PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Inauguré par mon frère

Moi c'est Philippe, 19 ans, chatain clair aux yeux bleux, athlétique, 1,82 m pour 75kg.

Cette histoire s'est passé il y a deux mois. Mon frère, Eliot, 25 ans, brun aux yeux vert, plus musclé quet moi et plus grand, renrait de Nouvelle-Zélande, après 3 ans d'études. Il m'avait manqué et entre temps, j'avais fait mon coming-out. Mais il n'étati pas au courant et comme seul mon entourage proche le savait, je leur avait fait savoir que je voulait lui dire moi même, à son retour.

Nos parents, ce soir là, nous avaient laissé seul mon frère et moi et je décidais de tout lui dire. Je n'ai aucun secrets pour lui et je n'ai eu aucun mal à lui en parler. Il a d'abord été surpris, puis finalement m'a dit :
"Alors comme ça je te laisse 3 ans et tu trouve le moyen de devenir PD ??"
"Je l'étais avant, fallait juste que ça sorte."
"Et t'as déjà eu quelqu'un ?"
"Non ... j'ose pas en parler dehors."
"Ah merde c'est vrai que ça doit pas être facile mais ya plein d'endroit pour les gays non ?"
"Oui mais ça m'attire pas."
"Donc t'es toujours puceau ?"
"Malheureusement ..."
"On peut changer ça tu sais ..."
J'étais surpris par cette phrase et par son intonation.
"Qu'est-ce que tu veux dire par là ?"
"Ben là-bas j'ai eu l'occaz' de tester des petits trucs avec des homos. Je peux te montrer si tu veux."
"Mais t'es mon frère !"
"Et alors. Moi ça me gênerais pas de te dépuceler !"
"Mais ... je ... c'est-à-dire que ..."
"Quoi t'as peur ? Je te plais pas ? T'es coincé ?"
"Non c'est juste qu'avec toi ça fait bizarre."
"Tu veux essayer ?"
Sur ces mots, il a posé sa main sur ma cuisse et m'a dit :
"Les parents ne reviennent pas avant demain et j'ai des capotes."
Je ne savais pas si c'était une bonne mais j'étais curieux de le faire, la fameuse première fois. Et à vrai dire, mon frère me plaît et le voir nu me ferai plaisir.

Je lui ai fait part de ce sentiment. Il m'a alors demandé de me mettre sur ses genoux puis m'a posé quelques questions sur ce que je voulais faire avec lui, si j'étais plutôt actif ou passif, si je voulais être dominé ou pas, etc.
Puis il m'a demandé de m'approcher de lui et lui s'est approché de moi. Il a alors posé ses lèvres sur les miennes. Des lèvres douces et chaudes qui se posées doucement sur les miennes. Un premier baiser. Jamais un autre homme ne m'avais embrassé. En moi c'était le feu d'artifice. Je passais par toutes les  émotions. J'avais très chaud et je commençais déjà à bander un peu. Il m'a demandé si j'aimais ça et je lui répondu que j'en voulais encore. Il m'alors embrassé à nouveau. avec plus d'insistance cette fois. Passé les interrogations, je lui ai rendu son baiser et ai pris sa tête dans mes mains pour que sa bouche ne quitte plus pla minne.
Me voyant satisfait par ces débuts, il a alors pressé mes lèvres avec sa langue pour me pénétrer et a commencé à me rouler une bonne grosse pelle. Bien que non-expérimenté, je sentais l'habitude et l'expérience en lui.

