NEWS :
19 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

193 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisodeÉpisode précédent

Un été particulier en famille

Chapitre 6

Je me réveille vers 11h, mais j’avais la tête en vrac, alors pour me remettre, j’ai pompé Kévin pendant qu’il commençait à se réveiller.

Sa queue déjà grosse commençait à prendre une sacrée grosseur dans ma bouche. Kévin avait l’air de kiffer au vu de ses soupirs quand tout à coup on sonne au portail.

Je me lève et je m’aperçois qu’il s’agit du facteur. Je lui dis que j’arrive. Quand je reviens, Kévin est au téléphone avec sa meuf. J’en profite pour lui préparer un café et je lui dis que je vais me préparer. J’en profite pour être prêt pour ses différents assauts. Je veux être clean de partout.

Je sors, il est toujours au téléphone et le ton entre eux est plus agressif on dirait, il raccroche et va dans la salle de bain. J’en profite pour commencer à lui faire découvrir mes différentes tenues.

Je décide de faire ma salope, on verra comme il réagit. Je mets en premier lieu ma cage de chasteté, un string dentelle noir, des bas à grosse maille noir, une mini-jupe écossaise et un haut assez court qui m’arrive au-dessus du nombril. Je décide de mettre le paquet avec un perruque mi-long châtain. Je me maquille légèrement mais je mets un rouge à lèvres bien rouge.

J’entends la télé s’allumer, je suis prête, je décide de faire mon entrée sans oublier des talons haut. J’ouvre la porte et je rentre dans le salon, il est allongé sur la méridienne du canapé et je reverrai toujours sa tête. Par contre sa queue se dresse telle une poutre. Son short de foot est tendu au maxi au niveau de sa queue. Aucun mot ne sort de sa bouche. Sa main droite va à sa queue, je m’avance, puis il se lève.

Kévin : Putain t'es belle en meuf, tu me donnes chaud.

Il se colle à moi et m’embrasse tendrement puis assez sauvagement. Ses mains sont occupées à me palper de partout. Je suis hyper chaude. Il passe sa main sur ma nuque pour bien me foutre sa langue dans ma bouche. C’est très chaud entre nous. Puis ses 2 mains passent sous ma jupe au niveau du cul pour bien me malaxer les fesses.

Il me plaque contre le mur, me relève la jambe droite et commence à me lécher le cou, la bouche, puis à travers mon haut, il me pince 1 puis 2 seins de manière assez forte, je gémis comme une meuf, ses yeux ont changés.

Kévin : T’aimes ça ma salope te faire maltraiter les seins ? T’es une bonne grosse chienne, tu le sais ?

Moi : Je lui balbutie un semblant de oui.

Kévin : Je vais te démonter, c’est la première fois que je me fais un trav. Putain tu vas t’en souvenir.

Moi : Vas-y fais ce que tu veux.

Kévin : T’inquiètes je ne vais pas me gêner. Vas y suces moi.

Je me laisse glisser contre le mur, je commence à lui sucer sa queue bien dure. Il me défonce la bouche ou plutôt la gorge. Je m’étouffe, j’ai des hauts de cœur.

Kévin : Fermes ta gueule et encaisses, tu vas voir ce que c’est d’avoir un vrai male à la maison, ce n’est pas ta fiotte de mec qui te baiserai comme ça.

Je suis excité par ses mots. J’adore les mecs bien verbaux, mais là sa voix est dure, rien à voir avec les autres fois.

Sa queue est bien en moi dans sa totalité, ses couilles tapent sur mon menton et ma gorge me fait mal.

