PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Avec deux blacks

J’ai toujours aimé les corps et les bites de blacks, mais il ne m’est pas toujours facile de trouver des partenaires. Il y a quelques années, au début de la vingtaine, je voyais régulièrement Dione, un très beau mec un peu plus vieux que moi qui était, il me semble, d’origine zaïroise et qui a bossé à Lyon dans une société quelconque pendant quelque temps. Je devais avoir 21 ou 22 ans lorsque nous nous sommes rencontrés dans un sauna, je ne me souviens plus exactement de l’année même si ce n’est pas si vieux que ça.

Dione doit mesurer un peu moins d’un mètre quatre-vingt donc il a bien dix centimètres de plus que moi, mais surtout il est musclé et très massif. À poil, il m’a toujours fait penser à une sculpture et, n’ayons pas peur des mots, il est monté comme un taureau ce qui n’est pas pour me déplaire. En plus, il est très entreprenant et très sensuel ce qui m’a toujours beaucoup excité.

Après cette rencontre au sauna, nous nous sommes vus une dizaine de fois chez moi ou chez lui. Il avait un petit appartement dans une rue près de la gare de la Part Dieu et nous n’étions pas très loin puisque j’habitais à l’époque près des Brotteaux.

Un samedi matin, mon portable sonne et je vois que c’est lui. Je décroche, nous échangeons quelques banalités et j’espère bien qu’il va me proposer de nous voir. Sa demande ira finalement au-delà de mes espérances.
«Tu es libre cet après-midi ?»
«Ben je révise pour mes partiels, mais je peux m’échapper un moment. Pourquoi ?»
«Ça te dit un plan à trois avec un de mes potes ?»
«Ça dépend il est comment ?»
«Black, bien monté. Il adore bourrer des culs.»
Je connaissais bien la manière de s’exprimer de Dione et je me doutais que s’il me le proposait c’était que le mec allait me plaire. J’acceptai donc et le rendez-vous fut pris pour treize heures et nous devions nous retrouver dans le premier près des halles de la Martinière, non loin des quais de Saône.

Il ne faisait pas très chaud. Je pense que c’était en novembre ou décembre. Du coup, je me douchais scrupuleusement, j’enfilai un jean, un sweat et une doudoune ainsi qu’une paire de baskets, car il ne fallait pas que je sois trop long à déshabiller je m’en doutais, puis je sautai dans le métro. Il faut vous dire que j’avais un changement pour aller jusque dans le premier arrondissement et que j’ai eu tout le temps de fantasmer sur ce qui allait m’arriver. Il me faut un peu de temps pour aller de la station de métro «Hôtel de Ville – Louis Pradel» au point de rendez-vous et je bande comme un dingue dans mon calbut. J’ai vraiment très envie.

Lorsque j’arrive enfin, Dione m’attend le pied posé sur un banc et son terrible sourire sur les lèvres. Il est vraiment beau comme tout et j’ai énormément envie de lui. Il porte un blouson et un bas de survêt ainsi que des baskets d’un blanc immaculé qui contrastent avec la couleur très sombre de sa peau.
«T’es chaud ?»
«Ouais…»
«Allez, je t’emmène.»
J’évite de trop parler pour conserver l’excitation et je le suis dans les petites rues qui relient la place Sathonay aux quais de Saône. Au bout de quelques minutes nous arrivons devant un bar à la devanture fermée. C’est une rhumerie, je suis déjà passé devant en journée, mais elle ne doit ouvrir que le soir. Il frappe contre le rideau de fer et la porte de l’immeuble s’ouvre. Nous entrons dans le bar par une porte de côté et Dione m’entraine dans une sorte d’arrière-salle en m’embrassant dans le cou et en passant sa langue sur ma nuque et mes oreilles.

Là, il fait un peu sombre, la pièce est éclairée faiblement, mais je vois tout de suite un second gars, très grand, vêtu d’un pull blanc et d’un jean, qui m’accueille avec un grand sourire. Il y a un matelas par terre et je commence à me laisser tripoter par les deux acolytes sans que nous n’ayons échangé le moindre mot. Dione m’ôte ma doudoune et mon sweat tandis que son copain me triture les tétons en me faisant gémir.
«Allez, à genoux !»
J’obéis et je me retrouve le visage contre la braguette de son jean. Effectivement, il a l’air très bien monté. Maladroitement, je défais un à un les boutons et je commence à lécher son slip blanc et bleu avec application.

Dione s’est déshabillé. Il arrive vers moi torse nu aussi. Il est très puissant et j’adore le sentir contre moi. Le grand mec baisse son slip et je peux voir sa queue. Elle n’a rien à envier à celle de mon sex friend. Je me dis que j’espère qu’ils ne vont pas avoir envie d’une double pénétration, car je ne crois pas pouvoir le supporter. Je le suce doucement. J’ai un peu de mal à mettre plus que son gland dans ma bouche.

