PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Ma folie des bidasses

Ma passion pour les bidasses est énorme, c'est vrai qu'ils me font craquer. En survêt, en treillis, peu importe, les voir, cheveux coûts, belle gueule, couilles pleines me font une gaule d'envie et suis prêt à tous leurs caprices, à toutes leurs envies sexuelles pour les satisfaire.

Pour cette raison, les militaires sont les mecs que je drague en priorité, même si ce n'est pas facile, il m'est arrivé quelque bons coups et aujourd'hui, c'est une belle soirée d'été que je souhaite vous raconter. En cette soirée de fin juillet, j'étais allé rejoindre des potes à une terrasse de bistrot, discussion autour de quelque verre pour profiter des vacances et du temps agréable à cette époque.

Vers 23 heures, on s'est séparés, les copains et les copines voulaient sortir en boite, mais je n'avais pas envie, j'ai décidé de rentrer chez moi, à pied pour profiter de cette nuit douce. Je marchais doucement, pensif, quand en face de moi sur le trottoir apparut un bidasse.

Quand il passa à ma hauteur je le dévisageai sans vergogne. Il était si beau que mon sexe donna des signes de consentement. Je me retournai pour le suivre des yeux, il fit de même, et pour lier conversation, il me demanda si j'avais du feu. Je ne fume pas, mais j'ai toujours un briquet avec moi, car souvent il me porte chance pour ce genre d'approche. Il me proposa une cigarette, que je refusai, alors il me demanda pourquoi j'avais un briquet. Je me contentai de sourire à sa question.

Je lui demandai ce qu'il faisait là, il me répondit qu'il attendait son train, mais qu'il aimait bien se promener. Je lui proposai de venir boire un pot chez moi à deux pas d'ici, mais il refusa catégoriquement. Je pris ce refus comme une grosse claque dans la figure, car déjà je m'étais fait plein de bonnes idées.

Je lui tendis la main pour lui dire au revoir et je m'éloignai. Très déçu

Au bout de quelques mètres, j'entendis des pas qui se pressaient pou me rattraper, c'était lui qui avait envie de faire encore un bout de chemin avec moi.

En traversant le petit square très peu fréquenté la nuit, nous nous sommes assis sur un banc pour faire une pause, car son sac étant lourd, il commençait à avoir mal au dos.

Il a fumé une cigarette, avant de me demander pourquoi je voulais qu'il vienne chez moi.

Juste pour boire quelque chose !

Ecoute, je ne suis pas fou, dans tes yeux j'ai tout de suite vu, ce que tu attendais de moi. Tu envie de mon cul, et moi j'aimerais bien être sucé. La folie des bidasses, je connais, alors décide-toi.

Je posais de suite ma main sur son sexe, que je sentis frémir. Je me suis mis à genoux devant lui, et après avoir dégrafé sa braguette,  j'en ai sorti un magnifique rouleau de chair, doux et bien chaud, que je portai de suite à la bouche. Ce n'était pas la première fois que je suçais un mec, mais celui-là, avait un autre gout. Le clair de lune éclairait son bas-ventre ; je pouvais voir sa toison chatoyante et odorante qui me chatouillait les narines. Il était planté devant moi, le visage tourné vers le ciel, pendant que de ses deux mains il me pétrissait le cuir chevelu.

Ses gémissements en disaient long sur ma manière de sucer.

Quand j'ai senti que ses couilles devenaient plus dures, j'ai resserré ma bouche autour de sa queue, et plusieurs jets de sperme sont venus chatouiller mon palais.

Nous nous sommes déplacés dans l'herbe et je me suis retrouvé à quatre pattes, lui à genoux derrière moi, sa queue commença une pénétration en douceur. Ma rondelle céda à cette intrusion, je forçais pour lui permettre de rentrer plus profond en moi.

Mon visage reposait sur mes avant-bras, je me donnais sans façon, avec excitation. D'une main il s'empara de mon sexe qui bandais très fort, il fit coulisser deux doigts tout le long, comme pour me décalotter. Je n'y tenais plus, alors j'ai donné un coup de reins en arrière pour lui faire comprendre qu'il fallait qu'il me défonce à grands coups de boutoir, jusqu'à ce que je hurle de plaisir, comme une bête. Nous étions aussi déchaînes l'un que l'autre.

Je sentais son haleine chaude sur ma nuque, sa main n'avait pas lâché ma bite, et j'aurais payé cher pour qu'il y ait quelqu'un pour faire une photo, ou un bout de film de nos ébats au clair de lune. Nos ébats ont duré jusqu'à la dernière minute.

Jeremy, puisqu'il m'a crié son non, est parti prendre son train, tandis que je remettais de l'ordre dans ma tenue. Au loin j'ai entendu le train qui démarrait avec mon Jérémy que je n'ai jamais revu.

Je le regrette amèrement, et souvent je traîne dans le hall de la gare avec l'espoir, qui sait, de le revoir.

Nico76500

nicolasb76500@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Une pute dans une cité de rebeu - Il y a 4 ans - Ma nouvelle vie de lope - Une mère cool et un beau-père rabatteur - Quand mon amant me travestit - Mon voisin - Le fils de Saïd - Le petit paysan - Je suis la salope de mon père - Mon frère - Le charpentier - La grosse bite de mon père - Le fils de Jaloule - Papa joue au poker avec des amis - Grand black - Offert à des racailles - Le pompier et son fils - Rendez-vous à la cave - Mes frères et moi - Mon beau-père Alva abuse de moi - Un pompier bien passif - Baise dans un foyer - Devenir la putain de son patron - Belle surprise sur le chantier - Un cul à prendre - Trois ouvriers à l'hôtel - Souvenirs d'armée - Dépucelage hard au lycée ! - Samir - Mon oncle m'a initié ! - Le copain de ma mère - Crapahute, fils de pute - Train des trouffions - Ali & Kamel - Pendant la guerre 39-45 - Le surveillant d'internat - Ma folie des bidasses - Sexe père et fils - Mes oncles - Le Foyer - Mes 2 cousins - Mon frère et moi - Une pute dans une cité rebeu - Le sacrifice - Thomas mon prof - Dans les vestiaires - Mon frère, son pote et moi Au chantier - Le proviseur, mon père  et moi - Le vide-couilles de la cité - Entraîneur - Mes légionnairesL'Anniversaire de mon tonton - La pension Douma - Je suis la petite "salope" de la cité universitaire ! - Sodomie au service militaire - Film pour sapeur-pompier - Le directeur et ses élèves - Le père de mon ami - Mon père baise mon frère - Yousef le plaisirs exhib - Ma folie des bidasses - Quand Nicolas devient Nicole - Le calendrier des pompiers - Pompier en feu - Partie à 5 - Les internes - Fils à papa - En vacances - Chantier - Copain d'internat - String - Partouze dans le foin

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)