NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

1er job Dubaï

Chapitre-1

J'ai 25 ans. Je m'appelle Léo et à peine sorti d'une école de commerce prestigieuse, j'ai trouvé un premier job dans une boîte d'import export basée à Dubaï. Un bon poste pour me faire une première expérience à l'international.

Grâce à l'aide des collègues du service commercial, j'ai fini par trouvé une location.
Tout allait donc pour le mieux. Mes collègues sont sympathiques et ont un esprit d'équipe très développé. Le chef du service est un allemand d'une cinquantaine d'année, Achim. Il a un très grand sens de l'humour et au niveau physique un bon ventre laissant deviner un attrait particulier pour la bière. Mes principaux collègues sont Elijah, un kényan, Martin, un australien, Javier, un espagnol et Kader un algérien.
D'ailleurs, nous allions très régulièrement après le travail boire un coup, histoire de se constituer un début de vie sociale.

Mon service était situé au même étage que les bureaux de la direction de la compagnie. J'avais aperçu le président de la compagnie a plusieurs reprise. Un Dubaïote d'environ 40 ans, un homme avec un charme ravageur habillé tantôt en costume occidental, tantôt en tenue traditionnelle dubaïote. Son secrétariat était assuré par un anglais de mon âge, Paul (un blond aux yeux bleus de taille moyenne).

Après trois mois de présence dans l'entreprise, Achim me convoqua dans son bureau. J'étais un peu inquiet de cet entretien. Je ne voyais pas de quoi Achim voulait me parler. Aucun de mes collègues n'avait été convoqué.
Achim : J'ai été informé hier soir que Paul va quitter l'entreprise en début de semaine prochaine pour prendre de nouvelles fonctions dans notre succursale de Londres. Dans l'attente du recrutement de son remplaçant, il faudra que tu le remplaces au secrétariat.

Moi : mais je ne suis pas venu travailler ici pour être assistant de direction. Ta secrétaire pourrait sans doute cumuler les deux postes pendant un certain temps. Nous l'épaulerons.

Achim : non, tu n'as pas bien compris, le PDG, M. Salim Ben Malik, a demandé que se soit toi qui fasse l'intérim de Paul.

Moi : le PDG lui-même ? Mais je l'ai à peine croisé depuis mon arrivé ici !

Achim : Léo, pas le choix. Tu commences lundi. Qui sait cette expérience va peut être t'ouvrir des perspectives de promotion...

Moi : faire des études aussi longues, venir aussi loin pour faire du secrétariat...

Le lundi arriva. Je prenais mon poste au secrétariat. Vers 10 heures, le PDG arriva par son ascenseur personnel. Il était habillé avec une longue dishdash (sorte de longue chemise blanche en coton jusqu'aux chevilles), un keffieh et des sandales blanches. Il entre dans son bureau et s'enferma. Une heure après, le téléphone sonna. M. Ben Malik me demandait de venir dans son bureau. C'était la première fois que je rentrais dans son bureau. Un grand bureau se tenait au fond d'une immense pièce, devant les grandes parois vitrées de la tour. A l'entrée trois immenses canapés étaient installées autour d'une grande table basse. Sur le côté se trouvait sur tout un pan de mur de grandes étagères avec des œuvre d'art encadrait une porte.

M. Ben Malik était assis dans un des canapés. Il portait sa dishdash et un keffieh blanc. Un tas de feuilles étaient étalées par terre devant lui.
Léo, mon dossier de présentation pour la réunion de cet après-midi est tombé. Vous allez le ramasser et le remettre en ordre puis je le lirais et vous procéderez aux modifications que je vous dicterais.

Je me baisse pour commencer à ramasser quelques feuilles du powerpoint et les classe par numéro de pages. Je finis par me tourner et jette un œil au PDG. J'ai l'impression qu'il m'observe et est-ce le fruit de mon imagination aurait-il une grosseur importante sous sa dishdash. Je rougis et préfère continuer de me concentrer sur ma mission.

Je suis tout heureux d'annoncer que j'ai terminé de reclasser ce document. Je le tend au PDG. Il me demande de m'installer à son bureau pour faire en direct les modifications. Je suis assis sur son siège. Il se tient debout à ma gauche. Je ne peux m'empêcher de porter le regard sur le gros paquet qui est tendu sous son dishdash.
Le PDG remarque mon trouble et me demande si je me sens bien. Je bredouille que tout va bien. Il continue à me dicter les corrections et lorsqu'il m'indique la dernière, il me remercie. Je quitte le bureau non sans regarder cette magnifique bosse et en rougissant dès que je croise ses beaux yeux noirs et ses longs cils.

