PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Le châtelain

Moi c'est Max, 19 ans. Il y a 3 mois, je me suis entré à la FAC. C'est l'une des meilleures de la région, très réputée et plutôt chère. Mais la bourse m'a quand même bien aidé. Le seul hic, c'est l'internat, ou plutôt le fait que je doive partager  ma chambre avec un potentiel homophobe. Car oui je suis gay et je ne cherche pas à le cacher, même si ça n'est flagrant au premier abord. Je me suis installé dans cette chambre et par chance j'étais le premier arrivé et j'ai pu tranquillement prendre possession des lieux, choisir le meilleur lit et voir un peu les alentours. Puis est arrivé un magnifique jeune homme. J'ai du me retenir pour ne pas bander ! On s'est présenté. Il s'appelle Antonin, il a 20 ans. Il est grand et visiblement très bien foutu. Il est habillé très chic. Il habite d'ailleurs dans un château. Il est assez snob mais il ne se la raconte pas trop, même s'il ne cache pas que ses parents sont nobles et riches.

Les premières semaines, tout se passe pour le mieux. Cependant, il sort régulièrement faire la fête et rentre tard. Parfois il me réveille, mais il ne le sait pas. Je l'ai donc souvent écouté se déshabiller et aller se coucher, ce qui me faisait pas mal bander. Mais dormant face au mur, je ne l'ai jamais vu sans ses fringues de richard. Autre plaisir que j'affectionnait, certains soirs, c'est quand il lui prenait l'envie de se masturber. J'entendais le sourd son de sa main qui frottait sa bite, et ses quelques râles discrets. J'ai moi-même finis par me branler aussi, sans qu'il ne me prenne bien sûr. Il savait que j'étais gay, ça ne le dérangeait pas, mais je ne voulais pas qu'il sache qu'en secret il me plaisait, pour ne pas dégrader notre relation.
Mais un soir, tout a basculé. Pendant que nous discutions, il a coupé notre discussion et ma lancé sec :
"Ca fait longtemps que tu m'écoutes me branler ?"
J'étais piqué à mon propre jeu. Je ne savais même pas quoi lui répondre. J'ai bafouillé :
"Hein ?? De quoi ?? Je ... non ... pas du tout ... je ne savais même pas que ..."
Je ne sais pas mentir ... et ça se voit ...
"Allez c'est bon je sais laisse tomber ça me dérange pas."
"Ouais mais c'est gênant. Je suis désolé. Tu le prends pas mal ?"
"Non. D'ailleurs ... j'ai jamais baisé avec un mec."
Il avait d'un coup perdu toute classe et tout flegme. Il commençait à se toucher le paquet. Il m'a dit :
"Tu veux qu'on se fasse du bien ?"
Je ne rêvais que de ça !
"Ouais ça me tente."
"Ferme la porte à clef et viens sur mes genoux."
Je m'exécute et le rejoins. Je bande déjà.

Une fois sur ses genoux, il m'a directement embrassé avec la langue. Un bon gros patin comme je les aime. Il a passé ses mains dans mon dos et a commencé à me caresser. J'ai fait de même. L'étreinte a duré un bon moment. J'étais ocllé à lui et nos mains se baladaient librement sur le corps de l'autre. Puis il a glissé ses mais sous mon t-shirt. J'ai senti ses mains chaudes et viriles entrer en contact avec ma peau. J'ai lâché un râle de plaisir. Et doucement, mon t-shirt est remonté le long de mon corps jusqu'à le quitter. J'étais torse nus. Il a regardé mon corps et m'a dit :
"Putain t'es plus musclé que ce que je pensais."
Il a commencé à me caresser le torse, à me malaxer les pecs et les abdos. Il m'embrassait dans le cou en descendant doucement vers les épaules, puis le haut des bras qu'il m'a passé derrière la tête pour me lécher les aisselles. Dans cette position, il a pu librement m'enlever la ceinture de mon pantalon et défaire ma braguette. J'ai alors senti ses mains glisser dans mon jean, parcourir mon caleçon, le pénétrer et arriver jusqu'à mon postérieur. Tout en me suçant les tétons, il m'écartait doucement les fesses pour me libérer le trou. J'était offert à lui, complètement assouvi. Il me faisait ce qu'il avait envie de moi. C'est là que j'ai senti un doigt venir chatouiller mon trou déjà bien humide. Il me le tapotait et doucement essayait d'y entrer, sans le forcer. Je gémissait de plaisir.