Je bave, ça coule de chaque côté de ma bouche, ça fait des bulles…

Il se retire, me prend par sous les bras, me relève, me fout à genoux sur le canapé, il m’écarte les jambes, me remonte ma jupe, m’écarte mon string et me bouffe la chatte d’une manière très bestiale. Je cambre, je gémis et il me demande d’écarter mes fesses avec mes mains. J’ai la tête dans le dossier du canap' et je sens sa langue s’introduire en moi. Je gueule tellement c’est bon. Puis je sens un raclement de gorge et il me mollarde le fion. Deux doigts s’introduisent en moi. J’avance car ça me fait mal. Je sens qu’il m’a introduit ses doigts au maximum et il commence à les remuer en moi. Je suis sur une autre planète à ce moment-là. J'en profite pour me prendre une bonne bouffée de poppers, je prends du gel et je m’enduis le cul et j’en profite pour en étaler sur son mat.

Puis je n’ai même pas le temps de me caler, que son gland tape ma rosette et sa queue me pénètre en entier sans pitié. Je gueule car elle est grosse malgré tout.

Kévin : On fait la pute et sa gueule parce que c’est gros! Je vais te baiser comme une meuf, c’est ce que tu veux on dirait. Alors tu encaisses, t’es là pour ça batard.

Il m’attrape le cou avec ses mains, je cambre sous la pression et je me fais baiser comme une chienne. C’est très bestial, il tape fort, je gueule, je gémis, j’ai chaud, je pousse mon cul pour que ca tape plus fort.

Kévin : Putain t’aimes ça ma pute, regardes comme tu encaisses. T’es qu’une salope, t’as dû t’en prendre de la bite. Tes rebeus t’ont bien éduqué. Putain comme c’est bon. Vas y serres ta chatte un peu, je viens de te la défoncer alors serre la bien autour de ma queue. Putain y a de la place pour 2 la dedans.

J’ai la tête et le cul en vrac. Je gueule tellement il me baise fort et bien, je prends un pied de dingue. Je suis au bord de l’évanouissement, il me défonce toujours, il sort et il rentre d’un coup. Je suis complètement ouverte et d’un coup je sens que le rythme s'accelere.

Kévin : Je vais te tartiner la chatte, prends mon jus sale pute…

Il se cale au fond de moi, me féconde et reprend ses va et vient, j’en peu plus, il y a un bruit de flop dans mon cul, c’est graissé un maximum, je ne sens plus rien.

Kévin : Retournes toi et nettoies moi la queue, je veux que ça soit clean salope.

Je lui nettoie la queue, il est toujours raide et il reprend à me baiser la bouche. Je suis cassé, j’ai plus de force. Je me lève pour changer de position et je m’écroule sur le tapis du salon. Il me demande si ça va ? Je lui réponds oui tu m’as démonté sévère je suis cassé. Je tremble des jambes. Je n’ai pas le temps de terminer ma phrase qu’il s’allonge sur moi comme s’il allait faire des pompes et il me fout sa queue dans ma bouche et commence à me défoncer la bouche. Je le laisse faire, il kiffe on dirait, puis il se retire, se fout derrière moi, me met sur le côté, me soulève une jambe et m’encule direct. Je gémis, il me démonte direct. Il faut dire que le passage est fait et bien graisse.

Kévin : Je t’entends plus gueuler ? T’encaisse bien là. On a la place pour mettre 2 bonnes grosses queues sans problème. Une vraie chatte de meuf. Je kiffe trop te faire subir ça. Prends ça.

Il me baise, je gémis tellement je prends mon pied, j’ai l’impression que je perds connaissance à certain moment et je jouis une sacrée dose de jus malgré ma queue en cage, mon trou se resserre sous l'effet de l'ejac' et il me féconde à nouveau. Puis le trou noir.

Je me réveille vers 17h, je suis dans mon lit, seul. Je me lève, j’ai mal au cul et surtout à la gorge, voir même au palet. Je sors, Kévin est dehors entrain de se baigner.

Kévin : ça va bébé ? Je t’ai laissé dormir car je t’ai bien démonté. Tu as fait ta chienne et je n’ai pas pu résister. Tu n’as pas trop mal au cul ?

