NEWS :
19 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

193 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode | Épisode précédent

Éco-construction

Après-midi final

Rappel :

Hugo mec du lieu

Leo gentil doux blond copain Hugo

Paul mon préféré

Moi Arthur

1Hug tappé pleurer

4léo sodo tous

3arthur sd force

2Paul post c tort

Les travaux sont finis, nous allons nous séparer après ces quelques jours et nuits intenses tant physiquement que psychologiquement. . . On est tous réunis autour du feu éteint, à poil comme les autres jours, il fait toujours beau et chaud !

Hugo, le gars qui nous a réuni, qu’on a aidé nous propose une finale :

Pour ce dernier je vous propose que l’on fasse quelque chose qui vous tient à cœur, réaliser votre phantasme, si c’est possible ! Dites-moi chacun ce que vous aimeriez faire entre nous avant de partir. Réfléchissez et vous me le dites pour cet aprèm ! Les africains sont réservés et novices, ils proposent d’être juste participants. Ils n’ont pas encore assez d’ides. On dit OK, comme vous voulez !

On réfléchit, on se regarde parfois avec des sourires énigmatiques, ou coquins, puis Hugo nous réunit pour organiser les festivités sexuelles.

Hugo : alors, ça y est vous avez tous votre idée, moi aussi j’en ai une pour moi. Je commence ?

Moi, j’organise, je gère, … J’ai peur de peu à peu tomber dans l’égo, la domination et pour cela, pour mon bien j’aimerai un truc spécial ! Je n’aimerai que vous me tapiez, me frappiez, vous avez carte blanche pour me faire mal, dans le respect. Comme dans les trucs sados masos, j’ai un mot pour arrêter, ce sera « carotte » ! Si je dis « non, je vous en supplie, arrêtez ! », cela fait partie du plaisir que vous continuiez …. Si j’ai vraiment mal, que ça va pas, je dis « carotte » et vous arrêtez ! C’est ok ?

Nous : oui c’est OK, très excitant.

Je souhaite que vous n’arrêtiez pas avant que je pleure. Quand je pleure, c’est bon c’est fini, on passe au délire d’un autre !

On est tous surpris, mais OK !

Suivant : Léo, celui qui a passé les nuits avec Hugo.

Bien moi, mon plus grand plaisir ce serait de me faire enculer pas vous tous, les sept ! De la façon dont vous voulez. Si possible j’aimerai une éjaculation interne et que vous restiez un peu dans moi après avoir jouit.

On dit OK aussi, nos bites durcissent un peu ….

Paul : hé bien moi, j’aimerai que vous me branliez et qu’une fois que j’ai jouit vous continuiez me branlez. Cela s’appelle torture post éjaculatoire. Il faudra des personnes pour me tenir les bras et jambes au sol pour que je n’échappe pas au supplice ! Ça vous va ? On est super motivés !

Et moi, je propose que l’un ou tous ceux qui en auront envie me sodomisent de force ! Il faut m’attraper, je me sauve, me débat, je crie, … Tout pour ne pas me faire sodomiser, et vous le faites tout de même ! Comme Hugo je peux dire « carotte » si je ne vais pas bien ! Tous ceux qui en ont envie peuvent participer, comme ils veulent, par tous les moyens . . . !

J’entends Léo dire, on pourrait lui faire une double sodo, bien attaché il ne pourra rien faire !

Je le regarde pour lui monter que je l’ai capté, il rougit un peu.

Jawara me regarde avec envie et excitation et me fait un grand sourire !

Hugo se lève et dit : comment on s’organise pour que l’on satisfasse le mieux tout le monde ?

Léo prend la parole et dit : on peut commencer par toi, cela ne met pas notre semence en jeu ! Et ça me tente de te foutre une raclée, bien amicale … La, bite de Léo commence à se tendre un peu …

Et ensuite ?

Léo continue et propose Paul qui sera le seul à jouir.

Ensuite toi, Arthur, qui veut être sodomisé de force par tous ceux qui le voudront. Ensuite un petit goûter, une collation, pour reprendre des forces sexuelles ! Mais chez nous elles reviennent vite …

Et pour finir moi, Léo, qui souhaite être enculé par tout le monde, tous ceux qui en auront envie ! Mais l’envie on en a beaucoup !

