PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Famille recomposée - 18

A 11h Miky assista au premier cours sur Dracula, et écouta tout en se disant que lui aussi était un vampire à sa manière ; mais bon c'était aussi pour cela qu'il avait choisi de suivre ce module de littérature anglaise fantastique…. Il rejoignit Samuel au RU à midi et, surprise !, Pedro était bien de retour. Il lui fit la bise pendant que Samuel, au téléphone, lui adressait un petit signe. Ils entrèrent tous les trois dans les toilettes, le temps que Miky s'informe de la santé de Pedro, puis tous les deux entrèrent dans une cabine, et Samuel finissait son coup de fil. Miky s'agenouilla devant Pedro qui déboutonnait son jean : « Tu vas avoir droit à du concentré après tout ce temps ! » ; Miky le regardait tout content, puis il vit la belle queue quasi bandée, très grosse, et sur l'invitation « allez, régale-toi », se délecta de cette bite qu'il n'avait pas sucée depuis une semaine. Ce n'en fut que meilleur pour tous les deux : adossé à la paroi et la tête en arrière, côtoyant les nuages du plaisir, Pedro se faisait masser les boules, douloureuses, et guidait des deux mains, doucement, la tête chercheuse de jus. Il exprimait assez fort son soulagement d'être pompé enfin, et Samuel ouvrit la porte pour les rejoindre : « Hé Pedro, t'es vachement discret ! ». Il referma pour libéra sa queue bandée pendant que Miky continuait de sucer, et se branla lentement en attendant que le « premier service » soit fini. Il rit quand Pedro jouit, tellement violemment qu'il était secoué de partout, et quand il eut une tête de bébête béat d'avoir les couilles plus légères. Entretemps Miky avait savouré les bonnes saccades d'un vrai lait concentré, les mains posées sur les muscles durs des cuisses velues et crispées, avalant jusqu'à la dernière goutte de crème. Après un demi-tour il avait englouti la queue dressée de Samuel, et entamé la seconde pipe, tandis que Pedro se rhabillait et sortait. Le service fut rapide : Samuel s'était bien excité en matant. Aussi, 10 mn plus tard, les trois jeunes potes ressortaient des toilettes. Ils discutèrent par allusions de la consistance du sperme de Pedro dans la file du RU, morts de rire, Pedro palpant l'estomac de Miky « à la recherche des grumeaux ». Et puis ils déjeunèrent ensemble. Au même moment, Jaco et ses collègues pangeaient eux aussi, et n'étaient pas loin de parler de grumeaux également : Jérémy et Daniel se vantaient de réserver à Miky un vrai festin. A la cantine, Seb commençait à harceler Gabin pour avoir sa part de la bouche de Miky. Bouche qui, à 16h, retrouvait sa saveur préférée et se gavait du foutre de Pedro et Samuel aux toilettes habituelles. Pour préparer l'apéro (et son cul), Miky ne resta pas boire un verre à la cafét' avec eux et rentra. Il eut juste le temps de prendre un bain et de se laver bien profondément, de se lubrifier par avance : Gabin rentrait. Il trouva Miky affairé à préparer un punch. Il lui proposa du sien en sortant sa queue et se fit sucer dans la cuisine. Même si Miky avait sucé autant que branlé, pris par le temps, il déglutit avec bonheur et lenteur les nappes de sperme successives, et prit son temps pour remercier à coups de langue cette magnifique bite généreuse. Gabin se laissa faire, prenant un goût évident à cette vénération. Puis Miky, reprenant ses esprits, lui expliqua qu'il était un peu dans l'urgence, et Gabin l'aida à finir le punch et à toaster deux trois trucs. Il monta bosser, et Miky monta se changer : il enfila un slip trop petit, un jean hyper moulant et un polo ; il sentait sa bite dure contre la braguette qu'il eut du mal à fermer : il était déjà tout excité à l'idée des mâles qui allaient arriver…

Et quand ils arrivèrent, à 19h15, l'apéro était prêt, et Miky avait garni la table basse du salon. Jaco entra avec Daniel et Jérémy, et alla direct rouler une pelle à Miky, enfonçant bien sa grosse langue et palpant fermement le cul moulé : il avait compris direct à la tenue de son ptit que c'était bien parti… De la part des collègues, Miky eut droit à des bises et une brève accolade ; chez chacun le plaisir de se revoir était manifestement sincère.

-       Toujours aussi mimi, dit Daniel.

