NEWS :
18 19 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

57 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode | Épisode précédent

Bon garçon

Chapitre-7

À partir d'ici nous allons reprendre l’histoire de mon point de vue.

Red m'a revendiqué, m’a baisé sans capotes et fécondé pendant que celui qui étais mon maître regardait.

Quand je me réveille, Red est toujours enroulé autour de moi et Thomas regarde tranquillement la TV. A côté de lui traîne ma cage qu'il a dû retirer pendant mon sommeil.

- Voilà ma petite femelle qui se réveille, murmure Red contre moi.

- Ou est mon maître ?

- Mais je suis là, m'assure Red. Je suis ton alpha maintenant. Thomas, mon maître est également le tiens. Tu portes mon collier à ton cou, mon odeur sur ta peau et mon sperme dans ton trou. Tu m’appartiens et je prends soin de toi. Mais je suppose que tu voulais savoir où est Jonathan ? Il nous prépare le repas.

- Oh !? Mais c’est moi le soumis je dois m’en occuper pas lui, dis-je.

- Ici il n’est plus rien. Toi et moi, nous sommes des puppy, nous obéissons au maître mais notre relation à lui, est celle d’un dom et son soumis. Il donne les ordres et on lui obéit, on lui cède notre contrôle mais c’est à lui de s’occuper de nous, de prendre les décisions que l’on ne veut pas prendre. Mais si tu ne veux pas faire quelque chose tu peux toujours dire stop, c’est toi qui diriges. Jonathan n’a plus cette possibilité, il est un esclave, il nous est inférieur et il aime cela. Lui ne peux pas dire non et c’est ça qui lui plaît. Donc, non, ce n’est pas à toi de préparer le repas, toi tu profites d’un peu de repos avec ton alpha.

- Si tu veux vraiment servir, réplique Thomas qui nous écoutait, viens ici et fait moi découvrir la douceur de ta bouche.

Je me redresse sur mes 4 pattes et avance vers mon nouveau maître. Il attrape ma tête et me tire jusqu’à sa bouche. Il appui ses lèvres contre les miennes avant de glisser sa langue dans ma bouche quand celle-ci s’ouvre sur un léger gémissement. Sa langue me fouille avec douceur, se frotte contre la mienne, découvre ma bouche pendant que je me régale de sa saveur.

J’entends alors un léger grognement derrière moi. Le maître se décolle de mes lèvres et adresse un regard espiègle à mon alpha dans mon dos avant de me regarder à nouveau.

- Je pense que Red est jaloux, dit-il. Je suis le premier de nous deux à t’embrasser. Mais ce n’est que justice vu qu’il a été le premier à te baiser. Ce que disait Red n’est pas tout à fait juste, vous êtes bien au-dessus de mon esclave, mais tu ne m’appartiens pas. Red t’a revendiqué mais pas moi. Pas encore. Veux-tu te soumettre à moi petit oméga ? Devenir comme Red, l’un de mes puppy ? M’obéir et me satisfaire ? Me laisser prendre toutes les décisions et juste profité ? Je chérirais le cadeau de ta soumission comme celle de Red. Que décide tu maintenant ?

Plus il me parle de sa voix douce et me regarde de son regard dur, plus je sens la chaleur montée en moi. Il n’y a qu’une seule réponse possible à cette question.

- Oui monsieur, je suis à vous.

Et il m’embrasse à nouveau violemment. Prend possession de moi. Ses mains me caressent, viennent agacer mes tétons pour les faire durcir. Il les pinces fort tout en me volant mon souffle de sa bouche vorace.

Je gémis en laissant tous mes muscles se détendre. Je lui offre mon corps en entier.

Ses mains s’écartent de ma poitrine désormais sensible. Il stop son baiser et descends sa tête. Son léger souffle sur mes pointes rougis me fait frémir. Ses mains continuent à me caresser. Elles descendent et s’empare de ma queue et mes bourses. Il me branle d’une main tout en malaxant mes couilles.

Je n’en peux plus de cette avalanche de sensation. Mon corps est si mou, épuisé de mon orgasme précédent. Je me laisse aller en arrière et heureusement, Red est là pour me rattraper. Il m’appui sur sa large poitrine, mes bras le long du corps alors que les siens me ceinture. Je suis collé contre lui, mes jambes largement écarté alors que Thomas continue à me branler.

