NEWS :
16 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

195 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Mon ami dessinateur

Chapitre 1

Je m’appelle Jules, au moment des faits j’avais 18 ans. Mon meilleur ami, Eliott, avait le même âge que moi. Nous étions inséparable depuis la fin du collège. On avait déjà fait beaucoup de connerie ensemble. Nous avions été dans la même classe systématiquement. Lui n’avait pas de petite-amie, mais moi j’étais avec ma copine, Léa, depuis un an environ. Dans ma vie, tout se passait relativement bien. Je me pensais, et me disais, hétéro. Je dois bien reconnaitre qu’il m’arrivait de regarder le corps des hommes en trouvant cela agréable à voir, mais je n’avais pas d’idée homosexuelle. Concernant Eliott, il ne m’avait jamais dit être hétéro, bi ou homo, et j’avoue que cela m’était égale.
Un jour de vacances scolaires, nous avions décidé de passer la journée chez Eliott. Son frère et sa mère était également à la maison. Après une matinée à faire du sport, et au vu des fortes chaleurs, nous nous étions posés dans sa chambre, dans le noire, en pleine après-midi. Je jouais à la console, pendant qu’Eliot dessinait sur son iPad. Il m’avait déjà montré quelques dessins, il se débrouillait plutôt pas mal.

- Putain, faut que j’aille chier ! Me lança-t-il.

- OK … Je répondis, tout en jouant
Eliott se leva, envoya sa tablette à coté de moi, sur le lit, puis quitta la pièce. Mon oeil fut alors attiré par l’écran de l’iPad resté allumé. Je pouvais y voir sa galerie de dessins. Je pris alors la tablette et fit défiler les différents dessins tous plus beaux les uns que les autres. On pouvait y voir des combats de guerriers, des paysages, des planètes … Puis arrivé en bas de la page, je découvris un dossier sans icône, nommé « perso ».

On est tous pareil, on sait tous que la curiosité est un vilain défaut, mais on l’est tous un peu. J’ouvris donc ce fameux dossier et pu y voir des dizaines de dessins de nus et de sexes. Avec un seul point commun, il ne s’agissait que de dessins d’hommes. Je les regardais donc un par un. Je fus surpris de découvrir des dessins d’Eliot, nu. Il s’était dessiné lui même dans des positions plus ou moins avantageuse. De face, sa queue en érection, plutôt petite. De dos, mettant en évidence le galbe de ses fesses. A quatre pattes, dévoilant son petit trou imberbe. Puis je tomba sur un dessin de lui … et moi. Il s’était représenté allongé sur le lit, pendant que je le sodomisais. Mon anatomie n’était pas parfaite mais on me reconnaissait très clairement. Puis un autre ou il suçait ma bite. Bon il m’avait dessiné une queue d’environ 19-20 cm, plutôt fine et non-circoncise. Seulement ma queue faisait bien 20 cm, mais assez trapue, et circoncise. Il y avait 5 dessins nous mettant en scène. Puis le dernier me surprit un peu plus. J’étais encore en train de le sodomiser, pendant qu’il suçait un gars de notre classe, Théo, avec qui nous n’étions pas forcément très proche. Il lui avait dessiner un sexe d’environ 18 cm, assez fins et courbée vers le bas.

Pris dans mes contemplations, je n’ai pas entendu Eliott revenir.

- Désolé mec ! Je n’aurais pas du regarder ! Lui dis-je. Avant qu’il ne récupère rapidement son iPad.
Après un long silence, il me dit « ça serait peut-être mieux que tu partes ? »

- Hein ? Pourquoi ?

- T’as tout vu, c’est gênant. Je suis désolé … J’aurais pas du … Me dit-il tout penaud.

- Non mais Eliott, ça va, y a pas mort d’homme. Mais je peux te poser une question ?

- Oui …

- T’est gay ?

- Oui … Dit-il avec une mine triste

- Bah c’est pas grave ! Fait pas cette tête ! Expliquais-je en venant lui ébouriffer sa tignasse blonde.

- Je sais …

- Allez vient, on a des choses à se raconter je crois.
Il s’installa sur le lit avec moi. On passa l’heure suivante à discuter. Il m’expliqua qu’il était effectivement gay, mais qu’il n’avait jamais eu de rapport sexuel, par peur de franchir le cap. Personne n’était au courant à par moi. Et que ses dessins étaient un exutoire. Il s’excusa encore de m’avoir dessiné. J’appris ainsi que j’étais son plus gros fantasme.

