NEWS :
1er Mars

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

180 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

L'avocat

Maxence est avocat à Paris, avec son collègue ils ont ouvert un cabinet, lui s'occupe du pénal et Antoine, son collègue du civil..

Ce n'est pas les clients qui manquent..

Maxence est un bel homme de 35 ans maintenant, châtain blond, cheveux mi longs, toujours bien rasé, des yeux bleus verts selon les jours.. une gueule avenante surmonte un corps bien entretenu dans la salle de sports du quartier..

Ceux qui ont eu l'honneur de l'avoir dans leur lit, ont toujours eu envie de le revoir.. mais Maxence préfère les voyous, les beaux voyous.. oh pas le voleur à la tire qui est arrogant et n'écoute rien des conseils de son avocat, qui n'en fait qu'à sa tête et se fait condamner..

Le beau mâle voyou un peu plus âgé que lui fait sa préférence, l'homme dans toute sa splendeur, le Mâle qui fait bander.. celui qui l'écoute dans ses conseils, fait comme il dit, s'apitoie sur son sort, a toutes les chances de s'en sortir.. et s'il est rebeu, là c'est Maxence qui est toujours sous le charme..

Maxence réussit toujours à envouter ses clients, les juges.. il a un baratin extrême, on aime l'écouter mais on aime aussi quand ça s'arrête.. et, pour que cela s'arrête, les gens plient..

Il ne compte plus le nombre d'amants qu'il a eu.. parmi ses clients..!

Lorsqu'un voyou lui plait.. il tombe obligatoirement dans ses filets.. et il en fait ce qu'il veut en matière de sexe..

Se faire tailler une pipe lors d'une visite en prison.. les rendre accro à sa belle bite.. c'est son lot quotidien!

Mais, le jour où il a été appelé par le Commissariat du 18ème arrondissement de Paris pour un gardé à vue qui l'avait réclamé, le nom de Rabzouz Haïk ne lui disait rien..

Il se rend donc visiter son futur client..

Il est accueilli courtoisement mais pas à bras ouverts par les keufs du coin.. et est mis dans un petit bureau où il attend son client..

Lorsque le nommé Rabzouz Haïk entre dans la pièce.. que Maxence le regarde.. il sent comme une vague de chaleur lui parcourir le corps.. jusque dans son sexe qu'il sent bouger dans son boxer..

Putain quel mâle, ce rebeu.. 40 ans, carré musclé, des épaules larges, il doit bien faire dans les 1m85 pour 90 kg.. il ne porte qu'un tee-shirt qui épouse parfaitement son torse.. et l'on voit bien que c'est pas du chiqué..

Les flics lui enlèvent les menottes, il s'assoit en face de lui.. ils se fixent, se toisent..

Maxence est sûr d'une chose, il ne le connait pas.. mais quelle gueule de voyou! une cicatrice sur la tempe droite.. un visage buriné par le soleil, des lèvres minces quand il a la bouche fermée.. mais qui gonflent quand il commence à parler.. de beaux yeux noirs, durs, entourés de longs cils.. le fixent.. pas rasé, il pourrait faire négligé mais cela lui va bien..

-vous êtes bien maître Maxence.. ?

-oui, mais on ne s'est jamais vu ..

-non, pas moi mais j'ai comme ami un client à vous qui m'a toujours dit qu'il fallait que je vous appelle si j'étais arrêté.. mon ami s'appelle Khaled V..

-d'accord je vois dit Maxence, alors si vous me disiez ce que vous faites dans cet hôtel ? on m'a dit que vous étiez en garde à vue pour une affaire de stups.. je vous écoute Rabzouz.. je ne connaissais pas ce prénom dit Maxence..

-c'est Marocain, de Marrakech même, j'ai été arrêté mais je n'ai rien à voir avec ce dont on m'accuse..

-je sais bien dit Maxence en souriant, vous dites tous ça.. moi, je veux savoir les faits qui vous amènent ici.. les policiers ne vous ont pas arrêté comme ça dans la rue..

-non bien sûr, j'allais chercher le scooter d'un ami dans un garage en sous-sol, les keufs sont arrivés m'ont demandé des explications.. je leur ai dit ce que j'allais faire.. ils m'ont fouillé et ont trouvé du shit sur moi.. mais c'est ma conso perso uniquement! on était devant un garage qu'ils ont ouvert.. et, dedans il y avait 500 kg de shit emballés.. j'ai eu beau leur dire que ce n'était pas dans ce garage que je venais.. ils ne m'ont pas cru bien sûr..

