NEWS :
19 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

193 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode

Job d'été très formateur

Chapitre 2

Suite de l'histoire où la patron du restaurant dans lequel je travaillais l'été de mes 23 ans m'a complètement soumis à ses fantasmes, qui sont devenus les miens.
Après avoir franchi le pas et l'avoir longtemps sucé dans la réserve, jusqu'à ce qu'il jouisse abondamment en moi. Me donnant le goût de sa semence pour toute la soirée, durant laquelle je lui ai envoyé une vidéo de moi entrain de me ramoner le cul à l'aide de monde gode... La journée suivante s'annonçait plus que particulière.

Au réveil, je constate qu'il a ouvert mon message sans y avoir répondu.
Je décide de mettre mon caleçon moulant, rouge, qui me rentre légèrement entre mes deux globes dessinés. Après l'avoir mis je me regarde dans le miroir, mate mon cul rebondi et ma gaule moulée. Je décide là encore de lui envoyer une photo de moi, de dos, face au miroir. A peine le message envoyé, je constate qui l'ouvre, toujours sans répondre.

J'arrive au restaurant, comme d'habitude, vers 10h afin de préparer le service. Seb n'est pas toujours là, ça dépend de ce qu'il a à préparer en cuisine.
Ce jour tout était déjà prêt. Lorsque je passa la porte, Seb était en train de frotter les derniers couverts.
Il me regarde et me fait un grand sourire qui me fait fondre tout de suite.
Il me salut chaleureusement et me demande :
-"bien dormi ? En forme pour la journée ?"
Je décide de répondre comme si de rien n'était, en passant à côté du bar où il avait terminé sa tâche :
-"oui très bien, et toi ?"
Sans me répondre, il me pris calmement le bras et m'attira vers lui sans me brusquer. Seb se rapprocha de mon oreille :
-"tu m'as trop chauffé, tu crois pouvoir être tranquille ?"
À moi de lui répondre :
-"j'ai aucune envie d'être tranquille, dis moi ce que tu veux je le fais."
-"t'es un vrai soumis toi, tu aurais dû le mettre dans ton CV, on aurait gagné du temps."
-"je suis soumis qu'avec toi Seb, tu me rends dingue."

Sans me répondre et dans le silence total, Seb me laisse caresser son torse, son dos, ses fesses musclées et la bosse qui se forme dans son pantalon. Il me prend dans ses bras pendant que je m'attarde sur ses pectoraux, j'ai l'impression d'être une petite chose fragile et ça m'excite encore plus. Je décide de palper plus franchement son entrejambe quand il m'arrêta pour me demander de me déshabiller. Ce que je fis bien-sûr.
J'enlève mon t-shirt et mon short rapidement. Je me retrouve quasiment nu, juste avec mon caleçon rouge, sous les yeux de Seb. Je décide de me retourner pour lui montrer ce qu'il a déjà vu en photo ce matin. La réaction ne se fait pas attendre : il me prend quasiment instinctivement la fesse droite, d'une main ferme et autoritaire. Il passe d'un globe à l'autre en effleurant l'entre deux. Ces premiers allez retour me fond frémir, et je ne peux résister à lui malaxer l'entre jambe a travers son pantalon.

