PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Famille recomposée - 31

Miky se dégagea, les embrassa, se rhabilla et monta avec la serviette, qu'il jeta dans le bac, avant d'entrer dans la chambre. Une troisième bite, mais la même, l'attendait : Gabin, en conv' avec Seb à l'ordi, se branlottait. Miky se pencha et salua Seb, qui se leva pour montrer sa queue bien tendue.

-       J'aime bien qu'on me dise bonjour comme ça, dit Miky, coquin

-       Demain tu pourras même lui faire la bise ; il t'a dit Gabin ?

-       Oui, oui.

-       Ben commence par moi déjà, lui dit-il justement, se levant pour ramener sa bite au niveau de la bouche de Miky, qui la reçut avec plaisir, et Gabin maintint sa tête pour jouer du bassin.

Seb commença sa branlette devant ce gros plan, impossible de tenir jusqu'à demain soir. Gabin venait juste de commencer une belle levrette de profil sur le lit qu'une première explosion de jus éclaboussa Seb jusqu'au menton, et alors que Gabin donnait de sévères coups de bascule monté sur Miky, son pote planait à dix mille, le torse et le ventre dégoulinants. Mais il ne détacha pas les yeux de l'écran, car le show continuait et le couple offrait tous les plans imaginables, et 10mn après, Seb avait de nouveau sa tige en main, prête à pleurer encore une fois, et c'est quand Gabin, finalement sorti du cul, se faisait sucer et arrosa d'une averse de sperme le visage demandeur de Miky, qu'il se purgea une seconde fois. Les boules légères mais les doigts et le torse gluants, Seb regarda Miky lécher la grosse verge apaisée. Gabin était comme un arc étiré vers l'arrière, sa poitrine se soulevait. Puis il revint s'asseoir face à l'ordi, et Miky fit de même emmanché sur sa bite, qui allait se calmer au chaud. Seb vit alors en détail le visage aspergé, et se leva pour bien montrer que de son côté de l'écran le sperme lui coulait du menton au pubis.

-       Alors, gros, je croyais que tu devais tout garder pour demain ?! demanda Gabin

-       Ouais, déz', mais vous voir baiser, franchement, c'était trop dur.

-       Bah t'inquiète pas, dit Miky, je suis sûr que t'en auras un max à me donner.

-       Sûr ! et si t'étais là, t'en aurais déjà pas mal à lécher sur moi !

-       Il aime pas gâcher, hein ? dit Gabin en passant ses doigts sur le visage de Miky et en les lui donnant à téter. Faut le nourrir, surtout qu'en plus il veut nous faire du bien à tous les deux… d'ailleurs on lui en fait aussi du bien, hein ?

Et Gabin, passant son bras gauche autour de Miky, atteignit le téton droit, et de la main droite, commença à le branler. Miky s'abandonna complètement, avec en plus, l'oreille mordillée et sucée, et les chuchotis : « Montre à mon pote comment tu prends ton pied, vas-y, lâche-toi… tu sens ma bite qui te remplit bien ? j'y resterais des heures dans ton cul ! ». Seb n'en perdait pas une miette, sa bite regonflait déjà, mais il refusa de céder encore. Miky haletait, sous les deux grandes mains, et bougeait légèrement sur la bite. Seb entendait mal ce que son pote lui disait à l'oreille, mais il entendait ses « oui ! » répétés et soufflés. Pour faire céder Gabin en même temps que lui, il le refit monter en contractant par à-coups sa rondelle qui se limait sur le gourdin à peine, d'un ou deux centimètres, et Gabin en sentant cela, prit son pied aussi : les deux jeunes se retrouvaient la tête renversée. Seb les enviait. Miky devint frénétique du bassin, le torse arqué en arrière et gémissant de plus en plus, et frénétiques aussi étaient les doigts et la main de Gabin. Enfin, les yeux révulsés et couinant, Miky lâcha son jus, que la main de Gabin dirigea sur son torse, et Seb vit son pote jouir peu après.

