NEWS :
23 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

60 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode

Le Quaterback

Chapitre-2

Je joue dans une équipe de football américain depuis déjà 3 ans. J’adore ce sport, je le pratique avec passion et je suis la ligue de football américaine avec ferveur. Je fais partie d’un club amateur, les Aigles Féroces, et nous sommes bien classés dans la ligue régionale. Je suis content de voir que ce sport a de plus en plus d’admirateurs en France et en Europe. Cependant, depuis le début de la saison, je reste sur le banc de touche lors des matchs : je me suis blessé à un tendon et je ne peux pas pratiquer de sport pendant 6 mois. Par contre, je tiens à tout prix à être là pour soutenir mes coéquipiers lors des matchs. Pour me rendre utile, je m’occupe des rafraichissements, je fais des sandwichs maison et je les apporte à mes coéquipiers. Je suis le plus jeune de l’équipe : moi, j’ai 22 ans, je suis blond, musclé sec, de taille moyenne, avec un corps parfaitement épilé.

Un jour, alors que Bryan, un de mes coéquipiers, attrape une crampe et à défaut de masseur, il me demande de l’aider. J’essaie de le masser sur la cuisse mais alors que sa bite prend du volume, il me fait comprendre que je pourrais l’aider d’une autre manière. Je le branle puis je le suce. Il jute dans ma bouche... Avant de repartir sur le terrain, il me laisse chamboulé après avoir dit :

- C’était génial... mais on devrait pas en prendre l’habitude. Et... pas un mot à qui que ce soit.

Après cette superbe expérience, Bryan et moi avons fait comme si de rien n’était. Cependant, sa grosse bite n’arrive pas à me sortir de la tête.

On a gagné le week-end dernier contre les Tortues vertes, ce qui nous fait monter à la deuxième place du classement. Nos entraineurs mettent les bouchées doubles et les entrainements s’intensifient (pour les autres). Comme d’habitude, j’apporte les boissons après l’entrainement dans les vestiaires. Mes coéquipiers ont vraiment l’air morts. Ils sont dégoulinants de sueur et il règne un silence pesant dans les lieux. Certains sont assis sur le banc et reprennent leur souffle tandis que d’autres passent devant moi, une serviette autour des hanches pour aller prendre une douche. Je passe devant les mecs et je leur tends des gobelets d’eau. J’arrive à Bryan qui me dit tout simplement en souriant :

- Merci, petit!

Je suis sûr que le petit « incident » qui s’est produit il y a deux semaines n’a rien changé à notre relation entre coéquipier. Bryan est toujours sympa, prévenant, drôle. Je continue de distribuer mes boissons et quand je me retourne, je vois Bryan se diriger vers les douches, complètement nu. A quel bel homme, me dis-je dans la tête en soupirant.

Bryan a 30 ans et il est américain. Il fait 1,90m. Il a un visage à tomber, avec des cheveux courts et bruns, un visage lisse et joufflu, avec une mâchoire carrée. Il a de larges épaules. Il est vraiment balaise. Il a des bras hyper musclés. Il a un corps de rêve avec des pectoraux ronds et bombés, un ventre un peu rond, à peine, bien dur, un mélange de muscles et de graisse. Son corps est imberbe, seuls ses aisselles sont poilues. Et je remarque bien sûr sa queue flasque, circoncise, marron avec un gland rose qui se balance de gauche à droite sous ses pas. Elle m’impressionne toujours autant. Elle fait 16 cm au repos ! Ses couilles sont énormes.

Je relève vite les yeux, de peur qu’on me prenne en flag en train de mater son matos ! Mais je remets immédiatement à penser au massage que je lui ai prodigué... Bryan passe à côté de moi et il ricane. A-t-il remarqué mon regard posé sur sa queue ?

- Et alors ? Tu as trouvé quelque chose ?
- Comment ca ?, demandé-je, gêné.
- Si mes souvenirs sont bons, je te dois un petit et un grand service.

Il dit ceci en souriant et quand il prononce le mot « grand », je vois ses sourcils qui bougent rapidement de bas en haut, comme on fait quand on fait une allusion perverse...

- Et dépêche-toi, je n’aime pas avoir de dettes !

