NEWS :
16 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

195 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

La fin de mon histoire

1 | La rencontre

Je dois vous raconter mon histoire, qui aura duré 2 ans!

Elle commence donc en 2107 au mois d’août… je devais partir avec un ami beaucoup plus âgé que moi qui voulait passer 15 jours à Marrakech. Cet ami âgé est maintenant un ami, nous avons eu quelques relations sexuelles sans nous satisfaire l’un et l’autre. Mais il a voulu que l’on reste ami!

Cet ami s’appelle Alain, en vieillissant il est devenu accro aux jeunes arabes et il voulait passer 15 jours au Maroc pour “faire le plein” comme il disait avant de partir!

Mais le jour J, il ne put partir à cause de son travail! Il a beaucoup d’argent mais ce n’est pas ça qui fait sa gentillesse… Il m’encouragea à partir seul, me disant que tout était payé, que je n’aurais rien à débourser et que tout serait pris en charge dans l’hôtel où l’on devait se rendre… que je m’amuse bien et , surtout que je lui raconte tout à mon retour!

Je suis donc parti un peu déçu d’être seul!

Lorsque je suis arrivé à l’hôtel qui était réservé à Marrakech, je me suis aperçu en fait qu’il s’agissait d’un vrai palace!

Un groom me conduit à ma chambre, me fait visiter car il y avait plusieurs pièces et m’explique le fonctionnement de la salle de bains! Il me dit également qu’un Service Room est à mon entière disposition en faisant le 9 sur le téléphone et que je peux demander ce que je veux!

Je me repose un peu puis je vais faire le tour du palace… piscine, palmeraie, coin ombré où il fait frais… car au mois d’août la température est très chaude. J’enfile un maillot de bains et je pique une tête dans la piscine et je vais m’allonger sur une chaise longue moelleuse sous un parasol et admire la clientèle…

En fait ce n’est pas la clientèle qu’il faut regarder… mais le personnel, que des mecs jeunes, bronzés, bien bâtis… tous font envie..

Le soir je vais dîner au restaurant et je rejoins ma chambre.

Vers 9 heures le lendemain matin je demande mon petit déjeuner dans la chambre, que je pouvais prendre sur la terrasse…

Quelques instants plus tard, on sonne à la porte, je vais ouvrir et je me retrouve devant… comment dire… un Dieu! bronzé, chevelu un peu frisé, les cheveux noirs corbeau, des sourcils effilés, des cils un peu longs entourant des yeux perçants verts! un visage divin, un corps très athlétique et une démarche de félin.. je suis subjugué…

- où voulez vous prendre votre petit déjeuner ?

- en terrasse

- je vous installe ça de suite.

Il se met à bouger les chaises, installe la table bien à l’ombre et sort tout le plateau.

- excusez moi monsieur .. mais vous êtes seul ?

- oui, je devais venir avec un ami mais il a du annuler à cause de son travail

- oh c’est dommage d’être seul dans mon beau pays

- oui c’est vrai, car j’ai l’intention de faire quelques visites, il me faudrait bien un guide..

et, prenant mon courage, j’ajoute :

- vous pourriez me guider ?

- sans problème, je ne travaille que le matin et j’ai toutes mes après midi et soirées de libre!

Je n’en croyais pas mes oreilles, il avait accepté!

- je m’appelle Mehdi, j’ai 19 ans, on se voit après le repas, je serais en bas pour vous attendre.

La matinée passa vite et je le retrouvais comme prévu. Il m’emmena faire un petit tour de la ville et il m’expliqua plein de choses, puis il faisait très chaud et nous sommes allés dans un petit bar de quartier, sous les arbres… où il faisait une relative fraîcheur… il devint bavard, très bavard et ne cessait de me regarder à la dérobée…

Il me raconta qu’il venait d’être accepté dans une fac à Paris, qu’il avait même eu une chambre, mais qu’il ne connaissait personne là-bas!

J’osais lui prendre la main en disant :

- maintenant tu me connais.. tu connais déjà une personne à Paris!

- tu… vous seriez d’accord pour que l’on se voit ?

