PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Mon petit beur -3

Une fois seuls, Morad me repousse contre un mur. A ma grande surprise il presse ses lèvres contre les miennes et nos langues se mêlent. Il prend mes fesses à pleine mains et se presse contre moi. A mon tour je l'enlace en n'osant à peine croire à la tournure des événements.

« - J'ai envie de te prendre… » Me dit-il.
« - Moi aussi tu sais j'aimerais te prendre. »

Il me regarde surpris.
« - Je… je sais pas. J'suis pas pédé ! … Normalement… » Dit-il d'un ton piteux.
« - Tu verras, c'est cool, tu aimeras. »

Je défais le premier bouton de son jean et je fais sauter d'un geste rapide les autres. Je glisse alors mes mains dans son dos et le retourne pour que ses petites fesses protégées uniquement par son boxer DIM noir se retrouvent plaquées contre ma queue raidie. Mes mains sont sur son ventre. Ses abdos sont contractés, il n'a pas un poil de graisse et il est imberbe.

« - Attend… non… Je veux pas… » Dit-il faiblement.
« - Pas très convaincant » Lui dis-je avec un sourire.

Je fais glisser mon pantalon à terre ainsi que mon slip.
Ma queue s'insère dans la raie de ses fesses.
Le tissu de son boxer donne à ce contact un coté très agréable.

« - Tu me dois bien ça après tout. » Ajoutais-je. 

Il ne dit rien… Il transpire… Il est toujours contracté, mais n'oppose pas de résistance.
Passant mon bras gauche sur son ventre pour l'empêcher de partir, je fais glisser son boxer de ma main droite.
A présent ma queue est dans sa raie. Elle est chaude et humide. Avec un peu de salive, je commence à masser son anus. Celui-ci est très contracté comme je pouvais m'y attendre.

« - Détends toi, c'est très agréable tu verras. »
Il tente vaguement d'échapper à mon étreinte mais je le retiens. Adossé au mur, je le maintiens un peu plus fermement. Mes doigts se sont frayés un chemin au travers de son petit trou vierge.
Changeant de bras pour l'emprisonner, c'est de ma main gauche que je présente mon gland à l'entrée de son trou.
Il se contracte à nouveau. Mais la salive fait son office.
Millimètre par millimètre je fais pénétrer ma queue dans son corps de rêve.
Je sens la chaleur de son ventre entourer mon sexe.
Il n'oppose plus aucune résistance.
Ses fesses finissent par se plaquer contre mes hanches.

Je suis à fond en lui.

Je reste quelques secondes ainsi pour lui laisser le temps de s'habituer.
Sa queue s'est un peu ramollie.
Il transpire de plus belle, moi aussi.
Je le fais se pencher légèrement en avant.
Et je commence doucement à le limer. Doucement et tendrement, je veux qu'il garde un bon souvenir. Ma queue glisse aisément à présent. Avec ces préliminaires je ne suis pas long à sentir le plaisir monter du fond de mes couilles.

« - Je vais jouir » Lui dis-je.
Son sphincter se contracte involontairement.
« - Ne jute pas dedans s'il te plait… » Implore-t-il.
« - Tu ne m'as pas demandé mon avis pour tes potes… »
« - Non s'il te plait ! »
Je continue mes aller-retour.
« - Ca va venir… »
Il ne dit plus rien… je palpe sa queue : il bande à fond à présent. Il prend son pied, sa queue dégouline de liquide et pourtant je suis en lui.
« - Je vois que tu aimes… »
« - Oui » Avoue-t-il faiblement.

Je me mets à le branler doucement.
Je regarde à nouveau ce beau petit mec planté sur mon pieu, son jean sur les chevilles et je me dis que j'ai beaucoup de chance.

Je ne tiens plus.

« - Ca va sortir… » Dis-je en relâchant mon emprise sur lui.

Au lieu de s'éloigner, il prend mes fesses à deux mains et les rapprochent des siennes.
J'explose alors de plaisir en lui. Je sens mon sexe se raidir à plusieurs reprises et cracher son jus.
Je m'effondre sur son dos, ma queue toujours plongée en lui.

Il se dégage doucement et se retourne vers moi. Je vois que son visage est baigné de larmes.
« - Pourquoi tu pleures ? »
« - J'ai pris trop de plaisir… J'veux pas être pédé... »
« - Tu es peux être bi simplement. Et puis tu sais, ça fait partie de la nature. On choisit pas. »

Ces arguments sonnent faux à mes oreilles. Je sais bien que ca ne rassure personne ce genre de discours.
« - En tout cas personne n'en saura rien, t'inquiète. »
« - Merci » dit-il en venant se blottir dans mes bras. 

Sa queue toujours raide se glisse contre mon ventre.
« - Tu veux me prendre ? »
« - Oui. »

Je me tourne et lui présente mes fesses.
D'un geste maladroit, il enduit ma rondelle de salive puis enfonce d'un coup sa queue après avoir longuement cherché mon trou.
Je me contracte de douleur. Il n'est pas doux du tout et je ne m'attendais pas à ce qu'il rentre si vite, sans préparation.
La douleur pulse un long moment…
Je ne sens pas vraiment ses premiers coups de bite, seulement de la douleur. Je sers les dents.
Puis mon corps s'habitue et sa queue est douce en moi.
Il me baise en rythme, un peu trop vite.

Je sens qu'il s'habitue à mon cul.

Je sens qu'il aime le bruit de son bassin claquant sur mes fesses : n'importe qui dans l'immeuble aurait pu entendre.

Je me demande s'il a déjà pris des filles de cette manière. Il me tient par les épaules et son étreinte est assurée.
Après quelques minutes il pousse un long râle de plaisir et je sens mes fesses se remplir de liquide.

Il se retire immédiatement.
Je me retourne et avec un grand sourire il me caresse le ventre…
Et puis il m'embrasse, un vrai baiser long et doux.
Nous sommes là, face à face, enlacés, nos jeans sur les chevilles et nos corps repus de plaisir.
En nous rhabillant, nous avons échangés nos téléphones.

A présent, nous faisons l'amour chez moi, très souvent.
Ses copains viennent aussi… Parfois… Sauf le petit…

 
[ Merci pour vos messages et vos photos ! Continuez ! Si la suite vous intéresse, écrivez-moi. Les commentaires et suggestions sont les bienvenus !]

Yopi

yop_ex@outlook.fr

Autres histoires de l'auteur : Sen et Kaze - Rapt - Un hasard - Tennis ? Plus Jamais ! - Tournoi en chambre - Pipe en jean… - Ma deuxième année de Fac - Au boulot - Le pinceau du peintre - Soirée étape - Ma première histoire - Et in inferno ego - Le dépôt - Mon petit beur - Première année de Fac

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)