PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Intermittent de l’esclavage ? Pourquoi pas ?

Chapitre -01 : Premier soir !

Bonjour à tous. Pour comprendre un peu, je vous conseille de lire mon histoire sur la revanche.
Pour résumer, j’ai rencontré (une seule fois) un maitre il y a pas mal d’années, et n’avais pas donné suite pour plein de mauvaises raisons.

J’ai repris contact avec lui (voir l’histoire de revanche), et malgré les 200 km qui nous séparent, je me suis dit que, malgré le fait que je ne peux lui offrir un suivi, il aimerait peut-être jouer avec moi de temps en temps.
Nous avons donc discuté longuement, et notre dernière rencontre lui ayant vraiment plu, il a accepté de me revoir de temps en temps, quand je passerais sur Montpellier.

Ce samedi je ne travaille pas, il prend le billet de train pour moi, 19 h, je le reçois directement sur mon tel (vive les nouvelles technologies). Je prends ma douche, me prépare, me gode un peu en pensant à ce qui pourrait m’arriver ces prochains jours... Je pars sans même prendre un sac, d’après mon maitre ce n’est pas du tout nécessaire.
À 19 h 20, premier arrêt. Monte dans le train un homme qui vient s’assoir directement à côté de moi. Je ne le reconnais pas de suite, mais il me fixe, pose sa main fermement sur ma cuisse, et réponds à mes yeux interrogatifs : « André, tu ne te souviens pas ? On s’est croisé en ville en bas de chez moi, puis (il baisse la voix et s’approche de mon oreille) je t’ai défoncé le cul à l’étage ».
Je frissonne, il le sent et sourit. Le train repart ; quelques minutes. Il me prend le bras fermement, un « viens » susurré » à l’oreille, et je le suis jusqu’aux toilettes.
C’est glauque, mais je sais que ce n’est pas le hasard, et j’obéis à mon maitre. Après une petite pipe, je pose mes mains sur le miroir, et l’observe derrière moi. Du gel sur mon anus, il passe la capote, et je le vois « viser ». Son gland se pose, il prend mes hanches, et pousse lentement, entrant doucement. Mes yeux sont dans le reflet des siens. Il me fait « chut » de la bouche, pour me rappeler que nous sommes dans le train, j’hoche la tête, le vois sourire, et là il pousse d’un coup, jusqu’à la garde, me faisant quand même lâcher, un petit cri. Il sort au bout de quelques coups, me remets du gel, entre à nouveau, et me baise aussi sauvagement que la première fois chez lui. Je retiens mes cris, il jouit vite, se retire, se rhabille et file.

J’attends deux minutes et sors en m’assurant que personne n’est là et ne sait ce qui vient de se passer, et retourne à ma place.
Il a disparu.
Je le cherche du regard, mais personne.

Si je n’avais pas l’anus qui s’ouvre et se ferme doucement, je pourrais presque croire que ca n’a pas eu lieu...
quelques km, et nous voici en gare de Montpellier.
Je sors, fais quelques mètres, et aperçois mon maitre devant sa voiture, discutant avec André. Je continue l’air de rien, et André part sans même un regard...

Chapitre -02

En arrivant à sa voiture, il m’a juste souri, et est entré. J’ai fait de même.
Il a démarré, et seulement au bout de quelques minutes, il m’a parlé
« Pas de sac, c’est bien. Derrière il y a ton sac pour ce weekend, attrape-le et passe ta tenue. »
J’ai attrapé le (petit) sac, l’ai ouvert. Il contenait un short fin, un tshirt blanc, et une grosse trousse de toilette.
J’ai un peu hésité, lui restait concentré sur la route. Trente secondes, tant bien que mal en me débattant avec la ceinture de sécurité, et j’étais nu. J’ai commencé par le tshirt (de peur que les gens qui nous doublaient ou que l’on doublait me voient nu). Il m’a stoppé, sa main venant sous mes fesses, que j’ai levées pour lui faciliter l’accès. Un doigt m’a malaxé le petit trou, et il a repris le volant.
J’ai passé le short
...
...
Pas un mot
...
...