Ses yeux fixaient Maxence, il voyait qu'il se foutait ouvertement de lui..

-et ils n'avaient pas tort hein Rabzouz ?

Il le regarde de son air ironique..

-à votre avis ?

-je viens de vous le donner.. donc vous voulez prétendre que vous vous trouviez au mauvais endroit au mauvais moment ?

-oui dit Rabzouz d'un ton ferme

-d'accord, mais le garage avec le scooter existe t-il ?

-bien sûr, c'était prévu maître..

-vous leur avez dit ? donnez le numéro du garage ?

-pas encore.. maître, j'attendais de vous rencontrer pour avoir votre aval..

-ils ont fait une perquisition chez vous ?

-on y va après.. mais je suis tranquille il n'y a rien..

-alors donnez leur le numéro du garage.. les clés sont où ?

-dans ma fouille chez les flics

-je ne pourrais voir le dossier que chez le Procureur si vous êtes déféré.. mais déjà en leur prouvant cela ils devraient être en difficulté.. si votre garde à vue est prolongée demandez à me revoir.. si vous êtes déféré je serais là pour vous assister chez le Procureur et le Juge d'Instruction.. vous avez déjà été condamné, arrêté ?

-oui pour des affaires de stups, j'ai fait trois ans fermes à Fleury..

Tout en parlant, ils se fixaient dans les yeux.. Maxence ne savait plus trop quoi penser de ce regard qui le scrutait.. ils étaient tous les deux accoudés sur la petite table qui les séparait, quand les mains de Rabzouz ont pris les siennes, les serrant.. tendrement, communiquant leurs chaleurs.. ses yeux s'étaient adoucis..

-j'espère vous revoir bientôt maître, rapidement, mais libre.. et que l'on fasse plus ample connaissance chez moi..

La chaleur avait envahi Maxence, il n'avait plus en face de lui le voyou rebeu de 40 ans, mais un mec qui aime les mecs, ça se voyait quand on avait l'œil aussi exercé que celui de Maxence.. et il était prêt à passer par tout ce que ce beau mec voudrait faire de lui..

Maxence n'a eu de ses nouvelles que le lendemain matin.. c'est Rabzouz lui-même qui l'a appelé..

-ils m'ont relâché, enfin le Procureur m'a libéré.. c'est tout juste s'il ne m'a pas présenté ses excuses.. et il éclate de rire au téléphone.. vous déjeunez où maître ce midi ? je vous invite.. le temps de passer chez moi remettre de l'ordre.. car ils se sont pas gênés pour fouiller les keufs! Prendre une douche et on se retrouve sur les grands boulevards chez Chartier..

Maxence avait aimé sa voix de mâle au téléphone et il revoyait ses lèvres bouger quand il parlait..

Bien sûr qu'il était présent au rendez vous.. ils ont déjeuné comme deux vieux amis qui se connaissent depuis longtemps.. le beau rebeu lui a raconté des histoires de voyou.. se moquant des keufs.. ils riaient, mangeaient et buvaient avec modération bien sûr..

En sortant du restau, ils ont marché sur les grands boulevards.. parlant encore.. s'arrêtant pour se regarder, comme si Rabzouz voulait absolument le convaincre de ce qu'il racontait.. il le tenait par l'épaule, voir les deux.. ses yeux plongés dans les siens..

Maxence n'avait plus envie d'aller à son cabinet.. il voulait rester avec ce beau rebeu, l'avoir pour lui, le serrer dans ses bras.. il rêvait de l'embrasser.. de voir son zob..

-eh tu m'écoutes maître! ou tu rêves ? dit Rabzouz en le secouant gentiment

-je t'écoute, désolé dit Maxence avec son plus beau sourire..

-j'habite pas loin, si tu veux voir un beau bordel rangé après la visite des keufs ?

-j'ai pas souvent l'occasion de voir ça dit Maxence en riant..

Mais il sentait son sexe bander encore plus fort, il devait mouiller, il en était sûr..

-alors viens maître!

Rabzouz le prend par la main, pas comme un amant, mais comme un père prend son fils.. sa main est chaude, le serre doucement, ils ne se regardent plus en marchant.. ils n'étaient pas loin, ce voyou l'avait bel et bien attiré chez lui..

Ils sont montés au 2ème étage, il a ouvert la porte pour laisser entrer Maxence.. qui s'avance dans le petit couloir encore en désordre.. toutes les pièces sont dans le même état..

-attend, j'en ai rangé une dit Rabzouz en le reprenant par la main..