- Tu as fait le bon choix, me dis Red. Nous allons pouvoir nous amuser ensemble. Ce matin tu n’avais qu'un maître bancal pour s’occuper de toi mais ce soir tu vas finir la nuit entre ton alpha et ton maître. Maintenant laisse toi aller, profite de ce moment.

Et après, il m’embrasse.

Ses mains effleurent délicatement mes tétons meurtris pendant que Thomas continue de me branler. Sa main qui était sur mes couilles descend jusqu’à tourner au tour de ma plug-tail. Il s’en saisit et me l’enlève tout doucement. Millimètre après millimètre. C’est une douce torture que de sentir mon anus s’élargir lentement autour du jouet jusqu’à son point le plus large. Mon maître le laisse alors un moment à cet endroit, encore à moitié en moi, la partie la plus large du plug étirant mon entrée. Quand il finit par l’enlever je sens un liquide commence à couler.

- Regardez donc ça, dit-il, le jus que tu as déposé plutôt, Red, est toujours là. Il l’a gardé bien en lui.

Il profite alors de ce lubrifiant pour m’introduire directement deux doigts qui rentrent sans résistance. Il les retire cependant bien vite.

Thomas se rallonge alors dans le fauteuil et défais la tirette de son pantalon, il agrippe ma nuque et me plonge sur sa queue. Me voilà à 4 pattes devant son engin. Dans mon dos Red positionne sa queue à l’entrée de mon cul

- Tu vas me pomper correctement Orock, m’ordonne mon nouveau maître. Et en même temps tu vas de toi-même t’empaler sur la queue de ton alpha. Tu dois réussir à le faire jouir tout en me gardant bien dur pour que je te baise après. Si tu réussi tu auras une récompense.

Je m’empale alors délicatement sur la queue tendue et gémis du bonheur de le sentir en moi. Le sperme, versé lors de sa précédente éjaculation, lubrifie à merveille mon trou avide de sensation.

Afin d’étouffer mes gémissements de plus en plus puissants je me penche sur la queue devant moi. Elle m’ouvre complètement le bouche. Mes lèvres sont étirées à leurs maximum et ma langue glisse sur le gland puissant afin d’en récolter le goût profond.

J’essaie petit à petit, de l’avaler en synchronisant ma bouche et mon cul.

Au bout d’à peine une minute je me retrouve le nez plongé contre son pubis. Je respire son odeur virile alors que ma gorge semble distendue. Je fini par trouver un bon rythme ou je l’avaler en fond de gorge un coup sur deux. Dans le même temps je fais montre de tout mon savoir pour aspirer et serrer la queue de Red.

Je le sens bouger légèrement et sa queue se place de façon à caresser ma prostate à chaque fois que je me recule.

Je gémis de plus en plus autour de la queue dans ma gorge. Red fini par attraper mon cou d’une main et ainsi sentir la queue de son maître en moi.

Quand il sent la bite de Thomas bien dans ma gorge il la serre, m’empêchant de respirer et branlant la queue à travers moi.

- Et bien il semblerait que quelqu’un veut te faire perdre, halète Thomas. Si tu ne le fais pas rapidement jouir en toi je risque de vite finir. Ta gorge est si délicieuse et cette poigne me serre si bien. Voir ton visage rougi, sentir ta respiration difficile sur la base de ma queue et cet abandon complet que je vois dans tes yeux. Tu es un si bon garçon.

Mon dieu, je m’applique à doubler la cadence de mes reins sur la queue de mon alpha. Le liquide coule en continu de ma queue. Je lève une main pour venir me caresser mais une claque violente sur mes fesses me déconseille de faire cela.

La seconde main de Red vient prendre en coup mes testicule avant de les serrer douloureusement. Les larmes me montent aux yeux sous cet afflux de douleur mais je ne flanche pas. Je serre encore plus sa queue de mon canal, jusqu’à le sentir se crisper, relâcher sa poigne sur ma gorge mais serrer plus fort celle sur mes couilles. Et puis je sens 4 jets liquide tapisser mon cul alors que mes couilles sont à l’agonie.

Il finit par sortir de mon cul et relâché mes couilles devenues rouge. Thomas me retire sa queue des lèvres et m’assois sur ces genoux alors que je pleure sans trop savoir pourquoi.

La douleur de mes couilles ? Le tiraillement de mon anus ? La palpitation de ma gorge ? Ou le bonheur d’être pris en charge ? Probablement un mélange de tout cela.

