NEWS :
10+11 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

173 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Mon amoureux du Burkina Faso

Chapitre 1

Je suis un vicieux..

Comme beaucoup me direz vous! oui j'aime tous les mecs, les blancs, les arabes, les asiatiques et les blacks.. du moment qu'ils soient jeunes comme moi et beaux, naturellement! Comme je ne peux pas voyager partout.. ben je me suis inscrit sur différents sites où il est permis de mater.. de mater de jeunes ou moins jeunes beaux mecs qui aiment s'exhiber et j'en profite un max.. quel plaisir de voir tous ces corps à portée de mains, de caresses, tous ces culs qui s'offrent, toutes ces queues qui demandent des caresses.. et, sur certains sites on peut chatter..

C'est ainsi que j'ai fait la connaissance de Marcel, un beau black du Burkina Faso.. certes on ne voyait pas sa tête.. mais purée le reste.. et ce n'étaient pas que des restes.. ce qui a attiré mon oeil coquin (l'autre l'est également..) c'est son corps, de dos, une belle paire de fesses qui semblaient dures, fermes, hautes, bombées qui appelaient les caresses.. et, les autres photos suivaient la progression du mec qui se penche en avant dévoilant ainsi son intimité..

Les photos couleurs étaient magnifiques, le noir du black ressortait bien, luisant presque, ses mains aux longs doigts écartaient progressivement ses fesses pour laisser voir son anus presque rose.. imberbe, légèrement ouvert..

J'ai regardé je ne sais combien de fois ces photos, obligé de sortir mon popaul de sa cachette pour le laisser se tendre à sa guise..

Puis je suis passé aux autres photos, de face.. son sexe imposant reposait sur une belle paire de couilles.. tout était rasé.. et les photos se succédaient au fur et à mesure que son sexe se redressait.. c'était magnifique et c'était un sacré morceau..

Et, il y avait une petite vidéo où il montrait son corps, son sexe et ses fesses sous la douche..

Il m'a excité de suite.. j'avais envie de ce corps, de sa queue, de son cul.. et, lorsque j'ai lu son commentaire.. j'en suis resté sur le cul.. il disait qu'il était passif et adorait les grosses queues pour le ramoner toute la nuit.. qu'il allait faire des vidéos et nous les montrerait..

Quand j'ai vu le pays où il était.. Burkina Faso.. mon ardeur s'est refroidi.. mais la curiosité, l'envie a fait que je lui ai laissé un message.. le complimentant sur ce que je venais de voir.. en plus il parlait le français.. j'apprendrai plus tard que le français est la langue officielle de son pays!

La réponse a tardé.. je voyais bien qu'il ne se branchait pas souvent.. mais, miracle, un jour.. plus de 15 jours après j'avais une réponse.. vous savez le genre de réponse laconique dans ce genre de messagerie.. "merci, tes photos me plaisent aussi"..

J'ai répondu, le complimentant de nouveau.. et lui disant qu'il me faisait envie..

Nous avons correspondu ainsi pendant de longs mois, en s'envoyant des photos de nos corps.. lui voulait voir ma queue et tous ses détails.. il me faisait rire avec ses questions.. et on s'est amusé à se faire des petites vidéos.. de branle en se disant de tendres mots..

Mais il ne voulait pas qu'on se montre le visage.. j'ai pourtant insisté.. mais il ne voulait pas..

Mais nous avons continué nos discussions.. d'amants virtuels, il me semblait qu'on devenait amis.. vous savez, ce genre d'amitié avec qui l'on peut pratiquement tout se raconter de nos aventures.. car en fait on ne se connait pas vraiment..

Et, ce n'est qu'au bout de 6 mois qu'il m'a demandé mon Whatsapp, disant que se serait plus facile pour parler.. et plus rapide.. j'ai hésité encore.. mais il a eu cette phrase : "si on a quelque chose d'urgent à se dire ?"

Je n'ai pas hésité plus longtemps.. on correspond par Whatsapp maintenant..

J'ai hésité, car la réputation des blacks d'Afrique, derrière leur PC n'est pas très bonne.. mais lui en 6 mois ne m'avait jamais rien demandé si ce n'est que des photos..