Notre conversation fut interrompu par l’heure du diner. Je mangeais alors avec ses parents et son frère. Puis sa mère me proposa de rester dormir, comme on le faisait souvent. J’accepta. Je pu voir de la surprise dans les yeux de mon meilleur ami.
Après le repas, nous sommes retourné dans la chambre d’Eliott.

- Pourquoi tu veux rester dormir après tout ce que t’as découvert ? Me demanda-t-il

- Bah parce que rien n’a vraiment changé, tu es le même qu’hier. C’est juste que je sais plus de chose qu’avant, mais t’es toujours mon meilleur pote !
On reprit notre soirée comme si de rien n’était. On jouait aux jeux vidéos. Les heures passèrent. On décida de couper vers une heure du matin. On se couchait dans le même lit, comme on l’avait toujours fait. Le silence était retombé. Je repensais à ses dessins. Je sentis un début d’érection commencer dans mon boxer.

- Au fait !

- Oui ? Répondit-il

- Tu as mal dessiné ma bite ! Dis-je

- Ah ah t’es con ! Ricana-t-il

- Bah quoi, je te préviens juste

- Elle est plus petite avoue ? Me charia-t-il

- Même pas ! Dis-je.

- Ah ouais ?

- En vrai, elle est plus grosse que tes dessins, et je suis circoncis, mais je te l’ai jamais dis, tu pouvais pas le savoir.

- Je savais pas en effet, pourquoi ? T’es pas croyant pourtant. S’interrogea-t-il

- Non en effet, mais c’était dans mon enfance, j’avais eu un truc au prépuce, je sais plus, mais il a fallu le retirer.

- Ah ok !
Eliott attrapa sa tablette, et se remit à dessiner. Au bout quelques minutes il me montra le résultat. Il avait fait les corrections sur l’un de ses dessins.

- Ahahah ! En effet, c’est mieux, mais c’est pas encore ça !

La situation m’excitait de plus en plus.

- Tu veux un modèle ? Demandais-je

- C’est à dire ?

- J’attrapais alors mon téléphone, retrouvait une photo de moi nu, devant le miroir, avec la bite en érection. Puis je tendais le téléphone.

- Oh la vache ! Elle est énorme !

- Il reprit alors ses dessins et les corrigea. Puis me les montra de nouveau. Cela prenait un coté très réaliste qui me perturba grandement.

- Je ne vais jamais réussir à dormir maintenant … Lança Eliott.

- Pourquoi ?

- Mec ! Ça te ferait quoi de voir l’un de tes fantasmes nu, et l’avoir dans ton lit ?

- OK … j’avoue que je banderais comme un âne !

- Voila …

- Tu bandes ?

- Oui … Mais t’inquiètes, je ne vais pas te sauter dessus.

- J’espère bien ! … Tu sais quoi ?

- Non

- Moi aussi ça m’a fait bander tout ça. Dis-je

- Ah merde

- Ça te dit pas qu’on se branle ? Je proposais.

- Si tu veux.
J’avais proposé, donc je baissais le premier la couette, dévoilant mon boxer tendu par mes 20 cm. Puis Eliott fit de même, son boxer était bien tendu par ses 16 cm. On baissa nos boxer simultanément. Eliott avait une queue bien droite, à la perpendiculaire de son corps, plutôt fine. Quant à mes 20 cm, il reposait fièrement contre mes abdominaux.

On commençait alors à se branler chacun de notre coté. Je voyais bien qu’Eliott passait son temps à me regarder. Je dois reconnaitre que je faisais de même de mon coté. Son corps fin, athlétique, imberbe avait de quoi attirer l’oeil. Et bien que de taille moyenne, sa queue était relativement belle.

- Tu veux essayer de me sucer ? Demandais-je à voix basse

- … T’es sur ? Et notre amitié ?

- Je te promets pas d’aimer ça, et on ne sera rien de plus que des amis. Mais on pourrait y prendre du plaisir tous les deux.

- Ok
Il se plaça entre mes jambes, commença par toucher ma bite de ses mains, me branla légèrement, puis approcha mon gland de sa bouche. Il goba mon gland, puis petit à petit fit des allers-retours de plus en plus profondément sur ma queue. Il ne parvenait pas à la prendre en entière, mais je devait tout de même retenir ma jouissance.

- Putain, tu suces mieux que Léa !
Après quelques minutes, je le préviens que j’allais bientôt venir. Il continua de me sucer, tout en se branlant de sa main gauche. J’ai littéralement eu un orgasme quand j’ai commencé à jouir 1-2 jets dans sa bouche. Puis il retira ma queue de sa bouche, avala ce qu’il avait déjà en bouche, continua de me masturber et pris les 4 jets de foutre suivant sur la face.