Ils rentrent dans la chambre.. propre, nette, le lit fait.. on avait l'impression d'entrer dans un autre appartement.. Rabzouz l'attire à lui en se tournant, le prend par la taille, le colle à son bassin..

-dès que je t'ai vu j'ai eu envie de toi maître! chuchote t-il, j'espère qu'il en est de même pour toi..

Plus petit que Rabzouz, Maxence est obligé de lever la tête pour le regarder.. il le fixe sans répondre et dépose un baiser sur son menton.. il le baisse, approchant ses lèvres qui s'entrouvrent.. il sent son souffle se répandre sur son visage, il ferme les yeux et attend..

Les lèvres de Rabzouz papillonnent sur les siennes, elles sont douces, chaudes, agiles et s'en emparent.. sa main vient lui tenir la joue et sa langue lui viole la bouche.. tournant autour de la sienne, déposant sa salive, s'enfonçant le plus profond qu'elle peut.. ils gémissent tous les deux.. et Rabzouz le serre très fort contre lui, à l'étouffer! cela semble durer une éternité pour Maxence..

Sans quitter ses lèvres, Rabzouz le déshabille, enlevant veste, cravate, chemise et il se retrouve torse nu.. les yeux noirs de Rabzouz le matent.. il a le sourire en touchant ses tétons qui pointent..

Il serre un téton assez durement en le fixant, sa bouche non loin de la sienne..

-on t'appelle maître, mais tu n'es qu'avocat ou également le maître des mecs que tu rencontres ?

Ils se fixent.. Maxence sait jauger les mecs.. et ce mec, l'excite.. il le veut et veut faire tout ce qu'il demandera..

-pour toi uniquement, tu seras mon maître, Rabzouz dit Maxence en déposant un baiser sur son menton..

-alors déshabille moi, regarde moi, touche moi.. et lèche moi des pieds à la tête.. j'adore être léché par des mecs qui me vénèrent.. et toi tu vas me vénérer..

Ses yeux étaient devenus plus durs quand il a parlé, mais ce n'était qu'un jeu, Maxence le sentait bien..

Il l'a déshabillé, nu complètement.. pour avoir devant les yeux une splendeur de mâle rebeu de 40 ans, pas un pouce de graisse, que du muscle, des abdos à le faire pâlir, des cuisses énormes, de grands pieds légèrement poilus.. et un sgeg de rebeu.. mais énorme, long, large et épais au gland bien dessiné, légèrement plus gros que la tige, circoncis, le méat bien ouvert où perlait une goutte de mouille qui s'agrandissait.. dessous deux belles couilles, grosses, collées à la verge..

-déshabille toi maître! ordonne le rebeu

Maxence se met dans la même tenue, il bande autant que le rebeu, se met en face et leurs queues se touchent presque.. le gland de Maxence n'est pas encore tout décalotté.. mais la mouille coule en un filet qui arrive au sol.. sa queue n'est pas aussi grosse, mais plus longue..

-on devrait passer un bon après midi dit Rabzouz en se couchant sur le dos sur le lit.. il tend ses pieds à Maxence, qu'il pose sur sa poitrine..

-lèche maître!

Si le rebeu savait que Maxence aime ça, lécher un mec des pieds à la tête.. et il s'est appliqué.. dévorant les pieds, dessus, dessous.. chaque orteil eut droit d'être sucé.. sa langue passait partout.. avant de commencer à remonter sur les jambes.. putain de gros mollets poilus! et les cuisses! ah il devait en passer du temps à la salle pour avoir des cuisses comme ça.. il les léchait, regardant son zob collé sur son ventre.. la mouille claire coulait et envahissait son nombril..

Quand il a touché les couilles de la pointe de sa langue.. les jambes du rebeu se sont écartées.. il a gobé les grosses couilles.. les noyant dans sa bouche..

Rabzouz s'est mis à bouger, se retourner et se mettre à quatre pattes..

-bouffe moi le cul maître..! j'aime qu'une langue s'enfonce en moi profondément..

Son cul paraissait petit par rapport aux cuisses.. mais les fesses étaient fermes, dures.. Maxence s'est fait plaisir de les caresser, les embrasser, les lécher avant de les écarter.. une raie poilue mais pas trop.. il a léché, léché, déposant plein de salive.. le cul venait à la rencontre de sa langue.. Maxence a bouffé ce bon cul, l'anus était souple à sa langue et se laissait forer.. oh il avait déjà pris de la bite ce rebeu pense Maxence.. mais il pousse sa langue dans cet anus qui s'ouvre bien, l'ouverture se fait, les fesses semblent s'aplatir.. et sa langue peut aller plus loin.. la pointe dure fore, fore et quand il sent la muqueuse sous sa langue.. il entend le beau Rabzouz gémir comme une salope.. alors il recommence, insiste rien que pour l'entendre gémir et s'offrir.. et il gémit le beau rebeu, de plus en plus fort.. jusqu'au moment où il se remet sur le dos..