En disant ceci, il me tape avec son poing amicalement contre l’épaule... avant de faire un clin d’œil qui me paraît très coquin... et de disparaitre dans les douches. Oui, en effet, ca me revient : je l’ai tiré deux fois de la panade. J’ai servi des excuses bidon à sa copine Claire... alors que Bryan était en train de fricoter avec 2 fans. J’avais presque oublié.

Soudain, je sens mon tendon qui se rappelle à moi. Je m’assois sur le banc et je reprends mon souffle. Je finis par aller reposer les boissons. Je quitte les vestiaires et je me dirige vers la sortie du stade. Mais quand je passe devant le sauna, je le vois encore allumé et je décide d’aller m’y détendre.

Je crois que je m’assoupis car je sursaute quand les gonds de la porte grincent. Bryan me regarde, surpris :

- Hey ! Petit ! Qu’est-ce que tu fais ici ?
- Je me repose un peu, mon tendon me fait souffrir.
- Ça te dérange si je viens ? Ou tu aimerais plutôt rester seul ?
- Non ! Vas-y, assieds-toi. Il y a de la place ici.

Et bien qu’il y ait de la place, Bryan s’assoit directement à côté de moi.

- Tu viens vendredi soir à la fête de Fabrice ?
- Oui, je pense.
- Tu veux que je passe te chercher ?
- Oui, si tu veux... ça serait sympa en fait car je ne peux pas trop conduire en ce moment.
- Pas de soucis. Claire sera là aussi. Y a assez de place dans la voiture, même si tu viens avec ta copine.
- Je n’ai pas de copine.
- Eh ben, tu pourras t’en faire une à la fête, tu n’es pas si moche que ça, dit Bryan en faisant un clin d’œil et en me donnant un coup de coude dans les côtes.
- Ben... Merci bien !
- Il faut pas être si timide avec les meufs, Nico ! Détends-toi !

Il me prend alors la tête entre son bras et il commence à me passer sa main dans les cheveux, le poing fermé... J’ai ma tête contre sa peau douce... contre son pec... Je pose ma main sur ses biceps musclés pour me dégager de sa prise. Je me sens complètement électrisé. Soudain, je sens ma queue prendre du volume. Et sans réfléchir, ma langue sort de ma bouche et se met à lécher son téton... Bryan, surpris, me lâche :

- Tu viens de me lécher ?
- Oui, dis-je tout rouge. Sinon tu ne m’aurais jamais lâché !

Je suis content que cette excuse me soit venue au bon moment. Je sors alors rapidement de la pièce et je passe sous la douche. Quand j’ai fini, je vois Bryan passer la tête par la porte pour me dire :

- Désolé, je voulais pas te gêner ! J’ai pas de conseils à te donner...
- Ça va, t’inquiète !

J’admire pendant ce temps le magnifique corps musclé de notre magnifique quaterback... et je disparais.

Le vendredi, jour de la fête chez Fabrice, arrive. Bryan se pointe avec une demi-heure de retard. Il arrive dans une belle voiture de sport. Je salue Claire et Bryan et je monte à l’arrière. Et je remarque tout de suite que la situation est tendue entre les deux. Elle n’a pas envie de venir à « une beuverie », comme elle dit... Durant le trajet, Claire ne cesse de se plaindre, ce qui semble énerver notre quaterback. Et durant les dix dernières minutes du trajet, il règne un silence glacial dans la voiture.

Quand je sors du véhicule, je respire un grand coup... Je me précipite dans l’appartement et je vais me servir une bière avant d’aller parler à Éric et Quentin, deux de nos joueurs. La soirée se passe bien... pour moi du moins. A un moment, je surprends Claire et Bryan se disputer. Et quelques minutes plus tard, je la vois quitter la fête telle une furie. Puis, j’aperçois Bryan, super énervé, qui se met à boire comme un trou... alors qu’il conduit et qu’il doit me ramener.

Une heure plus tard, Bryan est complètement soûl, allongé sur le canapé, telle une grosse masse. Quentin me dit :

- Je crois qu’il faudrait mieux que tu le ramènes.
- Oui... (je pense déjà à mes douleurs). Vous pouvez l’amener dans la voiture au moins ?
- Yes !

