PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Pour une surprise, c'est une surprise !

Encore célibataire, je n'aime pas trop cuisiner, sauf quand des amis viennent partager mon repas. Il parait que leur hôte est un vrai cordon-bleu ! Tant mieux.
Toutefois, pourquoi se fatiguer alors que les grandes surfaces proposent un grand choix de différents menus préparés que l'on réchauffe en deux minutes au micro-ondes ? En plus, derrière chez moi une Brasserie, avec plusieurs membres du Personnel, ouvre toute la semaine et le plat du jour, à un prix démocratique, est fort appétissant ! Et pas que... ! Un des garçons m'attire davantage et je m'arrange toujours pour m'asseoir dans le secteur qu'il sert. Cela déplaît à ses coéquipiers. Je m'en fiche. Je paie !!! Et mes yeux ne regardent que lui ou plutôt son jean moulant, mais aujourd'hui, il semble contrarié, peut-être faute de clients. La fin du mois, sans doute. La crise, sûrement.
Je prends donc plus de temps que d'habitude pour manger et quand, enfin, mon assiette est vide, il s'approche pour la retirer et me dit assez sèchement : « Vous voulez vraiment ma photo ? »
Et, sans réfléchir, je lui réponds, en baissant les yeux : « Non, mais bien ce que j'ai devant moi »
« Comme dessert, rétorque-t-il sur un ton agressif ? »
Impassible et imperturbable : « Toi ! »
« Bon, une dame blanche. Ça vous rafraîchira les idées ! »
Au lieu de m'indigner, cette attitude m'excite... et il l'ignore !
Le jeune serveur revient, dépose délicatement la barquette et, poliment mais avec un sourire forcé : « S'il vous plaît ».
« Très aimable. Merci et je ne prendrai ni café ni digestif »

Il a certainement été rappelé à l'ordre car la Direction ne tolère aucun écart de conduite ou de langage envers la clientèle, même si, j'avoue, y avoir été fort.
Le dessert avalé, je m'essuie la bouche et me lève pour aller aux toilettes. Dans le couloir je m'arrête devant la porte entrouverte de la réserve. La pièce est éclairée.

Brusquement, par derrière, une main se plaque sur ma bouche et l'on saisit le haut du pantalon. Poussé à l'intérieur, la porte se referme d'un coup de pied, mais pas complètement. Plaqué au mur, la pénombre du local m'empêche de savoir qui me tient. Un chiffon malodorant est introduit dans ma bouche, mes mains, les doigts croisés, sont placés juste au-dessus de la nuque. La ceinture du pantalon est défaite et le froc tiré violemment descend tout seul vers les chevilles. La traction est si forte que le bouton se fait la malle ! N'ayant rien en dessus, j'ai les fesses à l'air. Mes hanches sont tirées vers l'arrière et ma tête baissée. Le cuir chevelu frôle le crépi.

Pendant que mon trou de balle se fait dévorer à coups de langue et de dents, j'entends le zip d'une tirette et l'ouverture d'un emballage de préservatif.
Le gars se crache dans la main, y enserre ma bite décalottée et me branle lentement pour l'amener à sa dimension définitive. Ce qui ne met pas longtemps à se produire. Puis, juste dans le mille de la cible et jusqu'au maximum. Bâillonné... pas moyen de gueuler. Le mec lime mon cul, m'astique la colonne de plus en plus énergiquement, retire le chiffon pour que j'y décharge ma purée. Retour vers la bouche accompagné d'un nouveau coup sec bien dans le fond du fion en tenant fermement ma nuque avec l'autre main.
Soudain, j'entends une voix : « Punaise, tu fais quoi ? Magne-toi le cul, Luc »
« Je range et j'arrive patron » crie-t-il et à voix basse : « C'est pas mon cul mais celui d'un voyeur pervers » Et s'adressant à moi : « On est quitte. Ça m'a bien plu. Ah oui, avant de sortir il faudra éteindre le local et bien fermer la porte » et avec une nouvelle poussée sur la nuque et dans l'anus : « Compris » J'opine de la tête et il se précipite vers l'extérieur de la réserve. Le salaud !
J'ôte le chiffon infecte et crache plusieurs fois avant de le jeter par terre. Mais, un détail me revient subitement. Il ne s'est pas rajuster !

Mon cul est en feu, lourdement aspiré vers le bas et me redresser déclenche une violente douleur. Cette ordure m'a défoncé avec le goulot très allongé d'une bouteille de vin. Il a donc placé la vidange entre les jambes pour me faire croire que... Oh ! l'enculé... même si c'est moi qui l'ai été. Je me rhabille, passe aux toilettes, vide ma vessie et profite d'être seul pour laver ma bite.
Clopin-clopant, je reviens vers le comptoir. Luc me regarde avec un rictus sarcastique, remonte la fermeture éclair de son jean, sans aucune discrétion : « Ce sera 19 euros ».

Je dépose 20 euros dans le plateau et sur un ton ironique : « Un euro pour le cochon du service... personnel ! ».

Scapadal

scapadal@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Ça m'apprendra - Auto-Stop... Stop ou encore ? - Incorrigible - Petit Cachotier - Oser franchir le pas - Le Motard - Sacré festin - Quel Flair ! - Hétéro lui ? - Emploi temporaire - Toute, toute première fois ! - L'intrigant gant !Le "mec plus ultra" - Entracte - L'art de gaffer - RelaxationSoirée inespérée - Plaisir des transports en commun - Camp d'enfer - Surprise - L'inconnu du dancing - Pour service rendu - Zones de turbulences

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

13 mai 2019

Nouvelles (15)

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket

La suite (8)

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier

Mai 2019

Nouvelles

Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)