OK, on commence dit Hugo, le futur martyrisé. On se jette tous les sept sur lui, on l’immobilise debout, certains lui donnent une fessée, il y en a trois. Deux autres lui envoient des claques sur la figure, un le doigte sans grand ménagement et le dernier martyrise ses couilles. Au début il reste impassible, puis ses fesses rougissent, celui qui le doigtait est parti chercher une badine pour le fouetter avec modération, d’autres se mettent à pincer et tirer ses tétons. Il commence à geindre. Ses gémissements ne font qu’augmenter notre excitation. On sait que c’est un jeu et que s’il dit « carotte » tout s’arrête !

Rapidement ses gémissements se transforment en cris, en plaintes. Ses couilles, ses fesses, ses joues et ses tétons sont en feu. Il y a maintenant plusieurs badines qui le fouettent. Il se laisse tomber au sol à plat ventre en se protégeant la tête avec les bras, mais son cul est en open bar ! Il se met sur le dos. Sa bite, ses couilles, ses tétons et ses joues sont nos cibles, sans compter les coups de badines sur le reste de son corps. Il se recroqueville sur lui-même et criant continuellement, c’est pareil, voire pire ! Il abandonne toute défense, se laisse attaquer, à plat ventre, soumis. Jawara et moi on l’attraper et on le retourne pour qu’il soit allongé sur le dos, montrant son sexe mou et ratatiné ! Il a les yeux rouges, des marques partout. Il a l’air méchant, révolté, mais il veut tenir bon …

Deux autres garçons lui attrapent les jambes et les remontent. Son cul, ses couilles sont de nouveau frappées, comme ses cuisses rougies de coups de baguettes. Avec force, l’un lui tord la bite l’autre les couilles et un troisième les tétons et le dernier a deux doigts qui tournent dans son cul. Il n’en peut plus et dans une grande rage il nous hurle « Karotte » et fond en larmes. Il pleure, pleure, ses larmes coulent mouillant son visage, son nez coule. Il avait des choses à lâcher, ça sort, ça sort. Il en avait besoin ! Un garçon ne doit pas pleurer ! ! ! Mais si ! On en a aussi parfois besoin … Il a toujours de grands sanglots et pleure plus régulièrement. Il nous fait de la peine comme ça. Quelqu’un veut aller le réconforter, je l’arrête et lui dit : pas encore, laisses le s’apaiser, profiter de son état.

Effectivement il se calme, il est allongé, en pleurs, et se détend, même si ses sanglots sont encore violents et fréquents. Il pleure tout ce qu’il n’a pas pu pleurer dans sa vie : perte de copains, de proches, d’occasions ratées, d’humiliations, de rages, ….. Toutes les fois où il aurait voulu pleurer, mais son statut de garçon l’en empêchait ! Tout sort, sort, sort. Puis il s’apaise et un magnifique sourire illumine son visage maculé de coups et de terre. Il se lève et vient à chacun faire un câlin extraordinairement chaleureux. Evidemment ces émotions redéclenchent ses larmes, mais aussi les nôtres quand il nous serre sur son corps. Il bande !

On est tous très émus, on se sent un peu bizarre d’avoir été si, violents avec lui, mais il est bien. C’est ce qu’il voulait et semble l’avoir eu …

Une fois remis de nos émotions, on passe à Paul qui veut une torture post orgasme. A quatre on le prend et l’allonge dans l’herbe. Chacun lui tient un bras ou une jambe, on propose à Hugo de le branler, les deux derniers se répartissent ainsi : un le doigte et lui caresse les couilles, le dernier l’embrasse.

Paul bande bien maintenant, les quatre qui le tiennent lui caressent tout le corps. Toutes les parties de sa peau sont excitées. Peu à peu l’orgasme s’approche, monte puis surgit, puissant. Hugo continue à le branler. Les quatre le maintiennent, il gémit puis crie, commence à se débattre en criant « arrêtez, arrêtez, je vous en supplie …. », mais on continue, on sait que c’est ce qu’il recherche ! Hugo est un vrai sadique, il arrête de temps en temps, Paul croit que c’est fini, puis il recommence en lui suçant goulument le gland, et voilà Paul reparti à hurler et se débattre. C’est très excitant et nous nous sommes presque tous mis à bander ! Paul crie, se débat, crie, nous supplie d’arrêter, puis peu à peu, il, débande et devient insensible et se calme. Une fois remis de ses émotions il nous dit qu’il en avait toujours rêvé, que c’était énorme, très dur, mais qu’il a grave kiffé.

