NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

L'épreuve

L'histoire est dédiée à Jessy.

« Allô, Jessy, c'est moi, j'arrive dans un quart d'heure tien toi prêt, ta soirée est prise, jusqu'à tard dans la nuit, »

« D'accord, maître, dois-je m'habiller, me préparer »

« Non, tu feras ce que je te demande au fur et à mesure, j'arrive. »

Le temps de me rendre en voiture chez Jessy, je suis à trois kilomètres de chez lui, j'ai préparé pour lui un programme chargé.

Je monte l'escalier, mon cœur bat, je suis son maître, je ne dois pas montrer mon stress.

Je sonne, Jessy vient m'ouvrir, il me fait craquer, mais je ne dois pas le montrer, je me donne un regard dur.

« Bonjour, maître, »il baisse les yeux et moi, je ne lui réponds pas, je vais m'asseoir dans le canapé et je fait signe à Jessy de venir a mes pieds, j'ai, emmenez un grand sac rempli de surprises.

« soit bien attentif, déshabille toi entièrement. »

il s'exécute, mais je vois dans ses yeux de L'anxiété, il enlève ses chaussettes puis doucement son slip,il a déjà une demi-molle, je réagit immédiatement et le frappe sèchement du revers de la main

« Non, tu ne bandes pas, je te l'interdit »

Jessy es bien habitué, il se réprime et sa queue se calme.

« Approche face à moi et mets tes mains derrière ton dos »

Je fouille dans mon sac de surprise et j'en sors une cage de chasteté avec un petit cadenas, je la déballe et je l'ouvre.

Je lui fait écarter les cuisses et je l'introduit d'abord les couilles puis le gland et je referme le cadenas avec la clef que je mets dans ma poche.

« Merci maître »

« Met toi à quatre pattes, amène ton cul vers moi »

Il se tourne, je plonge dans le sac pour en sortir un plu g anal diamètre 5 cm plus une queue de chien qui viendra ce visser sur le plu g

« J'ai choisi un gros diamètre, car ton cul vas prendre chère ce soir il faut dilater tout ça au maximum, écarte bien tes deux globes avec tes mains pour m'aider »

Je suis ému de voir son anus déplissé qui frétille, mais je ne le montre pas, je barbouille bien son trou de lubrifiant et je commence à lui travailler avec deux doigts, je peu maintenant entre mes deux doigts bien profonds pour tapisser les parois de son colon de ce liquide visqueux puis j'enfonce un troisième dans sa chatte qui commence a bien s'ouvrir.

Je pose le plu g sur sa rosette et je pousse il faut que je m'y reprenne a plusieurs fois, je décide de visser la queue de chien pour le tenir plus fermement et pousser plus fort, Jessy respire fort et gémi un peu, je lui claque les fesses« tu encaisse je ne veux pas t'entendre »

D'un seul coup, son sphincter se relâche et le plu g rentre doucement, je sent bien que Jessy voudrait gémir, mais il ce retient.

« Relevés toi et tu enfiles ces bas de pute, çà devrait bien t'aller »

Effectivement, quand il les a mis, j'ai du mal à ne pas bander « mets des chaussures, du cuir si tu as, et un manteau, on sort ce soir » il se déplace vers l'armoire d'un pas peu assuré vu ce qu'il a dans le cul, et il revient habiller il me regarde comme un chien qu'on emmène a l'abattoir, je n'essaie pas de le rassurer, la peur fait partie du jeu.

Nous montons dans la voiture dans un silence lourd de sens, nous roulons une petite demi-heure, je me gare devant une porte cochère, nous descendons et là je sonne, un beur d'une trentaine d'année viens nous accueillirent le sourire aux lèvres.

« Bienvenue, ont est impatients, suivez moi. »

Nous rentrons dans un bâtiment, très simple une pièce au bout un couloir puis une autre porte.

« Jessy déshabille toi et tu te met à quatre pattes » je vois la panique dans ses yeux, mais il obéi, une fois a quatre pattes je lui met une laisse et un collier de chien en cuir, je lui fait signe d'avancé dans le couloir et vers la porte. La vue de Jessy remuant son cul et la queue de chien de gauche à droite, pour avancer à quatre pattes ne me laisse pas indifférent.

La porte s'ouvre et on peut voir tout autour de la pièce des hommes assis regardant vers notre entrée, leurs yeux sont écarquillé surtout quand on amène Jessy au milieu.

