NEWS :
23 Mai

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

90 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode

Ville spatiale

1 | LA FN

Chapitre-2

J’ouvre le canapé lit pour préparer la couche que nous avons l’habitude de partager, je baisse les lumières et fait basculer mon pochetron de Bruce sur le lit. Il manque de réactions. L’alcool est en train de le promener au pays du marchand de sable. Je m’approche de lui et le dévêtit rapidement, ne lui laissant que son caleçon. Je le regarde. Il est beau, son corps semble doux. Sa pilosité n’est pas développée et tout est si fin chez lui dans cette montagne de virilité. Tout ? A y regarder de plus près, et au contraire de moi qui n’est qu’un sexe normal, que je qualifie de petite bite, le sien que je n’avais jamais réellement observé, me semble démesuré.

Je me reprends très vite, rajoutant encore plus de questions à celles qui m’encombrent déjà l’esprit.

En boxer à mon tour, je m’allonge dans le lit et éteins la lumière. Sa respiration est forte, mais il ne dort pas, je sens sa main venir coller à la mienne, il se rapproche avec son corps par petits à coups timides. Son corps est chaud, je le sens de plus en plus proche. Et soudain, il relève son buste et vient coller son visage contre le mien. A nouveau il le prend tendrement avec ses mains et vient poser ses lèvres sur les miennes. Je ne suis pas de reste et sans toujours comprendre, nos langues se mélanges avec notre salive et s’enroulent pendant dix bonnes minutes. Je sens son corps se relâcher, Bruce s’est endormi tout contre moi, sa main gauche autour de mon cou et la droite sur ma poitrine. Mon cerveau saturé me laisse m’endormir à mon tour. Il est 8H00 du matin, le soleil, ce sacré soleil se lève et va nous faire mijoter une journée de plus.

Mais bon, pour nous c’est la nuit et l’alcool aidant, nous rejoignons le pays des rêves. Je ne mesure pas le temps, mais je suis soudain réveillé au cours de cette nuit/jour. Les mains de mon Bruce, commencent à promener sur mon torse. Elles caressent mes tétons, s’attardent dessus au point de faire intensément durcir mes petites pointes. Je tourne mon visage vers le sien, il me sourit, me regarde avec cette intensité qui me fait fondre.

Je ne suis pas gay, la question ne s’est jamais posée dans ma tête. Pas de rejet, mais les différences me semblaient acquises. Ma vie d’hétéro était tracée, comme celle de mes parents et de leurs propres parents. Et, malgré la crainte d’un sombre devenir climatique, la petite étincelle d’espoir persistait. Certainement la foi en cette capacité d’adaptation de l’humain. Mais pour l’instant c’est ma propre capacité à me remettre en question qui est testée.

Je me sens tellement bien sous les caresses de mon Bruce. Et dire que derrière ce géant vert se cachait un cœur tendre. Le mien bat de plus en plus fort, ses caresses qu’il ose sans retenue, se font maintenant de plus en plus forte et pressantes. Je me relève légèrement et m’adresse à lui :

_” je ne sais pas ce qu'il se passe Bruce, ni dans ta tête ni dans la mienne. Je sais que nous semblons tous les deux en avoir besoin. Alors échappons nous ensemble mon Bruce, mon meilleur pote, mon âme sœur. Je crois que demain nous pourrons mieux comprendre et en parler. Là je veux être à toi, ce qui a été commencé me fait du bien, ce soir j’abandonne tous mes préjugés et je respire un peu mieux avec toi, contre toi”.

Bruce ne lâche pas mon regard, il ne dit rien. Il cligne simplement des yeux en signe d’approbation. Je caresse son visage, sa peau est si douce. Je sens qu’il apprécie. Il rapproche sa tête et ses lèvres viennent à nouveau frôler les miennes. Elles prennent appui contre les miennes. Sa langue devient à nouveau inquisitrice. Je sens son cœur battre plus fort, il se retire quelques secondes et me dit : “ je t’aime David, je t’ai toujours aimé et je t'aimerais toujours”.

Je vois des larmes dans ces yeux, les miennes ne tardent pas à arriver. Nos bouches deviennent plus violentes, et nos langues se visitent, font encore plus connaissance. La sienne s’échappe et vient se poser sur mes tétons bandés. Il sait y faire mon Bruce, sa langue est agile et se détache tantôt d’un sein, pour récupérer l’autre.

Je l'imite, ma main caresse ses épaules, ses bras, son torse brillant, chaud, si confortable. Il apprécie et le montre. L’intensité est à son comble. Mon meilleur ami devient mon amour. A cet instant il me veut et je le veux. Il n’y a plus de question à se poser. Nous sommes dans le temps de l’action, et j’ose.