Moi : Franchement, j’avais l’impression que tu avais la dalle et que t'avais pas nique depuis des mois ? Je t’ai laissé faire mais tu m’as démonté comme jamais je me suis fait baiser. Tu as été sauvage.

Kévin : Ca t'as plu au moins.

Moi: Je me suis senti femelle entre tes mains.

Kévin: Tu as toujours envie qu’on reste ensemble jusqu'à jeudi soir ?

Moi : Oh que oui. Pourquoi? tu regrettes, tu veux partir ?

Kévin : Il rigole. Tu es folle, il est hors de question que je me barre. On va bien s’amuser cette semaine et je veux voir tout tes fringues et tes accessoires. Tu es ma femme maintenant. Tu vas etre naze pour aller au taffe cette semaine.

Moi: J'ai pas envi d'aller bosser, j'ai envie de rester avec toi.

Kevin : Fais toi arrêter, je connais un très bon médecin.

Moi: Non je peux pas.....

Kevin: Ecoute, demain on part ensemble, je vais a on appart et je te recupere le soir et je reste chez toi jusqu'à jeudi. Ca te va?

Moi: Oui, t'es un amour...

Il sort de l'eau et vient m'embrasser. Il me dit qu'il va s'isoler dans une piece pour appeler Valerie car il est censé reprendre le boulot et partir en deplacement ce soir.

Pendant ce temps, je vais me laver, j'en ai besoin.

Moi: T'as déjà raccroché?

Kevin: Oui elle m'a saoule, alors je lui ai dis que je la rappelerai demain quand j'aurai le temps. Viens me rejoindre, je t'ai sorti une despe. Non viens t'assoir ici.

On est a l'ombre sur la terrasse, il veut que je me mette sur ses genoux. Puis on s'embrasse, il est très tendre.

Kevin: J'ai kiffe ta tenue tout a l'heure. J'adore tes cheveux longs. Laisses toi pousser les cheveux. Je pourrais bien t'attrapper comme ça pendant que je t'encule.

Moi: Nathan kiffe pas trop les mecs au cheveux longs et puis avant qu'ils soient long, il y en a au minimum pour 6 mois, laisses moi te dire que tu m'auras nexter...

Kevin: Tu penses ça? Tu crois que dans 6 mois je t'aurai oublié et remplacé? Putain je te kiffe trop c'est impossible.

Je suis sous le choc de ses paroles, mais bon c'est un hetero bogoss, alors je me dis que c'est un charmeur et qu'il veut juste s'eclater avec moi.

Je sens un truc dur sous mes fesses.

Moi: Putain t'es dure?

Kévin: Ton cul m'excite et ta facon de boire ta biere me rend fou.

En moins de 5 secondes, il me leve, me couche le torse sur la table, et m'enfile direct.

Moi: Non doucement stp.

Kévin: Ecarte, regarde comme ça rentre, accroche toi parce que je vais me défouler.

Et là il me cartonne et m'insulte. On est sur la terrasse, heureusement que je n'ai pas de voisin, mais des passants peuvent entendre et voir.

Je m'accroche à la table, c'est trés sport. Puis il s'arrête, se retire et.....

Kévin: tu vas la prendre toi aussi.

Et là, il m'introduit la bouteille de despe dans ma chatte. Elle rentre dans toute la longeur sans trop de difficulté. Il doit rester 3 cm d'apparent, le reste est en moi.

Il fait des va et vient, je gémis je suis en trans, il me demande de me goder avec ma bouteille, fait le tour de la table et me fait sucer sa queue et il vient se déverser en fond de gorge. Je nettoie sa queue, puis, fait le tour et me retire la bouteille.

Kévin: j'ai jamais baise une meuf comme ça. Tu me rends fou.

On fait une pose car j'ai morfle aujoud'hui. On prépare a dîner tous les deux et on mange.