La relation s'est poursuivie.. je commençais à en avoir marre de parler à un fantôme, alors sans le prévenir j'ai envoyé une photo de moi.. habillé prise dans ma ville..

Comme s'il devait attendre derrière son portable.. en réponse avec des petits coeurs rouges.. j'ai eu sa photo.. eh bien les mecs, je n'avais jamais vu un black si beau..

Un visage fin, très black, des cheveux noirs crêpus, des yeux sombres, noir corbeau, des cils longs et fins, son nez légèrement empâté surplombait deux belles lèvres qui demandaient le baiser.. il avait un sourire malicieux, coquin.. qui allait bien avec le reste des photos que j'avais vues..

J'étais tellement accaparé à le détailler que je n'avais même pas remarqué la sonnerie de l'application.. et ce fût notre première conversation.. ses premiers mots avec son accent que j'ai qualifié d'africain..

-tu es le plus beau des petits blancs que je connais..

-et toi le plus beau des africains que je connais..

-le français est dragueur dit Marcel affirmatif

-et dans ton pays ?

-nous .. enfin moi j'aime bien me faire draguer.. j'aime qu'on me dise plein de choses douces.. qu'on me prenne dans les bras..

-t'as jamais dragué peut être ? dis-je en riant

-si!! les timides qui me plaisent! et il éclate de son grand rire communicatif.. à des fois si tu fais pas le premier pas.. ben t'as rien!

On a parlé de nos pays, c'est quand même mieux de vives voix.. et j'aimais sa voix, qui semblait chanter de temps en temps, son rire gai..

Cela a duré plus d'une heure.. et on a eu de la peine pour couper la communication..

Mais l'habitude avait été prise, on s'appelait tous les week-end, on travaillait tous les deux.. on se faisait des vidéos de sexe très hard.. il avait ma queue en gros plan et j'avais son anus près de ma queue.. j'aimais le voir se branler en se doigtant profondément.. il ne faisait pas semblant.. et j'adorais ses petits cris lorsqu'il jouissait sur son torse me montrant ensuite tout le bon jus burkinais qu'il avait sur son torse..

Il avait commencé à m'appeler son chéri.. lequel a dit je t'aime le premier à l'autre ? on se chamaille encore pour le savoir..

Et, il y a deux mois environ à chaque fin de conversation , il me demandait quand je venais le voir et me disait des "je t'aime" sans arrêt.. bien sûr que je lui en disais autant, bien sûr que j'avais envie d'aller dans son pays..

Sans lui dire, j'ai commencé à faire des recherches sur internet pour en savoir un peu plus.. 5h45 de vol pour aller à Ouagadougou la capitale.. il habitait Zinaré à 30 km sur la N3, comme il disait souvent.. les grands hôtels n'étaient pas donnés.. alors j'ai fait le mec intéressé, lui demandant, si je venais où je pourrais loger..

-c'était pas un problème! dit-il

Il n'y a jamais de problèmes en Afrique!

-j'ai un ami qui tient un hôtel à Ouaga, et il se fera un plaisir de t'héberger .. avec moi bien sûr! et son rire suivait..

On a encore parlé, parlé, baisé virtuellement.. et ça m'a pris d'un coup.. j'avais encore des jours de congé à prendre.. alors je les ai pris, j'ai pris un billet d'avion pour Ouaga..

Et, je lui ai annoncé, dix jours avant que j'arrivais le 3 juin..

Si vous aviez vu son visage devenir sérieux, puis s'illuminer, ses beaux yeux brillaient..

-c'est vrai ? tu ne me fais pas marcher ?

Je lui montrais mon billet d'avion..

Alors j'ai eu droit à un flot de paroles, il était devenu comme fou.. il tournait à poil dans sa chambre.. pensant tout haut à ce qu'il devait faire.. puis il s'est calmé.. est revenu face à l'écran.. ses yeux brillaient encore..

-alors je vais pouvoir te toucher, t'embrasser, te caresser, te sucer et faire tout ce qu'on a envie.. c'est bien vrai ?

-oui c'est bien vrai mon bébé, je te laisse le soin de me trouver un hôtel comme tu m'as dit.. et si on peut y être à deux.. se serait encore mieux..

