PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Florent

Je connais Florent depuis de nombreuses années. Je l’ai rencontré un peu par hasard et je ne sais plus trop comment. Je pense que c’était une connaissance de comptoir au départ. A une époque reculée où j’étais célibataire, nous sortions beaucoup ensemble. Il est plutôt dans le même style que moi physiquement, il a maintenant presque quarante ans, il est assez grand, barbu, poilu et mince. Lorsque je l’ai connu en 2003 il me semble, il ne me plaisait pas trop. J’étais dans ma période “bears” et je ne le trouvais pas assez costaud mais il faut bien admettre qu’il a un beau sourire.

A l’époque, nous traînions beaucoup à la Ruche, bar gay qui a beaucoup changé mais que nous trouvions très sympa à l’époque. Florent avait pas mal de succès et cela m’étonnait un peu car il était pour le moins timide.

En 2005, un soir, nous avions bu quelques bières et il me proposa d’aller grignoter un bout chez lui. J’étais assez fatigué et je commençais par refuser mais, à ma grande surprise, il insista. Jamais il ne m’avais manifesté un intérêt sexuel avant cela mais j’avais l’impression qu’il avait quand même envie ce soir-là, de me mettre dans son lit. J’étais intrigué. Nous nous connaissions depuis déjà longtemps et là, tout à coup, il se révélait un peu plus empressé. Plus les minutes avançaient, plus il se rapprochait de moi et me faisait des compliments sur mon physique, sur l’éventuel succès que je pouvais avoir avec les mecs... J’étais à la fois très surpris et un peu mal à l’aise. Ma curiosité me poussa pourtant à aller un peu plus loin et j’acceptai son invitation. Florent habite le cinquième et nous décidâmes de traverser la Saône afin de regagner le vieux Lyon et la rue de la Bombarde où il avait son appart à pieds. L’air un peu frais du mois de septembre nous remis les idées en place et je me dis que finalement je m’étais fait des idées et qu’il avait juste envie de passer la soirée avec un copain.

Nous arrivâmes chez lui. Il habite un appartement très surprenant dans un immeuble du XVIème siècle du quartier Saint-Jean. C’est assez magnifique je dois le dire. En plus, Florent a du goût donc j’entrai dans un salon assez dépouillé mais chaque meuble, chaque objet avait du charme. Je lui en fis la remarque. Il proposa de décongeler un plat de moussaka et je lui proposai de l’aider. Je le suivis donc dans sa cuisine (aussi chic que le reste de l’appartement) et le regardai lire tant bien que mal la notice. Je regardai sa nuque, son dos, ses fesses moulées dans son 501 et je me dis qu’il n’était décidément pas mal du tout. J’eus soudain envie de lui sauter dessus mais je n’osais pas. Nous étions amis et j’avais peut qu’il me repousse et que ça jette un froid. Pourtant, il fit deux ou trois remarques grivoises et se recula jusqu’à ce que son dos s’appuie presque sur mon torse. Il y avait du sexe dans l’air ça devenait évident !

Je pris mon courage à deux mains et l’entourai avec mes bras tout en l’embrassant dans le cou. J’eus peur qu’il se dégage et me dise poliment de foutre le camp mais non. Il sourit, se colla contre moi encore plus. C’était d’une sensualité terrible et ma langue remonta sur sa nuque, son oreille et ses cheveux. Il gémit un peu, se retourna et m’embrassa longuement avec une sensualité qui me fit bander d’un coup. Il était très attirant. Bizarrement, je ne l’avais jamais vraiment remarqué. Il me pris par le bras et m’entraîna dans sa chambre sans dire un mot. Il m’embrassa dans le cou. Je sentais presque ses dents contre ma peau. C’était super sensuel. J’aurais voulu le jeter sur le lit et le désaper violemment mais je n’osais pas. Il m’enleva mon tee shirt et c’est lui qui me poussa sur le plumard. Mes baskets et mes chaussettes volèrent à travers la chambre pour atterrir sur le parquet. Il déboutonna d’un coup ma braguette et mon jean rejoignis le reste de mes fringues,  puis mon slip. J’étais à poil lorsqu’il commença à se déshabiller à son tour. Le petit mec timide était en train de prendre les choses en main. Je le laissais faire. C’était génial. Il était en boxer lorsqu’il s’allongea sur moi et commença à m’embrasser. Je mis mes bras autour de sa taille et continuai à me laisser lécher et bisouiller sur tout le corps. C’était génial.  Il bandait aussi dans son boxer.

J’essayai de le lui retirer mais je le déchirai. C’était un de ces trucs chics avec une partie en voile. Je fis mine d’être désolé mais il me sourit et m’embrassa encore plus goulûment. Il se débarrassa des lambeaux de tissus et se colla à moi encore plus. Je sentis, tout à coup, son doigt entrer en moi. Lui, le timide, il était actif ! Je n’en revenait pas. Je n’avais pas du tout envie qu’il me baise. Je voulais que ce fut moi. Je lui bloquais la main.
“T’aimes pas ?”
“Je suis plutôt actif.”
“Mais tu vas aimer...”

