PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

AYM-RICK

Partie 03

Je le fixe, d’un air mécontent. Il est entouré par deux gonzesses sur un grand canapé. À côté, il y a deux autres mecs assis sur des sièges individuels. Sur la petite table devant eux se trouvent diverses bouteilles d’alcool… ils ont tous un verre à la main. Ça a l’air d’être la fiesta dis-donc ! Mon subconscient me parle… Qu’est-ce que tu veux faire du coup ? Tu vas les rejoindre à leur table ? Ou tu fais demi-tour et quittes la discothèque ? J’ai la boule au ventre et la gorge serrée. Je souffle un bon coup, prends mon courage à deux mains et me résous à rejoindre le groupe. Je me dirige d’un pas décidé vers eux. Quand soudain son regard croise le mien, Rick se décompose.

- Je te remercie de m’avoir attendu Rick, ça fait plus d’une heure que je te cherche partout ! lui dis-je assez froidement.

Il me regarde d’un air tout penaud devant ses potes.

- Je suis sincèrement désolé Aymeric. Pour être honnête avec toi, j’ai complètement zappé jusqu’à maintenant que tu devais nous rejoindre ce soir au club.

- Ah d’accord, ça fait plaisir, lui dis-je d’un air stupéfait.

- Tu ne vas pas me faire une crise devant mes potes tout de même ? me dit-il en rigolant.

Ses potes éclatent de rire. Je me radoucis et m’excuse à mon tour.

- Pardon, tu as raison. Après tout, on ne se connaît que depuis quelques heures à peine.

Rick se lève du canapé et s’approche de moi pour faire les présentations.

- Les amis je vous présente Aymeric, j’ai fait sa connaissance cet après-midi à la plage. Aymeric je te présente le groupe donc il y a la sublime Cindy qui se trouve à ma droite.

Elle me sourit poliment, je vois bien qu’elle se force. Je lui rends la pareille.

- Ensuite à ma gauche, voici la sexy Kimberley.

Elle se lève et m’embrasse sur la joue. Du coup Cindy vient à son tour me claquer la bise. Elles sont magnifiques, ça me fait chier de le reconnaître mais c’est la vérité. Deux bombes atomiques. Je me demande laquelle des deux est sa petite amie. Rick continue de faire les présentations.

- Et les deux lascars là, ce sont mes meilleurs potes Tony et Nassim.

Oh mon Dieu, pincez-moi je rêve ! Ils se lèvent chacun leurs tours et me serrent la main d’une poignée ferme. Ils ressemblent trop à des mannequins, de purs beaux gosses. Je suis en extase devant eux mais je dois vous avouer que j’ai quand même une petite préférence pour mon Rick.

- Tu bois quoi Aymeric ? Whisky ? Vodka ? Champagne ? demande-t-il perplexe.

- Euh… Je ne suis pas trop alcool fort, mais je boirais bien une coupe de champagne s’il te plaît.

Ses amis ricanent entre eux lorsque Tony ouvre la bouche :

- C’est une boisson de gonzesse ! Tu n’aimes pas le whisky ? me dit-il avec un sourire narquois.

- Non je n’aime pas. Trop fort à mon goût, ça me brûle la gorge et ça me donne envie de vomir.

- Tant pis pour toi Aymeric. Il y en aura plus pour nous les gars. dit-il avec un air amusé.

Il a l’air de péter plus haut que son cul ce latino. Kimberley me tend une coupe de champagne qu’elle a soigneusement remplie. Rick verse copieusement du whisky dans les verres de ses potes et dans le sien. Ils se lèvent, avec leur verre en main et trinquent tous avec moi. Tchin, Tchin.

- Santééé Bonheuuur ! A notre amitiééé Aymeriiic ! me crie à pleins poumons Rick.

Je lui arbore mon plus beau sourire. Je le trouve encore plus sexy ce soir. Il a mis du gel dans ses cheveux qui sont dressés en petits pics au sommet de sa tête. Il est habillé d’une chemise blanche très cintré qui laisse deviner ses magnifiques pecs et abdos. Je remarque qu’il a toujours sa chaîne en or autour du cou et sa belle montre au poignet. Il est vêtu d’un slim noir qui moule parfaitement son entrejambe. Il porte des chaussures de ville noir à ses pieds. Il est beau comme un camion, et il sent extrêmement bon. Son parfum est puissant et sensuel. Il combine à la fois virilité et sensibilité. L’arôme est fait d’un mélange de menthe, de lavande et de vanille.

