PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Famille recomposée - 34

Comme pas mal de choses et d'habitudes, délicieuses et juteuses, s'étaient mises en place en moins d'un mois, le week-end fut bien agréable. La nouveauté, ce fut le début des travaux de la nouvelle salle de bain. La journée du samedi se passa pour les mâles entre plâtre, poussière, et bouche de Miky pour les « pauses des travailleurs » (une pipe chacun avant midi et une à 4h), pour Gabin entre cours et pipes (3 : celle du réveil, celle du « goûter », celle de 21h, avec Seb), pour Miky entre cours et jus diversement donnés, rondelles viriles dégustées. Il n'y eut pas de sodo de la journée : Gabin se voyait mal faire gueuler Miky avec les mâles à la maison, et les mâles, eux, se réservaient pour la soirée : doubles sodos au programme… Après le dîner, Miky prit un long bain et se fit un lavement attentif. En sortant, il vit que Seb était arrivé, dans la chambre de Gabin. Ils sortaient à un anniv. C'est là que Gabin eut sa troisième pipe et Seb sa première ; il piétinait d'impatience ! et il juta presque une dizaine de fois ! Les deux potes se levèrent dès que Miky entra, une serviette autour de la taille, et tandis qu'il se mettait à genoux, eux dégainèrent leur bite bien en forme. Seb annonça qu'il avait bossé toute la journée, ne s'était branlé qu'une fois jeudi, et se fit répéter la promesse de Miky de lui donner bientôt son cul. Une fois que les deux copains se furent bien vidés dans la bouche ravie de Miky, les trois jeunes rediscutèrent de la fameuse partouze que Seb rêvait de faire. Les deux redemandèrent à Miky ses critères et ses envies. Il voulait des mecs plutôt bien foutus, sympas, dont il puisse boire le jus sans crainte ; il imaginait commencer la soirée en se nourrissant du jus de tous les participants, ce qui lui donnerait des forces s'ils voulaient ensuite l'enculer à la chaine. Il n'avait pas de critère sur la taille des bites, sachant bien qu'il n'aurait pas des dizaines de 22/7 ; de bons juteurs, ça lui suffirait. Gabin et Seb pensaient que c'était tout à fait faisable, et d'entendre Miky raconter ça, ça les avait bien fait rebander : ils se seraient volontiers revidé les couilles. C'est alors que la porte de la chambre s'ouvrit, et Toni apparut. « C'est pas à 10h votre soirée ? ». Et merde ! il était déjà moins le quart : les deux amis se dépêchèrent de partir.

Tandis que Gabin racontait à Seb que Miky allait passer de bite en bite toute la soirée, et finir embroché sur les deux, les jumeaux eux, dans la douche, bandaient dur en pensant à Miky se gavant du foutre des deux jeunes, et se lavaient mutuellement tout en se galochant, se titillant la rondelle et se paluchant. Ils se chauffaient en se disant l'un  l'autre comme ils allaient bien « exploser le cul du pt'it » et comme ils avaient hâte de frotter leurs bites à l'intérieur. Pendant ce temps, Miky était descendu et avait tout installé, de quoi manger et boire sur la petite table rapprochée du feu, ainsi que le fauteuil ; et il avait étendu la serviette sur le tapis moelleux. Son excitation montait à mesure qu'il imaginait ses deux superbes mâles en train de se laver ; il avait envie d'être à leur service, d'être exploité par leur puissante virilité, et comme le souvenir intense du grand roux n'était pas si loin, il se retrouva vite dans un état de lope à broyer. Il se mit à 4 pattes, le cul tourné en direction de l'entrée, et posa les épaules sur le sol, en attente ; et il commençait même à mouiller en pensant à ce qui l'attendait pour les heures à venir.