Une heure plus tard, le PDG me demande de lui apporter un café. Je rentre dans son bureau et pose son café devant lui. Il m'indique de m'asseoir. Il me demande de finaliser sa prochaine réunion à New-York (prévenir son chauffeur, le staff de son jet, réserver une chambre dans son palace préféré...). Le stylo avec lequel il jouait tout en me parlant tombe alors du bureau.
PDG : Léo, ramassez mon stylo
moi : bien entendu Monsieur

Je me baisse pour chercher ce stylo sous le bureau et là je m'aperçois que sa dishdash est remontée et que sa main masse lentement une queue massive.
Je suis tétanisé. Que faire ? Il s'agit de mon patron. Je n'ai pas envie de tomber dans le cliché de la secrétaire qui couche. Mais quel morceau...

PDG : alors Léo mon stylo n'est pas assez gros, vous ne le trouvez pas ?

Tant pis, arrive ce qui arrivera mais un homme aussi charmant avec une belle bite de 20 cm épaisse c'est trop tentant.
Ma main commence à caresser ses couilles. Et leurs poils noirs. J'approche mon visage. Mon nez effleure ses boules , renifle la bonne odeur. Je sors ma langue et lèche ses boules. Je remonte le long de sa tige pour lécher son gland. Mes lèvres se posent sur son gland. J'avale son gland et le travaille avec mes lèvres et ma langue.

PDG : mmm je crois que j'ai trouvé un secrétaire très talentueux.

Il m'appuie sur la tête. J'avale progressivement les cm de sa bite.j'ai les deux tiers en bouche. Je fais des va et viens sur sa queue. Rempli par cette grosse queue, je ne peux m'empêcher de gémir. Le PDG apprécie aussi, il passe ses mains dans mes cheveux, me caresse tout en me disant : il ne manque plus grand chose pour que tu maîtrises totalement ce dossier.
Il met ses mains sous mes aisselles et me fait comprendre que je dois sortir de dessous le bureau. Je suis debout devant lui.
PDG: je vois que tu aimes me sucer. Regarde moi comme tu bandes et comme ton pantalon est mouillé. Mets toi à genoux et montre moi que tu as envie de ma queue.

J'obéis. J'ouvre la bouche et promène ma langue sur mes lèvres. Sa queue s'approche de mes lèvres. Je sors ma langue pour lécher mais lorsque je suis au point de l'atteindre, il l'éloigne. Sa queue vient ensuite se frotter sur mes joues, mon nez. Puis il me frappe le visage avec son gourdin.
J'ai la bouche toujours ouverte et un regard qui le supplie de me donner sa queue. Il approche de nouveau son gland. J'ouvre grand la bouche et sors ma langue. Le boss me donne son gland. Je suce ce gland avec envie. Ses mains sont posées sur ma tête. Il caresse mes cheveux blonds. Soudain d'un seul coup il m'enfonce ces 20 cm et ses mains me bloquent. Cette queue au fond de ma gorge me remplit tellement la bouche que j'étouffe. Il me maintient quelques instants puis sors sa bite. Je reprends mon souffle. Il enfonce de nouveau sa queue entièrement. Il recommencera ces gorges profondes une bonne vingtaine de fois.
PDG : c'est bien Léo, je vois que les gros dossiers ne te font pas peur. Montre -moi ton corps puis continue de me sucer et tu recevra ta première récompense.
Je me relève et ôte ma chemise, puis me baisse pour enlever mes chaussures, mes chaussettes et enfin mon pantalon.

PDG : mmm une peau très blanche et peu de poils.
Il m'appuie sur les épaules pour que je me mette à genoux.
Il positionne sa queue vers ma bouche mais ne la bouge plus. Immédiatement, je me met à faire des aller retour sur son chibre tout en travaillant son gland avec ma langue. J'alterne ces vas et vient rapides avec des gorges profondes. Sa main à la peau foncée parcours mon corps à la peau pâle.

Ma main entoure sa queue avec difficulté. Je commence à le branler tout en travaillant son gland avec ma bouche et ses lèvres.

PDG : continue comme cela et tu vas recevoir ta récompense. Une bonne dose !