De son coté il éjacula une énorme quantité de sperme bien blanc sur ma cuisse.
J’attrapais mon caleçon pour m’essuyer, pendant qu’Eliot s’essuyait le visage. Puis on se recoucha.

- J’ai trompé ma meuf avec toi mon pote …

- Désolé …

- Le pire, c’est que je ne regrette pas ! J’ai kiffé ! Tu penses que je suis gay aussi ?

- Pas forcément ! Hétéro curieux ? Bi peut-être ?

- Peut-être … J’en sais rien ! Tu penses qu’on pourra recommencé ?

- Je sais pas … et notre amitié ?

- Bah ça ne change rien ! T’es mon meilleur pote ! … Et tu me suces de temps en temps. Personne n’a besoin de le savoir. Par contre, faut pas te faire de film, on ne sera jamais en couple quoi ! Expliquais-je

- Oui, je m’en doute.
Puis le sommeil nous gagna.

Chapitre 2

Au matin, j’ai été réveillé par du bruit dans la maison. J’ai alors constaté que j’étais seul dans le lit. Eliott était absent. Toute la scène d’hier soir m’est alors revenu en mémoire, et j’ai constaté que j’avais passé la nuit nu. J’ai récupéré mon caleçon qui était au sol, puis je me suis rappelé que je m’en étais servi pour essuyer le sperme de mon pote sur ma cuisse. Je l’ai alors attrapé, et constaté qu’il sentait fort le sperme. Je ne pouvais décemment pas le porter. J’ai donc enfiler un t-shirt et mon short sans sous-vêtements.
J’ai ensuite retrouvé Eliott avec sa mère dans la cuisine. La matinée a été des plus normale possible. Nous n’avons pas évoqué l’épisode de la veille. Devant retrouvé Léa chez moi dans l’après-midi, j’ai rapidement récupéré mes affaires et suis rentré à la maison. J’y ai retrouvé ma mère qui me demanda simplement si j’avais passé une bonne soirée.
L’après-midi avec Léa fut des plus basiques. Calins, bisous, séries dans le lit. Puis elle remarqua mon sac et les affaires sales disposés à coté. Comme ma mère, elle m’engueula sur mon manque d’hygiène. Elle attrapa mes affaires pour les mettre dans la bannette de linges sales.

- Oh non ! Dit-elle pleine de dégout

- Quoi ? Cherchais-je à comprendre

- Ton boxer est plein de sperme ! T’aurais pu prendre un mouchoir pour t’essuyer !

- …

- Ok, tu te branles sans moi, c’est normal ! Mais là c’est dégueux …

- Oui, pardons Doudou !
Heureusement, elle s’était aussitôt imaginer qu’il s’agissait de ma propre semence, émise dans les suites d’un plaisir solitaire. A aucun moment elle ne pouvait imaginer qu’il s’agisse du sperme de mon meilleur pote. N’ayant pas le droit de dormir à la maison, Léa est reparti en début de soirée. Après avoir passé une partie de la soirée avec mes parents et mon frère, je suis retourné dans ma chambre, j’ai alors reçu un message d’Eliott. En l’ouvrant, je découvris qu’il m’avait envoyé les dessins que j’avais vu la veille ainsi qu’un nouveau. Plutôt réaliste, il représentait Eliott en train de lécher du bout de sa langue mes 20 cm. Aussitôt ses dessins me firent bander.

Toute cette situation m’excitait énormément. Je me mis a l’aise dans mon lit, nu. Ma queue était tendu au maximum. Je l’a pris alors en photo et l’envoya à Eliott accompagné d’un message:

- Merci mec ! Tes dessins sont superbes, mais je ne te remercie pas de l’effet secondaire

- Oups ! Désolé …

- T’inquiètes, je vais aller me branler pour libérer la tension :P

- Moi aussi ;) Me dit-il, tout en m’envoyant une photo de ses 16 cm en érection également, avec son gland recouvert à moitié par son prépuce

- En vrai, t’as une jolie bite ;) Lui dis-je

- Pas aussi grosse que la tienne ! J’arrivais même pas à la prendre entière en bouche

- Ahahah t’inquiète, personne ! Mais tu te débrouillais très bien pour un débutant

- Merci :D Ça te dit on se chauffe un peu pour se branler là ?

- C’est à dire ?