« bonjour voilà la pute, je sais que vous avez tous payés pour sa prestation vous este nombreux mes c'est une bonne gagneuse, elle va faire le job donc profité en , elle aime la bite elle encaisse bien » je regarde autour de moi et j’aperçois un jeune très excité « toi, viens te faire sucer et met toi bien devant la pute pour que tout le monde en profite » le jeune viens ce placer devant Jessy il ce met a genou et défait la boucle de son pantalon, Jessy me regarde du coin de l’œil et je lui fait signe qu'il peu y aller et là Jessy renifle les odeurs du caleçon visiblement inintéressantes et il commence a prendre en bouche la bite du jeune a travers le tissu, il salive bien et va chercher avec sa langue la bites par en dessous du caleçon, il la trouve et englouti le gland entre ces belles lèvres.

Autour de la pièce plusieurs mecs on sortie leurs queues visiblement tout son excitée par le spectacle, j'en désigne deux au hasard qui viennent derrière Jessy voir comment est fiché cette queue de chien, l'un des deux frappe Jessy sur les fesses, une frappe bien sonore et l'autre touche la queue de chien pour voir si elle est bien emmanchée, il tire dessus pour essayer de faire sortir le plu g, mais il reste bien enfoncé, c'est vrai que je l'avait choisi asse large.

Jessy, de l'autre côté n'est pas resté inactif, il est rendu en gorge profonde et le jeune beur gémi beaucoup il se retient le plus possible, Jessy me regarde du coin de l'œil comme pour me demander s'il va plus loin et je sens qu'il en a envie, Jessie est vraiment une belle chiennasse, je lui fait un signe de la tête pour dire qu'il peut …........................Maintenant.

Là Jessy se déchaîne et suce la bite de haut en bas, il est goulu et rapide et là le beur explose son foutre dans la gueule de Jessy, sa bouche est très ouverte pour ne pas en perdre une seul goutte, les jets se succèdent et n'en finissent pas, de sortirent. Jessy me regarde la bouche ouverte, pleine de foutre. Il attend mon consentement, je lui fait un petit signe de tête signifiant qu'il peut tout avalez et c'est ce qu'il fait, je suis contant et il le sait, on peut lire sur son visage l'immense bien être qu'il a à me satisfaire.

Du côté de son cul à force de tirer sur la queue de chien, les deux mecs arrivent à sortir le plu g, Jessy lâche un couinement de volupté, les deux beurs sont bien monté 17 et 18 , c'est bien pour un début , un des deux profite que sa bouche soit libre pour aller lui faire gouter sa deuxième bites et l'autre crache un gros mollard sur son anus et lui barbouille le trou du cul.

Il vient mettre son gland sur la rosette de Jessy, et doucement mais surement, enfoncé son braquemart jusqu’aux couilles et la Jessy voudrait se remettre a couinez mais la bite l’empêche de faire beaucoup de bruit, on entend quand même une plainte lascive.

Celui qui est derrière entre et ressort comme un métronome, on voit bien que tous ces mecs n'ont pas baiser depuis longtemps, ils ont les couilles remplis de jus.

Jessy est à son aise une bite de chaque côté ce n'est pas ça qui lui fait peur, et moi, je le regarde très fière de ce qu'il est devenu, plus je le vois copuler devant moi plus j'ai de plaisir, j'aime le voir prendre son pied avec d'autres et ce soir, il va être servi, « monsieur, je vais jouir là, je décharge où, dans son cul, la bouche » « ou tu veux fait toi plaisir la pute aimera tout ce que tu lui fera »

Il fini par se décider et reste au chaud dans le boyau de Jessy et d'un seul coup il se met a gueuler de plaisir en lâchant sa gourme dans les entrailles de Jessy qui lui suce toujours avec application.

Le mec retire sa bite et du sperme coule du cul jusqu'aux jambes, le mec décide de se faire nettoyer par les.

Lèvres de Jessy, qui lâche une bite pour se régaler de l'autre encore toute chaude.

L'autre vient se finir sur le cul de la belle pute il éjacule sur ses fesses et lâche plusieurs salves qui viennent blanchir son anus, saisissant sa verge a pleine main il viens récolter avec son gland le plus de jus possible et lui enfourne dans le fion, sans ménagement.

