NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Montre que tu aimes ça !

Je suis devenu raide dingue d'un mec!
Banal, me direz vous! Oui, mais c'est mon patron!
Cela fait trois ans que je travaille dans sa société, son bureau n'est pas loin du mien, je suis conseiller technique dans cette boite, cela fait que j'ai de nombreux contacts avec lui.
Je m'appelle Valentin, j'ai 30 ans, athlétique, mes yeux verts plaisent beaucoup, mais ce qui plait surtout chez un mec, c'est mon cul! Ouais les mecs, je suis une salope, j'aime la queue, la bite, la caresser, la sucer, l'avaler, la prendre dans le cul! Tout, du moment que le mec me fait crier et jute des litres de foutre!
Je ne suis pas au chômage pour trouver un mec, et jamais je ne me suis intéressé à ceux qui fréquentent cette société. Je reste discret.
Mon patron est un bel homme de 40 ans, marié, trois enfants, une femme magnifique, souriante, avenante quand elle vient au bureau. Je n'avais jamais regardé mon patron Gérard comme un potentiel amant, pourtant il a tout pour attirer un mec, brun avec des moustaches, des yeux noirs perçants, un visage assez carré, toujours un sourire aux lèvres qui sont très pulpeuses, faut le voir faire un bisou à sa femme quand elle vient ou quand elle part.

Cela a dégénéré au début du printemps, la chaleur s'est abattu sur la région, un peu comme un début d'été. Si bien que tout le monde a sorti les tenues légères, moi également j'étais en tee-shirt qui me moulait bien le torse et jean serré qui plaquait bien mon petit cul qui avait faim ces derniers temps!
Quand le patron arrive au bureau le matin, il fait le tour du personnel et nous salut.
Quand il est entré dans le mien, j'ai cru tombé à la renverse, je ne l'avais jamais vu habillé comme ça! C'était de la provocation!!
Un marcel faisant ressortir ses épaules carrées recouvertes de poils bruns, calqué sur son torse qui le moulait. Un pantalon de flanelle gris qui lui moulait le paquet et j'ai trouvé qu'il y avait du matos là-dedans!
-salut Valentin! fait déjà chaud ce matin, alors j'ai fait comme vous j'ai mis un marcel!
-bonjour Gérard, euh moi c'est un tee-shirt, dis-je en souriant.
-bah c'est pareil!
Il part et je vois sa paire de fesses dures qui s'en va.
Il fait le tour des bureaux et je vois que les nanas sont toutes en pamoison!

La journée se passe, il vient souvent dans les bureaux, cela fait que j'ai le loisir de le mâter à mon aise, et, naturellement, plus je le mâte, plus il m'excite le patron!
En fin de journée, je trouve que le pantalon est de plus en plus rempli sur le devant, comme s'il avait un début d'érection!
Il passe la tête par la porte de mon bureau :
-Valentin, vous pourriez rester ce soir, j'aimerais que l'on discute des stats et voir si on ne pourrait pas changer quelques trucs qui sont en perte de vitesse.
-oui pas de problème, j'ai répondu.

Et, à 17 heures, je me suis retrouvé seul avec lui, dans son bureau, où les stats étaient sur le grand tableau.
Pendant une bonne heure on a parlé boulot, méthode et quand il s'est mis à parler d'augmentation de production, mon attention s'est détournée et mes yeux se sont fixés sur son entrejambe qui était de plus en plus enflée depuis 17 heures, et, quand j'ai relevé les yeux pour le regarder, c'est pour voir qu'il avait un sourire carnassier sur les lèvres et qu'il me fixait également!
Il a fait un pas vers moi, je peinais à respirer tellement j'étais excité, je sentais mon petit cul se contracter, mon anus réclamer la queue d'un hétéro qu'il n'avait pas vu si souvent!
Sa main est venu me prendre par le cou, m'attirant à lui, je n'ai pas résisté, j'étais prêt à tout ce qu'il voudrait!
-t'es bien gay Valentin ?
-oui Gérard, mais pas vous.
-oui c'est vrai, tu as raison, mais ma femme est partie ce matin pour la journée, et ne doit rentrer que dans la nuit et depuis ce matin je bande comme un ouf! J'ai passé l'âge de me branler… mais j'aime bien qu'on me le fasse! Tu serais d'accord ?