-bien sûr que je serais avec toi, je ne vais pas te quitter d'une semelle.. je veux tout savoir de toi.. je veux t'aimer comme tu le mérites.. tu sais que je t'aime je te l'ai déjà dit souvent.. mais c'est la vraie vérité mon amour..

Je ne savais plus quoi répondre devant toutes ses paroles, j'avais les larmes aux yeux de l'entendre..

Je suis donc arrivé à l'aéroport International de Ouaga le 3 juin à 18h , heure locale.. bizarre, l'aéroport était dans la ville.. le temps des formalités, je suis sorti pour récupérer mon grand bagage..

Il y avait des gens qui attendaient derrière les portes vitrées.. et je l'ai reconnu immédiatement, comme lui d'ailleurs.. on s'est fait un petit signe discret, timide.. j'ai récupéré mon bagage qui arrivait.. et quand je suis sorti par les portes coulissantes, une tornade noire m'est tombée dessus.. il me serrait dans ses bras, m'embrassant partout sur les joues de ses belles lèvres chaudes et douces.. il riait, il pleurait, les larmes coulaient sur ses joues comme des perles.. moi aussi je pleurais de le voir ainsi.. j'essuyais ses larmes avec mon pouce, touchant pour la première fois sa peau d'ébène ..

-tu vois bébé tout arrive! on est là face à face et j'ai tellement envie de t'embrasser..

Il colle sa joue sur la mienne, m'embrasse dessus..

-c'est tout ce qu'on peut faire ici dit-il en riant.. heureusement! sinon je te déshabille de suite! allez viens on va à l'hôtel!

Il n'arrêtait pas de parler, me tenant par la main.. on a pris un taxi sans me lâcher.. je ne voulais pas partir! maintenant que j'étais là, je le voulais ce petit black, à poils dans mes bras.. je dis petit black mais en fait il est un peu plus grand que moi, mais plus mince..

Il m'a présenté à son ami à l'hôtel, qui nous a regardé avec un air coquin lui aussi! je ne sais pas ce que Marcel avait dit.. mais compte tenu qu'il restait avec moi..

Il est entré en premier dans la chambre.. j'ai juste eu le temps de refermer la porte, qu'il s'était déshabillé.. tout nu.. levant les bras au dessus de sa tête, il tourne sur lui-même, me fixant..

-voilà pourquoi tu es venu mon amour.. la réalité te plait elle ?

Sans rien dire, je me suis approché, je l'ai entouré de mes bras, le collant à moi, ses bras m'ont entouré.. nos yeux se sont fermés, les bouches se sont cherchées et rapidement trouvées.. ce premier baiser réel.. a pris tout son temps.. les lèvres se sont frôlées, les souffles se sont mélangés.. et dans un grand soupir se sont soudées.. j'ai apprécié la douceur des belles lèvres qui se sont mises à bouger sur les miennes, les entrouvrant.. nos langues sont venues à la rencontre l'une de l'autre pour faire, enfin, connaissance.. ce fût comme un choc électrique quand sa langue a frotté la mienne, venant prendre possession de ma bouche en s'enfonçant.. la belle et longue langue m'envahissait.. et je sentais son souffle sur mon nez..

Mes mains se sont égarées sur son dos, caressant lentement cette peau douce et chaude.. un dos musclé, on sentait bien les muscles bouger sous la peau.. et quand mes mains ont atterri sur les belles fesses callipyges, j'ai senti mon sexe avoir envie de sortir par manque de place.. et j'ai attiré ses fesses vers moi, collant son sexe bandé contre le mien.. il gémissait déjà et ne lâchait plus ma langue.. je sentais ses mains parcourir mon dos sur mes vêtements, passer dessous et toucher ma peau tout en m'attirant à lui.. remontant mon vêtement et me l'enlever.. libérant nos bouches un court instant, nos yeux se sont fixés en souriant et les langues se sont retrouvées..

Ses mains, comme les miennes, papillonnaient sur nos corps..

Je respirais son odeur, il sentait les épices, le soleil, la chaleur.. je l'adorais déjà..

Sa main me caressait la joue.. sa langue s'est retirée, il m'a regardé tendrement..