J’ai la gaule, mon pénis est dressé vers le haut dans mon boxer. Je ne me sens pas à l’aise debout, donc je m’assois discrètement sur un siège. Les mecs parlent entre eux de football, le genre de sujet qui ne m’intéresse pas du tout. J’aimerais mieux qu’ils me parlent de la taille de leurs bites, bizarrement ça m’intéresserait plus. Machinalement, Cindy attrape par le bras Rick. Elle lui murmure quelque chose à l’oreille. Et sans perdre de temps ils descendent les escaliers et se dirigent sur la piste tous les deux. J’ai un air consterné à ce moment précis. Sont-ils ensemble ? Il y a de grandes chances qu’ils sont en couple. Le dj vient de mettre un remix du titre « work bitch » de la célèbre chanteuse Britney Spears. Depuis ma place, je m’attache à regarder dans les moindres détails ce qui se passe entre eux. Cindy danse collé-serré avec Rick. Elle se déchaîne. La température monte. Elle ne va pas être mon amie cette allumeuse. Intérieurement je crois que je suis jaloux comme un pou. Je profite de l’absence de Rick pour en savoir plus sur lui, et décide de m’installer près de Kimberley sur le grand canapé. Je lui souris, nerveusement.

- Je peux m’asseoir ?

- Bien sûr.

Je prends place juste à côté d’elle.

- Je suppose que tu connais Rick depuis longtemps Kimberley ?

Elle se passe la main dans les cheveux d’un air enfantin.

- Appelle-moi Kim s’te plaît, et pour répondre à ta question, je ne le connais pas depuis longtemps.

– Ah d’accord. Laisse-moi deviner… Il est en couple avec Cindy, n’est-ce pas ?

Kimberley éclate de rire. Je fronce les sourcils en faisant une moue dépitée.

- Cindy est en couple mais ce n’est pas Rick son mec. Ils se connaissent depuis des années, ce sont des amis d’enfance.

- Donc j’en déduis que c’est toi la petite-amie de Rick ?

- Et non malheureusement je suis toujours à la recherche du prince charmant. Rick est célibataire mais il ne veut pas s’engager dans une relation sérieuse pour l’instant.

Je soupire presque de soulagement.

- Il a vécu une grande déception amoureuse. C’est la raison maintenant qui l’a poussé à enchaîner les aventures sans lendemain. Apparemment, son ex-copine lui a fait vraiment beaucoup de mal.

Elle me lance un regard attristé.

- Ah merde ! Il n’a plus aucune confiance en les filles. Au pire, il n’a qu’à essayer avec les mecs ? lui dis-je sur le ton de l’humour.

Kimberley rigole de ma connerie. J’ai le sentiment qu’elle en pince pour lui. Je tente de la questionner davantage sur la rupture entre Rick et son ex. Je n’ai pas le temps d’ouvrir la bouche que Cindy et Rick sont de retour à notre table. Ils sont rouge écarlate, légèrement essoufflée.

- Pardon Aymeric, tu peux nous faire une petite place sur le canapé s’il te plaît ?

Je me rapproche de Kim sans prendre la peine de répondre à Rick.

- Je meurs de soif, pas toi Cindy ?

– Oh oui, volontiers Rick, lui murmure-t-elle d’une voix qui minaude.

Ce petit jeu de séduction entre eux m’énerve. J’essaie de faire abstraction. La soirée suit son cours, on ne fait rien d’autre que discuter, picoler, danser et rigoler pendant plusieurs heures. La fatigue commence à se faire sentir pour certains. Je m’aperçois qu’il est déjà cinq heures et demi du matin. Le temps passe à une vitesse folle. Je regarde autour de moi et remarque que Tony, Cindy, Nassim et Rick sont plein comme des putes aux heures de pointe. Moi je suis légèrement pompette, mais je gère. Kimberley a bu que deux coupes en début de soirée, car c’est elle qui fait Sam donc elle n’a pas le choix que d’être sobre pour ramener les autres. Une fois les bouteilles vides, nous décidons de partir. Sur le parking derrière la boite, je dis au revoir à tout le monde, en les remerciant pour cette superbe soirée. Kim fait signe au groupe de monter dans la voiture.

