PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Mon frère, son pote et moi

Bonjours,

Je vous présente tous le monde.
 Mon frère Laurent 20 ans
Son pote Jonathan 20 ans aussi
Et moi Nicolas 18 ans

Mon frère Laurent
avait invité des potes pour fêter son anniversaire (20 ans)
Mes parents ont été priés de quitter la maison et moi,  je devais passer l'après midi avec un pote.
Mais au dernier moment, celui-ci a annulé.
Mon frère et ses potes avaient investi toute la maison et surtout la piscine.
J'étais un peu gêné car je connaissais peu des gars et des filles qui me croisaient sans me voir dans ma propre maison.
 Au bout d'un moment, j'ai décidé d'aller me réfugier dans ma chambre.
J'ouvris la porte bien décidé à la fermer derrière moi à double tour mais je restai scotché en voyant Jonathan, complètement à poil au milieu de ma chambre.
Jonathan, super craquant et meilleur ami de mon frère.
Il s'excusa, en attendant la salle de bain sans fin pour s'y change a décidé de se changer dans la première chambre venue.
Je  ne peux pas m'empêcher de regarder son sexe beaucoup plus grand que le mien.
Il est magnifique.

Jonathan  a très bien vu que je regarde son intimité mais ne remonte pas son maillot pour autant.
 Il me demande soudain si j'aime mater les mecs.
 Je bredouille que je  sais pas plutôt que lui avouer que j'adore regarder les autres mecs en sport.
Il sourit et remonte son maillot en cachant hélas son sexe.
il murmure :"t'es gay?". Encore une fois je mens en disant que je ne sais pas.
Je sens mon pénis se dresser dans mon boxer.
Je frissonne et Jonathan sort de ma chambre sans un mot.
Je suis tout excite d'avoir vu le pénis de Jonathan. Je glisse une main dans mon short et me caresse le bout du pénis.
Je suis trop fébrile pour passer l'après midi à jouer sur ma console alors je décide d'aller me baigner aussi.
Je me mets tout nu et regarde dans mon miroir mon sexe plus petit que celui de Jonathan.
 Je me masturbe depuis environ 4 ans et c'est toujours en pensant à des gars de ma classe

J'enfile mon maillot et sort.
Dans la piscine, ils font les équipes pour un match de volley.
Je rentre dans l'eau et je remarque Jonathan qui me regarde tout sourire et me lance; "viens dans notre équipe Nicolas !". J'accepte mais je ne sais pas pourquoi Jonathan est si gentil avec moi.
Est-ce qu'il a peur que je parle de lui à mon frère ou alors il attend quelques choses de moi?
Je ne sais pas !
Le match est assez serré et à plusieurs reprises, je sens le torse nu de Jonathan  contre mon dos quand je tente de récupérer la  balle.
J'aime ça mais c'est trop rapide pour que j'ai le temps d'apprécier.
Je ne sais pas ce qui m'arrive mais je suis dans un état second.
Je n'arrête pas de regarder Jonathan  et je repense à son sexe qu'il m'a laissé voir.
M'aurait t-il laisser le toucher?
Je recommence à bander.
Heureusement que je suis dans l'eau jusqu'aux épaules !

L'après-midi s'étire sans fin.
Les amis de mon frère partent au fur et à mesure et Ne reste que Jonathan et 2 filles qui s'accrochent un peu à mon frère. Jonathan est sur un transat.
Je regarde son torse nu et un frisson me parcours le dos.
Soudain, il s'assoit en me demande si il peut aller se changer dans ma chambre.
Je lui dis oui en souriant comme un gamin.
Je m'en veux, je n'ai pas envie qu'il me prenne pour un gosse.
Je passe les minutes les plus longues de ma vie.
est-ce-que je dois aller le rejoindre ou alors je me suis fait des idées?
La curiosité l'emporte et je file discrètement dans ma chambre.
Je sens son regard sur moi.
il approche sa bouche de mon oreille et me murmure:
tu peux me toucher si tu veux.