-suce moi maître!

Il n'a pas besoin d'ordre.. il soulève le sgeg du ventre.. la sève coule sur ce beau zob.. d'un coup de langue il remonte des couilles au gland, suivant de la langue cette grosse veine qui palpite en amenant le sang.. ses lèvres entourent le gland suintant, l'épouse avec sa langue.. et le beau rebeu recommence ses gémissements..

Maxence trouve que sa queue a bon goût, la mouille est douce à avaler.. il suce, aspire le gland.. faisant crier le beau rebeu.. et ses lèvres descendent sur la hampe, il a vite fait pour que le gland touche le fond de sa gorge.. il tousse, crache, pleure.. se retire et revient à la charge pour en avaler encore plus.. mais c'est un gros morceau.. il peine, il pleure.. il sent la main du rebeu appuyer sur sa tête.. il tire au cœur..

D'un bond Rabzouz se relève du lit, le tire vers le bord, la tête dans le vide..

-ouvre la bouche maître je vais te niquer la bouche..!

Il n'y a plus qu'à se laisser faire.. et le gros sgeg glisse sur sa langue, frotte son palais, bouscule sa luette et bouche l'entrée de la gorge.. il peine à respirer Maxence les couilles du beau rebeu se sont posées sur son nez et ses yeux .. il se cramponne aux grosses cuisses..

Les va-et-vient sont lents mais le zob s'enfonce toujours au maximum, il sent sa mâchoire être écartée.. mais les gestes sont doux, il referme sa bouche, ses lèvres sur cette belle queue qui coulisse tranquillement maintenant en lui..

Il accélère, ralenti.. reprend, gémit, ses couilles glissent sur son visage.. il s'incruste de son odeur.. quand il sent le zgeg durcir en se bloquant.. un grand cri et la première giclée crémeuse coule dans sa gorge.. il dégluti rapidement car , poussant toujours des cris, les giclées se suivent et coulent dans sa gorge..

Rabzouz tombe sur Maxence, sa tête au niveau de sa queue encore plus dure..

Il ne fait pas sortir la sienne de la bouche de l'avocat.. mais lui prend la queue pour jouer avec le prépuce.. et il avale la belle queue en la léchant.. Maxence ne peut pas crier comme il aurait aimé le faire, juste pousser de petits gémissements, sa queue lui fait mal tellement il a envie de jouir.. mais les lèvres, la langue, la bouche de son rebeu sont merveilleuses.. il aimerait que ça dure très longtemps..

Rabzouz a compris qu'il allait jouir car ses lèvres ont serré la queue.. quand Maxence a joui, avalant encore la queue du rebeu qui ne l'avait pas quitté.. celui-ci avalait tout le bon jus délivré..

Puis il a léché la queue comme s'il la récompensait.. avant de se redresser.. et de libérer la bouche de Maxence.. sortant délicatement son zob toujours aussi raide et plein d'envie..

Il aide Maxence à se mettre à genoux sur le lit, l'embrasse tendrement, mélangeant leurs langues aux goûts de sperme..

-maintenant dit Rabzouz, donne ton cul maître que je le préparer à l'assaut!

Il le fait mettre à quatre pattes.. claque les belles fesses offertes avant de les caresser, les embrasser et de lui bouffer voracement son petit cul..

Maxence n'avait pas encore remarqué comment la langue du beau rebeu était dure.. il avait l'impression qu'une queue voulait entrer en lui.. et il savait y faire Rabzouz.. maintenant c'était au tour de Maxence de gémir, de crier.. et de s'offrir..

Quand il a mis deux doigts directs dans son trou, s'enfonçant en forant.. Maxence a crié, mais les doigts étaient caressants, doux et ont finir de l'ouvrir pour l'arriver du bon zob..

Comme dit souvent Maxence, je lui ai démonté le cul à celui là! et bien ce jour là, c'est lui qui a été démonté, baisé!

Rien que le gland quand il est entré, Maxence gueulait.. Rabzouz s'est arrêté pour le laisser respirer.. et s'habituer.. mais quand son zob est arrivé au fond de son cul et que la machine rebeu fût en marche.. rien ne pouvait arrêter le beau Rabzouz..