Sa main me serrait le cou, le desserrait, recommençait, j'avais chaud et ma queue a fait un bond dans le boxer!
-oui! j'ai répondu dans un souffle.
-alors montre moi que tu aimes ça!
Ma main était partie à l'aventure sur la grosse bosse et mes yeux se sont arrondis quand j'ai senti ce qui se cachait dans la flanelle… Putain de morceau!
Tout en le fixant, yeux dans les yeux, j'ai pétri ce morceau qui s'allongeait encore. Ses yeux noirs sont devenus durs, des yeux de mec qui a envie de baiser, un mec a qui tu fais envie! Je connais ce regard!
A deux mains j'ai défait le pantalon qui est tombé à ses pieds, je l'ai accompagné en me retrouvant à genoux devant la chose que j'aime le plus au monde! Un grosse bite!
Elle était bien moulée dans un boxer serré, partant sur ma gauche, je voyais le dessin du gland avec une grosse tâche de mouille!
Il y avait urgence!

D'un geste sec, j'ai libéré le monstre qui est tombé juste devant mon nez!
Il a relevé son marcel, sans l'enlever, en passant derrière sa tête, j'avais, en le regardant une belle vue sur ce torse poilu.
Une belle queue, bien droite, pointait vers moi, le gland à moitié décalotté, le méat grand ouvert laissait perler une goutte de mouille! Une forêt de poils bruns entourait cette belle bite avec dessous une paire de couilles pendantes, poilues comme j'aime!
J'estimais la bête à plus de 20 cm et quand je l'ai pris en main, mes doigts ne faisaient pas le tour!
Le plus doucement possible j'ai décalotté le gland qui est sorti juste devant mon nez, un beau gland rouge bien dessiné, le méat laisse passer la mouille qui coule et va tomber à terre, mais d'un coup de langue je la récupère pour le sentir tressaillir et pousser un petit gémissement!
Je saisi ses couilles d'une main, sa cuisse de l'autre, et mes lèvres enveloppent ce beau gland dur, en l'aspirant, ma langue le caresse et lui n'arrête pas de pousser des gémissements!
J'avale la queue, lentement, profondément jusqu'à m'étouffer dessus! Mais je la veux, je veux son jus en moi, ce jus réservé à sa femme!

Alors je le pipe avec tout le savoir que j'ai accumulé au cours de ces dernières années!
Ses mains me tiennent la tête, j'arrête mon mouvement et c'est lui qui me baise la bouche, il râle, ronchonne, on se regarde, sa queue bouscule ma luette et s'enfonce dans ma gorge, je pleure!
-je ne savais pas que tu étais si salope que ça Valentin! Ma femme n'arrive pas à l'avaler entièrement!
Ne pouvant répondre, je souris!
Il reprend ses va-et-vient, je serre bien sa queue avec mes lèvres, ça coulisse à merveille! Sa queue va de moins en moins loin dans ma bouche, glissant sur ma langue, râpant le palais!
Je la sens durcir, je sens que ma récompense arrive!
Il sort sa queue de ma bouche, me regarde :
-ouvre bien la bouche, tire un peu la langue, j'aime voir mon jus qui se dépose sur une langue de salope!
Docile et obéissant, je fais ce qu'il demande! Le voilà qu'il se branle devant mon nez sur lequel tombe la première giclée, et les autres rasades sont déposées sur ma langue, je sens le sperme chaud, commencer à couler sur ma langue, s'enfoncer dans ma gorge, je ne peux pas déglutir, il n'arrête pas de jouir!
J'ai toujours la bouche ouverte, quand il se penche vers moi :
-c'est beau de voir son jus comme ça! Je suis sûr que tu aimes ça! Allez, avale tout maintenant!