-c'est bien toi! tu sens bon comme je l'imaginais.. t'es beau..je t'aime mon petit français..

-moi aussi je t'aime mon petit burkinabé.. et je suis heureux d'avoir fait le déplacement pour venir te voir et enfin te tenir dans mes bras.. tu es le premier africain que je tiens dans mes bras.. en Afrique! dis-je en riant

-serais tu vraiment un gourmand ?

-si tu savais comme je suis gourmand et comment j'ai envie de te déguster..

-c'est vrai ? mais alors pourquoi tu restes habillé ? et il part dans un grand éclat de rires en me serrant contre lui

-j'ai pas eu le temps..

-laisse moi faire! laisse moi découvrir mon cadeau.. j'ai déjà vu le haut.. t'es musclé quand même pour un blanc! et il rigole encore..

Il s'agenouille devant moi, défait mon pantalon, passant sa main sur ma queue bien raide dans le caleçon.. m'enlève les chaussures, chaussettes.. baisse le pantalon, me le fait retirer.. et ses mains parcourent mon bas ventre, mes jambes, ses caresses sont douces, effleurent juste la peau, me faisant frissonner.. il frotte sa joue sur ma queue emprisonnée.. me regarde..

-c'est elle que je veux dit-il en me souriant de toutes ces belles dents blanches..

D'un mouvement sec, il baisse mon caleçon libérant ma queue qui tombe sur son visage.. son nez part en vadrouille comme un chien de chasse, il renifle ma queue dans tous les coins, se penchent sur mes couilles et les reniflent encore.. il semble apprécier.. sa main prend ma queue entre ses longs doigts, je la sens durcir de se sentir caresser, elle s'allonge encore un peu faisant apparaitre le gland humide.. son premier coup de langue me fait sursauter et ses lèvres l'enveloppent finissant de le décalotter complètement.. sa longue langue l'enveloppe, le lèche, le suce, l'aspire.. juste le gland, la hampe est tenue d'une main ferme et l'autre main serre mes couilles tendrement.. sa bouche chaude, sa salive, sa langue m'excitent de plus en plus.. je pose mes mains sur sa tête, il me regarde, se sont ses yeux qui sourient.. et sa bouche avale toute ma queue, son nez dans mes poils.. je sens ma queue enveloppée par sa langue.. et il commence de lents vas et viens avec sa bouche.. l'avalant toute entière à chaque fois..et il accélère de plus en plus vite.. je sens le plaisir arriver, ma queue durcir encore et je n'ai pas le temps de dire quelque chose que le plaisir arrive, trop vite dans cette bouche miraculeuse.. je gémis en déversant le premier jet au fond de sa gorge, il dégluti et attend la suite, sa langue jouant encore.. et les giclées se suivent et inondent le palais chaud de mon burkinabé.. je suis vidé, les jambes tremblent toute seule.. ma queue est libérée, il me pousse et je tombe à la renverse sur le lit.. il vient s'allonger sur moi..

-je voulais gouter ton jus en premier.. j'adore le jus des petits blancs.. le tien est particulièrement bon, j'en veux tous les jours..

Il rit et m'embrasse tendrement , je le serre contre moi..

-moi aussi je veux gouter au tien mon bébé..

-mais tu vas l'avoir mon sexe dans ta belle bouche.. j'ai tellement rêvé de ça.. tu sais de voir mon truc noir entrer dans une bouche blanche.. ça me fait tellement bander..

