PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Bertrand

En septembre 2007, je suis parti en vacances une semaine chez des copains à Nice. Cependant, au bout de deux jours, j'en avais assez de faire les magasins de luxe et de me faire bronzer sur la plage. Mes potes travaillaient toute la journée alors je m'ennuyais un peu et j'avais envie de baiser. Je regardai sur internet pour avoir les adresse des endroits gays dans lesquels je pouvais éventuellement trouver un partenaire mais je n'étais convaincu ni par les saunas que j'avais déjà testés ni par les sex clubs qui me semblaient désertiques l'après-midi.

J'optais donc pour la bonne vieille drague internet et me branchais sur un site plutôt bear... vous connaissez mes goûts. Là encore, je fus un peu déçu. Peu de connections et rien qui ne ressemblait de près ou de loin à ce que je cherchais. En plus, les rares mecs avec lesquels je discutais me faisaient plus penser à des starlettes se préparant pour le prochain festival de Cannes comme comme des partenaires sérieux.

Pourtant, le lendemain matin, un mec m'avait laissé un message. Il n'était ni bodybuildé ni très fashion victim mais il avait une bonne bouille et je lui répondis. Le hasard voulut qu'il fut connecté et s'engagea une discussion. Il s'appelait Bertrand, il habitait dans une petites rue adjacente au cours Jean Médecin et me dit que si je voulais venir m'amuser, il en serait ravi. Je sautai donc sous la douche et me préparais. Je ne savais pas trop s'il était actif ou passif mais j'avoue que ça ne me faisait rien. Mes amis habitaient près de la la place Masséna donc je n'étais pas très loin et je longeai donc à pied, vêtu d'un tee shirt, d'un jean et de baskets, le cours Jean Médecin jusqu'à l'adresse indiquée.

Je trouvai sans aucune difficulté le numéro de la rue et je sonnai à l'interphone. Le gars avait une voix agréable et il me proposa d'entrer en m'ouvrant la porte. Il habitait au rez de chaussée et je pense qu'il me surveillait du coin de l'oeil par sa fenêtre. J'avais les couilles particulièrement pleines et j'avoue que la situation m'excitait. Bertrand m'ouvrit la porte et me fit entrer. Il devait avoir la trentaine, peut-être un peu moins. Il était plus petit que moi, brun, très banal mais avec un sourire plein de charme qui m'avait déjà plu sur les photos. Je me suis rendu compte très vite qu'il était plutôt timide.

«Tu veux boire un café ?»
«Avec plaisir.»
Je m'installai dans son canapé et attendis qu'il amène deux tasses fumantes de la cuisine. Il était torse nu en short, relativement bien foutu, poilu (surtout les jambes), un peu trapu comme j'aime. Il vint s'asseoir près de moi et j'engageai la conversation. Il était sur Nice depuis peu et il allait commencer à enseigner à l'université de Sophia Antipolis en octobre. Il me souriait. Je le sentais chaleureux mais j'avais du mal à savoir si je lui plaisais où non. Il m'avait proposé un second café que je refusai poliment. Il emporta les tasses à la cuisine et vint s'installer encore plus près de moi. J'osai poser ma main sur sa cuisse. Il me répondis directement en déposant un léger baiser sur mes lèvres. Ce simple effleurement me fit bander instantanément. C'était une sensation très différente de celles que je ressentais avec les plans directs dont j'avais une grande habitude.

Sa timidité me plaisait. J'enroulai mes bras autour de lui et lui chuchotais à l'oreille :
«T'as envie de baiser ?»
Pour toute réponse, il se colla contre moi. Il faisait déjà chaud dans son salon et nous transpirions légèrement. Il m'enleva doucement mon tee shirt et se blottit sous mon aisselle.
«On va dans la chambre ?»

Je me levai et le suivi en le collant et en le tenant par la taille, mes bras croisés sur son ventre nu.

Aussitôt dans la chambre, je fis glisser son short en bas de ses jambes. Il ne portait rien en dessous. Je sentais déjà qu'il devait être très passif. Il se collait contre moi et je sentais sa langue dans mon cou, le long de mes épaules, de mes tétons, de mon nombril. Il déboutonna mon 501 en expert et, vu que je n'avais pas de slip non plus, mon sexe jaillit.
«T'es bien monté !»
«Normalement...»
«Tu me plais...»
Il chuchotais tout en caressant doucement mes couilles et mon pubis. Ce petit con m'excitait énormément et j'avais envie de le jeter sur son lit et de lui enfoncer ma queue sans autre forme de procès mais je décidai de ne pas jouer les cro-magnons et d'y aller doucement. Je le portai donc sur le lit et l'allongeai. Je lui écartai les jambes et lui fit relever pour dégager son trou et commencer à y enfoncer ma langue. Il serrait la couette avec ses mains. Apparemment, ça lui faisait de l'effet.