Quand ils coupèrent la cam, Seb procéda à un sacré nettoyage, et s'endormit encore bandé et plein d'espoirs pour le lendemain. Gabin et Miky restèrent assis l'un sur l'autre, Gabin le serra fort dans ses grands bras, embrassant sa nuque, le remerciant pour le show donné et pour tant de plaisir. Miky reprenait son souffle et les baisers le faisaient planer. Mais il y eut encore l'opération nettoyage et vidange… Miky se dit qu'il faudrait vraiment trouver une solution. Gabin essuya avec son tee-shirt-au-pied-du-lit, et dès que Miky se releva hors de sa bite, il y appliqua la serviette. Miky pensait que vraiment c'était naze. Gabin le reprit encore contre lui pour un long baiser, et en respirant il le jugea « très aromatisé » … Miky partit se rincer à la salle de bain, laissant Gabin se coucher, tout léger, et quand il rejoignit ses mâles endormis, il se sentait tout léger aussi, des burnes mais aussi d'avoir été bien défoncé. Il trouva sa place entre les deux géants qui, même inconscients, le prirent pour l'un sous son bras et pour l'autre contre son ventre. Miky eut à peine le temps de se dire que cette remise en route de sa rondelle avait été bien agréable qu'il s'endormit.

Après ses trois biberons de foutre du matin, la journée du mercredi s'annonçait aussi bien que la précédente pour Miky. Nouveau cours sur le fantastique en vue, encadré par les doubles vidanges de Pedro et Sam. Un peu de taf en bibli, et la fameuse venue de Seb à 17h. Au petit déj, les jumeaux qui s'étaient bien vidé les couilles à table, firent l'inventaire du frigo, en prévision des courses : Toni tenait à payer à tour de rôle même si son frère trouvait ça bête. Ils se rejoindraient au Carrefour. Après avoir envoyé Gabin déjeuner (et se faire pomper, pensèrent-ils), ils discutèrent un peu sous la douche, et Toni demanda s'ils ne devraient pas offrir un plug à Miky.

-       Mais il aime pas le plastoc, il m'a dit que son meilleur gode c'était ma grosse teub bien en chair.

-       Nan mais pas pour ça, un plug qui fasse un bouchon ; tu te rappelles ce qu'il a dit hier soir ? il en a marre d'en mettre partout.

-       Ah ouais… c'est sûr que quand il nous suce, y aura jamais de taches, si on le branle faudrait penser à toujours récolter à la main, et lui donner après, il aime aussi… Ouais, pour ce qui est de lui remplir le cul, là c'est vrai que ça peut être chaud des fois.

-       S'il aime pas le coup de la serviette à prévoir, un plug comme bouchon ça me semble pas mal… facile, et après il peut aller se vider sans problème.

-       Ouais, bien vu… dis donc frangin, si tôt et déjà plein de bonnes idées !

-       Ouais ! des bonnes idées, parce que du reste, répondit-il en se malaxant les boules, je suis déjà bien vidé !

-       Le signe d'une bonne journée !

Après une bonne galoche dans la douche, et avant de rebander trop dur, ils se dépêchèrent de se préparer. Ils retrouvèrent les jeunes en bas, avec chacun des yeux brillants, preuve de l'extase récente, et filèrent au taf.

-       Donc on dit vers 17h… Si Seb s'est branlé ce matin, je le tue.

-       Relax, j'en connais un qui en aura pour deux, non ?

-       Yessss…

-       Vous vous douchez au basket ou ici ?

-       Là-bas, t'inquiète je vais inspecter… tu veux lui bouffer le cul, toi…

-       VOS culs.

Gabin partit à la douche bandant à moitié, et fut pleinement développé quand il se lava le trou, en imaginant par avance la langue gourmande à l'œuvre. Deux heures plus tard, il apprenait, en anglais, qu'il avait un beau 18, et Seb, vert à ses côtés, un 11. Miky lui, tout grisé par les deux doses qu'il venait de prendre, regardait, assis sur les chiottes, Sam remballer sa belle bite, rentrer sa chemise et remettre sa ceinture. Il enchaîna 3h de cours, mangea seul un sandwich en rêvassant sur les paquets des mecs de la cafet, 1h de cours puis il retrouva Pedro et Sam pour la pipe de départ. Ils se quittèrent au bus, et Miky, dès son retour, rangea ses cours : il avait à bosser le soir. Plus aucune douleur de rondelle (car le matin, ça avait piqué quand même…), et après un bon lavement et un bain rapide, il se mit au boulot au bureau de Gabin ; il bossa un peu sur Smarra, s'amusant à contracter sa rosette en même temps. « Les démons de la nuit », ben ça il connaissait, il les avait même en journée, les démons, bref…