Maxence a su ce que voulait dire ramoner.. mais le zob du rebeu coulissait en lui comme une épée dans son fourreau.. il poussait des "han" mais la cadence ne faiblissait pas.. et, comme il venait de jouir.. le plaisir a mis plus de temps à arriver..

Maxence fut secoué comme un prunier, pris dans toutes les positions, tout le temps le sgeg allait au fond de lui.. et, quand Rabzouz a lâché les vannes.. ils ont crié ensemble, le dos de Maxence collé sur le torse du rebeu.. sa queue bien fichée en lui, il sentait la semence beur couler en lui en de longues saccades et répandre sa chaleur.. quand il a eu fini de crier, Rabzouz a planté ses dents dans le cou offert de Maxence.. sa main s'est emparée de sa queue, la tripotant.. et lui a chuchoté à l'oreille..

-tu vas me niquer maintenant maître.. tout de suite!

Le sgeg encore dur du rebeu est sorti de son cul, il s'est mis à quatre pattes près de Maxence..

-nique moi direct maître et donne moi ton bon jus!

C'était pas une demande, mais un ordre..

La queue de Maxence était raide et coulait encore.. quand il a passé le gland dans la raie poilue.. qu'il a trouvé le trou accueillant.. il a saisi le rebeu en haut des fesses et a commencé à s'enfoncer en lui.. il sentait l'anus s'ouvrir, envelopper son gland..

-plus vite ! dit Rabzouz

D'un coup de reins sec, Maxence s'enfonce dans le cul quémandeur.. et le rebeu gueule, hurle.. que c'est bon.. alors Maxence prend sa vitesse de croisière.. et baise, nique ce bon cul de rebeu.. c'est bien le cul qu'il préfère.. et un cul de rebeu qui s'offre!

Si bien que la jouissance revient plus vite qui l'aurait désiré.. et en gueulant à son tour il rempli son rebeu client! s'écroule sur lui qui s'allonge sur le lit, gardant sa queue prisonnière.. Maxence le caresse en l'embrassant sur le cou, dans le dos.. le rebeu a les yeux fermés et serre ses fesses sur la queue prisonnière..

-c'est comme ça que j'aurais envie de te garder maître! dit Rabzouz en riant..

Ils reprennent leur souffle lentement.. le rebeu libère sa queue et le prend dans ses bras.. lui caressant la joue.. l'embrasse tendrement..

-si je faisais plus de conneries pour te voir plus souvent? dit il doucement

-c'est pas la peine de jouer avec le feu voyou.. il faut qu'on se revoit.. j'ai encore plein de conseils à te donner tu sais..

-ah des conseils ? uniquement des conseils ?

-avec travaux pratiques de suite derrière, bien sûr dit Maxence en rigolant.. tu veux bien qu'on se revoit mon beau voyou ?

-tu veux déjà partir ? moi je pensais.. faire une petite sieste, baiser, dîner, baiser, dormir, baiser, se réveiller..

-et baiser ?

-ça comprend vite un avocat! dit Rabzouz en riant, le serrant contre lui et sa langue vient lécher la sienne.

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 22 Fév. | 74 pages

Les nouvelles | 19 Pages

Envoie ta première histoire !
Baise dans sa cave Djack
Arran Elio
Prof au sauna Meetmemz
Spartacus Spartacus
Militaires suisses gradés Maxance
Pacha rebeu Meetmemz
Le copain de ma nièce Bugs
Le plombier Geoffrey
Un été à la campagne Meetmemz
Mon voisin rebeu Tymeo
La femelle de Karim Jules
Confinement en famille Meetmemz
Passif Première Franck
Guillaume Amical72
Sodomie devant voyeur Djack
Marc L3vicura
Tel est pris Stephdub
Retour de match Bouleetbite
Sauna Octopus Marco13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 180 pages en + ici

Les séries : 55 pages

Nuits aux campings | 4 | +1 Thomas
1234
Agriculteur S19 | 12 | +1 Amical72
12 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 89 | 10 | 11 | 12
Mon gros membre | 4 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34
Fuckboy Hétéro | 3 | +1 Julian
1 | 2 | 3
Agent 069 | 9 | +1 Ceven-X
1 | 2 | 34 | 5678 | 9
Bon garçon | 8 | +3 PupOrock
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
New York | 3 | +1 Passif17
1 | 2 | 3
St-Sylvestre | 8 | +1 Bouleetbite
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 678
Combat de lutte | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Abdoul | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Février 2024 : 3 255 578 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 24 janvier 2023 à 09:57 .

Retourner en haut