Heureusement que je n’ai pas trop bu. Quentin et Fabrice mettent le quaterback dans sa voiture et je démarre (j’ai pris ses clés qui étaient dans son pantalon). Il est vraiment bourré ! Arrivé chez lui, j’ouvre la porte de son appart, j’essaie de le porter et je l’amène sur son lit. Je veux me laver les mains car une substance bizarre recouvre son polo... et quand je reviens, il a réussi à se déshabiller. Il est en caleçon sur le lit. Son caleçon est baissé de telle sorte que je vois ses poils pubiens. Mais sans se préoccuper de ma présence, il enlève son caleçon. Puis, il se pose sur le lit. Je me mets alors à l’admirer. Il est vraiment magnifique. C’est un tas de muscles hyper sexy. Et cette queue... que j’ai adorée sucer !

Il me sort de ma contemplation quand il se met à marmonner quelque chose. Etant donné que je ne comprends rien, je m’approche de lui et... il en profite pour m’attirer vers lui. Je tombe sur le lit et je me retrouve contre son torse.

- Refais comme l’autre jour dans le sauna... Suce-moi mon téton.

Surpris, j’obéis alors et il gémit un peu. Je vois alors sa queue prendre du volume. Et très vite, il se retrouve à bander. Les souvenirs de ma suce dans les vestiaires remontent... J’approche alors ma main de sa bite et je la saisis. J’actionne lentement l’engin en faisant des va-et-vient lents. Sa teub est magnifique ! Elle fait bien 22 cm et elle est très large. Le gland est gros, un peu plus gros que sa bite. Deux veines traversent sa queue. Ses énormes couilles pendantes sont poilues. Elles ont l’air bien lourdes. Son pubis est recouvert d’une toison bien entretenue, courte avec des poils noirs.

Pendant ce temps, Bryan pose sa main sur mon torse qu’il se met à caresser. Il s’approche de moi et il commence à m’embrasser dans le cou et à me mordiller l’oreille. Je sens sa queue frotter contre ma cuisse. Il murmure quelque chose que je ne comprends pas. Je n’arrive à capter que « Baby » et « sois sympa, allez ». Est-ce qu’il pense que je suis Claire ?

Il se met à malaxer mon torse tandis que ses hanches vont des va-et-vient, ce qui fait frotter sa queue contre ma cuisse. Et moi, je passe tout simplement ma main sur son avant-bras. Il murmure alors :

- Suce-moi, bébé !

Je descends vers sa queue que je saisie et je gobe son gland que je commence à lécher. Les sensations de la suce de la dernière fois me reviennent et ça m’excite vraiment. Je prends mon temps et j’enfonce sa teub en l’espace de quelques minutes le plus loin possible dans ma gorge et je le suce tout en caressant ses couilles.

Je suce sa bite avec délectation. Elle me remplit entièrement la bouche, elle m’écarte bien les mâchoires. Je ressors la queue, puis je la remets dans ma bouche, cherchant à aller toujours plus loin. Peu à peu, j’arrive à la sucer sur toute sa longueur. Elle arrive au fond de ma gorge. Je sens que ça lui plait car il se met à couiner. J’ai mon nez plaqué dans les poils de son pubis. Je m’applique à bien le sucer, à faire de bons allers-retours et des gorges profondes. Au bout de quelques minutes, il me dit :

- Viens-là !

Je me redresse et il me prend dans ses bras. On se retrouve en cuillère. Il place sa tête contre mon cou qu’il embrasse. Soudain, je l’entends cracher dans sa main et passer à mon anus. Son gros doigt me pénètre. Je sursaute.

- Ok, je fais doucement, bébé, dit-il.

Il remet plusieurs fois ses doigts à sa bouche et il me doigte lentement... ce qui me fait gémir. Puis, il se colle contre moi. Il me câline. J’adore sentir son torse musclé contre mes omoplates et son ventre imposant contre mon dos. Je sens alors sa queue entre ma raie où il fait des allers-retours. Et très vite, son gland atterrit contre mon anus. Il exerce une pression pour que sa queue rentre. Je me dis que ça ne rentrera jamais, le gland est trop gros. J’essaie de me détendre. Son gland finit par rentrer et son énorme morceau suit, m’écartant bien les sphincters. Je souffre... J’essaie de respirer fort pour faire passer la douleur, telle une femme enceinte. Il progresse lentement en moi. Et je sens vite son pubis poilu plaqué contre mes fesses. Ses grosses boules sont posées sur ma cuisse. Bryan se met à me caresser le torse et à m’embrasser dans le cou. Il entame de lents allers-retours dans mon trou et assez vite, le plaisir fait place à la douleur.

