PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Au sauna à Barcelone -02

J'en étais encore en pleine découverte des lieux, quand passant près d'un jeune black, très grand, appuyé contre la cloison d'un couloir, je l'entends me chuchoter : "No tienes ganas de hacer sexo conmigo ?" (= t'as pas envie de baiser avec moi ?). J'ai hésité quelques secondes : ce type jeune et viril pourrait, avec un physique pareil, niquer qui il veut dans ce sauna ! S'il me drague, c'est sûrement qu'il est "chapero" (= prostitué mâle), comme on dit en Espagne. Je m'arrête tout de même. Il me demande, toujours à voix basse : "Como te llamas, guapo ?" (Comment tu t'appelles, beau gosse ?). Plus de doute, s'il me flatte de cette façon… moi, qui pourrais être son père ! "Rafael. E ti ? De donde eres ?" (Raphaël. Et toi ? De quel pays es-tu ?). "Me llamo Yussuf. Soy del Mali. Conoces ?" (Je m'appelle Youssouf, je viens du Mali. Tu connais ?" Je lui réponds aussitôt : "Du Mali ? Mais alors tu parles français !" "Tu es français. Super ! Tu dois connaître le Mali, l'Afrique, en général ?" Son accent me plaît, comme son physique.

Il doit avoir la vingtaine, c'est un grand gaillard, au corps mince, très masculin, bras musclés comme il faut, pectoraux et abdos bien dessinés, longues jambes aux cuisses puissantes. Son visage est fin, et, comme son corps, totalement imberbe. On a tout de suite envie de caresser un corps aussi parfait. Après l'avoir bouffé des yeux, je réponds enfin à sa question : "Je ne connais pas le Mali, ni l'Afrique noire; mais je connais la réputation des hommes de cette région…" "Et c'est quoi cette réputation ?" "On dit que les noirs sont des amants extraordinaires ! Et, bien sûr…, qu'ils ont des organes exceptionnels… Question organe, j'ai pu m'en rendre compte dans les films de sexe !" "Ah, bon ? Tu regardes des films de sexe avec des noirs ? En matière d'organe qu'est-ce tu penses du mien ? Tu crois qu'il est à la hauteur de cette réputation ?" Youssouf, rigolard, ouvre la serviette nouée autour de sa taille. Il me présente un sexe, en semi-érection, déjà très gros, d'une longueur digne d'un étalon africain ! "Impressionnant ! Tu es un bel exemple prouvant que votre réputation n'est pas usurpée !" "Vas-y, Raphaël, touché-la, prends-la en main… amuse-toi avec… elle est à toi !" Je ne peux m'empêcher de saisir ce splendide boudin avec les deux mains.

Sa bite est chaude, grosse mais molle, mais on sent qu'elle se durcit déjà. Ses couilles sont lourdes. "Comment tu la trouves ? T'as pas envie de la sucer ?... J'ai encore rien fait aujourd'hui… j'ai super envie !" C'est clair, il est "chapero". D'autres mecs passent dans "notre" couloir, se rincent l'œil en matant la bête noire en train de se réveiller. Youssouf ne referme pas sa serviette. Au contraire, il leur laisse bien voir son membre de plus en plus raide. Après tout, ce sont des clients potentiels. Il sait que le contact de la fine peau de sa verge m'électrise et que je vais succomber à ses avances. "Qu'est-ce tu aimes faire ? Te faire prendre ?.. Youssouf, il sait tout faire ! Et il adore faire l'amour : j'embrasse, je caresse, je te doigte le cul… Et si tu aimes, je te prends, je te la mets bien au fond . J'te jure… je te fais délirer si je te baise. Sérieux ! Youssouf est un vrai mâle africain, un mâle super chaud ! Mais, tranquille : je baise toujours avec une capote… Mes clients quand ils repartent, ils me disent tous merci… Sérieux ! Je sais les faire jouir… vraiment !" Je lui demande : "Mais tu éjacules ?" "Si tu veux… dans la bouche, dans ton cul, où tu préfères ! Mais c'est plus cher… le double… Tu comprends pourquoi… si je veux faire plusieurs clients. Tu es le premier de l'après-midi." Je le taquine : "Comment, je suis «le premier» ? Je n'ai pas encore dit oui !" "Allez !... lâche-toi… Réfléchis : faire l'amour avec un garçon noir de 22 ans !… Je suis sûr que tu en as toujours rêvé.". J'accepte.

Il me prend par la main, choisit une cabine. "Une grande, c'est mieux !", me précise-t-il. Il vérifie que la banquette est propre, ferme la porte. Il pose sur la tablette des capotes et du gel en berlingot; il se fout à poil, défait ma serviette. Bien que me retrouvant à poil devant une véritable sculpture grecque, je n'ai pas honte. Youssouf, sans attendre, se plaque contre moi. Il me roule une pelle endiablée ! C'est un véritable ouragan ce mec ! Il m'a renversé sur la banquette. Sa langue fouille ma bouche, comme un mort de faim. Nos salives se mêlent, débordent de nos lèvres. Les mains de Youssouf, deux énormes battoirs, ont saisi mes fesses, les triturent, les malaxent. Il me plaque bien contre son corps. Je sens sa verge dure et raide collée à mon bas-ventre. Il bouge son bassin pour que je m'excite davantage. Je n'ai pas le temps de prendre la moindre initiative : c'est lui, le jeune mâle noir, qui me serre, m'embrasse, me palpe le cul, me caresse les cheveux, me bouffe le visage et le cou, glisse sa langue dans le creux de mes oreilles. C'est comme si j'étais en chiffon, ou une poupée gonflable. Je suis sa chose. Et j'ai la sensation qu'il ne joue aucun rôle, qu'il a vraiment envie de moi, qu'il veut assouvir son désir, calmer un violent appétit de sexe. Je me laisse faire, conscient de vivre un moment inoubliable, heureux de connaître enfin ce que c'est que de baiser avec un black !