-       Pas faux, ajouta Jérémy, en lui donnant une légère tape au cul.

-       Vous avez bien bossé ? demanda Miky.

-       Toujours ! reprit Daniel.

-       Et on a bien mérité l'apéro, continua Jaco.

-       Ben c'est prêt… par ici…, les guida Miky.

Daniel lui mata bien le cul, poussé de l'épaule par Jérémy qui s'en amusait. Il avait souvent repensé au cul de Miky, et de le voir là après si longtemps, en vrai, lui rappelait le pied qu'il avait pris à le démonter – et dire qu'il allait pouvoir remettre ça ! Il en bandait déjà très dur. Jérémy aussi était à l'étroit… Toni arriva, et Miky lui roula une pelle devant tout le monde ; les deux gars bloquèrent un peu : il se tapait donc bien les deux ?! Après les présentations, ils s'installèrent au salon : Miky et Daniel sur une moitié du canapé, Jérémy dans un fauteuil ; Toni suivit et prit l'autre fauteuil. Jaco termina la marche, avec le punch et une carafe d'eau. Après les avoir posés, Jaco vint direct devant Miky et lui demanda, en sortant sa bite énorme de désir : « t'as faim, bébé ? ». « Toujours »  répondit-il en gobant le gland et commençant à pomper. Il s'agenouilla dans le canapé pour être à bonne hauteur, et Daniel se leva, se colla à Jaco en sortant sa queue bien raide : « Tiens, on t'a ramené des saucisses pour l'apéro ! ». Miky bloqua le slip sous les couilles des deux mecs et passa d'une bite à l'autre avec satisfaction. Toni hallucinait un peu dans son fauteuil mais était très excité. Jérémy avait sorti sa bite, et se branlait lentement ; Toni l'imita, après les avoir servis en punch. Il ne voyait que le dos des gars, et leurs fesses dans le jean, qui faisaient de légers mouvements ; mais il entendait le plaisir ! celui de Daniel était très clair ! : « putain, que ça fait du bien ! ouiiii… régale-toi, minou… hmmm, ouais… là, pompe un peu ton homme, hein Jaco ?... caresse-moi les couilles… hmmm ! C'est vrai qu'il a toujours faim, ton ptit… Hein, minou ? allez, regoûte ma bite…làààà… ». Miky était aux anges et pompait énergiquement l'une puis l'autre bite ; il regardait Jaco qui hochait la tête pour l'encorager et lui disait 'oui, c'est bien… c'est bien, bébé… comme ça, vas-y, vas-y….suce… ». Jérémy sirotait son punch en se tripotant, matant de profil la tête de Miky qui n'arrêtait pas et s'enfilait les queues alternativement ; c'est vrai qu'il aimait ça, ça se voyait bien ! Et Daniel pensait pareil. Les deux collègues se tenaient par la taille et les épaules, les mains aux hanches et regardaient Miky sucer tout en prenant leur pied dans cette bouche gourmande. Daniel vint le premier, avec violence et dans un affolement de plaisir qui fit rire Jérémy et Toni ; il dégorgea généreusement dans la bouche de Miky qui ne lâcha plus sa bite tant qu'il y avait à boire. Daniel, la tête renversée, nageait dans le bonheur, ne cessant de répéter combien c'était bon. Puis Miky, des deux mains et suçant le gland, acheva Jaco, qui feula longuement en se vidant pour nourrir Miky, qui était au bord de jouir rien qu'à se gaver de jus. Daniel s'assit, les jambes coupées : « ah que c'est bon de se vider les couilles ! rien de tel qu'une bonne pipe… et d'un expert ! ». Une fois bien nettoyé, Jaco invita les deux gars à se lever pour offrir à Miky « son apéro préféré ». Il prit la place de Jérémy pour voir de côté. Toni et le collègue se tinrent devant Miky qui passa à la deuxième session de suce, sans fatigue, avec encore plus de plaisir. Jérémy se sentait à ras-bord, les couilles bouillantes : il ne tint pas deux minutes dans ce fourreau humide. Il grogna comme une bête, bloqua la tête de Miky et se vida en grognant encore, à chaque giclée qui lui faisait retomber la pression. Miky déglutit six bons jets, et, libéré, put pomper délicatement à mi-bite pour les dernières gouttes, tandis que Jérémy était en extase. Toni n'avait été que peu sucé ; il se branlait et appela Miky au bon moment, posant deux doigts sur son menton pour qu'il ouvre la bouche, et il juta avec précision en accompagnant chaque jet d'un « tieeens !! » rauque et viril. Après le délice de 4 vidanges, Miky se sentait super bien. Toni s'assit à ses côtés, et Jérémy prit la place du fauteuil en face. Les hommes avaient la bite à l'air, plus ou moins molle.

