NEWS :
19 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

193 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode

Agriculteur | S15 Joris

2 | Payer sa dette – Le récit de Julien

- « Bonjour Julien »

Je sursaute, me retourne ; putain, je ne l’avais ni vu, ni entendu.

- « Que fiches-tu ici ? »

J’ai bien vu que mon ton abrupt l’a mordu, pourtant il s’avance vers moi jusqu’au contact et relève des yeux pleins de miel dans les miens.

Mais sa lèvre tremble un peu.

Aussitôt, je m’en veux de ma rudesse. Après tout, c’est à moi qu’il appartenait de refuser ce qui m’a chagriné lors de notre première rencontre. Car c’est lui le plus jeune et, incontestablement le moins expérimenté.

Il pose ses deux mains à plat sur mon torse et j’y perçois l’amorce d’un frémissement … Alors je pouffe pour le désarmer.

- « Tu n’as pas répondu à ma question. »

- « Disons que … avant de quitter la région, j’avais envie de reprendre notre conversation. »

Et il pèse franchement sur moi, m’obligeant, pour garder mon propre équilibre, à le rétablir de mes deux mains qui empoignent alors ses jolies formes … mais c’est pour aussitôt les écarter . Je recule vivement ma tête pour nous garder à distance l’un de l’autre.

- « Voyons Joris ... »

Il a lancé son bras et ramené ma nuque, s’est soulevé en plaquant sa bouche à la mienne comme un bâillon. Réflexe de nageur qui ne s’épuise pas à tenter de s’opposer au courant qui l’entraîne, je cède. Sa langue est agile, fraîche, …

En fait, Julien Bonnet, tu es un bouc, incapable de résister à la tentation ! Mais c’est qu’il embrasse avec une belle ardeur, hummm ...

Il s’est détaché et me regarde avec un sourire de triomphe. Pourtant je le repousse, avec mesure mais avec une ostensible fermeté.

- « J’aurais aimé que tu t’autorises à m’embrasser dés la première fois car, ma foi, tu t’en acquittes très bien mais, … désolé, Joris, je préfère ne pas recommencer. »

Sa main se plaque brusquement sur ma braguette et ce qu’elle moule amène un sourire gourmand à ses lèvres.

- « Laisse-moi au moins te sucer, tu ne vas pas rester dans cet état. »

- « Et moi ? Je peux m’amuser avec ta queue aussi ou tu préfères jouer les prestataires ? »

Il a légèrement baissé la tête et me regarde par dessous ses sourcils, sans cesser de caresser langoureusement mon vit dressé sous le tissu.

- « Moi ? Mais je bande mou et ce que j’aime surtout, c’est régaler une belle bite. »

- « Et moi, je ne baise pas un mec qui reste habillé pour se cacher. »

Des yeux, il cherche ma main, s’en empare, la plaque sur sa braguette puis les relève dans les miens. Je frémis de la paume et des doigts pour tenter d’en cerner le contenu … qui, sous la toile épaisse du jean, ne se dessine pas très nettement.

- « Alors, ce sera à poil ! »

Il pensait sans doute me décourager, je vois son regard vaciller sous mon ordre, je porte l’estocade.

- « Viens ! »

Je l’ai saisi d’une poigne de fer et l’entraîne à ma suite ; je me saisis de préservatifs au passage et le ramène dans l’écurie, là où …

- « J’ai dit à poil. »

Puis, des deux mains, j’enserre solidement sa tête et c’est moi qui le galoche en mufle. Il se précipite, halète, s’accroche, reprend son souffle, s’abandonne au baiser … Puis ses mains se détachent, il s’agite tel une marionnette, fébrile, se contorsionne, sans chercher à échapper à ma bouche. Il s’appliquerait plutôt, d’ailleurs ; une vraie sangsue.

Pourtant une boucle tinte, le tissu se froisse, coulisse ; en équilibre sur un pied, il arrache un soulier puis l’autre, se tortille et, enfin, jette ses deux bras en écharpe autour de mon cou et sa langue devient ruban satiné, insaisissable et joueuse. Sa respiration ralentit, devient profonde.

Mes mains ont quitté son crane et glissent sur son corps totalement dénudé, sur cette peau lisse et soyeuse de jeune homme replet. Le dos, les flancs, les fesses, le haut des cuisses. Je le contourne et viens faire rouler ses couilles dans une paume, gaine sa hampe de l’autre, puis perce son nombril ; plus haut je m’empare du piercing de son téton entre deux doigts.