Quand les deux mâles descendirent, ils le trouvèrent dans cette position, et quand Miky tourna la tête vers eux, le plug dans sa bouche, Jaco dit à son frère : « je crois que ce n'est pas notre bébé là, mais une salope qui a une grosse envie de se faire éclater ! C'est ça ? ». Et Miky hocha la tête. Jaco lui retira le plug et s'assit, lui offrant ses orteils à téter, et pendant la demi-heure qui suivit, Miky massa, baisa, lécha les pieds de son homme, alors que Toni, à genoux derrière lui, lui préparait le cul à coups de langue, de doigts et de plug, jusqu'à ce que le trou ne se ferme plus et dégouline de mouille. Jaco s'avança sur le bord du fauteuil et releva les cuisses pour se faire déguster la rondelle, puis Toni commença à enculer Miky furieusement, en écartant toujours plus ses petites fesses pour le dilater au maximum. Puis les frères échangèrent leur position, et Jaco le défonça en ajoutant des doigts comme la semaine précédente. C'est au bout d'une heure (Miky était déjà dans les étoiles), que Jaco invita son frère à le rejoindre dans « ce cul qui n'en avait pas assez », et Toni vint enjamber Miky, fléchir les jambes et pousser son dard brûlant le long de celui de son jumeau. Les cris de Miky ne cessèrent plus, mais il suppliait aussi, qu'ils y aillent plus fort, et les deux hommes s'y employèrent, manifestant bruyamment leur plaisir et avec grossièreté. Le jeune gicla sans jouir et sans vraiment 'en rendre compte. Quand ils cessèrent d'alterner leurs poussées et se mirent à le défoncer simultanément, Miky se mit à gueuler à la mort et l'orgasme monta. « T'aimes bien jouir du cul, salope, hein ? » lança Toni qui se démenait comme un fou. Au cri suraigu de Miky succéda un silence, et les deux gars sentirent leurs queues serrées par la rondelle qui pulsait. Jaco se laissa aller, beuglant de bonheur et se vida les couilles d'une force qui faillit le faire chanceler, avant que son jumeau, n'y tenant, déverse à son tour son foutre dans le fourreau brûlant et visqueux. Miky lui était à moitié conscient, la tête sur le sol. Les mouvements dans son cul ralentirent, Jaco sorti, puis Toni, qui attrapa le plug. Il fallut à Miky pas mal d'effors pour arriver à resserrer sa rondelle, ce qui fit pas mal rigoler ses mâles. Ils l'aidèrent néanmoins à redresser le buste pour prendre en bouche les deux gros dards luisants et mousseaux, sur lesquels Miky se jeta comme s'il allait retrouver des forces en nettoyant les deux beaux gourdins.

Le trio fit une pause pour boire et manger ; Miky, les jambes brisées, resta au sol. Chacun y alla de son commentaire et de ses félicitations sur ses deux partenaires. Mais au bout d'un quart d'heure, MIky, à quatre pattes, était déjà en train de lécher les couilles de Toni tout en lui faisant les tétons… Les jumeaux comprirent qu'il lui en fallait encore. Jaco le souleva et le porta dans ses bras : il allait d'abord leur montrer s'ils l'avaient bien fécondé : dans la salle de bain, Miky monta dans la baignoire, se colla au carrelage et, fléchissant les jambes, tendit son cul pour bien faire apparaître le plug ; il s'amusa 5 minutes avec celui-ci, électrisé par sa rondelle. Les jumeaux rebandaient et se paluchaient lentement, debout. Puis Miky sortit le plug, et ils virent le trou béant et rougeoyant, et s'exclamèrent de plaisir et de fierté, exclamations qui redoublèrent quand le sperme commença à dégouliner, et encore plus quand c'est par deux giclées carrément, qu'il s'échappa, puis encore une cascade laiteuse. Puis ils se rincèrent rapidement.

