NEWS :
24 Fév.

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

146 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisodeÉpisode précédent

Agriculteur | S18 Me retrouver

13 | P’tit brouillon – Le récit de Julien.

Aveuglé par la ceinture en éponge du peignoir qui lui bande les yeux, Anthony, nu comme un ver, pieds écartés dans l'épaisse litière de paille propre, jambes en partie flêchies, s'est immobilisé, buste en avant, bras à l'équerre et mains ouvertes à plat comme s'il voulait prévenir une chute.

- "Mais je suis aussi complètement à ta merci comme ça ..."

Alors, de ma voix la plus ferme et la plus sonore, je confirme :

- "C'est bien ce que tu voulais, non ?"

D'un grand pas, je me rapproche de lui, de trois quarts arrière, à l'effleurer mais sans le toucher, juste activer cette tension entre nous, percevoir, moi sa chaleur et lui la mienne, puis souffler un filet d'air dans les petits cheveux sur sa nuque.

- "Il ne te manque que la vue alors je te conseille de faire silence et de tendre l'oreille pour suppléer cette privation volontaire ; pourtant, si tu redoutes que je profite de la situation pour extorquer, contre ton gré, une privauté que je n'aie déjà obtenue de toi, sache que je ne vois pas à quoi tu penses ... mais tu dois retirer immédiatement ton bandeau."

Je compte silencieusement une, deux, trois secondes. Il ne dit rien, ne proteste pas. L'extrémité de mes doigts vient alors se poser délicatement sur ses hanches et encadre chacune d'elle de quatre points. Puis la pulpe de mes deux pouces épouse souplement la discrète dépression de chaque côté de son sacrum, au-dessus de ses fesses, la masse par de légères rotations, une attention dont la douceur et l'apparente innocence le fait rapidement se détendre en le recentrant sur ses sensations. Je poursuis d'une voix plus sourde.

- "Qu'en revanche, tu t'interroges sur ce qui t'attend, sans jamais savoir, à chacune de mes caresses, où se portera la suivante, ni quand, ni laquelle va te foudroyer, ça, ce n'est pas de la crainte mais de l'impatience, de l'excitation. Et c'est bon."

Il a pouffé et je sais ainsi que son incertitude s'est dissipée, que nous nous sommes entendus sur les règles d'un jeu commun. Cependant ...

- "Je dois m'éloigner pour aller chercher les protections indispensables."

J'ai avancé mon menton ; de ma barbe, j'égratigne son épaule puis son dos, jusqu'à ses fesses que je ponctue de deux petits bisous ventouses avant de m'écarter à grands pas.

- "Fais vite."

Depuis mes premières venues aux Chênaies, je renouvelle dévôtement capotes et lubrifiant dans la vieille écurie comme une offrande aux lares, les dieux du foyer, ceux qui veillent sur ces lieux gravés dans nos souvenirs et ont su en faire des hâvres de bon secours.

Afin d'entretenir la confiance d'Anthony, laborieusement gagnée, je lui explique pas à pas.

- "Ici, la boite à pharmacie recèle tout ce dont nous aurons besoin."

Est-ce le raclement de la porte de la petite armoire métallique, la provenance de ma voix, mes pas quand je reviens vers lui, le glissement du zip qui me libère de ma cotte, le froissement du tissu qui s'effondre, le choc de mes bottines que j'envoie valdinguer mais je le sens vigilant, concentré. Il attend un signal de départ, une première mise en jeu. Mes pieds foulent sans discrétion la paille et aussitôt il tend ses bras à tâtons dans ma direction mais je me dérobe d'une prompte esquive, saisis son maxillaire de mes doigts en pince.

- "Tsss, Anthony, désormais, c'est MOI qui mène la partie !"

Et, renversant sa tête, je le galoche.

Il me répond avidement, aspirant ma langue, tétant mes lèvres, buvant nos salives, comme le plongeur ayant épuisé sa réserve d'air inspire précipitamment l'oxygène qui le ressucite.

Il a pris soin d'écarter ses bras comme un cormoran repu déploie ses ailes, dressé sur un perchoir pour faire sécher son plumage. C'est alors moi qui le frictionne de ma main libre, me frotte à lui, roulant des épaules, bombant le torse pour l'étriller de mon poil. Plus bas, nos dagues baveuses ferraillent ferme.