Jessy es excité, mais ne peut pas bander à cause de la cage de chasteté sa bite est très a l'étroit dedans.

« Bon, ma pute es contente, mais nous n'avons pas fini vous qui avez payer vous allez tous pouvoir en profiter » Je remarque un grand black, 1,95 m, baraqué 50 ans un peu timides avec un peu de bide, lui n'a pas encore sortie sa bite, il semble gêner et je vois qu'il voudrait me parler discrètement, je lui fais signe de venir jusqu'à moi, il s'approche doucement et me parle à l'oreille, je souris.«c'est comment ton prénom, comment Karime, écoute Karime ce n'est pas un problème voilà je vais vous expliquer a tous ce qui chagrine Karime la nature la bien doté peu être même un peu trop,il a eu de mauvaises expériences par le passé et Karime a peur de faire mal a notre pute, et la je vous le dit, il a payer comme tout les autres il doit baiser cette salope comme prévu, mais je ne suis pas un tortionnaire et sur ce coup je vais vous demander votre aide » Jessy est au pied de Karime et regarde la bête, moi je me place derrière le grand black et je baisse son caleçon d'un seul coup, le gourdin bander au max jailli vers le haut et la un brouhaha d'admiration de tout les mecs assis autour de la pièce . Un boudin de 29 voir 30 cm durs comme du bois et surtout très large, une espèce d'anaconda. Jessy avait les yeux écarquillés comme des soucoupes, mais aussi un rictus sur le coin de sa bouche encore mouillé de sperme, malgré la peur qu'il avait, on savait que d'une manière ou d'une autre le morceau allait forcément le transpercer, oui déjà, il le voulait.

« Je vais choisir trois d'entre vous les mieux monté, pour que ma pute ici présente ai le trou bien élargi et avant que Karime ne si introduise, Jessy tu te prépare» je n'avait pas fini ma phrase que cette cochonne tendais son cul , cambrai ses rein , ouvrai la bouche , tirait la langue, les mecs désignés se ruait vers la salope, plus un, trop excité, qui vin en plus, donc trois devant sa gueule et un derrière son cul.

Le gars qui était derrière, était bien monté il es venu prendre la pute par la taille lui caressant les fesse et levant sa main pour lui mettre une bonne claque, Jessy, je veux dire la pute, réagi en un cri de surprise et de plaisir, ma pute adore les fessées, et elle tendait son cul pour en recevoir plus et la le beur ne se le fit pas prier et les coup s’abattirent sur le postérieur de cette cochonne en rut.

Devant les trois autres ne chômai pas celui du milieu lui enfonças sa bite jusqu'aux couilles et notre belle

La salope prenait en main les deux autres bites, les trois mecs étaient très excités et il alternait dans la bouche ou se retrouvait dans une des mains de l'experte. À un moment, ils ont essayé de mettre deux bites dans sa bouche, mais ça ne rentrait pas complètement de l'autre côté le beur avait déjà commencé la sodomie il était rentré comme dans du beurre étant donné le foutre de ceux qui était passé avant.

Les Yeux de Jessy exprimaient au plus haut point le plaisir et l'excitation, il était bien dans son rôle de soumis, son plaisir venait de celui des autres, il était comme sa Jessy, après cinq minutes de ce traitement la grosse bite qu'il avait dans le fion a expulsé une bonne dose de foutre et comme il y en avait déjà la bite plutôt noire du type était devenu blanche de crème. Un autre qui était devant vain prendre la place de celui qui venait de jouir et embrocha direct le trou béant, remplis de foutre,à la pute, sa bite disparue d'un seul coup sans problème, devant, les deux se masturbèrent dans la bouche ouverte de la grosse pute et là, il ne me regardait même plus pour savoir s'il devait continuer, non, il recevait les deux nouvelle charges de foutre et ce n'étaient pas des petites doses. « bon maintenant passons aux choses sérieuse y a t'il quelqu'un qui aurais un gant en plastique , pour que j'élargisse le cul de ma pute » un mec se lève et dit qu'il en a au cuisine pour la vaisselle et cour en chercher un, de mon coté j' avait prévu un lubrifiant , je pensait pouvoir en avoir besoin, et je commençait a main nu, après avoir ordonné a ma salope de venir sur mes genoux, le cul tourné vers l'assistance et je commençait par mettre trois doigts dans sa chatte, il y avait beaucoup de foutre et quand j’enfonçai mes doigt une grosse quantité de jus gicla sur le sol, les gants étaient arrivé et je pouvait l' enfilée sur ma main .

