PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

La queue de Rachid

Les mecs, je les aime vraiment virils. Je ne suis pas du genre à rechercher des gravures de mode ou encore le playboy du coin. L’attirance est une chose bizarre. Rachid n’est pas ce qu’on pourrait appeler un beau gosse. Il est immense, un peu grassouillet, les cheveux presque rasés, mais je trouve qu’il respire le sexe. Je l’ai toujours kiffé. Il est vigile et il bosse dans un supermarché dans mon ancien quartier. Il y a trois ans, un peu avant que je déménage, j’ai su par un copain qui se l’était tapé, qu’il aimait les mecs. Je ne l’aurais jamais soupçonné, car il n’assume pas et je le voyais toujours déconner avec les caissières. Je l’avais toujours maté, mais plutôt discrètement. Je demandais donc au pote en question de venir faire une ou deux courses avec moi afin qu’il se rende compte que je savais. Après tout, on ne peut jurer de rien, mais ça pouvait lui donner envie. Ils ne se sont pas vraiment regardés, mais j’ai compris que son regard sur moi avait changé et je me suis dit qu’il y avait moyen.

Je décidai donc de le mater et de lui sourire systématiquement à chaque fois que j’avais besoin d’un paquet de pâtes et qu’il bossait. Il m’intimidait un peu et je ne me voyais pas engager la conversation. Les semaines passaient et il me rendait mes sourires sans rien dire. J’avais un peu abandonné l’idée lorsqu’un jour j’échappai un sac que je portais sur le parking. Il se précipita pour m’aider à ramasser mes quelques courses. Nous avons eu un échange de regard et j’ai vu qu’il avait vraiment compris qu’il me plaisait.
« Tu habites le quartier ? »
« Oui, rue Antoine Richerand tout à côté, mais plus pour longtemps. Je déménage dans un mois. »
Il me sourit et à brule-pourpoint il me demanda :
« Ça te dit que je te saute ? »
J’étais un peu stupéfait, car j’attendais ça depuis plusieurs semaines, mais je ne pensais pas qu’il pouvait être aussi cash.
« Ok. »
« Je finis à 17 h. J’habite 31 rue… tu peux être chez moi à17 h 30 ? »
« Ouais. »
Il me donna son numéro de portable et me proposa de l’appeler quand je serai devant la porte.

Je rentrai chez moi à deux pas et pris une longue douche. Il me plaisait vraiment. J’espérai un peu qu’il garde son uniforme de gardien. C’est un fantasme comme un autre. Il habitait tout près, à côté de la gare de la Part Dieu dans un immeuble devant lequel je passais tous les jours pour aller prendre le métro. J’étais un peu en avance, mais je l’appelai quand même.
« Je t’ouvre. Prends l’ascenseur. Troisième étage. »
Je ne me fis pas prier. J’entrai dans l’immeuble. Pendant que j’attendais pour monter, mon cœur battait et ma queue devenait tellement dure qu’elle était un peu à l’étroit dans le jean un peu trop moulant que j’avais choisi.

Quelques secondes plus tard, j’étais sur le palier. Une porte s’ouvrit et il me fit entrer. Il s’était changé. Il était en survêt et en baskets ce qui n’était pas mal non plus. Il me prit par la nuque et m’entraina vers son lit. Il me fit assoir et m’enleva mon pull.
« Mmm tu fais très petite pute. J’adore. »
Il baissa son pantalon et son calbut.
« Suce. »
Sa bite était à l’échelle et circoncise. J’eus du mal à faire entrer le gland dans ma bouche et je me souviens m’être dit que j’allais ramasser. Je passais consciencieusement ma langue autour de son gland. Ses mains me maintenaient la tête et j’avais un peu de mal à respirer, mais je m’appliquai pour pour qu’il prenne son pied.
« Allez, bouffe ! »
Je redoublais d’efforts. Il retira sa queue. Je crois qu’il voulait faire redescendre un peu la pression. Il m’allongea sur le lit et me retira mes baskets et mon jean.
« T’as pas de slip ! Quelle salope ! »
Je savais par mon copain que c’était le genre de truc qui l’excitait. Il se déshabilla à son tour. Il était très massif, très poilu avec un peu de bide. Ses jambes étaient puissantes et vraiment il était bien monté.