Je suis si gêné que j'ai envie de me sauver mais je reste là, à 30 cm du sexe de Jonathan.
Je rassemble toutes mes forces et j'avance ma main, mes doigts effleurent le long pénis et le gland délicat de Jonathan. Je les fais glisser sur son pénis et soudain, je me rends compte que mes caresses l'excitent.
Son pénis se dresse de plus en plus.
Il devient dur et suis assez fier de moi.
Je m'aventure sur ses testicules si doux et délicats.
Je prends son pénis et fais un va et vient peut être un peu maladroit mais tellement agréable.
Tu me montre le tiens? demande soudain Jonathan
Je suis tellement gêné que je retire ma main de son boxer et dis doucement:
Tu vas te moquer de moi
Pourquoi je me moquerais?
Parce que ...parce que...il est plus petit que le tiens.
Si tu ne veux pas me le montrer ce n'est pas grave Nico mais j'aimerais bien, me dit gentiment Jonathan.
Je suis en érection et me disque finalement, il serait pas si petit que ça, alors,
je baisse mon maillot et sort mon pénis fièrement dressé.
Jonathan, approche une main et ses doigts épousent l'arrondit de ma verge.
Elle est super mignonne, fait Jonathan et un frisson me fait gémir quand ses doigts prennent mes testicules.
C'est magique, je deviens fou sous ses caresses.

Jonathan  explorait mon sexe passant de mes testicules à mon pénis sans gène.
Je regardais ses mains délicates et me laissais faire.
 Il s'approcha de moi encore d'avantage et posa mes mains sur le bord de son boxer.
Il le fit glisser jusque sur ses pieds nus.
Son pénis était dressé vers moi.
Jonathan m'attira sur mon lit où il s'assit tendis qu'il m'allongea doucement.
 Il descendit mon maillot de bain sur mes jambes il me caressa chaque centimètre carrés de mes cuisses.

Pour la première fois de ma vie je me trouvais nu sur mon lit avec un autre garçon aussi nu que moi.
Nos pénis étaient dressés si proches de nos nombril.
Jonathan me demanda si j'étais nerveux et je lui répondis que oui.
Il posa son index sur mes lèvres qu'il caressa et posa sa bouche sur la mienne.
Sa langue força doucement mes lèvres et dans un choc électrique toucha la mienne.
J'ai honte de dire qu'à part un petit smack échangé avec un mec pendant une partie d'action-vérité, je n'avais jamais embrassé personne.
La langue de Jonathan était délicate et jouait avec la mienne.
 J'ignorais si je faisais ce qu'il fallait avec la mienne mais j'improvisais Jonathan avait l'air content.
Sa main droite parcourait mon torse et mon ventre.
Je frissonnais.
La main de Jonathan se posa sur mon pénis.
Ses doigts jouèrent avec mon gland et ils glissèrent sur ma verge. Jonathan commença un va et vient sur mon sexe et sa langue toujours dans ma bouche accompagnait ses caresses incroyables.
Si ton frère savait ça, sourit Jonathan.
Mais moi je n'avais pas envie de parler de mon frère à ce moment là.
 Ce dont j'avais envie me semblait tellement inavouable...

Jonathan quitta ma bouche et se mis à quatre pattes sur moi.
Je regardais son visage tellement différent de celui que j'avais vu toute la journée dans la piscine.
I l se mis à embrasser mon cou puis mon torse. Il donna de légers coups de langue sur mon nombril puis s'aventura sur mon pubis.
Enfin sa bouche se pose sur mon gland.
Je n'arrivais pas à y croire.
C'était tellement magique.
Le plaisir m'envahit.
Celui que je connaissais de mes masturbations solitaires n'était rien à côté des lèvres de Jonathan sur mon sexe encore vierge.

Jonathan vint se mettre à genoux entre mes jambes.
J'écartai les cuisses pour lui offrir tout ce qu'il voulait.
Il prit mon pénis qu'il plaça à la verticale et fit glisser mon gland dans sa bouche.
Je me mis à gémir incapable de retenir mon plaisir.
Jonathan  enfila mon pénis dans sa bouche et s'empara de mes testicules.
J'avais du mal à réaliser que mon pénis se trouvait dans la bouche d'un garçon et à plus forte raison dans celle de Jonathan.
Je levai la tête et croisa le regard gourmand de Jonathan tendis que je voyais mon sexe luisant entrer et sortir, coulissant parfaitement entre ses lèvres.

J'avais tellement fantasmé en me masturbant dans le secret de mon lit.
J'avais imaginé ce que j'étais en train de faire vraiment.
Un garçon penché sur moi suçant mon sexe n'était plus un fantasme.