Le maître me manipule comme si je ne pesais rien et m’assois sur sa queue. Le passage déjà bien étiré par Red, et lubrifié par son jus, facilite l’entrée. Pour la seconde fois de mon existence un homme me baise sans capote.

Une fois complètement assis sur sa queue, le maître caresse la mienne qui a perdu de la vigueur à cause du traitement de mon alpha. Très vite je me retrouve dur et alors Thomas me fait monter et descendre avec lenteur sur sa queue.

- John ! Au pied ! Crie mon maître.

Je vois alors Jonathan arrivé, vêtue uniquement d’un string en dentelle délicat, d’un mince tablier couvrant son torse ainsi que d’un collier auquel pend un petit flacon.

- Vire le tablier et approche toi, reprend mon maître. Tu vas sucer Orock jusqu’à ce qu’il jouisse dans ta gorge. Tu n’avaleras pas mais gardera le tout en bouche c’est clair ?

- Oui monsieur, acquiesce mon ancien maître.

Et il plonge sur ma queue, montant et descendant au même rythme que mon maître. Lui qui voulait à peine toucher ma bite quand je lui appartenais, ce régale de ma queue au rythme de la baise de notre nouveau maître.

J’ai beau prendre énormément de plaisir, je suis incapable de jouir, la queue en moi grossit encore et frappe ma prostate pendant que la langue vorace me caresse le nœud. Mais il me manque quelque chose. Même quand Red vient me mordre la gorge et y laisser des suçons c’est insuffisant. Dépité je regarde mon maître avec supplication pour qu’il réglé ce problème. Il plante ces yeux dans les miens et me baise de plus en plus vite jusqu’à lui aussi être au bord de l’orgasme.

- Jouis ! Dit-il. Donne-moi ton orgasme et reçois ma semence dans ton cul.

Et juste comme ça j’explose. Je le sens également me remplir jusqu’à ce que du jus sorte sous la force de la pression. Je sens également l’esclave avaler mon premier jet avant de garder les suivant en bouches. Lorsque le maître me retire de sa queue et m’allonge sur le dos sur le canapé je me laisse faire tout en lui rapportant la transgression de Jonathan.

- Merci de me prévenir pup, tu as bien fait me félicite Thomas. Esclave, viens entre ces jambes. Je veux que tu recrache dans son cul tout le sperme que tu as récolté. Et tu peux faire une croix sur la possibilité de jouir ce soir vu que tu ne respectes pas mes ordres pour la seconde fois de la journée.

Jonathan s’agenouille entre mes jambes écartées et sa bouche se pose sur mon anus malmené d’où s’écoule une larme de sperme. Il recrache alors en moi mon sperme qui était dans sa bouche avant de faire pareil avec celui qui a coulé précédemment. Le maître enfonce alors en moi un plug afin de retenir tout le liquide.

- Tu vas encore rester plein un petit moment, tu ferais mieux de t’y habituer. Bon, esclave, nous allons passer à table. Sers 3 assiettes et rempli bien la mienne, je te nourrirais de mes doigts.

Après cela rd retire tranquillement son masque de puppy ainsi que le mien avant de m’embrasser.

Et le maître s’en va tranquillement s’assoir à table, qui avait dû être dressé pendant que je dormais, rapidement accompagné de Red. Tous deux les queues encore à moitié dure et gluante de jus. Ils s’assoient ainsi sur leur siège la queue dépassant du pantalon pour Thomas et de son jockstrap pour Red.

Je les rejoins pour m’asseoir avec eux. Le maître prend le verre devant moi avant de le remplir d’un délicieux champagne, puis il passe le verre sous la table et y lave sa queue dans le liquide. Il passe après le verre à mon alpha qui fait de même avant de me le rendre. Quand je regarde dedans je vois un liquide gluant flotter, porté par les bulles.

- A mon nouveau cheptel, trinque Thomas. Ce matin je n’avais qu’un puppy et une pute non officielle mais ce soir j’ai une deux pup à mes ordres et un esclave.

Il lève sa coupe de champagne, trinque avec moi puis avec Red avant de boire une gorgée et d’embrasser Jonathan pour le faire boire également. Moi je trempe mes lèvres dans mon verre et savoure ce goût inconnu de sperme et champagne. C’est délicieux, je viens de trouver mon nouveau cocktail préféré.

Pendant le repas j'apprends à connaître les deux nouveaux hommes de ma vie.