Je le fixe, ferme la bouche, dégluti, je sens le bon liquide chaud couler en moi, et j'ouvre la bouche, tire la langue pour lui montrer qu'il n'y a plus rien!
Il me caresse la joue!
Il s'agenouille devant moi, sa main toujours sur ma joue, sa caresse est douce, ses yeux également, s'il n'était pas hétéro, je dirais les yeux d'un mec amoureux!
-t'es beau pour un mec Valentin!
Je hoche la tête.
-je n'ai jamais fait un tel compliment à un mec et tu es le premier garçon qui me suce! J'ai pensé à baiser toute la journée et, quand je t'ai vu déambuler dans l'entreprise en fin d'après-midi, je t'ai regardé, j'ai repensé que tu étais gay et cette idée folle m'est venue! L'envie d'essayer un mec!
-t'as bien fait tu sais!
J'ai relevé ma main et j'ai caressé sa joue, tendrement, comme sa femme devait lui faire sûrement, sa barbe commençait à pousser, ça piquait, mais sa peau chaude était douce, j'ai enveloppé son visage entre mes mains, ses moustaches recouvraient la lèvre supérieure, j'ai passé le pouce dessus, il a poussé un long soupir, son souffle est venu sur mon visage!
Le silence s'était installé, j'avais envie de l'embrasser, qu'il me suce la langue qui avait récupéré son jus!

J'ai avancé ma tête vers la sienne, il s'est raidi, puis d'un seul coup s'est détendu, s'est ramolli quand mes lèvres, mon souffle sont venus sur ses lèvres. Il a entrouvert la bouche et j'ai posé mes lèvres sur les siennes, fermant les yeux!
J'ai senti ses mains se refermer sur moi, me serrant contre lui et sa langue m'a envahi avec force la bouche, cherchant la mienne et s'enrouler avec!
Un vorace le patron! Un morfale! Il m'a bouffé la bouche, aspiré la langue, fait couler sa salive dans ma bouche, récupéré la mienne! Je ne pouvais plus respirer!

Ses mains n'arrêtaient pas de me caresser le dos, passant sur mes fesses, sans s'y attarder, comme s'il était timide!
J'avais senti qu'il bandait de nouveau!
J'ai écarté sa tête de la mienne, on se souriait.
-et ta femme tu l'encules ? j'ai demandé vulgairement en le faisant exprès.
J'ai bien vu qu'il a marqué le coup.
-t'es bien indiscret jeune homme!
-parce que moi j'en ai envie de ta grosse bite dans mon petit cul! j'ai envie que tu me baises patron, que tu me cartonnes, que je gueule sous tes coups de reins! Tu peux me faire ça patron ?
Il était cloué sur place, j'ai saisi sa queue qui coulait encore!
-si ta queue pouvait parler dis je en rigolant, je sens qu'elle est d'accord!
-mais t'as vu la grosseur de ma queue ?
-et alors! j'aime ça t'en fais pas!

On s'est relevé, je me suis vite déshabillé avant qu'il ne change d'avis et je me suis retourné en lui présentant mon petit cul, jambes écartées appuyé sur son bureau!
-tout est à toi! Mais prépare le quand même un peu !
Ses mains s'en sont emparées, caressant mes fesses, les écartant, les ouvrant, je tendais bien et je poussais pour faire palpiter mon anus!
Je savais que s'il le doigtait tranquillement il allait s'ouvrir facilement!
Il m'a embrassé les fesses, sa moustache me donnait des frissons et sa langue est venue dans ma raie, titillant l'anus, le léchant, le noyant de salive, le bout de sa langue est arrivé à entrer en moi!
Là c'est moi qui gémissais, et quand il a mis un doigt, je poussais de petits cris!
Il m'a préparé le cul comme un pro! Il avait dû réviser!!
A deux doigts, j'étais prêt à tout! Ses doigts s'enfonçaient en moi, caressant la paroi, j'avais des frissons partout!

Quand il s'est retiré, j'ai senti de suite son gros gland se poser sur l'entrée en forçant pour écarter encore plus mon anus! Ses mains caressaient mes fesses, mes hanches, les saisissant, s'arrimant et d'un coup de reins a fait entrer son gland!
Là j'ai hurlé les mecs! L'impression d'un fer rouge qui me rentrait dans le cul!
Ses mains me caressaient le dos, comme un signe d'apaisement, passant partout pour revenir aux hanches et les saisirent à nouveau. Je me suis calé comme il faut et à petit coups de reins j'ai senti son monstre entrer en moi, m'ouvrir, m'écarteler pour qu'enfin ses couilles viennent caresser les miennes!
Putain d'engin que j'avais dans le cul!
-ça va ? dit-il dans un souffle.
J'ai fait oui de la tête, je sentais son morceau bouger en moi, palpiter et il m'a baisé, baisé, baisé!
Tout en douceur et en profondeur, lentement, et ça coulissait impeccable, je n'arrêtais pas de gémir, le torse bien collé sur son bureau!
Puis il a accéléré, son gland râpait ma prostate et je gueulais à chaque fois, sa queue était devenue de plus en plus dure, son pubis claquait sur mes fesses, j'avais mal aux hanches tellement il me serrait avec ses doigts!
Et il s'est mis à gueuler en même temps que moi je sentais ses giclées m'inonder, me karchériser! Putain mais il les prenait où toutes ses réserves!
Son pubis collé à mes fesses, il n'arrêtait pas de se déverser en moi!