Il s'arrête enfin quelques secondes, s'allonge sur le dos, cuisses écartées, bite et couilles offertes. Je saisis sa verge, soupèse ses testicules, bien découplés et pendants. Maintenant qu'il bande à mort, je peux me rendre compte de la taille de sa verge : plus de 20 cm sûrement. Ses couilles sont ovales, grosses, brillantes. Il se rase, donc aucun duvet frisé sur son bas-ventre ou sur ses boules. Je décalotte son membre; le gland qui apparaît est beaucoup plus clair, avec une fente d'au moins un centimètre : ça doit être super de voir gicler son sperme par ce long orifice ! Je commence à masturber sa queue, puis me la mets en bouche. Pas toute entière, je n'y arriverait pas ! Elle a un goût délicieux, que le parfum particulier des hommes africains rend encore plus savoureux. "Suce-moi bien… J'adore… lèche-moi les couilles aussi !..." Sa bite est super dure. C'est comme çà que je les aime ! Quand je prends chaque couille dans ma bouche, pour bien l'enduire de salive, et la sucer comme un énorme pruneau, Youssouf a un brusque mouvement de recul, on dirait que ça lui fait mal… Puis il m'encourage à poursuivre, il veut même que ma langue s'égare sur son périnée et atteigne sa rondelle. "Lèche-moi le cul… mets la langue… voilà, comme çàhummmm… continue, c'est trop bon !..."

Je m'arrête et l'interroge : "Tu aimes te faire enculer ?" "Jamais ! j'ai jamais fait… Je suis actif… je prends mecs, femmes, pédés ! J'aime tout, à condition que ce soit moi qui nique ! Mais, au fait, tu voulais pas que je te défonce le cul ?" " Tu sais Youssouf, j'en meurs d'envie… mais tu m'as dit que c'est le double, trop cher pour moi ! Une autre fois, peut-être, car j'imagine que si on se fait baiser par toi, on doit s'en souvenir longtemps !" J'ai repris ma fellation et mes caresses. Youssouf se laisse faire; il bande toujours, mais je sens qu'il ne participe plus. Il se contente de me caresser les cheveux. Il me demande tout à coup : "Tu veux pas que je te branle ?" C'est clair, il veut conclure ! Me faire masturber par un jeune noir, c'est pas tous les jours que ça m'arrive… Je lui tends ma bite, qui n'a pas dégonflé depuis la première minute. Sa grosse main noire saisit ma tige. Tout en m'astiquant lentement, il me complimente : "Toi aussi, t'as une belle queue. C'est vrai; pour un blanc, tu es bien monté." Je suis flatté mais ne dis rien, car le contact de sa main sur mon sexe m'excite au plus haut point. Tout en me branlant, il me triture les tétons. Ce traitement a chez moi un effet immédiat : je gémis et lâche ma purée qui va s'étaler sur la banquette… Youssouf continue de m'astiquer pour que je me vide jusqu'à la dernière goutte. Il se dresse, nettoie la banquette avec du papier hygiénique, puis il prend sa serviette, s'en entoure la taille. Avant de sortir, il vient me donner plusieurs petits bisous sur les lèvres, avant de me dire " T'as aimé ? Moi aussi… Merci ! Je vais me doucher et je t'attends là-haut, dans les vestiaires."

J'aurais voulu que ça continue toute l'après-midi. Me reposer une demi-heure avec lui, au bar, avant de reprendre nos ébats. J'aurais aimé m'empaler sur son beau dard dur et bien droit, le sentir me limer en douceur, comme, paraît-il, savent le faire les blacks, entendre son râle de mec en train de jouir, recevoir sa semence blanche sur la gueule, m'en enduire le visage tout entier. Puis recommencer !

Rafael

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Le maçon de l’Est - Recrues - Sous le pont d’Avignon - Double - Kacem - Sur la digue - Baise à Valence - Véracruz - Nuits cubaines - Trois bites bronzées - Vacances en Égypte - Plage nudiste - Piscine -Vacances en Espagne - Métis - Le vigile - Soirée foot - Nouvel ouvrier - Au sauna à Barcelone - Chienne, pour la première fois - Rayhan - Vacances en Uruguay - Amsterdam - Jeux dans le train - Le légionnaire - Inca - Les cousins marocains - Les R.T.T - Un gros Havane - Oncles et neveu - Trois mecs de chantier - Le Marocain - Salon de coiffure - Raccourci - Deux footeux - Black - Une après-midi de rêve - Vacances à Guayaquil

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)