Enfin sorti de la circulation, il m’a attrapé par la nuque, et m’a emmené vers lui.
Enfin ! Je sors son sexe déjà un peu gonflé, et entame un jeu de langue et de sussions destiné à lui donner la trique de sa vie, ce qu’il ne tarde pas à avoir.
Il me fait continuer lentement jusque chez lui, se gare, remballe, et sors tout en allant d’un pas décidé chez lui. Je le suis vite, et me fais « gronder », car je n’ai pas pris le sac. Je corrige ma faute, le rejoins devant la porte qu’il referme derrière moi.
CLAC !
Ma fesse droite vient de mourir, je crois. Il me regarde d’un regard noir.
« N’oublie pas tes affaires, jamais ! Tu as compris ? »
« Oui »
Clac !
« Oui maitre »
C’est mieux.
Il m’entraine au salon, s’assied sur le canapé, et m’ordonne de venir à lui à 4 pattes
Deuxième acte de la pipe. Il me bloque entre ses jambes, m’empêchant de reculer, son sexe dans ma bouche imprime des vas et viens de plus en plus profonds. Il me baise littéralement la bouche. Plus de jeux de langues, je ne suis qu’un trou...

Il stoppe, m’ordonne de le regarder dans les yeux, ce que je fais.
Quelques coups de queue encore ; il sort, prend ma nuque dans une main, sa queue dans l’autre et la tape un peu sur ma joue, et éjacule d’un coup, me mettant un grand jet sur le front. Je ferme les yeux et la bouche, et sens tomber le reste de son jus sur mon visage.
Je n’aime pas ca, c’est la première fois que je prends sur le visage, et je n’étais pas du tout prévenu.
Je suis un peu en colère, mais de ne plus avoir la mâchoire ouverte par son sexe me fait un peu décolérer.
Il me donne une serviette et je m’essuie le visage.
« Je ne tenais plus » me dit-il (j’avais vu oui).
« Fous-toi à poil et va chercher ton sac ! »
Je m’exécute. La trousse de toilette contient un plug et un tube de gel lubrifiant.
Inutile de vous dire ce qu’il en a fait...
Me voici donc en train de boire un verre avec lui maintenant, le plug inséré, nu comme un vers, avec l’impression de sentir sur mon visage le sperme se sécher et tirer...
Nous échangeons quelques banalités, il me demande si j’ai fait bon voyage en souriant... ce à quoi je réponds juste d’un sourire.

Il m’accompagne à ma chambre, et me dit de prendre une petite douche avant que nous ne partions.
Et surtout, consigne, il ne veut pas me voir sans mon plug. Douche donc, gel, et plug. Short, tshirt, baskets, et me voilà revenu au salon.
À ses yeux je vois qu’il est satisfait.
Balade donc, nous nous garons sur un parking et faisons quelques mètres jusqu’à un sauna.
Nous entrons donc. Deux entrées, un seul vestiaire.
« Tu n’as pas besoin de te changer aux vestiaires. Mets-toi à poil ici et prends ta serviette ».
Je suis rouge de honte, mais j’obéis, et enlève ma tenue plus que légère dans l’entrée du sauna. Je vois le gars plutôt amusé par mon plug. Je passe la serviette sur mes hanches ».
Petit tour du sauna. Il y a un couple mixte par-ci par-là, mais surtout des gars.
Nous empruntons un couloir, avec des portes vers diverses cabines, et des gars à gauche à droite qui matent dedans ou matent les gars qui passent. Sa main est dans mon dos, me faisant avancer en toute douceur.
Ça sent le calin dans une cabine... mais au milieu du couloir, il me stoppe, tire sur ma serviette qu’il laisse tomber à ses pieds.
J’ai une hésitation sur ce que je dois faire : la ramasser, ou me mettre à genoux dessus. Sa main me fixe un peu sur mon sort : il me saisit la gorge, m’approche de lui, et me tire un peu vers en bas avec un « qu’est ce que tu attends, à genoux salope » dit relativement fort pour qu’aucun gars présent n’ait raté ca.
Tout en me mettant à genoux, il me donne un petit sachet de gel en me disant que c’est pour mon plug.
Me voici donc au milieu du couloir, à genoux, suçant mon maitre sous les yeux de plusieurs gars qui n’en ratent pas une miette. Du coin de l’œil, je les vois se masturber autour de nous, mais aucun n’ose entrer dans le périmètre de mon maître.

