NEWS :
23 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

60 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

La Horde Sauvage | 1

Avant-propos :

On est tous plus ou moins jeunes, mais je pense qu'on a tous au moins une chose en commun. Qui n'a pas joué aux Cow-Boys et aux Indiens quand il était gamin ? Qui n'a pas fait de "duel" avec des colts imaginaires en faisant le bruit du coup de feu, "tuant" son copain qui roulait dans l'herbe en râlant ? Qui n'a pas capturé d'indiens pour les "torturer" ? Qui ne s'est pas fait capturer par des indiens et "scalper" attaché à un arbre ?
Je suis sûr que des souvenirs vous reviennent!
Mais un lecteur m'a demandé si je pouvais écrire une histoire de "vrais" cow-boys, j'ai été tout d'abord surpris et j'ai accepté… comme au poker, pour voir!
Et j'en ai parlé avec mon premier lecteur, mon doux chéri. Cela l'a fait bien rire et s'est même moqué de moi en disant surtout "mais on a jamais entendu parler de cow-boys ou d'indiens pédés! " J'avoue en tout cas que pour moi c'est : non, j'en ai jamais entendu parler, mais ça devait bien exister quand même, vu que ce n'est pas l'homosexualité qui manque dans l'Histoire en général. Alors pourquoi pas au Far West ?
Et mon chéri m'a demandé, comme il sait si bien le faire : Ecrit une histoire de cow-boys et d'indiens pédés, pour moi d'abord et après on verra si tu la publies sur Cyrillo".
Je suis faible avec mon chéri, alors j'ai accepté et maintenant si vous voulez bien me suivre dans mon délire et ensuite me faire part de votre avis, je serais comblé!

Chapitre-1 | Une ville calme.

Le Shérif Bruce GALLAGHER, chevauchait dans la grande plaine, sous le soleil torride en cette saison. En ce beau jour il était heureux le Shérif, heureux de vivre parmi ces gens de la petite ville de Hot Summer, où il était arrivé de nulle part il y a 5 ans. Il avait été accepté certes avec méfiance, mais comme c'est un mec juste, il s'est mêlé des bagarres au saloon, et de fil en aiguille on le demandait pour régler un conflit. La petite ville n'avait pas de Shérif, et c'est tout naturellement que les habitants l'ont sollicité en votant tous pour lui lors d'une réunion au saloon.

Bruce arborait cette étoile de shérif, qui brillait maintenant sous le soleil du Colorado, non loin du Nouveau Mexique. Cette vaste plaine entre le Mont Fisher et le lac Trinidad était magnifique.
Il portait bien ses 35 ans Bruce, bel homme brun aux cheveux qui tombaient dans le cou, des yeux noirs perçants qu'il fallait trouver sous le stetson incliné devant ses yeux, une chemise à carreaux, toujours son foulard rouge noué autour du cou, son ceinturon et son colt dans le holster que beaucoup craignait maintenant qu'il dégaine pour faire respecter la loi. Lorsqu'il rentrait au saloon, on entendait ses éperons rouler, ses santiags faisaient également du bruit quand il marchait de son pas nonchalant et quand il enlevait son stetson, son regard noir, du haut de son mètre quatre vingt, toisait tout le monde et il était salué chaleureusement.

La petite ville de Hot Summer était en général tranquille, sauf les fois où des cow-boys de passage venaient essayer de faire leur loi, et là Bruce se faisait voir et, jusqu'à ce jour les avait toujours maté et fait enfuir, après bien des règlements de compte qui apeuraient la population.
Bruce ne racontait pas sa vie, lorsque certains avaient essayé de le faire parler, il restait évasif, car il ne pouvait décemment pas leur livrer son secret, un lourd secret pour l'époque.

Il regarde la plaine en souriant devant ce magnifique paysage et se rappelle son rendez-vous qu'il vient de quitter. Il sent sa queue se raidir encore se souvenant sûrement elle aussi ce qu'elle venait d'endurer.
Il sourit mais est triste en même temps, car ce genre de rencontres il n'en font pas aussi souvent qu'ils le voudraient, faut qu'ils soient prudents, tous les deux. Surtout avec le partenaire qu'il a trouvé.
Enfin, trouvé, disons plutôt qui lui est tombé dessus peu de temps après son arrivée de nulle part.