- T’as jamais fait ça ? On s’échange des photos hots pour s’exciter mutuellement

- Ah ouais ? Genre quoi comme photo ?
Eliott m’envoya une photo de lui, de dos, pris devant le miroir. On pouvait le voir entièrement nu. Voir ses muscles dorsaux, puis ses deux fesses bien pulpeuses et totalement imberbes.
- Interessant ! Je répondis

- A ton tour. Me dit-il
Je lui envoyais alors une photo que j’avais prise de ma queue, à coté d’une cannette de soda, et qui mettait en valeur l’épaisseur de mon sexe.

Tout en me masturbant, nous échangions ainsi plusieurs photos de notre anatomie. A cours de photos, je finis par envoyer une vidéo de moi en train de prendre Léa en levrette. En réponse, Eliott m’envoya une vidéo en direct. Il était allongé sur le dos, les jambes ramenés sur lui, dévoilant parfaitement ses fesses et son trou, qui était alors parfaitement occupé par un gode de taille standard.

Il ne m’en fallu pas plus pour éjaculer 7 longs jets de sperme sur mon torse. L’idée d’être à la place du sexe en plastique avait été trop intense.

J’envoyais la vidéo de mon éjaculation à mon ami, qui rapidement fit de même.

- Mec, l’idée de te prendre les fesses m’a fait jouir instantanément ! Lui avouais-je

- Et moi, à l’idée que tu me prennes. Donc si t’es d’accord, on pourrait essayer ça un jour ;)

- Pourquoi pas ! Je vais y réfléchir :D
Puis j’alla me coucher, avec l’idée persistante de vouloir essayer de baiser avec mon meilleur ami.

Chapitre 3

Le lendemain, mon meilleur ami vient passer l’après-midi chez moi. Tout se passe comme à l’accoutumé. Il fait beau et chaud, donc on passe un peu de temps à l’extérieur, on profite de la piscine. Nous sommes rejoins par mon frère, Théo, et deux de ses potes, Baptiste et Karan. Tous les trois ont un an de plus qu’Eliott et moi. L’ambiance est bon enfant, on rigole, on joue dans l’eau, on prend le soleil. En fin d’après-midi, j’aperçois Eliott en train de clairement mater Baptiste. Celui-ci est grand, 1m90, très bien musclé par la natation qu’il pratique. Et totalement imberbe, y compris au niveau des jambes.

Je me rapproche d’Eliott, et lui glisse discretement à l’oreille:

- Fait gaffe tu bandes ! Ce qui est vrai au vu de la bosse qui se forme dans son caleçon, heureusement dissimulé puisque nous sommes tous deux encore dans l’eau.

- Ta gueule !

- Ahahahah

- Arrête de rire ! En vrai, il est hyper canon Baptiste, non ?

- J’avoue qu’il est bien gaulé. Dis-je

- Je suis sûr qu’il est totalement rasé au niveau du pubis. Et il doit en avoir une grosse !

- Pas sur, pas autant que la mienne ! Lançai-je en rigolant
Le soir venu, mon frère et ses potes sortirent en boite, pendant qu’Eliott et moi préférions rester à la maison, non sans arrière pensée.

Au début, nous jouions à la console, puis Eliott s’arrêta brutalement de jouer, et vint se placer entre mes jambes. Spontanément il attrapa mon jogging et le baissa sans attendre ma permission. Ne portant pas boxer, cela dévoila directement mon sexe encore au repos. Sans attendre mon approbation, il goba ma queue dans sa bouche. Rapidement, aidé par les mouvements de sa langue sur mon gland, ma queue se mit à durcir. Lorsqu’elle eut atteint les 20 cm, Eliott ne parvint plus à la sucer entièrement. Voir la petite gueule d’ange blonde de mon pote en train de s’affairer à sucer m’excitait énormément. Je devais me retenir de ne pas lui juter dans la bouche.

Eliott se releva un instant, retira brutalement son short et son boxer, dévoilant ses 16 cm fièrement dressés avant de reprendre place entre mes jambes. Cette fois-ci il se mit à quatre pattes et reprit ma queue en bouche.

De ma position, je pouvais donc apercevoir le dos de mon ami se cambrer légèrement et mettre en évidence son fessier. Ses fesses formaient deux globes bien ronds et lisses. A ce moment, je me fis la réflexion que mon ami avait vraiment un cul de dingue, et plus attirant que celui de ma propre meuf. Tout en le laissant me sucer, je ne pu me retenir de partir à la découverte de son corps. Je fis alors glisser mes mains le long de son dos, puis sur ses fesses parfaitement lisses.