J'étais tout à Jonathan.
Nos corps s'emboîtaient si bien ensemble.
J'adorais nous voir nus l'un sur l'autre.
Je savais que je n'oublierai jamais ce moment.
Jonathan  accélérait et ralentissait sans arrêt sur mon pénis rouge de plaisir et d'excitation.
Chaque fois que je sentais que mon sperme allait gicler sa langue ralentissait comme s'il dirigeait complètement mon plaisir.
Je regardais Jonathan.
Il était tellement beau complètement nu, occupé à me sucer, à me dépuceler.
Ses épaules étaient brunes et ses cheveux luisants.
Son visage était doux et si mon sexe n'avait pas été dans
sa bouche, on aurait pu le prendre pour un ange.
Ils 'arrêta soudain et me demanda gentiment si je voulais bien le sucer.
Au ton de sa voix, je sentis qu'il était gêné de me le demander.
Peut-être que c'est moi qui aurait dû le proposer. Mais, j'étais partagé entre la timidité et la curiosité.
 Je ne savais pas comment m'y prendre et je me demandai si je saurai donner autant de plaisir à Jonathan.
Il s'assit sur le bord de mon lit. Je vins à genoux entre ses cuisses.
J'étais terriblement gêné.

Je regardais son pénis à quelques centimètres de mon visage.
Je le pris dans mes mains et avança la bouche. Je posai un baiser sur son gland. Il était infiniment doux et chaud.
Jonathan plongeait ses yeux dans les miens quand je me décider à glisser son pénis raide dans ma bouche.
 Le premier sentiment que j'eus, c'était que le pénis d'un garçon dans la bouche d'un garçon de mon âge, c'était vraiment grand.
Le membre dur de Jonathan emplissait toute ma bouche.
Je sentais son gland décalottait sur ma langue sans doute maladroite.
Je réalisai ce que je faisais.
J'avais un pénis dans ma bouche pour la première fois.
Je ne savais pas si j'aimais ça ou pas. Je trouvais juste que c'était bizarre d'avoir la tête entre les jambes de Jonathan et de sucer son sexe.
Je commençai par des coups de langues réguliers et je me rendis compte que Jonathan aimait ça.
Je vis ses orteils se crisper et je pensai que c'était bon signe...
Je sortis son pénis et fis rouler ma langue sur son gland.
 Il était brulant. Je donnai de petits coups  de langue essayant d'imiter la bouche de Jonathan sur mon propre pénis.
Les mêmes caresses qui me faisaient jouir de plaisir 2 minutes plus tôt.

Je ne savais pas si Jonathan était prés à éjaculer et encore moins si j'avais envie de son sperme dans ma bouche.
Ce que je savais c'est qu'il était beau et qu'il s'offrait à moi.
Jonathan avait un corps si parfait.
Son ventre plat avait de beaux abdos mais il était fin. Sa beauté me décida et quand je sentis que Jonathan allait éjaculer j'accélérai le mouvement de ma langue sur sexe. Trois puissants jets l'inondèrent ma bouche.

Je n'avais pas imaginé un tel raz de marée et j'avalai la semence de Jonathan.
Il m'attira à lui et il m'embrassa, le gout de son sperme passa de ma bouche à la sienne.
Jonathan murmura un magnifique sourire enfantin aux lèvres: à moi de te faire jouir.
Il me coucha sur mon lit et vint entre mes cuisses.
Je les écartai comme il me le demandait et j'enfilai mon pénis dans sa bouche.
Elle était si chaude, sa langue si habile.je commença à gémir sans me soucier de mon frère qui devait être à proximité dans la maison.
Je me cambrais ne pouvant résister aux caresses de Jonathan. Assez vite hélas, mon sperme inonda la bouche de Jonathan.
Je fus presque gêné de lui envoyer autant de sperme dans la bouche mais je vis en redressant la tête que Jonathan  avalait mon sperme un léger sourire aux lèvres.
Mon dieu qu'il était beau à quatre pattes sur mon lit.

J'attirai Jonathan et il se coucha sur moi, son sexe sur le mien.
Nos torses imberbes se pressaient l'un sur l'autre.
Je sentais la respiration de Jonathan dans mon cou.
Je n'arrivais pas à y croire. Je venais de me faire dépuceler par le plus beau garçon que je connaissais.
Il m'avait offert son corps et un plaisir sans fin.
Dans le miroir derrière la porte, je voyais les fesses de Jonathan et je lui caressai.
Elles étaient fermes et douces.
Il te plait mon petit cul ? me demanda-t-il. Je n'eus pas le temps de répondre car la porte de la chambre s'ouvrit laissant apparaître mon frère qui s'immobilisa.
 J'étais tellement gêné, c'était une horreur.
Jonathan ne bougea pas mais ne paru pas mal à l'aise.
Quand je t'ai dit de dépuceler mon petit frère c'était une blague, éclata de rire Laurent.
J'étais de plus en plus mal. J'avais honte d'être allongé là, tout nu Jonathan entre mes jambes.
A ce moment là, je vis Laurent s'approcher et vins s'asseoir sur le lit.....