« Tu kiffe la bite de rebeus ? »
« Ouais… »
Pour être honnête, j’aime la queue. Je n’ai pas vraiment de préférence ethnique en ce qui concerne mes partenaires, mais j’aime varier les plaisirs. Ceci dit, je me gardais bien d’avoir envie de le contredire.
« Ça tombe bien, les petits blonds me font bander ! Bouffe encore ! »
Il se tenait à genoux devant moi. Je me mis donc à quatre pattes en prenant bien garde de cambrer le cul. Je voulais également l’exciter. Je commençai à lui bouffer les couilles. Il gémissait, grognait. Il avait pris une douche, mais il sentait quand même le mâle. Je ne sais pas ce qui provoque ça, mais j’adore. Je le suçai encore un peu et il chuchota :
« Je vais m’occuper de tes fesses. »

Il passa derrière moi. Je me cambrai encore davantage et je sentais ses mains écarter très brutalement mes fesses et je l’entendis cracher sur mon trou. Il me rentra un doigt. C’était excellent. Il était nu, en chaussettes, derrière moi et il me doigtait. D’habitude, je n’aime pas trop ça, mais j’étais si excité que je prenais mon pied.
Je regardais comme je pouvais son corps, sa queue qui était restée très raide et qui me semblait énorme. Il déchira un emballage de capote et un sachet de gel. J’eus comme une sensation de froid pendant une seconde lorsqu’il en étala un peu sur l’entrée de mon cul. Il me saisit par les hanches et entra assez brutalement. Je gémis. Il ne se préoccupa pas du tout de me faire mal et me prit pas les épaules. Il commença à entrer très profondément en moi. Finalement, je le sentais bien, mais je commençai à éprouver du plaisir.

Je le sentais. Il tapait fort contre mon cul. Mon pote ne m’avait pas menti. Rachid au pieu c’était quelque chose ! Il s’allongea un peu sur moi, me forçant à retomber sur le lit. Il bloquait ma nuque avec son avant-bras. Et s’enfonça encore et encore.
« T’aimes ça petite pute ! »
Je me contentais de gémir. Il m’empêchait un peu de respirer, mais sa queue en moi me faisait tellement de bien que j’adorais. Il desserra son étreinte et me bloqua les poignets. Je le sentis se contracter, crier et se relâcher. Il avait joui dans la capote. Il s’effondra sur moi avant de se retirer d’un coup. Il bandait encore. Il retira le préservatif plein à craquer d’un liquide blanchâtre et me retourna sur le dos. Il commença à me branler et je ne fus pas long à éjaculer entre ses doigts.
« Ça va ? »
« Oh ouais et toi ? »
« C’est cool. »

Nous sommes restés allongés sans parler un moment l’un contre l’autre puis je compris qu’il avait du mal à discuter après le sexe. Je me rhabillai et lui dis au revoir en m’en allant. Il me rattrapa pas le bras.
« Je peux garder ton numéro ? »
« Carrément. Si tu as envie de te vider les couilles n’hésite pas. »
« Je le ferai. »
Je ressortis dans la rue avec sur moi l’odeur de sa sueur et de son sperme. J’habitais à deux rues de là et je trouvais ça excitant. Je mis d’ailleurs plus d’une heure à me décider à filer sous la douche. J’appelai mon pote pour lui dire que j’avais adoré.

Le lendemain, Rachid m’appela et nous avons remis ça. Je lui ai demandé de garder son uniforme… Mais cela est une autre histoire.

Quelques semaines plus tard, j’ai déménagé et, si nous nous sommes revus une fois, ça s’est arrêté. Ceci dit, j’en garde un excellent souvenir.

Chopassif

cstphan@yahoo.com

Autres histoires de l'auteur : Mon dernier plan à trois - Vacances et testostérone - Dernier sauna à Paris - Premier contact avec deux daddies - Plan drague - Je suis un vide-couilles - Avec deux blacks - Une super rencontre au sauna - Plan cave avec Sylvain et les autres - Mon sex friend tatoué - Rencontre avec Henri - Mon anniversaire avec Éric - Le corps de Clément - Maître Olivier - Visite de Mehdi - Marc - Plan chaud à quatre - Mâle alpha

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

13 mai 2019

Nouvelles (15)

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket

La suite (8)

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier

Mai 2019

Nouvelles

Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)