Vers 21h mon keum m'appelle, tout sympa, il me demande comment s'est passe le voyage, à quelle heure est parti Kévin...Je reste assez froid suite a ce qu'il a dit sur moi a sa soeur. Je raccroche et on décide avec Kévin de se mettre sur le lit exterieur sur la terrasse de la piscine. On discute beaucoup, il est très tactile, et malgré la chaleur je le colle car j'ai besoin de le sentir. Il fait maintenant nuit noir, on décide de continuer la soirée ici en éteignant toutes les lumières exterieures. On est bien, on s'embrasse, on discute et je m'endors dans ses bras.

En pleine nuit, je suis réveillé par sa queue raide entre mes cuisses. Elle est hyper dure. Ni une ni deux je le pompe comme une salope jusqu'à le faire jouir dans ma bouche. Il est 4h du mat. Je mets mon téléphone à sonner à 6h30 et sans un mot de sa part, je me cale à nouveau dans ses bras...

Le lundi matin, Kévin m'amène à mon taffe et lui rentre chez lui passer la journée avant de me récupérer le soir.

Franchement je suis accro à mon taffe mais là, j 'ai surtout envie d'être avec Kévin. Je ne sais pas ce qu'il m'arrive mais quand j'arrive au boulot, je mets un masque et je fais mon air abattu. Au fond de moi j'ai envie de me mettre en arrêt (je sais, c'est pas bien, surtout quand on rentre de vacances). Mon grand patron passe dans mon bureau pour me saluer et il me dit "Yohan, je t'ai jamais vu comme ca, c'est pas normal, rentres chez toi et vois ton medecin". Je m'entends hyper bien avec mon patron et je crois même que je ne me suis jamais arrêté depuis que je suis dans cette boîte. Je lui dis, "j'ai des choses importantes à traiter, je partirai a 12h". Il me dit ok et tiens moi au courant.

J'envoie un SMS à Kévin pour lui annoncer la nouvelle et de venir me récupérer 12h au taffe. La réponse est quasi immédiate. " Oh putain c'est le pied...rdv à 12h "

A midi me voilà parti avec mon PC direction la maison avec Kévin.

On est hyper heureux de se retrouver et de passer une grande partie de la semaine ensemble.

Je dis à Kévin que j'ai rdv en visio avec un médecin à 17h30 car le mien est absent et qu'il faut aussi aller faire des courses.

On s'arrête faire les courses dans un hyper à côté de la maison. Ça fait bizarre de faire les courses avec Kévin. Nathan a horreur de faire les courses, j'y vais toujours tout seul. Mais avant de commencer l'alimentaire, je dis à Kévin de faire un tour car je vais aller au rayon sous vêtement féminin pour m'acheter des collants noir jarretelles.

Il me repond:

Kévin: Non je viens avec toi je suis ton mec.

Je suis surpris mais heureux de la démarche. Bon, on est pas resté 10ans non plus dans le rayon.

Kévin: C'est pour ce soir?

Moi: Pour ce soir avec un string noir à dentelle.

Kévin: Putain tu me fais bander.

Puis on termine nos courses et on rentre à la maison. Kévin est très insistant sur ces collants. Alors une fois les courses rangées je lui dis:

Moi: Viens avec moi, je vais te faire découvrir mon espace personnel.

J'ouvre la porte de placard de ma chambre, je pousse les affaires sur cintres sur la droite et derrière se cache une porte qui donne sur une petite pièce de 5m2. Je passe le premier, Kévin me suis temps bien que mal car la porte n'est pas hyper grande et Kévin est plutôt costaud.

Kévin : C'est quoi cette pièce, oh putain.....

Il a les yeux de partout.....

Moi: Ici c'est mes sous-vêtements et fringues de meuf, chaussures, perruques, et là c'est mes accessoires, enfin mes jouets, martinet, godes, plugs, menottes, cages chasteté, pinces à seins, baillons, sangles de soumissions, harnais dorsal, colliers, laisses, gel, relaxant anal, lingettes et j'en passe.