Laurent vint s'asseoir à la tête du lit. Je voyais son visage au dessus du mien et je baissai les yeux. Soit pas gêné   me dit-il mais j'aurais voulu disparaître. Jonathan me sourit et il me dit: t'es vraiment trop mignon  Nicolas et je senti qu'il commençait un léger mouvement de bassin. Je sentais son pénis durcir à nouveau contre mes couilles. Je remarquai que Laurent posé sur son coude regardait le corps de Jonathan  avec intérêt. Inutile de dire que moi je ne bandais pas du tout et même si le pénis de Jonathan poussait peu à peu entre mes cuisses, je restais figé. C'est alors que l'incroyable arriva. Laurent se pencha vers moi et m'embrassa. Pas sur la joue comme d'habitude mais sur la bouche. Ses lèvres étaient douces. J'avoue que ce baiser me troubla. Mon pénis se raidit peu à peu et seul Jonathan s'en rendit compte. Les lèvres de Laurent caressaient les miennes.

Je sentis sa langue sur ma bouche et j'hésitai à ouvrir la bouche. Allez frérot, me dit Laurent, soit pas timide, c'est juste pour essayer. Chui pas PD. Il reposa encore sa bouche sur la mienne et quand je sentis sa langue sur mes lèvres, j'ouvris timidement ma bouche et sa langue toucha la mienne. Un grand frisson parcouru mon corps. C'était tellement inattendu. La langue de Laurent était délicate et un peu maladroite à moins que ce soit moi qui trop nerveux gâchais son plaisir.

Jonathan embrassa mon cou et comme par magie, je me vis, moi, petit ado ordinaire, frissonner sous les baisers de deux garçons. Jonathan embrassa mon torse et mon ventre. Laurent s'était redressé et regardait. J'étais moins intimidé et je me laissais aller sous les lèvres brûlantes de Jonathan. Il lécha mon nombril et y glissa sa langue. Mon pénis était raide et je savais que d'où il était, Laurent le voyait. J'étais excité et montrer mon sexe raide à mon frère ne me gênait plus. Le visage de Jonathan disparu entre mes jambes et je sentis ses mains prendre mon sexe et mes couilles.

 Ses mains étaient un peu tremblante et je réalisai que lui aussi était nu devant son copain peut être pour la première fois et en plus il faisait l'amour à son jeune frère Je sentis la langue de Jonathan sur mon gland décalotté. Je poussai un petit gémissement mais me mordis les lèvres. Jonathan faisait courir mon gland sur sa bouche et je sentis sa langue chaude et humide s'enrouler sur mon prépuce. Je fermai les yeux et mon amant fit glisser doucement mon pénis dans sa bouche. Il massait mes couilles avec gourmandise et j'écartai les cuisses pour lui facilité l'accès à mon entrejambes impudique. Jonathan me suçait avec douceur et c'était incroyable. Tout mon corps frissonnait. J'étais à lui, à sa merci, il me dominait complètement du bout de sa langue, du bout de ses doigts, du bout de ses lèvres. J'avais le gout de son sperme dans la bouche et je me léchai les lèvres pour me souvenir de la sensation que j'avais eu quand son sperme avait giclé emplissant ma bouche de son plaisir intime.