Il est raide, je redoute une seconde éjac sur le visage, mais cette fois il me relève, récupère ma serviette, et m’entraine dans une cabine. La porte à peine fermée, il passe une capote, s’allonge sur le pseudo-lit, et m’ordonne de venir sur lui.
Je l’enfourche, enlève le plug, et viens le remplacer par sa queue, lui faisant faire de petits vas et viens, profitant de chaque cm. Quel pied, c’est moi qui maitrise l’action, je vais à mon rythme, profitant, prenant les pauses que je veux...
Quelques minutes seulement.
Ça l’agace on dirait, il me pousse, récupère nos deux serviettes et le plug et sort de la pièce. Je le suis, ne sachant pas comment me comporter et surtout ce que j’avais pu faire de mal.
Il s’arrête maintenant, et je le rejoins. Sur notre gauche une grille, ouverte à hauteur des fesses (je comprends bien pourquoi...).
« Passe tes bras à travers la grille ! », me dit-il la queue encore raide, encore capuchonnée.
Je m’exécute, les deux bras à travers, je joins mes mains, il attrape mes hanches et me tire un peu en arrière, me faisant cambrer.
Son sexe entre d’un coup sec, jusqu’aux couilles.
Je pousse un petit cri, suivi de nombreux autres cris et « putain » « ouh » « oh » pendant qu’il me donne de grands coups de queue. Il lime vite, sortant presque pour ré entrer de tout son long. Je râle, mais que c’est bon. J’en oublie les gars qui matent.

Il ralentit, plutôt bon signe, ses mouvements se font plus lents, plus en profondeur, puis il sort doucement, me fait reculer et lâcher ma grille ; il me met à genoux, et je prends ma seconde éjaculation faciale de ma vie. Son sperme coule sur mes joues, je le regarde dans les yeux et vois qu’il est content, ce qui me donne également un grand sourire.
Il tapote un peu mon visage, et fais disparaitre mon sourire au moment où il aborde un des gars à côté :
« T’as une bonne queue, ça te dit ? »
Et comment que ca lui dit ! Il lui tend une capote que passe le gars (il se branle depuis le début, sa queue est prête).
Mon « s’il vous plait maitre » n’y change rien. Je me retrouve à genoux, le visage au sol, le cul en l’air, mon maitre me tenant comme ca... Quelques secondes interminables, et le gel coule entre mes fesses, le gland se pose, entre doucement, suivi de toute la longueur de la queue.
Je me suis abandonné à cette sodomie. Mon maitre m’a lâché, et je lui ai donné du plaisir en le regardant pendant que l’autre me baisait. Quelques minutes et il éjaculait au fond de mon cul.
Satisfaits tous les deux, nous sommes allés boire un verre, puis nous sommes rentrés (après m’être fait tripoter un peu par le patron) chez lui, où il m’a pris à nouveau.
Je me suis endormi sur le ventre après cette enculade, totalement détendu, et impatient de savoir ce qu’il me réservait pour le samedi !

Jh30du11

jh30du11@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : Trouve le dragon bleu - Piégé, les (gentils) salauds - La revanche, 20 ans plus tard - Intermittent de l’esclavage ?

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

13 mai 2019

Nouvelles (15)

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket

La suite (8)

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier

Mai 2019

Nouvelles

Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)