Kévin : c'est quoi se gode geant black? Tu te l'ais déjà mis?

Moi: Il fait être 2 pour jouer avec ça. Normalement c'est ton mec qui doit te le fourrer. Je m'en suis servi qu'une fois tous seul.

Kévin : C'est quoi cette robe? Tu dois faire pute à mort dedans. Je veux que tu essaies tout ça ma belle. J'en reviens pas tous les sous vet que tu as. T'en as plus que Valérie. Quand je pense que ton keum ne kiffe pas? Regardes moi si j'ai l'air de pas kiffer?

Il a un barreau de dingue. Je passe ma main sur sa queue et je commence à me frotter à lui.

Kevin: C'est quoi ça ?

Moi: C'est un plug vibrant contrôlable à distance depuis un téléphone. Même ça il aime pas.

Kevin: Non, mais ton keum c'est une moule je te dis, il va falloir que je te le prouve. Je te fous le plug dans ton cul et moi je fais ce que je veux au niveau de l'intensité et n'importe où?

Moi: Oui c'est ça.

Kévin : Je veux essayer ça.

Moi: Tu vas tout tester bogoss.

D'un coup il me plaque contre le mur, me tord les 2 bras et me menotte. On voit qu'il a l'expérience.

J'ai les mains menottees dans le dos, il est collé à moi, il me baisse mon pantalon, mon string, prend le mega pot de gel, me tartine le cul, et m'insére l'un des godes de 23 et bien large et bien veiné. Je l'ai vu hésiter avec le gode double penetration.

Il me le fond bien au fond direct, je gémis bien. Je tends mon cul, il me le rentre bien à fond. Puis il me demande de serrer les fesses avec le gode dans ma chatte, me demande de m'asseoir, alors là l'effet est immédiat, je gémis, il est en moi entièrement, j'ai envie à ce moment d'être une gosse salope. Ça le sera quand il vient installer 2 pinces à seins sur mes tetons gonflés par le désirs. Je gueule, ça fait mal, mais je ne peux rien faire à part gémir également avec le gode en moi. Je suis dans un état de mal et de bien.

Kévin : C'est ça que t'aimes ma salope ?

Moi: Oh oui j'aime ça?

Kévin : Et ça tu vas aimer?

Il me fout une claque et me crache à la gueule.

Moi: Oh oui Kévin je suis à toi, fais moi mal.

Il me reclaque, fais bouger les pinces à seins, je hurle elles sont hypes serrées, j'en ai presque le souffle coupé, puis il me bâillonne avec une boule dans la bouche, me relève, me retire brutalement le gode et il m’encule comme un sauvage. Il est brutal dans la sodo, il est excité à donf ça se sent et ça s'entend.

Kévin : T'es une traînée, je te baise comme une pute. T'es qu'un sac à foutre. Suis sur que tu kifferais que je te fasse tourner salope?

Et là je l'entends gueuler d'une voix de mâle qui est entrain de me féconder.....

Yohan

yocosta91700@gmail.com

Suite de l'histoire

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Juil. | 54 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Mon Cantal doux Coolsexe
Soirée entière Shura
Un mâle hors du commun Rafael
Anecdotes Fabrice
Running Alexandre
Le squat Fabrice
Beauf de coeur Louuis3535
Plan avec Karim 0liv

Les séries : 46 pages

Agriculteur | 14 Amical72
Saison 21 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
67 | 8 | 910
11 | 12 | 1314
Le gendarme et mon cul | 2 | +1 Lepassif
1 | 2
Vengeance sur Hétéro | 19 | +1 Miangemidemon
1 2 3 4 5
6 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19
Confinement en famille | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Abandon total | 4 | +1 Balthazar
1 | 2 | 3 | 4
Cruising | 4 | +4 Zebulxxx
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 193 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 3 janvier 2023 à 11:12 .

Retourner en haut