Au bout de 5 mn, mon boss se vide dans ma bouche et retire immédiatement sa queue. Ses longs jets me remplissent tant que je n'ai pas le temps de tout avaler et une partie s'écoule sur mon visage. Dès qu'il retire sa queue, ma langue va chercher ce jus sur mes lèvres. Sa queue est si bonne.

PDG : je vois que tu aimes le jus. Nettoie ma queue et rassure toi, avec moi tu n'en manqueras pas.
Ma langue se promène sur sa bite pour bien la nettoyer.
- PDG : Lève-toi et appui toi sur le bureau.

Ses mains se promènent sur mes fesses.

PDG : tu as de belles fesses bien cambrées et peu poilues. Voyons-voir maintenant ta chatte. Mmm un beau petit trou rose.

Son doigt passe sur ma rosette et l'effleure. Je gémis de plaisir à sentir ses doigts si près de mon intimité. Puis une sensation étrange, comme d'humidité. Oh mais oui le boss lèche me lèche le trou. Je gémis tant c'est bon, ma queue trique à fond et mouille.
PDG : tu as l'air d'aimer. On va donc continuer. Mets toi à genoux sur le bureau.

Je monte sur le bureau, me mets à genoux. Il appui sur mes épaules pour que je plaque mon torse sur le bureau.

PDG : oui comme ça, offre moi bien ton cul, tu ne vas pas le regretter.

Le PDG se remets à lécher ma rosette. Sa langue fouille mon trou et le pénètre.
Je suis aux anges, me faire lécher la chatte par mon si charmant patron. Au bout de quelques minutes, il insère un doigt. Ce doigt qui va et vient me donne envie de plus et je m'écrie alors entre deux gémissements : « oh oui patron baisez-moi ». il m'enfonce alors deux doigts. Il me doigte la chatte. Puis trois doigts. Je prends mon pied. Ma bite mouille.

-PDG : qu'est ce que tu voulais ?
moi : svp patron baisez-moi.

Son gland se frotte contre mon trou. Puis commence à rentrer dans mon cul.progressivement, le patron a déjà planté la moitié de sa bite dans ma chatte. Il bouge sa bite et me plante entièrement tous ces cm. Je pousse un petit cri aigu.

PDG : on dirait que je viens de trouver la petite femelle qui dort tout au fond de toi ! Tu n'as pas finit de couiner.

Il retire sa queue et me la renfonce entièrement d'un seul coup. Je couine comme une femelle. Il la retire de nouveau, et l'enfonce. Il procède ainsi une bonne vingtaine de fois. Je suis sur un nuage, totalement soumis à sa queue. Il enlève sa queue mais elle ne revient pas me défoncer. Je lève mes fesses pour montrer mon envie d'accueillir sa grosse queue. Mais rien ne vient.
moi : boss, défoncez-moi. Je veux votre grosse bite.
PDG : puisque tu la veux, tu vas l'avoir et crois moi tu vas bien en profiter !

Et là, il me pilonne sans s'arrêter. Je gémis comme une salope, n'arrête pas de lui dire oui, j'aime ta grosse bite.
Au bout de 10 mn, il se retire.
PDG : mets toi sur le dos que je te baise comme une femelle.

Je change de position. A peine en place sa queue pilonne ma chatte. Chaque fois qu'il renfonce sa bite, ma queue tressaille et lâche de la mouille.

Je ne tiens plus et commence à me branler. Voir une bel arabe bien monté me baiser, sentir sa queue bien profond m'excite terriblement. Je ne tiens pas longtemps et largue mon jus. Mon premier jet finit sur ma joue, le second dans mon cou. Mon boss maintient sa bite au fond de ma chatte et se vide les couilles. Il sort de mon cul et passe sa main sur mon corps. Il me mets sa main vers ma bouche et me demande de lécher tout le sperme.

Encore shouté par tout ce plaisir que cette bite m'a donné, j'obéis.

PDG : Léo, je ne me suis pas trompé sur vous, vous avez bien toutes les qualités nécessaires pour combler mes attentes sur ce poste.

Je rassemble mes habits. Je nettoie avec un mouchoir le sperme qui coule sur mon torse et de mon cul. Je me rhabille et fonce directement dans les sanitaires.

Alors que je me passe la tête sous l'eau, Gunther rentre. Il me salue et va aux urinoirs. Quand il en revient, il me dit juste : alors cette première journée, bien remplie ?

Dvdstaudt

dvdstaudt@hotmail.com

Suite de l'histoire

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 30 avril 2024 à 08:14 .

Retourner en haut