Mon maître est apparemment écrivain et travaille de chez lui. Il est heureux de pouvoir maintenant garder un esclave à domicile. Il me dit qu'il va adorer ne plus avoir besoin de s’arrêter en plein élan créatif pour des choses aussi triviales qu'uriner.

Mon alpha quant à lui bosse pour une société d'assurance mais ne s’y plaît pas vraiment. Il hésite lui aussi à rester à la maison et se laisser entretenir par le maître. Mais sa fierté l’en empêche.

J’apprends que nous sommes dans l’appartement de Red et qu’à la base ils étaient colocataire mais que les choses ont évoluer.

Pendant tout le repas, Jonathan reste agenouillé à côté du maître. Les yeux baissés attendant de recevoir la nourriture de la main de Thomas.

- Bien maintenant que nous avons bien mangé, il est l’heure de passer à la discipline du soir avant d’aller dormir.

Thomas se lève et, comme deux bon puppy, nous l’imitons. Il accroche une chaîne reliant le collier de Jonathan a un anneau autour de ses testicules. La chaîne semble être minuscule. Il accroche à cette chaîne une laisse et tire dessus. Je vois les couilles de mon ancien maître rougir sous ce traitement mais sa queue, elle, fuit d’un liquide annonçant qu’il aime cela.

Nous suivons le maître jusqu’à la salle qui sert de donjon. Sur un signe de tête nous nous agenouillons tous les trois au centre de la pièce.

- Bien, je vais commencer par toi Red. As-tu commis des fautes aujourd’hui ?

- Oui maître, excité par mon nouvel oméga j’ai négligé mes tâches dans la maison.

- Dorénavant ces tâches appartiendront à l’esclave mais pour aujourd’hui cette erreur est tienne. Pour m’assurer également que tu ne te laisse pas emporter par ton nouveau statut de chef de meute, je vais rougir ton cul à coup de baguette. 10 coups pour toi.

- Oui maître, merci maitre, répond Red avec une pointe de terreur dans la voix.

Mon alpha se sépare de tout ce qu’il portait afin de se retrouver complètement nu au milieu de la pièce.

Il se positionne sur un banc à fessée. Son cul bien en vue et son anus rouge palpitant.

Le maître va jusqu’à un meuble d’où il sort une longue tige d’une cinquantaine de centimètre en bois souple.

Sans sommation il l’abat sur les fesses offertes. Red retient un hurlement alors qu’une ligne rouge bien visible se marque sur son cul.

- Un. Merci maitre dit-il une fois qu’il a repris son souffle.

Et les coups continuent. A chacun Red remercie son maître avec de plus en plus de larme visible sur son beau visage.

Une fois la discipline donnée, le maître s’assure qu’aucune marque sérieuse ne soit laisser sur son pup et lui applique une légère pommade.

- Tu es un bon garçon Red, cela faisait longtemps que je n’avais pas eu à te corriger. J’espère que ce n’était qu’aujourd’hui et que dès demain tu redeviendras mon parfait puppy.

Après avoir donné un long baiser sensuelle à son maître, Red va se tenir bien droit dans un coin de la pièce.

- A toi Orock. C’est ta première fois aujourd’hui et tu n’as rien commis méritant une punition. Tu vas donc recevoir la simple discipline journalière. Ce n’est pas une punition, juste une façon de te rappeler qu’elle est ta place et qui tu sers. Ôte tout ce que tu portes.

Je retire sagement mon harnais et mon jockstrap et me retrouve complètement nu sans plus rien pour me protéger.

- Retire aussi le plug, ordonne Thomas.

Je ne sais pourquoi mais c’est la partie que je trouve la plus gênante. Devoir moi-même retiré ce jouet alors qu’ils me regardent tous fixement. Aussitôt enlever je sens du liquide commencer à couler. Le mélange de mon jus et de celui des deux mâles. Je tends la main pour l’essuyer mais me prends une claque en pleine figure.

- Pas touche ! Je veux voir ton trou humide de ma semence. Maintenant en position sur le banc. La discipline pour les garçons sages est appliquée par ma main. Compte les coups. Je m’arrêterai quand t’es fesses auront une belle couleur.

Je me mets en position et très vite la première claque tombe, à peine un vrai coup, seulement pour chauffer mon derrière.

- Un, merci maitre.

Les deux suivants ressemblent au premier mais après il augmente la cadence et ses coups sont de plus en plus durs. Arriver à 9 je suis sur le point de supplier pour qu’il s’arrête mais je n’en ai pas besoin. Le maître annonce la fin de ma discipline. Comme avec Red il vérifie l’état de mes fesses et y applique une pommade avant de m’envoyer rejoindre mon alpha.