C'est alors qu'il m'a dit :
"Lève-toi et va te mettre sur mon lit."
Je me suis posé sur le dos sur son lit et il a commencé à se déshabiller. J'ai commencé à me branler. Ce strip(tease improvisé me faisait presque jouir. Il était lui aussi très musclé, avec abdos et pecs comme on en rêve, et un belle bite en érection à en faire craquer son caleçon. Une fois en caleçon, il s'est approché de moi et m'a enlever mon pantalon. Puis il s'est allongé sur moi et m'a embrassé. Il se frottait contre moi. je sentais son pénis de 20 bon centimètres contre le mien. Puis il a glissé sur mon corps en direction de mon caleçon. Il l'a fait glissé en douceur jusqu'à mes pieds et me l'a enlevé. Il l'a reniflé un coup en se branlant avant de le jeter dans la chambre.

Il s'est approché de mon paquet. Une main sur son caleçon, il se branlait encore. De l'autre main, il est revenu  titiller mon anus. Il approché son nez près de mon engin et a bien sniffer avant de me passez trois bon coups de langue efficaces dessus. Puis il demandé de me mettre sur le dos. Une fois fait, il m'a généreusement pris les fesses et me les a bien malaxées avant les écarter et d'y plonger sa langue. Il me léchait maintenant le trou et crachait dedans avant de replonger dedans. Puis il m'a mit un doigt, puis deux, puis trois. Il m'a bien écarté le sphincter et a enlever son caleçon, mis une capote et d'un coup m'a empaler. Un coup sec qui m'a fait hurler, à la fois de plaisir et de douleur. Ca faisait longtemps qu'on ne m'avait pas pénétré et il me fallait bien ce petit ramonage ! Je me suis fait enculer pendant plusieurs minutes, des fois doucement, sans à-coups, d'autres fois presque violemment, avec de bons coups de reins de sa part. C'était pas toujours agréable, mais il faisait ça merveilleusement bien. Puis d'un coup il a lâché un gros râle de jouissance et j'ai senti quelques coups saccadés. Il venait de jouir, mais j'aurais aimé sentir sa crème réchauffer mon trou. Là il s'est retiré et m'a promptement demandé :
"Éjacule dans ma bouche stp !"
"Quoi sérieux ?"
"Ouais j'aime bien ce goût."
Je me suis retourné, ait maintenu sa tête sur ma bite et ait lâché quatre puissants jets de foutre au fond de sa gorge. Il a avalé et m'a embrassé à pleine bouche.
"Putain Max ce que t'es bon !"
"Et toi t'encule bien !"
"On remettra ça une autre fois ?"
"Un peu ouais !"
"Viens on va prendre une douche ensemble."

Mon rêve s'était réalisé : me taper mon compagnon de chambre. Et en plus il m'a proposé une douche ! J'étais aux anges. Nous avons réitéré l'expérience plusieurs fois dans l'année et on a testé pas mal de trucs.
Je ne suis plus dans sa chambre maintenant mais le garçon avec qui je suis cette fois est aussi plutôt mignon. Vous connaissez la suite ... .

PtitGayCurieux

loginlive2011@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : La fôret - Mon employé - Chaudes vacances - Le meilleur ami de mon frère - La grange - Voyage scolaire - Pute à domicile - Chaude chambre d'internat - Chienne de compagnie - Mon professeur de philo - Le vendeur - Maxime et moi - Jonathan et les hommes - Ludo - Colocation - Fouille au corps - Mon correspondant - Un bon secrétaire - Les toilettes de la FAC - L'esclave et le seigneur - Ce voisin pas très sympa - Fût pris qui croyait prendre - Attouchements consentis - Abusé dans les vestiaires - Mathématiques - Le vendeur de voiture - Promenade nocturne - Inauguré par mon frère - Le sous-marin - L'île de la tentation - Le châtelain - La colonie de vacances - Révisions particulières - Sous le bureau de mon banquier - Simon le handballeur - Dérapage avec mon coloc' - Comment pervertir un mannequin ? - Soirée trop arroséeFin de journée dans l'ascenseur - Le beau Fabien - La fenêtre d'en face

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"