Il était parti faire une balade à cheval près du lac Trinidad, et avait trouvé cet endroit magnifique, paradisiaque.
Descendu de cheval, il avait retiré ses gants pour aller caresser l'eau et en cette saison elle n'était pas froide. L'envie folle de se baigner l'avait pris, il avait scruté les alentours de son regard perçant, écouté les bruits de la nature qui ne semblait pas dérangée, alors il s'est déshabillé, nu complètement.
30 ans à l'époque, brun, un corps taillé dans le roc, les muscles roulaient sous sa peau, un torse pratiquement en V surmontait une paire de fesses qui faisaient rêver et quand il se retourne pour finir de se déshabiller, son sexe, sûrement à cause de cet air campagnard fait des siennes, s'étire, s'allonge et grossit sur une belle paire de couilles. Il s'étire en levant les bras en l'air et regarde son beau sexe s'épanouir au soleil, voir son gland se décalotter et l'excitation le gagner.
Il y a un moment qu'il n'a pas baisé ni branlé d'ailleurs.

Il se frotte les mains dans l'eau, s'en empreigne un peu sur le corps et plonge dans l'eau du lac pour nager au large.
Il est heureux Bruce, libre dans ce paradis. Sa queue ne débande pas, il se touche, s'excite, regarde sur la rive, toujours aussi vide!
Il se rapproche du bord, décide de s'installer sur le grand rocher au soleil et d'en profiter pour se branler en pleine nature.
Il nage plus vite pour rejoindre la rive, se redresse quand il a pied et reste statufié devant l'apparition. Un indien est à côté de ses vêtements, fier, droit, torse nu, le toise, lui nu, son sexe raide qui ne débande pas dépasse de l'eau.
Il voit bien que l'indien l'observe sans rien dire, le visage impassible comme s'il n'avait pas remarqué qu'il était nu complètement.

Il ne semble pas agressif et Bruce l'observe. Il est beau ce mec, taillé comme lui, son torse bronzé porte des cicatrices mais les muscles sont là, une belle bouche sous un nez fin, des yeux aussi noirs que les siens le fixent sans détour, des cheveux ramenés comme une sorte de chignon dans lequel sont plantés deux belles plumes d'aigle. Un pagne cache son avant, mais Bruce trouve qu'il bouge ce pagne, surmontant deux cuisses musclées et il est pieds nus. Le tout imberbe complètement!
Bruce bande toujours et décide d'avancer vers cet indien inconnu en le fixant dans les yeux, mais ses yeux noirs s'adoucissent comme quand il est en chasse d'un mec lorsqu'il a envie de baiser ou de se faire baiser. Et là l'indien soutient son regard et voit que ses yeux s'adoucissent aussi et on dirait même qu'ils deviennent moqueurs.

Bruce sort de l'eau ne cachant pas sa nudité et s'avance vers l'indien qui finalement regarde son sexe dressé et le fixe de nouveau :
-l'eau froide a fait du bien à l'homme blanc, l'eau de ce lac est bonne pour ça! dit il sans sourire.
-l'indien ne se baigne pas ?
-jamais avec des hommes blancs.
Bruce sourit en s'approchant :
-pourquoi ? je croyais que les indiens n'avaient peur de rien!
-mais nous n'avons peur de rien dit l'indien fièrement.
-alors pourquoi ?
-les indiens n'aiment pas faire honte aux hommes blancs! dit sérieusement l'indien toujours en le fixant.
Bruce est resté scotché, mais se reprend vite, regarde son sexe qui bande encore et peut-être même plus, en tout cas il sent bien qu'il a durci, relève la tête, fixe l'indien :
-alors là je demande à voir! dit il en souriant.
Il n'était pas fier l'indien car il a enlevé son pagne qu'il a laissé tomber à terre, dévoilant un énorme sexe qui se redresse lentement et un sourire apparait sur ses belles lèvres.
Bruce n'est pas prêt de débander. Il tend sa main à l'indien :
-viens on va se baigner.
-oh mais je vais durcir encore plus! dit il en riant cette fois.

Ils se sont baignés ensemble dans la bonne eau, les corps se frôlaient, se touchaient, les queues se sont heurtées plusieurs fois mais quand Bruce voulait prendre l'indien dans ses bras, il arrivait toujours à s'échapper. Ils se nageaient après, essayaient de se faire couler, les corps se sont soudés, les queues se frottaient et c'est finalement l'indien qui a embrassé Bruce le premier. Baiser rapide et il se sauve en nageant, Bruce le rattrape, le serre dans ses bras l'embrasse de force, il rigole et arrive à s'échapper et nage en direction du grand rocher que Bruce avait repéré.
Ils s'allongent côte à côte et l'indien vient se pencher au dessus de Bruce.