Mes mains descendent maintenant plus bas et s’arrêtent à l’élastique du sous vêtement. Je veux moi aussi lui faire plaisir, lui qui vient de tant oser me donner. Ma main s’étend comme une petite pieuvre sur son sexe bandé. Son sexe…, en fait je devrais parler d’un monstre de chair. Adolescents nous avions bien tenter quelques séances de masturbation. Mais les corps évoluent, le mien s’est arrêté net sur mes 14 cm d’une belle épaisseur tout de même, c’est ma petite bite et je l’aime, mais le sien !! La bête me semble terrifiante quand je la libère de son enveloppe de coton. Je comprends la stupeur et la curiosité d’Eve qui a découvert le serpent de son Adam de mari.

Cette curiosité qui me saisit aussi. Je m’aventure pendant que Bruce poursuit ses caresses démoniaques. Je prends enfin la bête en main, elle est chaude et dure. Elle pulse de son trop plein de sang et s’agite toute seule. Elle se détend encore un peu, 22, 23 cm je dirais sur une très belle épaisseur. Je suis fier de l’avoir pour pote et curieusement maintenant comme amant. Du jus coule par son méat, je descends doucement son prépuce pour découvrir son gland. Mais soudain je ne tiens plus.

Je balance ma tête vers le monstre et ma langue effleure ce pré cum fuyant. Une grosse veine parcourt toute la longueur de sa poutre. Ma main peine à s’emparer totalement du sexe de mon Bruce, mais ma bouche s’en saisi. Mes lèvres glissent sur son gland, ma langue aspire tout, Bruce se relâche totalement, aux petits grognements qu’il pousse il semble encore plus rentré dans cette euphorie de l’acte. Ma langue tourne autour de son gland, il gémit toujours plus. Je fais attention, Bruce est jeune et pourrait jouir très vite, ce que je ne veux pas.

J’aimerais que cet instant s’éternise. Je continue par petites lapées à faire vibrer son gland, quand mon géant se relève et vient se poser délicatement sur moi. Sans un son, avec son sourire de légende, il retire mon boxer. Ses yeux sont tendres, ses mains se collent à mes hanches. Elles sont chaudes et viennent me caresser les fesses. Bruce est comme dans état second, mais pas son gros pénis.

Une première fois pour lui aussi avec un homme. Ses gestes sont hésitants, il se ravise et descend doucement le haut de son corps contre le mien. Sa bouche s’empare à son tour de mon sexe tellement dur. Les images du dernier film porno que nous avons vu ensemble me reviennent. Mais là tout est beau, tout est douceur. Je sens sa langue frotter le bout de mon sexe. Avec sa main il décalotte mon gland et prend mon pénis en entier, jusqu’au fond de sa gorge. Mon gland bute avec bonheur sur sa luette, il peine à supporter cette intrusion et soudainement s’échappe. Il relève et écarte doucement mes jambes. Il gobe mes petites couilles et joue avec elles dans sa bouche. Je pousse de tous petits cris. Ils deviennent plus fort quand sa langue descend plus bas et qu’il décide de s’attaquer à mon périnée et à mon petit trou qui le prolonge.

Mon cœur bat plus fort encore, j’ai bien compris le destin qui m’attend sur cette nuit sans fin. Une première fois avec pour cadeau son monstre effrayant attiré par mon anus palpitant. J’hallucine. Qu’importe, j'accepte le verdict. Ce qui ne m’avait jamais effleuré l’esprit jusqu’à hier, ne va certainement pas tarder à m’effleurer bien plus. L’idée bien qu’inquiétante, commence à me séduire, plus encore quand sa langue puis un doigt poursuit son chemin.

Le deuxième doigt, fait augmenter l’intensité de mes petits cris. Je commence à me tortiller bizarrement. Le plaisir fait connaissance avec moi, il est en chemin. Mais pas que..., Bruce me relève encore un peu et stabilise mon fessier sous un des coussins. Il est là, maintenant contre moi, face à moi, je sens le monstre taper à ma porte. Bruce me regarde fixement, il ne veut rien perdre de mon ressenti. Il pose à nouveau sa bouche sur la mienne, engage un énième combat de langues, se décale légèrement et me demande : “Ça va David ?”.

D’un mouvement de tête je lui fais signe que oui. Il me dit alors : ” Je t’aime David” et d’un coup mesuré, commence à pénétrer mon anus de son gland. La porte me semble trop petite pour le monstre, je crie, j’ai mal. Je vois dans son regard qu’il s’affole, mais moi maintenant je sais que je le veux. Il ressort délicatement son gland et bave dessus abondamment. Un peu de salive sur mon orifice et le gland de mon géant, revient à l’attaque.

Finalement et avec de grandes douleurs, le piston avance et passe la première barrière de mes sphincters bouillants. Mais le bas de son sexe est encore plus large. Je décide de tenter le tout pour le tout et l’accompagne alors dans cette périlleuse manœuvre. Je pousse moi aussi dans le sens inverse et c’est enfin la moitié de son membre qui est maintenant introduite au cœur de mes deux lobes fessiers. Je souffle, je souffre, mais les petits bisous dont m’abonde Bruce, me donnent plein de courage. Je suis plein de son sexe, une sensation nouvelle, douloureuse et subitement jouissive.