L’un après l’autre ils rentrent sauf Rick qui refuse catégoriquement et décide de rentrer à pieds chez lui. Il souhaite dessouler en respirant un peu d’air frais le long du bord de mer car sinon il risque de vomir dans la voiture de Kimberley. Nassim propose de le raccompagner car il a peur qui lui arrive quelque chose sur le chemin. J’interviens en lui disant que je repars aussi à pieds donc je peux raccompagner sans problèmes Rick chez lui. Il me regarde d’un air perplexe et fini par accepter ma proposition. Il me donne l’adresse de l’appartement de Rick. Je visualise sa position sur GoogleMaps qui m’indique une bonne demi-heure de marche. Kim klaxonne et quitte le parking. Je me retrouve seul avec Rick. Il tient difficilement debout et s’agrippe à moi avec difficultés. En marchant tranquillement le long du bord de mer je décide finalement de le ramener chez moi. Il dormira dans ma chambre, et moi sur le canapé du salon, c’est plus prudent pour aujourd’hui. Quinze minutes plus tard, nous arrivons dans mon petit studio. Rick est complètement perdu, je lui explique la situation mais il est encore sous l’effet de l’alcool. Avec tant bien que mal, j’arrive à l’allonger délicatement sur mon lit. Il n’a pas le courage de se dévêtir tout seul. Ce n’est pas confortable de dormir tout habiller. Je décide de lui donner un coup de main à se déshabiller.

Je suis comme un gamin dans un magasin de jouets. Je commence par lui enlever ses chaussures ainsi que ses chaussettes. Il rigole bêtement. Je continue plus haut, en lui déboutonnant délicatement sa chemise et a l’instar de toutes ces femmes qui doivent baver devant lui, je m’imprègne de lui, mon regard parcourt avec délice son corps athlétique et parfait. Il se laisse totalement faire. Mes yeux caressent avec envie sa peau bronzée. Alors qu’il se tourne un peu plus vers moi, j’entrevois nettement le contour de ses abdos que je peux dénombrer six barres. Il a quelques poils sur le torse. Je jette sa chemise et m’attaque à son slim. Je suis tout émoustillé.

Je dégrafe son bouton puis ouvre sa braguette. Je retire d’un coup sec son slim. Il ne reste plus que son boxer blanc sur lui, laissant apparaitre les moindres détails de son anatomie généreuse. Je suis excité de le découvrir ainsi devant moi, j’ai l’impression de rêver. Je ne sais pas ce qui se passe dans ma tête, mais l’envie me prend soudain… je m’approche de lui, et caresse finement son bas-ventre. Il ne me quitte pas du regard, laissant voir tout son désir et l’attente qu’il ressent quant à savoir ce que je compte faire par la suite. Je m’agenouille sur le lit, entre ses jambes. Il devine mes intentions et j’aperçois son sexe qui enfle davantage. Je baisse son boxer doucement jusqu’à ses chevilles. Ohhh putain ! J’entrevois un morceau hors-norme. Je me lèche les babines.

A vue d’œil, je décèle un bon vingt-deux centimètres. Je le regarde, gourmand, en passant la langue sur mes lèvres, avant de prendre son vît dans ma bouche. Hmmm. Je l’avale jusqu’à la garde, et caresse ses gros testicules de ma main libre. Rick semble apprécier ce qui se passe. J’alterne les va-et-vient et les coups de langue le long de son membre. Je passe ensuite délicatement ma langue autour de son gland, pour ensuite l’aspirer lentement. Il gémit et bouge son bassin, comme s’il voulait baiser ma bouche. Il me donne des coups avec son sabre. Il tape au fond de ma gorge. Cela m’étouffe. Je sens ma respiration prête à rendre l’âme, j’essaie de faire sortir son engin de ma gorge mais je n’y arrive pas, je comprends alors que Rick appuie sur ma tête et m’empêche de respirer. Il agrippe mes cheveux d’une main, et commence à littéralement me baiser la bouche. J’en ai mal à la mâchoire, limite envie de régurgiter, mais ça a un côté grave excitant, je suis son objet et ça me plaît. Alors que mon visage vire au rouge, il se rend enfin compte de ce qu’il fait et me relâche, j’ai de la salive partout, j’essuie le pourtour de ma bouche à l’aide de mon avant-bras. J’en profite pour essuyer mes petites larmes au passage.