Sa main caresse son visage, descend sur le cou, le torse, le caresse en le fixant. Bruce sent son cœur battre plus vite. La caresse est douce sur sa peau chaude et descend vers sa queue qui n'a jamais débandée pour s'en emparer.
Pas de brusquerie, une caresse douce qui fait gémir Bruce en fermant les yeux et sent le corps de l'indien se poser sur le sien pendant qu'il commence à le branler lentement, sa bouche se pose sur un téton et le tète comme un nourrisson. Il se laisse faire, s'abandonne car sa queue durcit, s'allonge et grossit encore dans la main de l'indien qui accélère et quand enfin il jouit, les lèvres de l'indien viennent se saisir des siennes et il peut goûter pour la première fois à une langue indienne pas différentes de celles des cow-boys qu'il connait, mais avec eux il n'y a jamais autant de tendresse que l'indien peut lui donner.
Bruce a sucé pour la première fois la belle queue de l'indien, plus épaisse que la sienne et recueilli le sperme indien qu'il a trouvé et trouve encore à son goût!

C'est tout ce qu'ils ont fait ce premier jour, mais l'indien s'est présenté : Loup Curieux et sa tribu vivait de l'autre côté du lac. Il a expliqué à Bruce qu'il venait pratiquement tous les jours dans ce coin pour se baigner et s'amuser avec sa queue et Loup Curieux a dit qu'il était content de le connaître mais qu'il fallait que cela reste un secret, tant vis à vis de sa tribu que des hommes blancs de Hot Summer.
Bruce avait promis et de toute façon cela l'arrangeait également.
Ils ont pris l'habitude de se rejoindre au même endroit et les baises sont devenues intenses. Ils se baisaient mutuellement, les queues coulissaient dans les culs qui s'offraient, ils buvaient leurs spermes, se suçaient.

Quand Bruce est devenu Shérif, il l'a dit à Loup Curieux, qui n'a fait aucune réflexion. Bruce a essayé de le faire parler sur sa tribu mais il restait tout le temps évasif, mais lui disait souvent que s'il en voyait de sa tribu, de ne pas s'approcher d'eux. Bruce n'a jamais pu savoir pourquoi.
C'est un peu plus tard qu'il a appris par le Révérend Harvey LANCASTER, que les indiens de cette tribu n'étaient pas à fréquenter. Bruce a insisté pour savoir et presque en rougissant il a dit tout bas qu'il y a quelques temps des indiens avaient attaqué plusieurs ranchs aux alentours pour enlever de jeunes cow-boys!
-pour en faire quoi ? avait demandé Bruce incrédule.
-d'après un cow-boy qui a réussi à s'échapper et qui est parti de la région depuis, les indiens se servaient d'eux comme de femmes.
Bruce avait failli éclater de rire en entendant cela, mais devant l'air que faisait le révérend il a compatit et n'en a jamais reparlé.
Il a bien essayé de faire parler Loup Curieux, mais quand Bruce lui a dit ce que le révérend lui avait appris, il lui a mis son doigt sur la bouche en disant "chut".
-toi Bruce mon ami, tu n'es pas concerné et surtout ne cherche pas à savoir!
Il avait pourtant essayé d'en savoir plus, mais Loup Curieux est une vrai tombe. Déjà qu'il ne parle pas beaucoup, mais là Bruce n'a jamais rien su.

Bruce chevauche en trottinant vers Hot Summer et pense encore à Loup Curieux.
C'est vrai qu'il est curieux, mais pas en paroles, mais en sexe et en plus infatigable cet indien!
Ils s'appréciaient tous les deux, mais il n'y avait pas d'amour, d'amoureux, non ce n'était que de la baise sauvage et qui devenait encore plus hard au fur et à mesure de leurs rencontres.
Juste le temps de se saluer, et ils étaient nus, bandants et les bites cherchaient à se mettre à l'abri au chaud dans une bouche ou un cul et tant qu'il y avait du jus ils baisaient pour ensuite plonger dans le lac et rentrer chez eux, vidés.