J'ouvris les yeux pour voir si Laurent regardait toujours et ce que je vis, je ne le cru pas. A quelques centimètres de mon visage, Laurent avait sorti son long pénis. Il se branlait en nous regardant. Je vis ses couilles de tous prés. Elles étaient aussi imberbes que les miennes J'avais déjà vu le sexe de mon frère mais jamais d'aussi prés, jamais en érection. Il était long et fin. Son gland était rose et parfaitement décalotté. Ses doigts glissaient le long de cette verge magnifique et Laurent se masturbait sans retenu. Je n'ose pas  encore croire ce que je fis alors. Je posai une main sur les doigts de Laurent et pris son pénis dans mes doigts.
J'étais tellement excité. Jonathan me suçait comme un ange et moi je m'apprêtais à faire une chose que même dans mes rêves érotiques les plus fous, je n'aurais pas imaginée. J'approchai le pénis brûlant de mon frère et lui embrassa le bout. Je ne savais pas comment allait réagir Mathieu mais il caressa mes cheveux comme pour me dire: allez, on le fait. Son gland sur mes lèvres était très doux. Je le fis glisser dans ma bouche pour tout vous dire, j avais souvent fantasmé sur mon frère mais je n'aurais jamais imaginé que sa arriverais en vrai. J était entrain de vivre l'inimaginable: j'étais entrain de me faire sucer par le plus beau mec que je connaisse pendant que je suçais mon frère. Soudain mon frère s'approcha et m'embrassa et Jonathan nous rejoint.

Nous étions en train de nous embrasser quand Laurent sorti un condom de sa poche arrière et me demanda de le pénétrer tout en s'allongeant sur le lit. Jonathan se leva pendant que je m'allongeais sur mon frère. je mis mon pénis sur sa rondelle et commença à le pénétrer, pendant que nos corps s'emboîtait Jonathan nous regardais en se masturbant .Le pénis de Laurent était sur mes lèvres. Je découvrais cette gène et cette excitation de sentir le pénis de mon frère.

Je regardais ses yeux quand je fis pénétrer son membre raide  dans ma bouche. Je suçais Laurent au rythme où Jonathan me suçait. C'était tellement magique cette situation. J'étais complètement excité et complètement à eux deux. Jonathan accélérai le mouvement de ses lèvres sur mon pénis et je fis pareil sur la queue de Laurent qui emplissait ma bouche et soudain, mon frère la retira de ma bouche et 3 long jets de sperme giclèrent sur mon torse et dans mon cou.

A mon tour, je sentis mon sperme monter et je prévins Jonathan qui sortit ma verge de sa bouche. Il me branla très vite en m'encourageant et j'éjaculai sur mon ventre. J'étais plein de sperme, celui de Laurent et le mien. Jonathan se redressa à genoux et je vis qu'il se masturbait à pleine mains. Vas-y fit doucement Laurent.

Jonathan me regarda et je compris dans ses yeux qu'il était prêt. je me redressa et pris son pénis à la main pour le masturber. Jonathan avança le bassin et il  gicla sur mon pubis et entre mes jambes.

Nico76500

nicolasb76500@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Une pute dans une cité de rebeu - Il y a 4 ans - Ma nouvelle vie de lope - Une mère cool et un beau-père rabatteur - Quand mon amant me travestit - Mon voisin - Le fils de Saïd - Le petit paysan - Je suis la salope de mon père - Mon frère - Le charpentier - La grosse bite de mon père - Le fils de Jaloule - Papa joue au poker avec des amis - Grand black - Offert à des racailles - Le pompier et son fils - Rendez-vous à la cave - Mes frères et moi - Mon beau-père Alva abuse de moi - Un pompier bien passif - Baise dans un foyer - Devenir la putain de son patron - Belle surprise sur le chantier - Un cul à prendre - Trois ouvriers à l'hôtel - Souvenirs d'armée - Dépucelage hard au lycée ! - Samir - Mon oncle m'a initié ! - Le copain de ma mère - Crapahute, fils de pute - Train des trouffions - Ali & Kamel - Pendant la guerre 39-45 - Le surveillant d'internat - Ma folie des bidasses - Sexe père et fils - Mes oncles - Le Foyer - Mes 2 cousins - Mon frère et moi - Une pute dans une cité rebeu - Le sacrifice - Thomas mon prof - Dans les vestiaires - Mon frère, son pote et moi Au chantier - Le proviseur, mon père  et moi - Le vide-couilles de la cité - Entraîneur - Mes légionnairesL'Anniversaire de mon tonton - La pension Douma - Je suis la petite "salope" de la cité universitaire ! - Sodomie au service militaire - Film pour sapeur-pompier - Le directeur et ses élèves - Le père de mon ami - Mon père baise mon frère - Yousef le plaisirs exhib - Ma folie des bidasses - Quand Nicolas devient Nicole - Le calendrier des pompiers - Pompier en feu - Partie à 5 - Les internes - Fils à papa - En vacances - Chantier - Copain d'internat - String - Partouze dans le foin

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)