Je lui bouffais le cul un peu plus brutalement et le faisais gémir. Il posait ses mains sur ma tête. Mes cheveux étaient un peux moins courts qu'aujourd'hui et je le sentais jouer avec. Il se laissait aller totalement. Je voyais bien que son cul était un peu serré mais j'aimais bien lui faire ouvrir rien qu'avec ma langue. C'était terriblement excitant. Sa queue, un peu courte mais très large était dure comme du béton. Je sentais que si je la branlait un peu trop, il allait éjaculer avant toute pénétration.

J'enfilai une capote que j'avais emmenée avec moi et retiré un peu avant de la poche de mon jean, je remontais ses jambes sur mes épaules et m'enfonçai en lui.
«Te branle pas...»
Sa main lâcha sa queue immédiatement. Je l'embrassai au fur et à mesure que ma bite le perforait. Il était vraiment serré mais il  mouillait suffisamment pour que je puisse un peu remuer en lui. Il me fallait l'exciter encore plus si je voulais le pilonner correctement. Il fallait aussi que je gère son excitation pour ne pas qu'il jouisse trop vite. Il s'agrippait à moi. Je sentais son sexe dur contre mon ventre. Ca m'excita encore plus et j'accélérai le mouvement. Il gémissait, m'embrassait frénétiquement. J'adorai ça. Je le fis éjaculer rien qu'en frottant mon ventre contre sa queue.
«Je vais jouir...»
«Vas-y...»
Je sentis le liquide chaud et gluant dans les poils de mon bas-ventre. C'était génial. Je me retirai lentement pour ne pas perdre la capote et la jetais par terre. il se retourna brutalement pour que je jouisse sur son visage et son torse. Je ne me fis pas prier et j'éjaculai abondamment. Je ne m'étais pas branlé depuis plusieurs jours et j'avais les couilles bien pleines. Il sourit au milieu des taches de mon sperme. Je lui tendis une serviette qui trainait là et m'allongeai près de lui en sueur. Il s'essuya vite fait et se colla contre moi. Nous avons passé plus d'une heure dans cette position à discuter puis sommes allés nous doucher.

J'ai pris congé de Bertrand et je ne l'ai jamais recontacté. Peut-être est-il encore à Nice. C'est un garçon charmant en tout cas.

Auteur de l'histoireStanlyon

stanloeb@yahoo.fr

 

Autres histoires de l'auteur : Maxime
Jérôme et un daddy costaud - Cyrille - Benjamin - StephanePhilippe - Emmanuel Corentin - Bertrand - Yann - Christophe - Mehdi - Benoît - Bertrand et Romain - Hugues - Bâtard69 - Rodrigue - Bruno - MounirJean Philippe - Alban - Fred - Florent - Régis - Lakdar et Axel - Alain - Antoine - Valentin - Thibaud - Sauna oasis lyon - S et moi - Romain et jean jacques - Philippe - Mathieu - Florent - Edouardo - David 1er sous sol lyon - Beau black au sexshop - Maxence - Karim - Clement - Aymeric - Xavier - William G - Un autre Karim - Tristan Malik Jean Christophe - Thierry - Thibaud - Thibaud Rachid - Thibaud et mec en cuir - Thibaud encore - Sylvain - Sylvain Malik JC - Sylvain Jean Philippe - Eric - Seb - Raphael - Pierre - Patrick - Patrick 2 - Patrice - Nasser - Medhi - Maxime - Malec - Luc - Leo - Laurent - Kevin - karim - Jocelyne et Rudy - Jerome - jeremy - Jean Claude - Igor - Herve - greg bogosse - Georges - Gael - Fabien - Eric - Arnaud - David - Damien - Cyril jean_marc moi - Christophe - Christophe et jean_pierre - Cedric et mec brun - Bertrand - Bernard - Aymeric - Aurelien - Arnaud sm - Adrien - Mec au trou à Lyon - Romain

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)