C'est sûr pense Bruce, cela change de mon cow-boy Henry qu'il a quitté il y a 5 ans, obligé de s'enfuir quand cet idiot qui venait d'être majeur a dit à ses parents qui tenaient le ranch qu'il était amoureux de Bruce et qu'ils baisaient ensemble!
Bruce avait été obligé de déguerpir rapidement car son père le cherchait fusil à la main!
C'est comme ça qu'il avait atterri, venant de nulle part, à Hot Summer.
Il a fini par aimer cette petite ville, lui Shérif apprécié de la majorité des habitants, le Révérend Harley, et son église qu'il ne fréquentait pas, mais il ne lui en voulait pas. Harvey est un bel homme de près de 50 ans et Bruce l'a vu à l'œuvre pour donner le coup de poing à des cow-boys récalcitrants, la première fois il a été étonné!
Souvent il montrait son poing à Bruce en disant qu'il représentait la Justice Divine et que si son Dieu lui avait donné de bons poings c'était pour s'en servir.
Il allait passer par le saloon en rentrant pour connaître les nouvelles de la région, il y avait toujours un cow-boy qui en savait plus que les autres et le whisky aidant, les langues se déliaient.

Il repense encore à Loup Curieux en approchant de Hot Summer, ils doivent se voir dans trois jours seulement.
Il arrive devant le Saloon : le Golden Dollars, où de nombreuses parties de poker se jouent, acharnées et souvent les colts crachent leurs balles! Le cimetière de la ville contient plus de tricheurs morts par balles que d'habitants morts naturellement.
Il enlève son stetson en entrant, son regard fait le tour du bar, une dizaine de personnes, il les connait tous, tous lui font un signe pour le saluer. Il se met au bout du comptoir et les observe. Ils sont calmes et picolent en discutant.
Ken le Barman lui apporte son verre et sa bouteille de whisky, parle quelques instants avec lui et retourne servir les clients.
Le pianiste joue toujours le même air dans son coin et souvent se fait houspiller gentiment.
-shérif, tu connais la dernière ? demande Harry.
-laquelle ? répond Bruce.
-il parait qu'une dizaine de cow-boys viennent vers nous depuis qu'ils se sont fait virer de Spring Field la semaine dernière. Ils ont tué pas mal de monde, tué et violé également.

Le silence se fait dans le saloon.
Harry vient se poser à côté de Bruce :
-ils violent autant les femmes que les hommes Shérif et les abattent après ou avant s'ils ne se laissent pas faire!
-tu crois pas que t'exagères un peu Harry ?
-ben on va le savoir si c'est vrai, en tout cas ils sont à deux jours de cheval et viennent de faire une razzia dans un ranch, c'est un ouvrier qui s'est caché et a réussi à leur échapper pour venir se réfugier dans mon ranch et raconter tout ce qu'il a vu!
-il est où ton mec ? demande Bruce.
-au ranch Shérif.
Bruce repose son verre.
-on va le voir de suite! suis moi.

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Commandant Hassan, S1 | S2 | S3 | S4 | S5 | S6 | S7 | S8 | S9

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9 | S10

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Juil. | 157 pages

Les nouvelles | 20 Pages

En cours de sport Meetmemz
Soumis à Métis SalopeaMetisdu33
Au boulot Mouai
L'homme des bois Fabrice
Mon frère et son meilleur pote Meetmemz
Visite de mon cousin Meetmemz
Les mains magiques Creamk
Daddy or not Daddy Weell59
Jeunes footeux dominateurs Lope75
Baise non-stop sur l'A6 Ceven-X
Stéphane Gay30
Ethan et ses amis Esteban
À la Piscine LeBlond39000
Vide-couille d'un saisonnier Antho93
Week-end de pipes Halex27
Orgie au poste Meetmemz
David ... Tobias
Beau CRS Stephane
Souvenirs Wqt
Périgord chaud Coolsexe

Les séries : 137 pages

Cousins rebeu | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314 | 15
Artisan électricien | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Ascenseur | 7 | +1 Sotender
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Antoine et Patrice | 12 | +1 Sylvainerotic
1 | 23 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12
Les soirées de Mr le Comte | 6 | +2 Fabrice
Saison 4 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6
Mon pote Julien | 9 | +2 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
L’amant de ma femme | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7
Un Cul jouissif | 27 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22 | 23 | 24 | 25
26 | 27
Rencontre Twitter | 4 | +2 Shernabog
1 | 2 | 3 | 4
Maître-boulanger | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16
La horde sauvage | 9 | +2 Fabrice
Saison 2 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
Panne de voiture | 4 | +1 Boydu69
1 | 2 | 3 | 4
En exterieur | 4 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3 | 4
Job à Dubaï | 13 | +9 Dvdstaudt
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 60 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : jeudi 23 mai 2024 à 06:40 .

Retourner en haut