Dione me relève et me baisse mon jean. Je me déshabille complètement et eux aussi. Nous nous retrouvons tous les trois à poil et commençons à nous rouler des pelles mutuellement. Je bande, mais eux aussi. Ma vue commence à s’habituer au peu de lumière et je vois plein de capotes étalées sur le matelas. Le grand mec me donne des ordres :
«Bouffe-moi les couilles ! Fais-nous bien bander.»
Il s’assoit sur le matelas et je m’accroupis, le cul en l’air pour obéir. Dione en profite pour entrer sa langue dans mon trou. Il faisait ça très bien et m’avait toujours fait gémir sans que je puisse trop me contrôler. Je le vois déchirer l’emballage d’une capote.
«Mets du gel…»
«T’inquiètes.»
Il me tartine avec un gel à l’eau dont l’odeur est un peu écœurante puis entre en moi d’un coup. Ma tête retombe entre les couilles de son pote qui me relève la tête et me fait sucer.
«Bouffe !»

Dione m’empoigne par les hanches. J’adore le sentir en moi, mais c’est vrai qu’il faut que je m’ouvre, car il est très très bien monté. Je suis excité et ça passe sans problème. Il me pilonne et je continue à passer ma langue sur le gland de son copain qui me tient la tête. Je gémis. Je peux voir les pieds de Dione de part et d’autre de mon corps. Il est vraiment très mâle et j’adore ça. Ça m’excite encore plus et j’ai un peu peur de gicler sans me toucher. Il finit par se retirer et me retourner sur le dos.

L’autre mec se lève et vient se placer face à moi tandis que Dione a retiré sa capote et me fait aussi lécher sa queue. Je vois à nouveau un emballage de capote atterrir près de ma tête et le gars me met les jambes sur ses épaules et entre en moi très doucement. Il semble un peu plus vieux que mon sex friend et, contrairement à lui, il a un torse très poilu. Ses poils sont crépus très serrés, j’adore ce genre de physique. Il est en moi et je ne peux m’empêcher de crier. Alors, comme pour me faire taire, Dione me met son gland dans la bouche en me chevauchant le coup et en me levant un peu la tête.
«T’aimes ça la queue !» s’exclame le grand gars en s’enfonçant en moi encore plus. Je n’ai pas du tout débandé. Il me défonce, il n’y a pas d’autre mot. J’ai du mal à respirer et je le fais comprendre à Dione qui se replace sur le côte et s’allonge près de moi pour me rouler des pelles qui m’excitent énormément. Je gémis, je réprime un cri à chaque coup de reins.

Il se retire et m’attire à lui. Je suis assis, collé contre son torse et il m’embrasse. Dione me tire les jambes en arrière pour me faire remettre à quatre pattes et il enfile une autre capote. Il me saisit par les hanches et entre à nouveau en moi. Son pote me mordille les tétons et commence à me toucher légèrement la queue. Je sais que s’il continue, je vais jouir et je ne veux pas. J’ai envie encore et je veux contrôler mon corps. Je sens Dione se contracter et vite se retirer pour éjaculer sur mon dos, ma nuque et, évidemment mes fesses. Son copain se relève et se branle pour m’inonder le visage. C’est un moment très excitant. Ils ont un peu grogné, mais sans plus. Ils se remettent vite de leurs émotions et Dione m’attire contre lui tandis que son pote me mordille les tétons et me branle franchement. J’éjacule sur le matelas. Pour m’empêcher de crier, le mec met sa langue dans ma bouche. Je m’effondre contre lui. Dione me retourne et m’embrasse à son tour. Je me laisse lamentablement tomber sur le matelas.

Les deux autres se regardent et rigolent d’une manière très sonore et se tapent dans la main. Je me relève grâce à Dione tandis que son copain me tend une serviette.
«Moi c’est Christophe !»
«Étienne.»
«C’était super.»
Je m’essuie en leur souriant.
«C’est mon bar, il faudra que tu viennes boire un verre». Me dit-il en m’adressant un grand sourire. Nous nous sommes rhabillés en rigolant puis nous sommes repassés dans le bar proprement dit.

Je peux voir le visage de Christophe un peu plus en détail. Difficile de lui donner un âge, mais je dirais qu’il avait la quarantaine à l’époque. Il était vraiment très grand, assez costaud, mais sec et je me souviens parfaitement de son sourire. Dione me propose de me raccompagner au métro.

Chemin faisant, nous avons partagé, sans même beaucoup nous parler un moment de complicité que je n’oublie pas. Quelques jours plus tard, je l’ai revu et j’ai commencé à me dire que nous nous entendions très bien et j’ai beaucoup regretté, quelques mois plus tard, quand il a été muté à l’autre bout de la France. Depuis, nous nous sommes revus quelques fois à l’occasion et nous sommes toujours un peu en contact. Pour ce qui est de Christophe, je ne l’ai jamais revu. Je n’ai jamais osé aller boire le verre qu’il m’avait offert. Je n’en n’ai même jamais reparlé avec Dione.

Chopassif

cstphan@yahoo.com

Autres histoires de l'auteur : Vacances et testostérone - Dernier sauna à Paris - Premier contact avec deux daddies - Plan drague - Je suis un vide-couilles - Avec deux blacks - Une super rencontre au sauna - Plan cave avec Sylvain et les autres - Mon sex friend tatoué - Rencontre avec Henri - Mon anniversaire avec Éric - Le corps de Clément - Maître Olivier - Visite de Mehdi - Marc - Plan chaud à quatre - Mâle alpha

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)