Bryan est très doux. Il donne des coups de bite sensuels, lents et amples. Pendant ce temps, il me serre contre lui, il me câline et me caresse. Et moi, bien sûr, je bande. Je me retrouve complètement enveloppé par cette masse de muscles. Au bout de quelques minutes, il pose sa tête contre la mienne et il se met à gémir de plaisir. Ses coups de reins deviennent moins amples et un peu plus rapides. Ensuite, il accélère la cadence et le lit se met à vaciller sous ses coups de reins. Je ne peux m’empêcher de gémir quand il s’enfonce sauvagement au fond de mon anus, avant de faire ressortir ses 22 cm complètement pour les réempaler de nouveau en moi.

Et sans me branler, je jouis 5 gros jets dans les draps. Chaque coup de butoir fait sortir un peu plus de sperme de ma queue. Et dans un dernier coup de reins bestial et puissant, il s’enfonce dans mes entrailles, il gueule fort et je sens alors sa bite être prise de secousses. Il me remplit. Je sens 8 gros jets puissants et saccadés qui me mitraillent les entrailles. Bryan continue de me baiser, ajoutant sûrement des gouttes de sa semence.

On reste ainsi pendant de longues minutes. Je sens sa bite se ramollir et sortir lentement de mon cul. Son jus dégouline alors le long de ma raie. J’entends très vite qu’il se met à ronfler. J’essaie de me retirer de ses bras... ce que j’arrive à faire sans le réveiller et je sors du lit. Bryan se retrouve sur le dos et j’admire sa queue mi-molle.

Je sors sur la pointe des pieds et je vais dans la salle de bain pour me nettoyer. Puis, je décide de dormir sur le canapé... vu que je n’ai pas de voiture et qu’il habite loin de chez moi. Mais je ne trouve pas le sommeil. Putain ! Le chéri de ses dames, le quaterback américain que les minettes adulent, vient de me baiser et de juter en moi. Je ne sais pas s’il est conscient de m’avoir baisé ou s’il pensait sauter sa copine... En tout cas, je compte bien garder ça pour moi, sinon ma carrière dans notre équipe pourrait être compromise. C’est pour cela que je finis par décider de vite rentrer chez moi. J’appelle un taxi, tout simplement. Je m’habille en quatrième vitesse et je referme la porte de l’appartement sur moi. une fois dans la rue, je respire un grand coup. Le taxi arrive vite et il file à vive allure à mon adresse. Mais au bout de 5 minutes, je remarque que j’ai oublié, dans la précipitation, de remettre mon caleçon. Où est-il ? Dans la salle de bains... ou sur le lit ?

A suivre...

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Juil. | 157 pages

Les nouvelles | 20 Pages

En cours de sport Meetmemz
Soumis à Métis SalopeaMetisdu33
Au boulot Mouai
L'homme des bois Fabrice
Mon frère et son meilleur pote Meetmemz
Visite de mon cousin Meetmemz
Les mains magiques Creamk
Daddy or not Daddy Weell59
Jeunes footeux dominateurs Lope75
Baise non-stop sur l'A6 Ceven-X
Stéphane Gay30
Ethan et ses amis Esteban
À la Piscine LeBlond39000
Vide-couille d'un saisonnier Antho93
Week-end de pipes Halex27
Orgie au poste Meetmemz
David ... Tobias
Beau CRS Stephane
Souvenirs Wqt
Périgord chaud Coolsexe

Les séries : 137 pages

Cousins rebeu | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314 | 15
Artisan électricien | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Ascenseur | 7 | +1 Sotender
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Antoine et Patrice | 12 | +1 Sylvainerotic
1 | 23 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12
Les soirées de Mr le Comte | 6 | +2 Fabrice
Saison 4 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6
Mon pote Julien | 9 | +2 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
L’amant de ma femme | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7
Un Cul jouissif | 27 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22 | 23 | 24 | 25
26 | 27
Rencontre Twitter | 4 | +2 Shernabog
1 | 2 | 3 | 4
Maître-boulanger | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16
La horde sauvage | 9 | +2 Fabrice
Saison 2 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
Panne de voiture | 4 | +1 Boydu69
1 | 2 | 3 | 4
En exterieur | 4 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3 | 4
Job à Dubaï | 13 | +9 Dvdstaudt
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 60 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 27 mai 2024 à 06:08 .

Retourner en haut