NEWS :
23 Mai

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

90 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisodeÉpisode précédent

Ville spatiale

4 | DECOLLAGE IMMINENT

Chapitre-2

Le train de nuit nous embarque à Valence, pour un voyage de 4 heures, destination la capitale.

Nous devons le lendemain, assister à une réunion, et mettre au point avec le quartier général de la « Force des Nations » les derniers préparatifs de l’embarquement des passagers Français pour notre future Ville Spatiale.

Une réunion de chefs, dont nous faisons désormais partie.

Nos jumelles chéries et les enfants, nous rejoindrons après demain pour la remise officielle des décorations par le président. Nous décollerons pour un vol destination Kourou en Guyane, juste après la petite fiesta organisée au palais de l’Elysée. Puis, d’ici quelques jours et en fonction de la météo, nous partirons dans nos mégas fusés, pour notre futur chez nous, la base « Arche de Noé » qui nous attend en orbite de la terre.

Nous pénétrons dans notre compartiment 1ère Classe dans nos uniformes. Deux officiers nous attendent et se lèvent à notre arrivée. Ils nous font un grand salut militaire et nous indiquent être à nos ordres. Les sergents Boris et Moussa, tous deux 25 ans, assurent notre sécurité jusqu’au départ vers l’espace. Des menaces ont été perpétrées contre la « Force des Nations ». Quelques activistes opposés au « Projet Noé », menacent de perturber notre organisation.

Nos gardes du corps, sont de jeunes engagés dans les forces spéciales. Nous sommes désormais sous leur responsabilité. Armés de pistolets automatiques, Boris et Moussa s’installent chacun des deux côtés de l’entrée du compartiment.

Le premier, cheveux châtains, clairs, très courts, yeux bleus pétillants et visage attendrissant de jeune premier. Il a quelques airs de notre Président.

Moussa est un black charmeur, grand, musclé, le corps taillé en V, un visage fin et élégant. Ses magnifiques dents blanches, et son sourire de rigueur forcent le regard.

Bruce et moi nous installons l’un et l’autre à côté. Bruce me fait un sourire très discret en portant un regard sur nos deux gardiens. Ma langue fait bref un passage gourmand sur mes lèvres, tout en plongeant des yeux lubriques sur mon géant.

Moussa assure l’intendance de nos besoins et se rend au wagon restaurant, pour nous rassasier en boissons et sandwichs.

En attendant son retour, Boris nous regarde avec un air quelque peu amusé. Le garçon très calme engage la conversation et s’intéresse au pourquoi il semble émaner de nous une grande complicité. Cela lui semble peu commun chez des officiers de notre rang.

Nous lui répondons amusés, que nous sommes beaux-frères, et qui plus est, nous connaissons depuis l’âge de nos deux ans. Il nous trouve sympathiques et biens assortis. Assis en face de nous, je peux observer à ce moment sa belle décontraction. Les jambes écartées, il semble vouloir très souvent remettre en place un sexe en éveil.

Bruce ne peut s’empêcher de lui dire de se mettre à l’aise :

« Le voyage sera long mon gars, ne te gênes pas pour nous. Nous aussi on n’aime pas être serrés dans nos fringues ».

Boris sourit, et jette un œil rapide sur nos bosses naissantes. Ses joues ont rosi et son rire discret devient plus coquin.

Nos regards se détournent vers Moussa, quand il nous ramène nos légers repas. Un Moussa aux yeux lui aussi très perçants, qui semble très heureux de retrouver Boris.

Nos agapes terminées, nous baissons la lumière de notre compartiment assez vaste. Légèrement appuyé contre mon amant, nous nous assoupissons tous deux. Bruce émet déjà quelques ronflements qui me dérangent dans mon endormissement.

Mon regard, se porte alors sur nos deux athlètes, qui profitant de l’obscurité, se sont eux aussi installés côte à côte, oubliant semble-t-il notre sécurité. Ils murmurent tous deux pour ne pas nous déranger. Ils nous pensent certainement déjà endormis.

Je vois Boris, se pencher délicatement vers le beau visage de Moussa. Je feins alors de dormir, les yeux façon Chinois. Il attrape son menton par le bout des doigts et après un rapide regard dans notre direction, il pose ses lèvres sur celles de Moussa, et échange avec lui un fougueux baiser amoureux. Les langues se battent, se croisent et s’aspirent.

Leurs treillis est maintenant bien tendu à l’entre jambes. Moussa, a pris les mains de Boris, qu’il caresse de ses paumes par de délicieux allers retours. Ses caresses viennent se poser sur le torse de son camarade, qui profite de l’instant en ronronnant les yeux fermés.

De toute évidence, ils semblent être coutumiers de cette proximité, je les sens extrêmement passionnés et dans le besoin. L’isolement des militaires, trouve souvent des solutions affectives avec leurs partenaires de combat.

Toujours sans un bruit, Boris, revient à lui et refait surface de sa dose de caresses corporelles. Moussa est d’une douceur insoupçonnable pour un gros dur de sa catégorie. Il défait deux boutons de la chemise de son pote, glisse sa main dedans et remonte aux tétons du soldat. De deux doigts il les travaille chacun leur tour. Il fait sortir de sa main la pointe du sein droit et de sa bouche s’attaque à le mordiller puissamment.

Boris se tortille de bonheur et pose sa main sur la bosse de son partenaire de jeu. Il ouvre lentement la boutonnière de son pantalon et glisse sa main dans le boxer de son suceur de tétons. Il ressort sa main qui extirpe le sexe de Moussa.