Sans trop m’en rendre compte, mes doigts se mirent à découvrir la raie de mon ami. Pour finir par découvrir son trou parfaitement imberbe et doux. Je sentais son anus se contracter et se détendre sous mes caresses. J’humidifiais mes doigts avec mes salives pour faciliter mes caresses.
Au bout de quelques minutes, Eliott lâcha ma queue et se releva. Il s’installa à quatre pattes sur mon lit.

- Vas-y Ju’, prend moi !

- T’es sur ? Demandais-je

- Oui, oui, j’ai vraiment envie
J’attrapais alors mon tube de lubrifiant dans ma table de nuit, et m’en enduis la verge. Je me plaça derrière mon ami, ma queue à hauteur de son trou. Mon gland vint alors au contact de son anus. Par de petits mouvements de pression j’essayais de faire entrer ma queue progressivement.

Petit à petit je vis disparaitre mon gland dans le cul d’Eliott. Déjà la sensation autour de mon gland était hallucinante. J’essayais de m’enfoncer un peu plus, mais je sentais Eliott se crisper et rétracter son trou.

- Tu as mal ?

- Un peu … Avoua-t-il

- Bah on arrête c’est pas grave.

- Non, attends, j’ai une idée !
Je me retira de son cul. Eliott alla chercher son sac au pied de mon lit. Il en sorti le gode que j’avais aperçu dans la vidéo, et me le passa.

- Essaye avec ça un petit peu, normalement j’arrive à le prendre sans soucis. Ça m’ouvrira un peu ! M’expliqua-t-il
Je me mis alors à la tache. Eliott repris sa position et plutôt que de présenter ma queue, je commençais à introduire le gode d’environ 15 cm. Étonnamment celui-ci pu rentrer bien plus facilement. Il faut avouer que ma queue faisait le double de sa largeur. Une fois le gland passer, les 15 cm suivirent sans difficulté. Je fis alors des aller-retour pendant quelques minutes, jusqu’à ce qu’Eliott me donne son feu vert.
Je posais le gode par terre. Repris place et présenta mon gland devant le trou un peu plus dilaté de mon meilleur ami. Mon gland pu pénétrer son trou bien plus facilement que la première fois. Petit à petit je m’enfonçais en lui. Bien que cela soit plus facile, je sentais Eliott se crisper tout de même.

A 10 cm de verge introduit, je débutais des petits mouvements de pénétration. Au fur et à mesure des minutes, je sentis Eliott se détendre, et ma queue s’enfoncer à chaque fois un peu plus profondément. Au bout de 10 min, mes 20 cm disparaissaient entièrement dans son cul. Même ma veuf n’avait jamais réussi à prendre toute ma queue dans son vagin. J’étais au septième ciel. Voir ma queue faire des allers-retours dans le superbe cul imberbe et musclé de mon ami d’enfance m’excitait au plus haut point. Et à croire qu’Eliot aussi y prenait plaisir, vu les petits gémissements qu’il essayait de garder le plus discret possible.

On changea ensuite de position. J’étais allonger sur mon lit, la queue raide. Eliott se plaça à califourchon au dessus de mon sexe. Il le guida pour reprendre sa place entre ses fesses. Une fois les 20 cm engloutit, Eliott se mit à bondir sur ma queue. Son sexe raide ondulant au rythme de ses mouvements. Je l’attrapais et le branla. En quelques minutes de ce traitement, Eliott ne pu tenir davantage, il lâcha un petit gémissement de plaisir avant de se mettre à éjaculer 5 jets de sperme dont 2 gagnèrent mon visage. Loin d’être dégouté, cela m’excita et je lâcha plusieurs jets de foutre dans le cul de mon pote.

- Mec ! C’était mon meilleur coup de toute ma vie ! Avoueai-je

- Moi aussi !

- Ahaha en même temps c’était ton seul coup ! Dis-je en rigolant

- Premier mais pas dernier !
Fatigués, nous nous sommes tous deux endormis nus dans mon lit.

JulesP

Julespg8@gmail.com

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 5 Avril | 51 pages

Les nouvelles | 10 Pages

Ça avance Alexgreen
Crier de plaisir P'tit Biscuit
À mon taff Passif17
1 garçon de 20 ans Grossebite
Le gendarme et mon cul Lepassif
Une belle première fois Dave069
Gros cul pour rebeus Meetmemz
L’ensemenceur Meetmemz
Week-end surprise Franck
Mon meilleur souvenir Wqt

Les séries : 41 pages

Les soirées de Mr le Comte | 9 | +2 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bande de potes | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Entre frères rebeus | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Les jumeaux et leur père | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15

Cours de soutien | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 195 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 14 juin 2023 à 09:41 .

Retourner en haut