-alors voyons comment tu bandes dis-je en le repoussant, le mettant sur le dos et je m'allonge sur lui.. nos queues raides sont collées l'une à l'autre.. mes lèvres descendent dans son cou, effleurant sa peau, donnant de petits coups de langue.. il offre son cou comme pour se faire mordre par un vampire.. je lèche sa pomme d'Adam.. cela le fait rire.. et je descends sur son beau torse d'ébène que j'ausculte de mes yeux.. cette peau lisse, que j'embrasse, lèche.. pour arriver au premier téton que j'embrasse, prend entre mes lèvres, l'aspire.. sa main se pose délicatement sur ma tête.. je lèche, mordille doucement, il pousse un petit cri.. je mordille encore.. il crie.. je lèche, je mordille, j'alterne les deux et il gémit.. je sens sa queue raide entre nos corps.. avec ma langue je descends sur le ventre dur.. léchant les abdos bien durs.. et le nombril avec juste en dessous le gland décalotté de la grosse queue d'ébène, le méat laisse couler la mouille abondante.. je regarde le bel engin.. bien rasé, aucun poil, elle parait énorme, grande, grosse.. je la soulève d'une main.. la mouille fait un fil entre son nombril et le gland.. c'est chaud, c'est dur, c'est doux! je me penche et lèche le gland, enlevant la mouille.. il gémit mon beau burkinabé, se tortille sur le lit, levant son petit cul pour que sa queue entre dans ma bouche.. mais je veux la déguster à ma manière.. je tiens fermement la hampe dans ma main, le gland et un bon morceau de hampe en dépasse.. et mes lèvres viennent se poser délicatement sur le gland.. la peau s'est retirée d'elle-même.. mes lèvres épousent le gland et descendent le long de la longue hampe.. je joue avec ma langue sur ce morceau d'ébène bien dur mais si doux, tendre que j'ai envie de le mordre, de le croquer.. je vois ses jambes s'écarter un maximum, se relever..

-touche mon cul dit-il dans un souffle

J'avale sa queue au plus profond que je peux, et mon autre main part à l'aventure sous les couilles.. mon doigt trouve l'entrée, une entrée très humide..je frotte, il s'enfonce facilement.. j'avale de plus en plus sa queue, je sens le gland forcer mon arrière gorge.. j'enfonce mon doigt.. il gémit en râlant.. alors je le doigte en cadence de mes mouvements de bouche sur son sexe bien dur..

La queue durcit encore dans ma bouche, les couilles sont venues se réfugier de chaque côté de la queue.. j'accélère mes vas et viens sur la queue comme dans le cul où j'ai pu glisser deux doigts bien profonds.. il n'est que gémissements.. je sens son sphincter se refermer sur mes doigts et la première giclée me rincer le fond de la gorge.. je peine à déglutir devant l'abondance de cette première giclée.. car quand le sphincter se desserre de mes doigts, les giclées reviennent et ça coule de partout.. j'avale tout ce que je peux.. mais y'en a partout!

Il m'attire à lui, j'ai du sperme tout le tour de la bouche, il me lèche et me serre dans ses bras..

-je crois que je vais passer de bonnes vacances dis-je à son oreille

-attends t'as pas gouter à toutes les spécialités burkinabaises dit-il en riant

-et y'en a beaucoup ?

-je vais faire en sorte qu'il y en ait beaucoup.. mais c'est vraiment un très grand plaisir pour moi de t'avoir ici avec moi.. tous mes amis vont être jaloux quand ils vont te voir.. tu vas te faire draguer mon ami!

-mais c'est toi que je suis venu voir mon bébé..

-oui oui mais j'avais pensé te faire rencontrer de bons amis à moi.. enfin il y en a surtout deux.. de vrais amis.. si tu veux bien sûr..

-si tu restes avec moi.. je veux bien

-bien sûr que je serais là.. tu crois pas que je vais te laisser seul avec tous les noirs du pays! tu ne repartirais pas!

Et, son rire a éclaté dans la chambre..

-d'abord on va aller dîner.. je vais te faire déguster les mets du pays.. et après on revient direct ici.. et je veux que tu me baises bien fort cette nuit.. plusieurs fois.. et on verra la suite demain!

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 5 Avril | 51 pages

Les nouvelles | 10 Pages

Ça avance Alexgreen
Crier de plaisir P'tit Biscuit
À mon taff Passif17
1 garçon de 20 ans Grossebite
Le gendarme et mon cul Lepassif
Une belle première fois Dave069
Gros cul pour rebeus Meetmemz
L’ensemenceur Meetmemz
Week-end surprise Franck
Mon meilleur souvenir Wqt

Les séries : 41 pages

Les soirées de Mr le Comte | 9 | +2 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bande de potes | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Entre frères rebeus | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Les jumeaux et leur père | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15

Cours de soutien | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 173 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 2 novembre 2022 à 17:56 .

Retourner en haut