Nous commençions à nous caresser l'un l'autre. Je me foutait complétement que l'homme qui me prenait était mon frère. Nous nous embrassions sans plus nous arrêter. L'étreinte a duré de longues après lesquelles il m'a demandé :
"Alors t'aimes ?"
"Oh que oui !"
"Tu vois, frère ou pas, c'est pareil."
"Tu me plais trop toute façon !"
"Wow merci. Tu veux qu'on aille plus loin ?"
"Oui"
"Ok laisse-toi faire."
Eliot m'a à nouveau embrassé, une main sur mon visage, l'autre sur mon dos, puis sa bouch a glissé dans mon cou. Machinalement, j'ai courbé ma tête vers l'arrière et ai laissé échapper un petit gémissement de plaisir.
Ses mains se sont alors rapprochées de ma chemise et trois boutons se sont défait. Il a commencé à m'embrasser le torse et les épaules. Sa langue parcourait chaque cm² de ma peau et rejoignait parfois ma bouche pour ne pas la laisser de reste.
Un à un, les boutons sautaient et laisser entrevoir à Eliot un corps complétement redessiné depuis son départ, ce qui ne l'a pas laissé indifférent :
"Wow putain c'est que t'es devenu musclé toi. Ca m'excite."
"T'as l'air d'avoir changé. Je peux voir aussi ?"
"Pas tout de suite."
Il a alors commencé à embrasser chacun de mes abdos, tout en me travaillant les pecs et me pinçant les tétons. Il s'attardait sur chaque muscle, chaque creux, chaque bosse, chaque mm de peau qu'il pouvait toucher de sa bouche.
Doucement, il remontait, jusqu'à atteindre mes pecs. Il a recommencé son travail de prospection, inspectant avec sa langue tous les pores de ma peau, avant de s'attarder sur mes tétons, qui poitait fort.  Il les a pincés, malaxés, caressés, sucés. Je frissonais de plaisir et bandais déjà pas mal.
C'est alors qu'il a commencé à déboutonner sa chemise. Quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai découvert son torse magnifiquement musclé et parfaitement imberbe. Il avait fait pas mal de spot là-bas et ça se voyait. Il avait également un tatouage au niveau de l'épaule droite : une jolie fleur. Il a guidé mes mains sur son torse et m'a dit : "Fais-toi plaisir maintenant."
J'ai pris un plaisir fou à le caresser de toute part, du nombril jusqu'en haut du dos, tant et si bien que j'ai failli éjaculer. Il m'a alors pris contre et m'a serré dans ses bras, en m'embrassant dans le cou. Contre mon corps, je sentais maintenant tous ses muscles et j'en avais de long frisson.

Je l'ai embrassé à nouveau. Un long baiser langoureux qui nous a permis de laisser retomber un peu la pression, car lui comme moi étions au bord de l'implosion.
Il me caressait l'épaule gauche et le visage avec une douceur incroyable. Il me tenait aussi la main et me la caressait. Je ne savais pas mon frère aussi doux ! Et je ne rêvais pas mieux pour une première fois. Il a alors pris la température :
"Alors ça va ?"
"Je me suis jamais senti aussi bien."
"Alors on continu ?"
"Je plus jamais qu'on s'arrête !"
"Haha ok c'est parti."

Il a alors commencé à defaire ma ceinture, avant de me l'enlever et de la jeter dans la chambre. Tout en m'embrassant, il a glissé ses mains dans mon pantalon et a me toucher le cul, à travers mon slip. Moi je ne me lassais plus de le caresser. Lui se faisait royalement plaisir et semblait ne pas avoir fait l'amour depuis des années. J'étais excité comme jamais et même si c'était mon frère et que j'avasi des scrupules à me faire baiser par lui, j'adorais ça tant c'est un bon coup.

Puis il a quitté ma bouche, retiré ses mains de moi, et m'a regardé en souriant. Je ne comprenais pas et lui ai demandé :
"Quoi ? C'est fini ?"
"Non au contraire ! Mais j'ai besoin de ta permission pour aller plus loin."
"Comment ça ?"
"Je veux qu'on arrête les préliminaires et qu'on passe aux choses sérieuses."
"D'accord vas-y !"
"Ok lève-toi."
Je m'execute. Il retire la couette et s'approche de moi. Il m'embrasse goulument, me prend par les fesses et me soulève. Je mets mes jambes autour de sa taille. Il me couche sur le lit et viens sur moi. Je ne le lâche pas. Nous sommes ainsi comme attaché l'un à l'autre.

C'est après ces préliminaires que réellement j'ai perdu ma virginité. Mais ça ... c'est une autre histoire

PtitGayCurieux

loginlive2011@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : La fôret - Mon employé - Chaudes vacances - Le meilleur ami de mon frère - La grange - Voyage scolaire - Pute à domicile - Chaude chambre d'internat - Chienne de compagnie - Mon professeur de philo - Le vendeur - Maxime et moi - Jonathan et les hommes - Ludo - Colocation - Fouille au corps - Mon correspondant - Un bon secrétaire - Les toilettes de la FAC - L'esclave et le seigneur - Ce voisin pas très sympa - Fût pris qui croyait prendre - Attouchements consentis - Abusé dans les vestiaires - Mathématiques - Le vendeur de voiture - Promenade nocturne - Inauguré par mon frère - Le sous-marin - L'île de la tentation - Le châtelain - La colonie de vacances - Révisions particulières - Sous le bureau de mon banquier - Simon le handballeur - Dérapage avec mon coloc' - Comment pervertir un mannequin ? - Soirée trop arroséeFin de journée dans l'ascenseur - Le beau Fabien - La fenêtre d'en face

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"