Il entendit la voiture de Seb (ses parents lui avaient quand même offert le permis malgré l'échec au bac, et il s'en servait pour les entraînements du mercredi, et les soirées du samedi). Les deux basketteurs déboulèrent peu après dans la chambre, excités comme des puces, mais des puces d'un sacré gabarit. Les cheveux de Gabin étaient encore mouillés par la douche des vestiaires, où les deux gars, hyper chauffés par ce qui les attendait, avaient fait des efforts inhumains pour ne pas branler le gros gourdin qu'ils gardèrent d'ailleurs jusqu'à cet instant précis : Miky voyait à travers les joggings deux formes bien familières.

Seb passa les deux heures qui suivirent comme dans un rêve. Baissant à mi-cuisses jog et caleçon à l'imitation de Gabin, il se fit pomper par Miky, aussitôt à genoux, qui s'appliqua avec l'intérêt de la nouveauté, et dégorgea avec une extase inédite, le premier, de longues giclées crémeuses, qui firent gémir Miky de bonheur : ce jus était délicieux ! et cette bite, moins impressionnante que celle des mâles de la maison, lui sembla quand même aussi bonne que belle. Dès qu'il eut fini de lécher, de gober en remerciement avec un bon regard de salope (que Seb ne quitta pas des yeux), Gabin lui chopa la tête et lui lima la gueule efficacement jusqu'à se purger en beuglant. Les deux heures ne furent qu'une suite d'extases : extase de Seb qui se fit lécher le cul pour la première fois, offert aux côtés de son pote à 4 pattes au bord du lit, avec Miky se régalant de l'un et de l'autre ; extase de jouer avec le beau petit cul blanc sans poils, qui s'ouvrait sous leurs doigts, offert à son tour – déception cuisante en revanche quand Gabin sortit la copie d'anglais avec le rayonnant 18/20 qui signifiait un accès garanti pour sa bite (et lui, avec son 11, pouvait faire une croix dessus). Extase quand il vit le trou mouler l'énorme gourdin de Gabin qui s'enfonçait, quand il vit, debout près de son copain, le trou ouvert quand il le sortait, quand il contemplait les 22/7 déboiter les d'autant plus minuscules fesses, lisait sur le visage de Gabin le plaisir de fourrer, entendait ses râles, et les cris et les encouragements de Miky. Extase enfin, suprême, quand, réinstallés en sorte que Miky puisse en 69 lui sucer la bite et lui, écartant les petites fesses, assister en gros plan à l'enculage par en dessous, il sentit les amygdales de Miky lui branler le gland, vit dans un concert de cris la hampe gonfler par 6 fois pour décharger son foutre, les couilles et le trou de Gabin palpiter, et quand, vaincu, il fut emporté par un terrible orgasme en noyant la gorge de Miky, ventousé sur sa bite. Complètement KO, Seb se dégagea pourtant pour, sur l'invitation de Gabin, venir voir. Tous deux admirèrent, debout, le trou béant de Miky une fois la poutre sortie, et Gabin prenant son caleçon, dit à Miky de pousser son jus au dehors : belle cascade de foutre depuis la grotte sombre et rougie ! Et Seb assista encore au spectacle du nettoyage de bite : docile et content Miky se tourna pour déguster la matraque luisante que Gabin, essoufflé mais fier comme un coq, lui tendait, les mains sur les hanches.

mike

cherchebiberon64@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Famille recomposée - L'ami Mathieu - Correspondances
Défouloir pour homme marié - La communauté - À la fac - Blanche fesse - Abdel - Boucheafion - Pine d'âne - Petit gorêts

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)