De sa main libre, il appui sur ma nuque pour que je me retrouve, comme la veille, la tête sur le bar. Son massage se transforme en fessés de plus en plus forte. Je pousse des petits gémissements à chaque fois que sa main vient gifler mon cul. Ne résistant plus à la situation, je baisse mon boxer afin de lui laisser la vue sur mon cul nu, et de lui envoyer un message clair que je prononce à haute voix (pour être sûr d'être bien compris, on sait jamais) :
-"prends moi, baise moi".
Seb ne répond toujours, mais décide de me prendre le cou et de me diriger au niveau de son visage. Comme hier, il me fait ouvrir la bouche pour lui cracher dedans. Je me sens à la fois humilié et excité. Seb en rajoute :
-"va dans mon bureau, attends moi j'arrive"
Je m'exécute, je monte à l'étage et entre dans ce vieux bureau. Il était déjà là quand Seb a racheté le restaurant. Il y a de la moquette un peu sale au sol et un bureau, plutôt joli, en bois. Une fenêtre vient donner un peu de luminosité à la pièce, mais elle reste plutôt sombre.
Je suis incroyablement excité, j'en ai les jambes qui tremble, j'ai tellement envie qu'il me baise que je n'arrive pas à penser à autre chose. Mon but est de le rendre dingue pour qu'il me prennent violemment, que je sente à quel point il me désire.
Dans un état second, je décide de me mettre à quatre pattes face au bureau, le cul offert à celui qui passe la porte.
Au bout de deux minutes d'attente, je m'impatiente. Je repose ma tête sur le sol, augmentant ma cambrure.
Encore deux minutes d'attente, j'en peux plus : c'est très inconfortable et je me sens de plus en plus bête.
Au moment où je commençais à vouloir changer de position j'entends du bruit dans l'escalier, un pas lourd et régulier.
Je reprends ma position, et attends de voir ce qu'il se passe.

Je l'entends marquer un coup d'arrêt lorsqu'il me voit l'attendre.
Il se déplace calmement jusqu'à moi. Il met un genou à terre et me met un fessée retentissante. Je cri de surprise, de douleur et d'excitation. Un cri qui sonne aussi comme un soulagement.
A peine remis de cette claque, je sens qu'il se penche sur moi. J'y sens son souffle, puis quelque chose de plus frais, sa salive qui vient couler du haut de ma raie, se poser sur mon anus avant de continuer sa chute sur mes couilles pendantes.
Sa langue vient caresser la surface de mon orifice. Je n'aurai pas cru qu'il allait me faire ce plaisir là !
-"oh putain oui, lèche moi ! Merci !"
Dis-je pour l'encourager.

Ça fonctionne, je sens qu'il commence à pénétrer mon cul avec sa langue, tout en tenant mes deux fesses écartées. Il sait y faire, j'ondule, je tremble.
Il retire son visage et très rapidement remplace sa langue par un doigt, puis deux. Je sens qu'il cherche à me préparer, il prend son temps, j'adore ça. Ses doigts rentrent et sortent calmement.

Tout en gardant ses deux doigts en moi, je sens qu'il cherche quelque chose de son autre main. Je ne vois rien et j'avoue ne pas prêter attention à autre chose que ses passages répétés dans mon cul.

Il retire ses doigts et vient placer quelque chose de plus gros, qui nécessite de forcer légèrement le passage. J'ai cru au début que c'était sa queue mais je trouve ça moins chaud et plus arrondie.
Il pose l'engin sur mon anus bien chaud, le tourne un peu pour se frayer un passage dans mes entrailles... Je hurle mon plaisir tellement mon anus dilaté accueille ça avec souplesse. Ses mains viennent caresser mes boules avec douceur, je suis aux anges. Il les fait rouler entre ses doigts, tandis qu'il va encore plus profondément en moi. Je respire le plus profondément possible, mais c'est difficile ! Je transpire et éprouve un plaisir qui vient du fond de mon ventre.
Il se déplace vers moi, toujours en maintenant ce que je croyais être un gros gode... Je le vois à côté de moi, enfin. Il est nu et bande comme un taureau. Il garde son bras tendu vers mon cul afin de maintenir des aller retour réguliers et toujours plus profond.
Il passe sa main derrière ma nuque et vient doucement la ramener au niveau de sa bite que je retrouve avec extase. Je tête littéralement son gland rouge, prêt à exploser.
Je le regarde d'en bas, et il me dit :
-"t'es beau avec ta bouche pleine et tonbconcombre dans le cul".
Alors là je ne m'y attendais pas ! Je vérifie instantanément ce qu'il vient de dire en tattant de ma main. Effectivement, je sens la matière du légume en constatant qu'il a mis un préservatif dessus, heureusement !