Il m’embrassa à nouveau et son doigt pénétra dans mon cul sans aucune autre forme de procès. Il bandait très dur. Son torse contre le mien, son sexe contre le mien, son doigt en moi et sa langue sur mon cou me rendaient complètement dingue. Il attrapa une capote dans le tiroir de la table de chevet et l’enfila. J’étais bien ouvert et je il n’eut aucun mal à s’insinuer en moi après avoir relevé mes jambes sur ses épaules. Il me tenait fermement. C’était très excitant. Il m’arracha un cri en commençant à aller plus loin. Nous ne nous étions même pas sucés. Il me tenait solidement les cuisses. J’étais plié en deux. Il souriait et me pilonnait. Je me dégageai et le retournais pour qu’il soit sur le lit à plat ventre.

“Tu veux me baiser ?”
“Ouais”.
“Mets une capote.”

J’avais repris le contrôle de la situation. Je lui bouffai le cul longuement, le redressant un peu. Son corps avait une odeur de sueur, de parfum de luxe et de clope. J’étais complètement dingue de ce moment. Je passai ma main sous son bas ventre et lui arrachai la capote qui était restée sur sa queue sans aucun ménagement. J’en enfilai une et je le pénétrai d’un coup sec. Il cria un peu mais je l’immobilisai. Il se retourna légèrement et me sourit. Je le mis à quatre pattes tout en restant en lui et commençai à le défoncer. Il plongea la tête dans la couette et la serra dans ses doigts comme pour ne pas crier. Je pense que j’avais du lui faire mal mais il résistait. Je me retirai et le remis sur le dos. Il était ouvert j’entrai à nouveau sans aucun problème. Il avait une jambe enroulée le long de ma hanche et la seconde sur mon bras. Il était si écarté que je me dis qu’il était souple vraiment ! Je l’embrassai et éjaculai dans la capote en poussant sans doute des grognements. Il m’embrassa aussi et je sentis son sperme couler contre mon ventre et son corps se relâcher alors que j’étais encore en lui. Nous restâmes collés comme ça un moment. C’était trop bien. Je me retirai finalement, en prenant garde que le préservatif ne glisse pas. Je le retirai délicatement et le nouais. Il me sourit.

“Ouah”
“On aura plus qu’à recommencer !”

Je ne répondis pas. Je l’embrassai et me levai. Il me proposa de prendre une douche. Il s’essuya, se leva du lit et me lança une serviette. Je filai dans la salle de bain qui donnait dans la chambre. Je me souviens encore de l’eau brûlante qui coulait sur moi. C’était génial. Je ressortis à poil, ne cherchant pas vraiment mes fringues et le rejoignis à la cuisine. Il était nu aussi, et nous avons dîné en discutant comme de vieux potes. Nous sommes devenus ensuite ce que nous appellerions aujourd’hui des “sex-friends” et avons rebaisé de nombreuses fois durant les années qui suivirent. Lorsque je suis retombé dans mon journal de 2005 sur le récit de cette journée, je l’ai remis en forme en me disant qu’il vous plairait peut-être.

Auteur de l'histoireStanlyon

stanloeb@yahoo.fr

 

Autres histoires de l'auteur : Maxime
Jérôme et un daddy costaud - Cyrille - Benjamin - StephanePhilippe - Emmanuel Corentin - Bertrand - Yann - Christophe - Mehdi - Benoît - Bertrand et Romain - Hugues - Bâtard69 - Rodrigue - Bruno - MounirJean Philippe - Alban - Fred - Florent - Régis - Lakdar et Axel - Alain - Antoine - Valentin - Thibaud - Sauna oasis lyon - S et moi - Romain et jean jacques - Philippe - Mathieu - Florent - Edouardo - David 1er sous sol lyon - Beau black au sexshop - Maxence - Karim - Clement - Aymeric - Xavier - William G - Un autre Karim - Tristan Malik Jean Christophe - Thierry - Thibaud - Thibaud Rachid - Thibaud et mec en cuir - Thibaud encore - Sylvain - Sylvain Malik JC - Sylvain Jean Philippe - Eric - Seb - Raphael - Pierre - Patrick - Patrick 2 - Patrice - Nasser - Medhi - Maxime - Malec - Luc - Leo - Laurent - Kevin - karim - Jocelyne et Rudy - Jerome - jeremy - Jean Claude - Igor - Herve - greg bogosse - Georges - Gael - Fabien - Eric - Arnaud - David - Damien - Cyril jean_marc moi - Christophe - Christophe et jean_pierre - Cedric et mec brun - Bertrand - Bernard - Aymeric - Aurelien - Arnaud sm - Adrien - Mec au trou à Lyon - Romain

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"