Je me suis accroupi d'une soudaine flexion des cuisses, ma main gauche a enfermé sa taille et la droite a englobé sa paire de couilles comme on récolte des oeufs ; j'ai englouti d'un coup sa jolie queue claire et cambrée à laquelle j'administre quelques succions magistrales à ma façon. Je fais rouler lentement ses testicules dans ses bourses et un de mes doigts, à l'arrière, masse son périnée tandis que, du plat de la langue, j'entreprends de souligner avec précision chaque face de la gracieuse courbe de sa flèche.

Un violent sursaut le soulève, dressé sur ses orteils, aussitôt suivi de tremblements, un trait zèbre ma joue et le reste va se perdre par dessus mon épaule. Je me redresse pour le soutenir tandis qu'il bafouille de vagues "pardon, pardon". Déjà sa main s'active sur les noeuds qui retiennent son bandeau. La mienne s'empare de son poignet et le rabat sans aménité dans ses reins. Il grimace.

- "Dis-donc, p'tit brouillon, tu crois pas que c'est avec ces trois postillons que tu vas pouvoir siffler la fin de la partie!"

Mon index a raclé ma joue en crissant tel une lame de coupe-chou pour venir, poisseux, sur sa lèvre inférieure où il se pose. Il attend en pesant, patiemment. D'être d'abord recouvert par la lèvre supérieure qui hésite, tatonne, puis que sa langue le parcoure, s'y enroule, l'enveloppe ... Joue. J'amène alors mes lèvres à sa place sur les siennes, ma langue affleurant avant qu'elle se déploie avec lenteur comme on entame une danse, cherchant à s'accorder finement avec sa partenaire en préalable à un duo endiablé.

Lui se laisse guider, d'abord paresseusement mais, malgré le peu de latitude que lui laisse l'étreinte de mes bras, sa main, en pressant mes reins, ramène ma queue brandie contre son abdomen qu'il creuse et roule dans un massage éloquent. J'entends sa demande muette. Je devine à sa façon de peser sur mon bras comme dans le flot langoureux de sa langue qu'il me suffirait de desserrer l'étau pour qu'il s'écroule et m'avale souverainement à son tour. Ou qu'à deux mains je pourrais lui faire faire volte face et l'encorner sans façon.

Mais ce n'est pas exactement ce que j'ai en tête.

Amical72

amical072@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

Toni : S1S2S3S4S5
S6S7S8S9S10
S11 | S12

Agriculteur : S1 | S2S3S4S5
S6S7S8 | S9 | S10
S11 | S12 | S13 | S14 | S15
S16S17S18S19

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 22 Fév. | 74 pages

Les nouvelles | 19 Pages

Envoie ta première histoire !
Baise dans sa cave Djack
Arran Elio
Prof au sauna Meetmemz
Spartacus Spartacus
Militaires suisses gradés Maxance
Pacha rebeu Meetmemz
Le copain de ma nièce Bugs
Le plombier Geoffrey
Un été à la campagne Meetmemz
Mon voisin rebeu Tymeo
La femelle de Karim Jules
Confinement en famille Meetmemz
Passif Première Franck
Guillaume Amical72
Sodomie devant voyeur Djack
Marc L3vicura
Tel est pris Stephdub
Retour de match Bouleetbite
Sauna Octopus Marco13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 146 pages en + ici

Les séries : 55 pages

Nuits aux campings | 4 | +1 Thomas
1234
Agriculteur S19 | 12 | +1 Amical72
12 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 89 | 10 | 11 | 12
Mon gros membre | 4 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34
Fuckboy Hétéro | 3 | +1 Julian
1 | 2 | 3
Agent 069 | 9 | +1 Ceven-X
1 | 2 | 34 | 5678 | 9
Bon garçon | 8 | +3 PupOrock
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
New York | 3 | +1 Passif17
1 | 2 | 3
St-Sylvestre | 8 | +1 Bouleetbite
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 678
Combat de lutte | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Abdoul | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Octobre 2023 : 3 489 971 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : samedi 18 novembre 2023 à 17:12 .

Retourner en haut