_”Tu es courageux mon beau chéri me dit-il". “ Je veux jouir en toi, je veux te montre combien tu comptes dans ma vie, et à quel point je veux que nous ne fassions plus qu’un. Je suis à toi et tu es à moi pour toujours”.

Là il enfonce son pieu en totalité. Je le sens tout contre moi. Ses couilles chaudes me caressent les cuisses. Il me regarde toujours, et commence un va et vient dans une douleur moindre. Son sexe coulisse bien en moi maintenant. Je suis plein de lui, mais la douleur apaisée se transforme doucement en plaisir intense à chaque mouvement. Ma prostate de plus en plus sollicitée commence à s’affoler et un plaisir jusqu’à-là inconnu envahit la totalité de mon corps.

Bruce a accéléré le mouvement, je le sens dans une extase complète. Son sexe semble encore grossir. Le plaisir d’une jouissance proche m’électrise encore un peu plus. Bruce intensifie toujours plus profond son mouvement. Il beugle comme une bête, respire fort. Moi je m’emporte et lui crie : “_ Vas-y Bruce, vas-y bébé, je veux tout de toi”. Je suis hystérisé par le mouvement se son sexe de colosse.

Soudain le cri bestial se transforme en bruit de moteur. Bruce s’accroche à moi, reprend ma bouche avec la sienne et se met à vibrer. Son jus bouillant, vient frapper mes entrailles et s’écrase bien profond sur ses assauts qui ne faiblissent pas.

La prostate, ah la prostate que je ne connaissais pas encore, elle explose. Je me sens tressaillir de l’intérieur et sans m’être touché, mon jus se repend comme de la pisse entre nos deux corps. C’est violent, j’ai beaucoup de mal à revenir tant cette sensation est une découverte, tant le monde, le soleil et la chaleur, m’indiffèrent à cet instant.

C’était trop bon, fantastique, incommensurable. Mon intérieur est comme labouré. Mon corps tremble. Bruce tremble aussi, il me sourit heureux.

_” C’était merveilleux me dit-il. Je ne comprends pas tout, c’est un bordel dans ma tête. Tu es tellement un mec parfait. Je ne veux pas te perdre. J’espère que je n’ai pas fait une connerie ?”

Je le vois et le comprends dans un désarroi total. Il est trop mignon ce grand bonhomme.

_”Rassures toi mon Bruce. Je ressens les mêmes choses pour toi. J’ai du mal à tout interpréter, c’est tellement nouveau pour moi tout ça. Mais ce soir, j’ai vu autre chose en toi, en nous. Au fond de moi, je n’aurais pu imaginer un si grand moment de bonheur. Tu m’as rempli de ta semence et de ton amour à la fois, ça je l’ai bien senti. Je ne veux pas te perdre moi non plus. Je te propose de dormir et que l’on en débriefe demain. Nous aurons certainement les idées plus claires.”

Il nous reste quelques heures à dormir avant la nuit. Je m’allonge difficilement sur ma zone endolori, Bruce me prend dans ses bras, il me caresse doucement et je m’endors ma bouche contre la sienne, ma main sur son sexe encore chaud.

Note :

Merci de me laisser vos commentaires, impressions, vos idées sur la suite qui vous plairait.

D’un naturel susceptible, évitez les avis négatifs... Qui troubleraient mon incarnation du Jeune David si heureux après cet épisode de découverte du sexe. Ha ha ha

Fabiodimelano

fabiodimelano@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Mai | 70 pages

Les nouvelles | 17 Pages

Militaire Meetmemz
Mes aventures Devilinme
Mon Inconnu du lycée Guiome
Location estivale Plume-Gay
Service militaire Meetmemz
Chez le docteur Fesses-Rougies
Soumission, domination. Jackx
Soumission au sauna Sylou69
Initiation Yannick
Bois de Vincennes SalopeAJus
Pris en flag Meetmemz
Plage naturiste Colinot
Camping Paradis DelosFairy
Le club des 4 en colo DelosFairy
Chaleur nocturne DelosFairy
Artisan électricien Meetmemz
Pipe à l'aire de repos Halex27

Les séries : 53 pages

Cousins rebeu | 14 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314
En exterieur | 3 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3
Job à Dubaï | 2 | +2 Dvdstaudt
1 | 2
Abdoul | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Hugo & Ethan | 10 | +4 Hugo_ethan
1 | 2 | 3 | 4 | 5
678910
Sur une île déserte | 6 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Femelle | 3 | +2 RyanSoumis
1 | 2 | 3
Baise dans sa cave | 2 | +1 Djack
1 | 2
Rencontre Twitter | 2 | +1 Shernabog
1 | 2
Chez moi | 2 | +1 Passif17
1 | 2
Hésitation première | 2 | +1 MoietMoietMoi
1 | 2
Le petit pêcheur | 4 | +3 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 90 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Avril 2024 : 3 388 758 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : samedi 30 décembre 2023 à 13:47 .

Retourner en haut