Depuis que je pratique les fellations, je n’ai jamais eu le privilège de m’occuper d’une queue aussi énorme. Je n’ai pas envie de le décevoir, je veux lui prouver que les mecs sucent mieux que les filles. Je m’attaque maintenant à son énorme paire de couilles, je les lèche et lui gobe une à une. Avec mon autre main, je le caresse de nouveau, je touche ses abdos saillants, son torse poilu… J’enroule ensuite ma main autour de son pénis et effectue des mouvements de haut en bas doucement puis de plus en plus vite, changeant de rythme pour le faire languir de plaisir. Je l’entends pousser des râles de bien-être. Je joue de cet émoi et, le fixe droit dans les yeux.

- Je ne vais pas tenir longtemps, si tu continues comme ça. Je vais jouir ! déglutit Rick.

Il agrippe une fois de plus mes cheveux plus fort. Le sentir se tendre sous moi et dans ma main est une vision hyper érotique. Tout chez lui est un appel à la débauche et la luxure. Il est taillé à la perfection, extrêment bien proportionné et il a tout ce qu’il faut, là où il faut. Je l’entends geindre, souffler… ses yeux sont mi-clos. Mon visage affiche un sourire conquérant. Ma main enserre davantage son manche tendu et mes mouvements sont rapides, de plus en plus rapides.

- Oh ne t’arrête pas petite salope, c’est trop bon ! me crie-t-il.

L’entendre me surnommer comme ça me donne envie de me jeter sur lui. Je lui murmure de manière très langoureuse :

- Tu aimes ça mon salaud ? Tu ne vas pas tarder à gicler, hein ?

Il respire de plus en plus vite et à voir la taille de son pieu, je peux affirmer qu’il n’est pas loin de cracher.

- Oh putain grave, continue…

Plus ma main bouge rapidement, plus Rick se tend sous elle. Il finit par pousser un râle jouissif avant de souffler d’un coup et son sperme chaud, preuve de son plaisir recouvre ma main de plusieurs jets épais. Je lèche en prenant soin de tout avaler. Hummm. Il est délicieux son nectar. Je le tète à nouveau jusqu'à la dernière goutte. Le nettoie. Ses doigts caressent mes cheveux.

- Waouh ! C'était sensationnel. Aussi bon qu'avec une fille. Tu suces vraiment bien Aymeric.

Sur ces belles paroles, Rick s’endort sans perdre de temps. Ses mots me touchent. Je lui remets vite-fait son boxer et le décale légèrement pour pouvoir déposer le drap sur lui. Je ramasse ses vêtements et les dépose proprement dans la salle de bain. J’en profite pour prendre une douche.

Je suis sous l’eau, et je ne peux m’empêcher de me masturber, en repensant à ce qui vient de se produire avec Rick. Incroyable mais vrai. Je n’arrive pas à me retenir bien longtemps, j’éjacule abondamment sur le rideau de douche. Ça fait du bien de se dégorger le poireau. Je suis extenué, je regarde l’horloge qui m’affiche six heures et quart. Je me mets à l’aise, en enfilant un jockstrap noir. Je me couche dans le lit et rejoins Rick qui est dans les bras de Morphée. Je dépose un baiser sur son torse avant de reposer ma paume sur sa poitrine. Je me sens bien près de lui. Perdu en plein brouillard post-orgasmique, je ferme les yeux et en profite pour respirer son parfum. J’adore son odeur mais là, mélangé à la senteur du sexe, ça la rend enivrante. Ma tête repose sur ses pectoraux et ma foi, Rick est un oreiller hyper confortable. A mon avis, tout à l’heure il risque d’avoir mal au crâne avec ce qu’il a picolé. J’espère juste qu’il ne regrettera pas ce qui s’est passé entre nous, car il était éméché, et je compte bien remettre le couvert. Je m’endors le sourire aux lèvres. Collé contre lui, bien au chaud. Je vais faire de beaux rêves…

Flok

flok54@live.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : AYM-RICK - 50 Nuances de Gay -01

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)