Bon maintenant c’est à moi, Arthur de se faire enculer de force. Les 7 autres me regardent avec des yeux de prédateurs, je me sauve vers un bosquet en courant, ils m’encerclent, me ceinturent et a trois ou quatre me ramènent au centre. Je me débats comme un forcené, je crie, je tape, je cherche à me libérer par tous les moyens mais bientôt je suis jeté par terre sur le ventre. Mes bras et jambes sont solidement maintenus au sol, les jambes écartées. Je me débats toujours, je crie, mais je sens déjà la main de Léo qui me plote les fesses et son doigt qui entre en moi. Je redouble mes efforts, mais Jawara monte sur mon dos, plaquant ma bite dans l’herbe et m’interdisant tout mouvement ! Léo me prépare bien puis s’allonge sur moi, m’encule et jouit en moi ! J’enrage … Ils me relâchent, je me sauve mais suis vite rattrapé et plaqué au sol. Je suis jeté par terre sur le dos cette fois et le beau garçon noir à gros sexe veut m’enculer. J’ai peur et je me débats encore plus réellement car je ne souhaite pas qu’il m’encule …. Mais rien n’y fait, on m’écarte largement les jambes, sur le dos, le sexe exhibé à mon fécondeur. Il est mou et recroquevillé car j’ai peur, mais lui a juste envie d’être en moi. Il me trifouille un peu l’anus, le sperme de Léo va lubrifier, il se colle à mon anus et s’enfonce assez brutalement, il faut bien jouer le jeu ! Il me fait hurler de douleur et ramone bien le cul puis jouit. Est-ce le dernier qui veut jouir en moi de force ? Il n’y a pas l’air d’en avoir d’autre, soudain Hugo me fonce dessus se bat contre moi, seul. On roule par terre, il cherche à s’allonger sur moi m’écarte les jambes. Je résiste, il me tape violemment dans l’estomac, j’en perd le souffle, il en profite pour d’un coup faire pénétrer sa bite dans mon cul,! Je hurle, me débat et réussit à faire sortir sa bite et me relever. Il est fou de rage, me jette de nouveau par terre sur le dos, m’écarte les cuisses et me pénètre de force. Il est tellement excité que je ne peux rien faire… Il s’excite comme un fou, me serre à fond contre lui puis explose en moi, mais continue à m’enculer. C’est passionnel, super …. Au bout d’un moment il arrête, m’embrasse et me relâche. Je suis tout bizarre, prêt à accepter n’importe quoi d’autre, prêt à être soumis, enculé, ... Du sperme coule de mon cul, le long de mes cuisses, de mes jambes ….

Hugo, voyant que c’est fini nous invite à goûter. Bon, on goûte et après il nous reste notre gentil Léo qui aimerait se faire enculer pas nous sept ! Quel gourmand …

Pour le goûter ; du pain du beurre et de la confiture de rhubarbe maison. Léo est tout excité à l’idée de se faire sauter par tous ! Il est à côté de Hugo son copain. Il prend de la confiture la jette sur son sexe puis la nettoie avec sa langue. Pour faire cela il est penché puisque Alex est assis. Il a le cul tendu. Un africain passe derrière lui, prend du beurre et lui enduis le cul et dedans, en disant : avec toutes les bites de black que tu vas prendre, il faut bien lubrifier pour que ça fonctionne sans problème ! Léo rit, il adore !

Quand le goûter est fini, Léo est prêt. Qui va être le premier ? Les africains semblent très chauds. L’un d’eux se branle et est en parfaite érection, il met Léo en levrette et le baise. Léo gémit bien car la bite est belle, après un certain temps il éjacule, reste dans le trou, puis reprend sa copulation qui s’amplifie. ? Le noir dit : deux fois, j’ai pas beaucoup jouit aujourd’hui ! Après sa double dose, un autre noir à bite bien longue l’encule, mais allongé sur le dos tout en l’embrassant. Léo adore, cela l’excite beaucoup,, il bande. Le noir jouit avec beaucoup d’expression, c’est un très bel orgasme ! Le noir à bite épaisse est prêt, il met Léo à quatre pattes et l’encule. Léo souffre un peu, il la sent pénétrer, elle remplit complètement son petit conduit. Le noir s’active bien sur lui, il est endurant, Léo bande, bande gémit, puis d’un seul coup cri de jouissance, il a eu un orgasme anal ! On les ovationne !