Ses douces pénétrations dans mon cul continuent, il retire parfois complément le concombre avant de la remettre dans sa quasi totalité. J'ai l'impression d'être une marionnette, à chaque fois j'exprime un petit gémissement étouffé par sa queue qui fait, elle aussi, ses aller retour dans ma bouche. Je bave abondement sur la moquette. Il m'attrape les cheveux et donne le rythme, il me baise une nouvelle fois la bouche. J'en ai quelques larmes aux yeux mais je le laisse faire.

Après quelques minutes comme ça, il retire cette tige verte de mon cul et sa bite de ma bouche. Je me sens tellement vide. Mais cela ne dure pas.
Il me redresse le cul en le prenant les anches, puis pose son gland sur mon anus. Tout ça est très bien lubrifié et prêt à être baisé. Mais il patiente un peu et caresse mon anus avec le long de sa queue. J'ai ma tête dans le sol, j'attends, toujours plus excité.
Doucement il commence à rentrer son gland dans mon cul.
Je sens son pouls battre à l'intérieur, c'est bien lui cette fois. Je veux le sentir au plus profond de moi. Il continue sa progression. Sa bite est légèrement plus large au niveau du manche. Cela écarte mon orifice, le provoquant encore un gémissement. Il progresse encore un peu plus dans mon cul jusqu'à que je sente ses couilles sur les miennes, ainsi que ses poils sur mon cul. Je suis à lui tout entier, je sens tout son sexe en moi. Chaque mouvement qu'il fait, je le sens. Je lui appartient.
De là, il commence à faire ses vas et viens me faisant hurler de plaisir.
Il agrippe les hanches, gifle le cul, tire les cheveux, puis, tout en me baisant violemment me mets des doigts dans la bouche pour tenter de me faire taire. Je me sens comme un exutoire, un défouloir.
D'un coup je sens qu'il se crispe et rapidement vient jouir de grands jets de sperme dans le fond de mon cul. Il s'écroule sur moi, puis sur le sol, à côté.
Je me retourne et vois sa queue, encore légèrement dure, un peu souillée. Je décide de lui laver en léchant les restes de jus qu'il y avait. Une fois propre je retrouve les bras de Seb dans lesquels je le love.

Après quelques minutes de douceur, Seb commence à me toucher la queue. Il s'y prend bien, juste ce qu'il faut de fermeté.
Après quelques secondes de branlette, Seb se penche sur elle et vient la gober de tout son long. Je luis caresse les cheveux et la nuque pendant que je le laisse découvrir la joie de sucer sa première bite.
Malgré quelques maladresses de débutant, il se débrouille bien. Je joui rapidement quelques jets de sperme dans sa jolie bouche.
Il prend quelques secondes pour avaler, puis me regarde en disant :
-"cest la meilleure baise de ma vie"
Un peu fier d'entendre ça, je lui roule une pelle avant de répondre :
-"attends de voir les suivantes !"

Romain_c

internetgagnant@yahoo.com

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Juil. | 54 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Mon Cantal doux Coolsexe
Soirée entière Shura
Un mâle hors du commun Rafael
Anecdotes Fabrice
Running Alexandre
Le squat Fabrice
Beauf de coeur Louuis3535
Plan avec Karim 0liv

Les séries : 46 pages

Agriculteur | 14 Amical72
Saison 21 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
67 | 8 | 910
11 | 12 | 1314
Le gendarme et mon cul | 2 | +1 Lepassif
1 | 2
Vengeance sur Hétéro | 19 | +1 Miangemidemon
1 2 3 4 5
6 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19
Confinement en famille | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Abandon total | 4 | +1 Balthazar
1 | 2 | 3 | 4
Cruising | 4 | +4 Zebulxxx
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 193 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : samedi 19 août 2023 à 09:47 .

Retourner en haut