-       Alors, petit gourmand, ça fait du bien ? demanda Daniel en lui tapotant la cuisse.

-       Super ! c'était super bon, et vos bites sont toujours aussi bonnes !

-       Tu nous as fait du bien, tu sais ! dit Jérémy

-       Tant mieux ! mais dis Daniel, tes couilles sont plus grosses qu'avant, non ?

-       Ah ben pas étonnant, je les vide plus à la maison.

-       Pas du tout ?!

-       Eh non ! madame fait la grève, mais elle dit pas non quand je lui bouffe la frisée !

Tout le monde éclata de rire, et on passa à l'apéro, le vrai. Toni demanda quand même quelques infos, car il avait été un peu surpris au départ : Jaco lui raconta les passages de Miky au boulot, « l'armoire à vidange », les journées en camionnette. Daniel et Jérémy se lancèrent dans un calcul difficile des pipes que Miky leur avait faites, et Jaco ajouta que pour être précis il fallait plutôt compter en doses : une vraie bonne jute, pour faire plaisir à Miky devait au moins être savoureuse et abondante.

-       C'est vrai que je suis peut-être exigeant, avoua Miky.

-       Bah ! tu sais ce qui est bon, bébé, c'est tout.

-       Ben moi j'aimerais bien que bobonne teste aussi sur moi de temps en temps, compléta Jérémy, et je peux lui en faire faire des dégustations !

Ce qui fit rire tout le monde. Il fut question des épouses pendant un long moment, celle de Daniel ne touchant plus à sa « saucisse » et celle de Jérémy encore de temps en temps mais avec une mine dégoutée. Au bout d'une bonne heure de blagues, de confidences et de punch, Jaco invita Toni à venir l'aider en cuisine, histoire que Gabin ne mange pas trop tard. Daniel fit venir Miky entre ses jambes : «  tiens Miky, viens téter le bibi ; c'est pas souvent, tu sais », et Jérémy les rejoignit, et s'asseyant tout près de Daniel dit : « allez, tu me refais la vidange aussi et je vous laisse ». Les deux collègues, froc aux chevilles, se firent donc pomper dans le canapé, une deuxième fois, tout en finissant leur punch, et ils donnèrent à Miky de nouvelles giclées savoureuses, presque aussi abondantes que les premières. Quand il les regarda, se léchant les lèvres, il leur caressa les cuisses en leur adressant un complice « merci, messieurs ! »

-       Bé à ton service, minou ! t'as vu qu'y en a… et on peut pas dire qu'on le dépense, hein Jéjé ?

-       Moi je dis qu'on devrait reprendre nos habitudes.

-       Quelles habitudes ? demanda Daniel.

-       Ben tu devrais revenir au boulot de temps en temps, répondit-il en s'adressant à Miky.

-       Ah moi je veux bien ! faut se mettre d'accord sur quand…

-       Allez, on va demander au chef.

Ils se levèrent et rejoignirent les jumeaux dans la cuisine : la table était prête, et Jaco s'apprêtait à appeler Gabin. Daniel fit alors la demande, et après discussion sur l'emploi du temps de Miky, l'accord fut passé pour reprendre les pipes au boulot : après la fac, à 15h, le vendredi, Miky rentrerait et repartirait en vélo jusqu'à la boîte, laisserait le vélo dans le bosquet et se pointerait à l'arrière des grandes portes pour 17h. A 18h, Jaco s'arrêterait après le bosquet pour charger le vélo dans le coffre et le ramener. Le chef ne verrait rien, et Miky aurait « un apport supplémentaire en protéines » et regoûterait « aux tétines d'ouvriers ». Jaco appela Gabin, que Jérémy salua avant de partir. Miky le raccompagna à la porte, et ils se roulèrent une pelle ; Jérémy le remercia et lui dit à demain, tout léger de s'être vidé deux fois et de le refaire dans peu de temps.

mike

cherchebiberon64@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Famille recomposée - L'ami Mathieu - Correspondances
Défouloir pour homme marié - La communauté - À la fac - Blanche fesse - Abdel - Boucheafion - Pine d'âne - Petit gorêts

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)