pas avec nous en plus.
– J’ai une partie mon devoir à finir, et t’inquiètes j’adore les bananes.

Le soir je le contactai par mail et nous rediscutions.
– J’ai eu peur hier soir, je pensais que vous n’aimiez pas ma photo.
– Mais si, tu es un beau garçon
– Merci
– Avant d’aller plus loin, tu as pensé à tes parents ?
– Oui, ils n’en sauront rien, et j’ai surtout pensé à mon père lol.
– Ah oui c’est vrai, et tu t’imagines quoi exactement avec lui ? Tu fais quoi et où ?
– Quand il est stressé à regarder les matchs de son équipe de foot, je le sucerai bien pour le détendre.
– Quoi d’autre ?
Quand je suis seul en voiture avec lui, j’aimerais qu’il s’arrête dans un coin pour qu’il me fasse sucer sa queue.
– C’est juste des fantasmes ? Tu n’aimerais pas que ça se produise ?
– Je ne sais pas vraiment, mais si j’ai une occasion un jour je la saisirai c’est sur a 200 %.
– Tu veux que sucer ?
– Non j’aimerai qu’il me fasse l’amour dans son lit ou le canapé, qu’il me baise dans la cuisine ou dans son garage.
– Qu’il te baise ? Carrément !
– Oui, des fois j’ai juste envie de me sentir femme et, mais le plus souvent j’ai envie de me faire malmener, je suis de nature soumise.
– Malmener ? comment ça
– Non désolé j’ai honte.
– T’inquiètes ça reste entre nous, et ce n’est que des fantasmes.
– Ça m’est déjà arrivé de me caresser en imaginant me faire humilier par un ou des hommes ?
– vas y continue, tu m’excites
– D’être humilié par des fessées, des crachats, de l’urine...
– C’est chaud
– Ce n’est que des fantasmes, si déjà je peux sucer un homme je serais déjà très épanoui.
– Oui t’n’inquiètes pas je comprends, on a tous des fantasmes.
– Et les vôtres, c’est quoi ?
– Baiser une femme à plusieurs par ex
– La vôtre ?
– Non elle est trop frigide
– Moi ?
– Non je te veux que pour moi OK
– Oui promis, quand on se verra, je pourrais vous embrasser ?
– AH non, hors de question, c’est dégueu
– OK, tant pis pour moi

Après deux semaines de discussions, ça n’avançait pas, je ne savais pas quoi penser.
Mon père ne tentait, aucune approche n’y allusion.
Mais un jour ma mère m’annonça qu’elle partait deux jours pour son travail.
J’allais être seul avec mon père.
Le jour j arriva et mon père me demanda de les accompagner a la gare.
Je ne voulais pas, mais il insista et j’y allais à contrecœur.
Une fois sur le quai ma mère de me demanda de surveiller mon père qu’elle trouvait distant en ce moment.

Nous repartons avec mon père et il devait me déposer au lycée avant de retourner au boulot.
– Tu passes par où papa ?
– Par les petites routes pour éviter les bouchons sur le périph.
– OK, je ne connais pas par là.
J’étais sûr qu’il passait par là pour qu’il se passe quelque chose, mais qu’il ne savait pas comment faire.
Je pris mon courage à deux mains et fit le premier pas.
Je pris mon tél. et envoyais un mail.
– Bonjour, ça va ?
Je pensais à vous, je suis avec mon père en voiture sur de petites routes de campagne et j’aimerais qu’il me fasse le coup de la panne.
Mon père prit son téléphone, li le message, il était blanc.
Il se gara dans un petit chemin à l’entrée d’une forêt et me montra son téléphone.
– C’est quoi ça ? me dit-il sur un ton énervé
– Je voulais l’envoyer à un pote, je n’ai pas envie daller au lycée c’est tout.
– C’est ça, fou toi de ma gueule
– Désolé papa, je me mis à pleurer.
– Tu te rends compte de ce que tu me fais vivre ?
J’étais obligé de mentir.
– Je suis désolé papa, je ne voulais pas te décevoir.
– C’est trop tard maintenant, on fait quoi maintenant ?
– Tu me déposes au lycée et on en parle ce soir ?
– Si tu veux, mais tu ne m’avais pas dit que si tu avais une chance de réaliser ton fantasme tu saisirais ta chance ?
– SI c’est vrai
Mon père regarda aux alentours et descendit son pantalon et son slip.
– Tu veux y gouter ?
Je ne me fis pas prier en me penchât sur lui, je branlant son sexe en léchant son gland pour en découvrir le gout.
Puis je mis son sexe dans ma bouche et commençai de lents allers-retours.
– Ça va me demande mon père
– Oui. Répondais je, son gland encore dans ma bouche.
– Prend le temps de respirer quand même.
Mon père entendit une voiture et me releva.
– Le Jour se lève, on va se faire griller, on va arrêter.
Je pris son sexe en main et lui dit.
– Je ne peux pas te laisser dans cet état là ! En le branlant rapidement.
Il ferma les yeux et je le repris en bouche.
Je tétais son gland en le branlant, mon père respira de plus en plus fort et lâcha son sperme dans ma bouche.
Je reçus 4 ou 5 giclées épaisses dans la bouche et mon père lâcha un long soupir.
Malgré l’excitation je n’arrivais pas à avaler et ouvrais la porte pour cracher par terre.
– Merde, je n’ai même pas de mouchoirs pour m’essuyer, grogna mon père.
Il avait du sperme qui coulait le long de sa queue et sur son ventre.
Je repris sa queue en main et lécha le sperme sur son ventre poilu puis je nettoyai sa queue avec ma bouche.
– Voilà c’est tout propre.dis en me relevant ce qui le fit rire.

Il se rhabilla et repartit rapidement.
Nous ne nous sommes pas parlé pendant le trajet.
Arrivé au lycée je dis à mon père.
– Tu n’as pas un chewing-gum ?
– Non pourquoi ?
– J’ai le gout de ton sperme dans la bouche.
– ah merde,
– J’aime bien, mais je ne veux pas me faire griller.
Mon père me donna 10 euros pour que je m’achète un truc à manger et partit.

Je lui envoyais un texto 5 minutes après qu’il m’ait déposé.
– Voilà, je viens de manger un truc, malheureusement je n’ai plus ton gout dans ma bouche.

À bientôt pour la suite si l’histoire vous plait

Lemout

lemout14@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Mon père - Tonton - Mon père et son pote

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"