Je le replace à distance.

- « Montre. »

Ma main le conduit à se hisser sur une botte, il pivote sur lui-même et je caresse cette toupie du bout des doigts, sa peau se hérissant de mille picots. Je ralentis sa rotation pour embrasser, ici et là. J’aspire son mamelon et il suffoque, au passage je lèche le creux de ses reins marqué de deux fossettes et je bloque le mouvement quand mon oreille arrive sur son nombril.

Mon bras coulisse en écharpe autour de sa taille, mon autre main vient soulever son paquet et mes lèvres s’avancent pour coiffer son méat baveux, le suçoter, gober le gland à la suite puis j’engloutis entièrement sa jolie queue cambrée ... et pas si molle, croyez m’en, pour quelques unes de ces succions stratosphériques dont l’expérience m’a donné une certaine maîtrise.

Il s’est tendu comme un arc et, de ses doigts, de ses ongles imprimés dans ma cotte, il me retient, s’accroche tel un désespéré. Je veux l’amener au bord de l’extase, encore plus près, le sentir hoqueter, résister et tenter de retenir sa jouissance, l’écouter gémir.

Mais dés qu’il commence à chanter, je le bouscule, le renverse sur la botte de paille, le retourne. Mes deux mains enveloppent ce splendide astre lunaire, puis le presse et en écarte les deux moitiés entre lesquelles je me jette, ogre se délectant de sa rosette moite dans de sonores claquements de langue. Pour le garder à disposition, j’ai serré ses couilles dans une main tandis que l’autre tâtonne à la recherche du flacon de lubrifiant.

Je fais sauter le bouchon d’une pichenette de l’ongle puis asperge sa raie. Mon pouce rassemble le gel, pèse.

Et perce.

Petite rotation du poignet, dans un sens, dans l’autre ; mon majeur lui succède en missile longue portée à tête nucléaire.

Un sursaut, un cri.

Qui se prolonge par un râle. Je le soutiens d’un doigt, alors qu’il vagit, frissonne. Puis il s’effondre. Je m’assois à ses côtés, adossé à la paroi de fourrage. Lentement, il se redresse sur un coude, me regarde, moitié hébété, moitié confus.

- « Je … je suis désolé. »

Je ris.

- « De quoi ? D’avoir joui aussi vite ou aussi fort ? »

Je hausse une épaule.

- « J’aime donner du plaisir à mon partenaire ; ce n’est pas ce que t’apprennent les tutos sur internet ? »

Comme il reste interdit, bouche entrouverte, je le bouscule gentiment.

- « Allez, vas te nettoyer. »

Je le regarde s’éloigner pieds nus jusqu’au robinet, je mate à loisir ses belles et larges fesses qui roulent. Je ne suis pas inquiet, je sais qu’il voudra payer sa dette.

Amical72

amical072@gmail.com

* « Ah! Le cul, le cul, le cul / cul rebondi et bien fendu / surtout s’il est dissolu / les plus coincés adorent le cul" L’immense Pierre Perret, lui qui sait dire tous les gros mots de la terre tout en restant poète, nous chante « Le cul »

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

Agriculteur : S1 | S2S3S4S5
S6S7S8 | S9 | S10
S11 | S12 | S13 | S14 | S15
S16S17S18S19 | S20
S21

Toni : S1S2S3S4S5
S6S7S8S9S10
S11 | S12

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Juil. | 54 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Mon Cantal doux Coolsexe
Soirée entière Shura
Un mâle hors du commun Rafael
Anecdotes Fabrice
Running Alexandre
Le squat Fabrice
Beauf de coeur Louuis3535
Plan avec Karim 0liv

Les séries : 46 pages

Agriculteur | 14 Amical72
Saison 21 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
67 | 8 | 910
11 | 12 | 1314
Le gendarme et mon cul | 2 | +1 Lepassif
1 | 2
Vengeance sur Hétéro | 19 | +1 Miangemidemon
1 2 3 4 5
6 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19
Confinement en famille | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Abandon total | 4 | +1 Balthazar
1 | 2 | 3 | 4
Cruising | 4 | +4 Zebulxxx
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 193 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 16 janvier 2023 à 09:11 .

Retourner en haut