Quand sa queue s'est retirée, il l'a fait lentement, j'ai apprécié cette douceur!
J'étais anéanti, mais une gaule qui méritait bien qu'on s'en occupe!
Je me suis vite retourné pour le prendre dans mes bras et l'embrasser en me collant à lui, frottant ma queue sur la sienne qui débandait! Me frottant comme si j'avais envie de lui, qu'il m'excitait! Nos langues bataillaient et, quand je l'ai regardé :
-fais moi jouir s'il te plait!
J'ai senti sa main s'emparer de ma queue et commencer à la caresser.
Je l'ai embrassé rapidement :
-avec ta bouche s'il te plait, j'aime donner mon jus à un beau mec!
Il était plus qu'hésitant, il a fallu que j'appuie doucement sur ses épaules pour que j'ai mon patron à genoux devant moi, tenant ma bite en main! Il avait à bouffer, car moi aussi j'ai du matos!

Il a hésité, la regardant, la mouille sortait, décalottant bien mon gland, passant le gland sur ses lèvres, fait des bisous, j'ai donné un petit coup de reins, ses lèvres se sont ouvertes et ma queue est entrée en lui!
J'étais sa première bite et j'en étais fier!
J'ai entouré sa tête de mes mains et j'ai baisé sa bouche lentement, sans aller bien loin en lui! Faut pas écœurer les bonnes volontés quand même! Mais il me tétait bien le gland, et ma queue glissait bien sur sa langue chaude et humide!
Il a fallu que je m'arrête plusieurs fois, tellement j'avais envie de jouir!
Je sentais bien qu'il appréhendait ce moment et quand il est arrivé, j'ai bloqué sa tête et le premier tir est arrivé, une belle décharge lui remplissant la bouche! Il a dégluti avant la deuxième et ce petit cochon a tout avalé ce que je lui ai donné!
Avant qu'il ne dise quelque chose, j'étais à genoux devant lui pour l'embrasser et le remercier, me frottant contre lui, sentir ses poils contre mon torse, si bien que je bandais encore!
Mais fallait être raisonnable pour une première fois!

Il s'est relevé, s'est rhabillé sans un mot, j'en ai fait autant avant qu'on se regarde en silence et, du même élan se jeter dans les bras l'un de l'autre, retrouvant nos lèvres, nos langues, nos corps qui se collaient l'un à l'autre! De longs soupirs!
Il me prend la tête entre ses mains et va pour parler, mais je pose mon doigt sur ses lèvres :
-chut patron! tu vas dire des bêtises!
Il sourit en me regardant, il est tendre, doux, ses mains m'enveloppent et me serrent contre lui! Je sens son cœur battre fort dans sa poitrine! J'ai envie de lui, envie de l'avoir dans mon lit, de le découvrir des pieds à la tête et surtout de lui faire découvrir ce qu'un mec peut lui apporter de plus que sa femme!
Je prends sa tête dans mes mains :
-quand est ce qu'elle sera absente ta femme la prochaine fois ?
-pourquoi ?
-t'aimerais pas apprendre d'autres trucs de mecs ?
-mais c'est qu'il est vicieux le beau Valentin!
-si tu savais, alors si ta femme s'absente toute une nuit, tu pourrais venir me voir chez moi! Tu me plais énormément patron!
Il rigole en me serrant contre lui.
-alors ? j'ai demandé.
-je te promets de le faire! Mais j'ai pas tellement envie de me faire enculer moi! dit-il.
-c'est moi qui aime ça! T'en fais pas!

Je n'en peux plus de le voir tous les jours, souriant, me faisant des clins d'œil, passant sa main dans mon dos ou me touchant le cul et surtout, je vois bien qu'il bande ce salaud!
Et dire que c'est sa femme qui en profite!

Vivement que sa femme découche!!

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9 | S10

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 17 juillet 2023 à 07:53 .

Retourner en haut