Le quatrième noir, plus timide continue à la suite. Le sperme de ses copains coule de l’anus de Léo. Il en recueille dans sa main et le fait manger à Léo et lui demande : pour changer, est ce que je peux jouir dans ta bouche ? Léo est surpris, ce n’est pas ce qu’il préfère mais dit ; oui, OK, fais toi plaisir.

Merci, on se met en 69 et je te suce en même temps. Une fois en place le noir encule sa bouche, il tousse et crache un peu, pendant que le noir suce sa bite molle qui redurcit tout doucement. Le noir accélère, ses fesses ses contractent et ça y est, il déverse son sperme dans la bouche de Léo et lui dit avale, garde en un peu et on s’embrasse. Léo fait comme il a dit. Il apprécie, finalement c’était super ! Pendant qu’ils s’embrassent le noir fouille le cul de Léo et masse sa prostate, ce qui le fait beaucoup gémir !

Une fois fini Léo dit ; maintenant il ne reste que les boudins blancs, j’espère qu’ils seront aussi bons que les noirs ! Hugo, Paul et moi se succédons sans évènements particuliers. On déverse tous notre sperme dans Hugo, que c’est bon, là dans la nature, entre copains, tous à poil, pleins d’envie d’amour, d’excitation …..

La journée va finir on va devoir se quitter, on range nos affaires, puis à regret on se rhabille ! Les adieux sont pathétiques, rares sont ceux qui n’ont pas de larmes ou de soupirs ! Grosses et interminables étreintes des corps, partout … Seuls les noirs se reverront, ils sont migrants et hébergés dans un foyer dans le village voisin.

Une fois parti, chacun repense à ce moment si irréel ! Réalité, phantasme ? C’est pourtant si simple, se respecter, s’aimer, aller au-delà de ses préjugés, de ses inhibitions, faire ce qu’on nous a toujours dit de ne pas faire …. Un morceau de Paradis en sorte !

Une suite si vous en voulez! Si j'ai des demandes.

PS : dans ces textes je n’ai pas utilisé les mots suivants :

-Pute

- Salope

- Enculé

- Chienne

- Ta chatte

- Parler au féminin d’un mec çis genré

Pourquoi ?

Pute c’est un travail comme plombier, couvreur, informaticien, …. Elle échange un service contre de l’argent. Mais la prestation qu’elle offre heurte le pouvoir patriarcal et certaines religions. De ce fait c’est devenu une insulte !

Salope :viens de sale et hope, oiseau huppé qui mange dans les bouses ! Quel rapport ?

Enculé(e) : et pourquoi pas enculeur ? Il faut être deux ! Expression homophobe et sexiste car désigne celui qui est dans la position de la femme. Enculé : oui, pourquoi pas, c’est un choix !

Chienne : chien femelle qui peut être très gentil. J’ai eu trois chiennes, adorables ! Quel rapport de nouveau ? Zoophilie ?

Ta chatte : parler au féminin d’un garçon me fait croire que celui qui emploie ce genre préfère en fait les femmes. Qu’il serait un hétéro refoulé ?

Ce petit post-scriptum car cela m’étonne souvent de voir ces mots. Je suis juste étonné, sans jugement, chacun ses mots !

Stéphane

chevalsauvage2
@hotmail.com

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Juil. | 54 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Mon Cantal doux Coolsexe
Soirée entière Shura
Un mâle hors du commun Rafael
Anecdotes Fabrice
Running Alexandre
Le squat Fabrice
Beauf de coeur Louuis3535
Plan avec Karim 0liv

Les séries : 46 pages

Agriculteur | 14 Amical72
Saison 21 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
67 | 8 | 910
11 | 12 | 1314
Le gendarme et mon cul | 2 | +1 Lepassif
1 | 2
Vengeance sur Hétéro | 19 | +1 Miangemidemon
1 2 3 4 5
6 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19
Confinement en famille | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Abandon total | 4 | +1 Balthazar
1 | 2 | 3 | 4
Cruising | 4 | +4 Zebulxxx
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 193 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : jeudi 23 février 2023 à 11:22 .

Retourner en haut