Les deux heures qui suivirent dans le lit et dans le noir furent torrides, et Miky rejouit du cul grâce à un doigtage frénétique de Jaco. C'est quand ils le sentirent fatigué de ce violent plaisir qu'ils se jetèrent sur lui et le baisèrent en double dans toutes les positions possibles, laissant libre cours à toutes les vulgarités, voyant que cela faisait grimper Miky au plafond, pour leur plus grands délices. Quand les deux grosses bites ne se rejoignaient pas dans la rondelle en compote de Miky, langues, queues et doigts se mélangeaient indistinctement ; ainsi les jumeaux se retrouvèrent à se lécher la raie l'un à l'autre ou le gland. A un moment, les frères se retrouvèrent à se rouler des pelles, tandis que Miky pompaient les deux glands et branlaient leurs culs avec ses doigts fins : ils giclèrent puissamment, faisant trembler les murs de leurs cris et Miky reçut du jus dans la gorge et en pleine face. Plus tard dans la nuit, alors que chacun somnolait, Miky se retrouva sur le ventre et une grosse pine lui défonça le cul et Jaco, après avoir un peu ramoné le passage, souleva son amant et s'allongea sur le dos. Toni trouva assez vite la position, et déboita la rondelle déjà occupée ; il jurait à chaque coup de rein, comme un balancier fou, tirant Miky par les épaules alors que Jaco le maintenait à la taille. Toni réussit à branler son jeune amant tout en le pistonnant vigoureusement, et il lui donna son foutre au bout des doigts à sucer. Il gicla peu après dans son cul, encourageant son frère à venir lui aussi : il l'aida, une fois retira, en lui mettant un doigt tandis que Jaco martelait le cul qui était posé sur lui, et Jaco jouit avec rage. Après un bon nettoyage de bites, Miky s'écroula de fatigue, et Jaco, même si son « ptit » avait la gueule et le torse couverts de jus, lui remit le plug à tâtons. Les mâles s'endormirent illico, et personne n'entendit Gabin rentrer : il était presque 2h.

Toni se réveilla le premier : à sa droite, son frère lui tournait le dos, et Miky était installé en cuiller contre son mâle. Il fit le tour du lit, la bite déjà au garde à vous et regarda Miky dormir, comme un ange avec ses boucles blondes, mais avec du sperme séché sur la joue. Il regrimpa sur le lit et commença à se branler juste au-dessus : il lui aurait bien arrosé la face… Mais il pensa au biberon reconstituant dont Miky allait avoir besoin, alors il toucha les lèvres du bout du gland, et elles s'ouvrirent automatiquement. Dès que le gland fut enfourné, la téteuse se mit en marche, Miky se régalait en dormant. Toni l'aida un peu en se branlant dans sa bouche, et Jaco finit par se réveiller. Comprenant vite le spectacle et adressant un sourire et un clin d'œil à son frère, il banda dans la seconde. Sa queue sentit le contact dur du plug : Jaco cracha dans sa main, se mouilla la queue et sortit le plug, ce qui fit ouvrir les yeux de Miky. Mais avant qu'il comprenne, Jaco lui enfonçait sa poutre matinale ; il en ouvrit la bouche pour crier et Toni en profita pour enfoncer plus loin sa queue. Miky se fit ainsi limer les deux trous dès le réveil. Tenant bien la tête du « bébé qui a faim », et matant son frère qui ondulait dans le ptit cul, Toni ne résista pas longtemps et déversa son premier jus dans la gorge avide. Les yeux de Miky se fermèrent d bonheur en avalant le bon lait bien chaud. Quand Toni sortit sa queue, Jaco plaqua sa main sur la bouche nourrie pour éviter les cris et pilonna plus brutalement. Toni les laissa pour faire le café, et Jaco continua jusqu'à se purger les couilles dans ce petit trou tout glissant. Les derniers coups de rein furent accompagnés de « je t'aime bébé » à l'oreille de Miky. Puis ils se rendormirent une petite demi-heure.

Toni vit apparaître son frère : celui-ci le prit dans ses bras, et ils se roulèrent une pelle d'amoureux ; quand ils se dégagèrent, ils avaient de nouveau le barreau. Toni dit que Miky allait peut-être avoir déjà une double dose ; il était à la salle de bain, en train de se vider du jus de ses mâles, lui dit son frère. Et constater les dégâts sans doute…

mike

cherchebiberon64@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Famille recomposée - L'ami Mathieu - Correspondances
Défouloir pour homme marié - La communauté - À la fac - Blanche fesse - Abdel - Boucheafion - Pine d'âne - Petit gorêts

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)