Dans ma main gantée, je versais une bonne rasade de lubrifiant et j'enfonçais, mais quatre doigts et le pouce à mon grand étonnement, je n'ai pas eu a forcé trop et petit à petit ma main glissait à l'intérieur, jusqu'aux poignet là sa bloque avec ma main droite je frappai les fesses de Jessy de toutes mes forces, il poussa un cri, mais du coup la main rentra en totalité et les spectateurs lâchait des ho des ha d'étonnement,

« voyez tous comme ma salope s'ouvre bien, tu vois karime que tu vas pouvoir te faire plaisir, pour une fois tu va pouvoir introduire ton énorme bite dans un cul et ce sera celui de Jessy, je laisse mon bras à l’intérieur pour que tu puisse t’engouffre dedans » karime qui se masturbait, avec les deux mains, pour maintenir son érection, se leva et vint tout proche de la chienne, il était excité comme jamais , il était dur comme du bois, je le sait parce qu'en s'approchant, son mastodonte à toucher a mon bras celui qui étais encore dans le cul de la pute , j'ai fait mettre Jessy a quatre pattes en gardant mon bras dans son cul, j'ai retiré tout doucement mon bras, j'ai saisie le braquemart de karime pour le guider vers la chatte béante de la salope, le gros gland est entré asse facilement mais après sa bloquait malgré les efforts de karime a pointer son monstre vers le fond du gouffre. Pour l'aidez, j'ai frappé les fesses de Jessy pour décontracter le sphincter et petit à petit, la bête, c'est enfoncé, ça a été long, lent, mais inexorablement Karime enfonçait son pieu dans le cul de cette salope. La grosse cochonne de Jessy ne mit pas longtemps à jouir du cul, et a couiner comme une truie, le plaisir était là violant et par secousse jamais Jessy, n'avait été perforé de la sorte et n'avait pris autant de plaisir, les spectateurs poussaient des cris d'admiration devant ce spectacle, des ha, des ho, des putain de salope, va y Karime, éclate lui la chatte.

Ceux qui n'étaient pas encore passés sont venues se faire sucer la queue d'autres s'approchaient de Karime, pour l'encourager, lui il était passer a la vitesse supérieur et rentrait et ressortait sa queue a une vitesse folle, le bruit de cette introduction était asse dégelasse, mais très excitante cela faisait comme des flops et des aspirations, des sucions brillantes et bien sur le jus montait dans la grosses bite de Karime et il déchargeât une quantité de foutre incroyable, cela venait par saccade, ça ressortait par les coté de la saillie et sa coulait le long des jambes de Jessy, lui ne criai plus car sa bouches étais remplis de bites qui se succédait dans sa gueule de gourmande il salivait énormément et des file de baves se balançait de bite en bites et de bites en bouches tout cela se termina en grosse partouze,

Jessy était au bout de c'est force plein de bave et de foutre il gisait par terre, impossible de bouger ne serais ce qu'un doigt il était épuisé mais on pouvait voir sur c'est lèvre un rictus de contentement il était aller jusqu'au bout de ses fantasmes. Moi, j' était très excité mais je savait que Jessy ne pouvait plus rien envisager j' était contant et fière de ce qu'il venait de faire et je devait m'occuper de lui le soigné le remettre en forme, après que tous les mecs ce soit éloigné de la pièce je l'ai laver avec beaucoup de soin je l'est sécher Je lui ai mis une crème sur son anus pour calmer la douleur, je l'ai enveloppé d'une couverture, je lui ai fait des petits bisous partout sur sont très joli corps et je l'ai pris dans mes bras pour le ramener dans la voiture, lui était dans un états second il souriait quand je l'embrassait mais il n'avait plus de force, je l'est emmener chez moi pour le câliner et le dorloter le mieux possible. Quand je l'ai mis au lit nu dans les draps blancs, je me disais intérieurement, je t'aime Jessy pour ce que tu es, pour ce que tu as fait pour me satisfaire, pour ce que tu feras encore, je sais que vous ne comprendrez pas tout, mais je suis sur d'une chose, j'aime cette pute.

Nicetoqdac

Anicetnaultjas@protonmail.com

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : jeudi 29 décembre 2022 à 16:54 .

Retourner en haut