- Il ne reste que toi batard. Mais ton cul a déjà trop subi de ta flagellation tout à l’heure. Cependant j’estime que tu mérites une punition ce soir alors dès aujourd’hui et jusqu’à la fin du mois il t’est interdit de jouir. Et pour être sûr que des accidents n’arrive pas je vais te traire. Les garçons, attaché le sur le sling.

Nous nous avançons alors et sanglons, pieds, mains et cou avec les attaches disponibles.

Le maître attache une sorte de sangle sur l’esclave, qui tire son sexe vers le bas. Il met également un plat sous le sling.

Une fois toutes les sangles testées, il prend un boîtier relier à une fine baguette de 20 cm de longueur.

Je le vois lubrifié la baguette plus fine qu’un doigt avant de l’enfoncer dans le trou du batard et de la remuer jusqu’à ce que ce dernier gémisse.

- Parfait, voilà ta prostate. Maintenant avec ce petit boîtier je vais te délivrer de petit courant électrique directement dessus jusqu’à ce que tout ton jus coule sans orgasme pour toi.

Il tourne alors un bouton sur le boîtier et après quelque seconde un liquide coule de la queue du soumis. Celui-ci commence à pleurer.

- S’il vous plaît maître arrêter. J'ai l’impression d’uriner. Je ne veux pas juter ainsi. S’il vous plaît.

Alors que ses larmes de frustration et ses pleures continue le liquide continue de couler.

Le maître s’approche de lui et lui caresse le visage en lui susurrant ce que je suppose être des mots d’encouragement. Après un moment plus rien ne sort de son sexe et son visage couvert de larme ne laisse que transparaître un abandon complet.

Le maître le détache et, en nous faisant signe de le suivre, le porte jusqu’à la salle de bain. Le maître nous surveille lorsque nous nous brossons les dents et même lors de notre passage aux toilettes avant de nous envoyer nous agenouiller au pied du lit pendant qu’il s’occupe de lui.

Quand Thomas nous rejoint il accroche une chaîne au collier de Jonathan et relié l’autre extrémité au pied du lit.

- Tu dormiras à terre à côté de moi sur le tapis. Orock tu te mets entre Red et moi. Pas de sexe ce soir. Tout le monde dort. Si vous devez pisser pendant la nuit utiliser le batard. John si tu dois pisser réveille Red.

Nous nous couchons comme demandé et rapidement je m’endors la tête posée sur le torse de mon alpha avec la queue de mon maître appuyé contre mon dos.

Pup Orock

puporock4@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 18 Avril | 155 pages

Les nouvelles | 23 Pages

Salle de muscu Meetmemz
Le tunnel Ludo06
Lundi de repos Stephdub
Cartel mexicain Meetmemz
Mon frère, mon cousin et moi Justin
Première avec un mec Sympa
Bleu topaze Coolsexe
Teddy, le rugbyman Le French Chazer
Aventure Panne de voiture Boydu69
Je suis redevenu une pute Loyxxx
Randonnée gourmande (Réédition) Giovanni
Le surveillant de baignade Kawaikat
Découverte du cruising TragoLefa
Un après midi au sauna Bimaispastrop
Il me transforme en femelle RyanSoumis
Préparation d'une pute à rebeus Man4lope
Six hétéros Meetmemz
Plan à 3 EricDeFrance
Trio magique ! Weell59
Torse nu dans la backroom Gill
1ère fois sans capote Mister
Perdu Gill
1ère rencontre RomainJm

Les séries : 132 pages

Agriculteur S20 | 15 | +1 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 l 9 | 10
1112 | 1314 | 15
Excitantes retrouvailles | 7 | +1 Max
1 | 2 | 3 | 4 5 | 6 | 7
Un Cul jouissif | 22 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22
Mon biscuit rose de Reims | 3 | +3 Coolsexe
1 | 2 | 3
Avec un homme bi | 2 | +1 Mattiheu
1 | 2
Ville Spatiale | 18 | +1 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18
Destins croisés | 16 | +1 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 Fin
Le Monstre de Pondichery | 14 | +1 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 1213 | 14
Confinement en famille | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Pacha rebeu | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
Mon beau-frère | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 57 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 27 février 2024 à 08:57 .

Retourner en haut