Je suis chaviré par cette scène de belle débauche. Je chuchote à l’oreille de Bruce de se réveiller discrètement, et lui désigne la pièce « érotiquosexuelle » qui se joue dans la pénombre.

Nous n’avons jamais osé nous aventurer dans un plan à plusieurs. La tentation éveille nos sens et nos envies. Mais notre position, nos responsabilités et peut être notre engagement vis-à-vis de notre famille, mérite la réflexion.

Nous préférons rester spectateurs invisibles et décidons les yeux toujours mi-clos, de suivre l’avancée du projet sensuel des deux militaires.

Bruce a discrètement posé sa main sur mon sexe, main qu’il recouvre de sa veste de service. Il me caresse avec pression mon « petit zizi » bien droit et s’engage lui aussi à faire pénétrer sa main dans mon boxer distendu. Il tient mon sexe, le malaxe et le serre fort. C’est un peu son doudou sur lequel il évacue cette tension que nous sommes obligés de supporter.

Boris a pris le sexe en bouche de Moussa, il le savoure. Un sexe bien droit de 21 cm et un gland bien plus large que sa base déjà généreuse. Il le passe et l’écorche sur sa jeune barbe. Moussa frémit mais Boris poursuit. Il se biffle avec cette arme et se re-biffle. Il a maintenant des traces visqueuses sur la totalité de son doux visage. Elles luisent dans l’éclat de la veilleuse et Moussa s’enfonce toujours plus profond dans cette bouche généreuse.

Ils sont contraints au silence et doivent retenir tout gémissement. Le défi est de taille, la jouissance doit être rapide, car se faire surprendre par deux capitaines de renommée internationale est impardonnable.

Les grosses couilles bien noires et lisses, touchent maintenant régulièrement les lèvres baveuses de Boris. Le gland semble descendre tout au fond de sa gorge et étouffe régulièrement l’éphèbe militaire.

Ses yeux pleurent. Soudain Moussa accélère sans douceur et sans un cri, il veut en finir, il déverse en une dizaine de contractions, son sperme chaud qui semble très abondant, dans l’œsophage du gourmand Boris.

Moussa tremble de tout son corps à multiples reprises mais n’émet héroïquement aucun son.

Les hormones se dégagent à fond et se disperses dans le compartiment qui sent l’homme. Elles se mélangent aux nôtres, acres et insistantes.

Bruce vient de lâcher mon sexe martyrisé jusqu’au bout et qui doit porter les traces de ses ongles. Il imite en bon acteur, celui qui se réveille. Nos deux aventuriers de la nuit, se jettent chacun loin de l’autre, Boris essuyant sa bouche spermée du revers de sa main et Moussa cachant son sexe difficilement, sous son béret de commando.

Je me réveille aussi et lance un grand sourire à nos surveillants en leur demandant :

« Vous avez réussi à dormir un peu les gars ? ».

Boris me répond qu’ils ont fait un bon somme réparateur pendant cette petite heure.

Sa joue et le coin se sa bouche étale encore quelques traces du nectar de Moussa. Celui-ci s’en aperçoit et lui fait désespérément des signes de la main, pendant que Boris peine à s’essuyer la mauvaise joue.

Nous ne pouvons-nous empêcher d’éclater d’un rire que nous ne tentons même pas de contenir. Mon Bruce me fait un check de la main, ce qui ne fait qu’accroitre un peu plus, le désarroi de nos deux compères.

Le reste du trajet jusqu’à la gare, est silencieux, nos gardes feintant d’être totalement absorbés par leur mission de sécurité.

Nous arrivons presque à l’aube à notre hôtel. Bruce et moi allons profiter pleinement de nos deux chambres communicantes et Boris et Moussa ont été relégués avec résignation dans une chambre voisine qui n’a qu’un grand lit 2 places. Des gens bien ces militaires, ils n’ont manifesté aucune opposition à partager le lit….

Fabiodimelano

fabiodimelano@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Mai | 70 pages

Les nouvelles | 17 Pages

Militaire Meetmemz
Mes aventures Devilinme
Mon Inconnu du lycée Guiome
Location estivale Plume-Gay
Service militaire Meetmemz
Chez le docteur Fesses-Rougies
Soumission, domination. Jackx
Soumission au sauna Sylou69
Initiation Yannick
Bois de Vincennes SalopeAJus
Pris en flag Meetmemz
Plage naturiste Colinot
Camping Paradis DelosFairy
Le club des 4 en colo DelosFairy
Chaleur nocturne DelosFairy
Artisan électricien Meetmemz
Pipe à l'aire de repos Halex27

Les séries : 53 pages

Cousins rebeu | 14 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314
En exterieur | 3 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3
Job à Dubaï | 2 | +2 Dvdstaudt
1 | 2
Abdoul | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Hugo & Ethan | 10 | +4 Hugo_ethan
1 | 2 | 3 | 4 | 5
678910
Sur une île déserte | 6 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Femelle | 3 | +2 RyanSoumis
1 | 2 | 3
Baise dans sa cave | 2 | +1 Djack
1 | 2
Rencontre Twitter | 2 | +1 Shernabog
1 | 2
Chez moi | 2 | +1 Passif17
1 | 2
Hésitation première | 2 | +1 MoietMoietMoi
1 | 2
Le petit pêcheur | 4 | +3 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 90 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Avril 2024 : 3 388 758 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : dimanche 10 mars 2024 à 14:22 .

Retourner en haut