- bien sûr, mais à une condition : tu me dis tu maintenant

Il serra ma main avec chaleur et me fixa de ses beaux yeux. Puis son geste devient doux, caressant sur le dessus de ma main, tout en me fixant avec son beau sourire et ses dents bien blanches…

Je ne me suis pas présenté, je m’appelle Fabrice, je peux considérer en toute modestie que je suis un beau gosse lol

Mehdi, tout en souriant et me tenant la main me dit :

- tu sais je suis content d’aller à Paris, voir cette belle ville et faire la connaissance de plein de monde! j’ai l’impression que je vais vivre.. enfin.. car ici tu sais il n’y a pas grand chose… on fait surtout le larbin de mecs ou femmes âgés, qui ne cherchent qu’une chose, c’est nous mettre dans leur lit…

Son regard devient triste, c’est moi maintenant qui lui caressait le dessus et l’intérieur de la main

- tu couches avec des vieux ? lui demandais-je doucement

- tu sais, il faut bien vivre, mais ils paient!! et cher!

On a rigolé tous les deux, sans se lâcher la main.

- et toi tu aimes les garçons ou les filles ?

- moi les garçons.. dis je en le fixant et de mon âge de préférence.

Sa main me serra encore plus fort et son autre main vient me caresser la cuisse.

- comme moi ?

- oh oui.. tu es si beau… je rêve de te voir tout nu depuis que je t’ai vu…

- alors viens! je vais accéder à tes désirs!

Il se lève, toujours en me tenant par la main et m’entraîne dans les ruelles, on tourne à droite, à gauche… et on arrive devant un immeuble, assez vieux.

- j’ai ma chambre tout en haut, tu viens ?

Nous sommes montés, discrètement, sans bruit pour nous enfermer dans sa chambre sommairement meublée. Il met en route un ventilateur, doucement pour brasser l’air, faisant semblant de rafraîchir…

J’étais debout, les bras ballants, il vient vers moi, en enlevant son tee-shirt, laissant voir un torse imberbe, une peau mate bien bronzée et deux tétons déjà érigés entourés d’aréoles très brunes et larges… il me sourit…

- je te plais ?

- oui Mehdi tu es magnifique…

Je lève ma main, et d’un doigt je touche son nombril remontant entre ses seins pour toucher les tétons que je caresse doucement, il soupire, je continue avec seulement un doigt et je fais le tour de son torse, je m’approche pour respirer son odeur exotique, enivrante qui m’empli les narines… il ne bouge pas… ma tête s’approche de la sienne.. joue contre joue.. et je lui murmure

- tu es très beau Mehdi, j’ai envie de toi…

Ses bras entourent mes épaules, me serrent, son corps se colle au mien, sa bouche vient effleurer mes lèvres rapidement pour aller papillonner sur tout mon visage, ses mains descendent pour venir enlever mon tee-shirt… nos torses font connaissances… il me force à m’asseoir sur le lit, m’enlève mes chaussures, me relève défait mon ceinturon, me pousse sur le lit et retire mon pantalon… je suis en slip, sur le dos et ma bite pointe bien raide, je le vois enlever son pantalon et venir en slip gonflé se coucher sur moi…

Directement ses lèvres viennent sur les miennes, sa langue force ma bouche et joue avec la mienne, l’échange de salive est magnifique et me fait bander très fort, j’ai la queue à l’étroit…

Une de ses mains vient me caresser partout, tâtant, explorant pour venir se poser sur la grosse bosse de mon slip qu’il caresse doucement entre ses doigts, je gémis de plaisir, j’essaie de lui rendre la pareille mais je ne peux atteindre son sexe de la manière dont il est disposé sur moi… sa main soulève le slip et vient toucher ma bite, son baiser se fait encore plus fougueux.. il me branle doucement alternant les caresses et les serrements…je sens que la sève va monter s’il continue ainsi….

Puis d’un seul coup il se penche sur ma bite, pose ses lèvres sur le gland et avale ma queue jusqu’au fond de sa gorge et reste bloqué… au bout de quelques secondes il remonte et lèche le gland et tout le membre avec gourmandise et me refait des gorges profondes.. comme s’il était en apnée..

- je vais jouir Mehdi si tu continues comme ça..

Il me regarde et dit :

- Alors donne moi ton jus… je veux tout!

Et il repart à l’attaque et ce qui devait arriver, arriva, je déchargeais de longues giclées dans sa bouche… je sentais sa langue me caresser

Il se relève, les lèvres bien humides, me sourit et vient m’embrasser me donnant le reste de mon sperme!!

Je soupire de contentement, il se blotti contre moi, vient mettre sa tête dans le creux de mon épaule et joue avec mes tétons…

- Mehdi je veux aussi te faire plaisir, je veux aussi te goûter dans ce que tu as de plus intime, je veux te boire, je te veux …

- t’impatiente pas.. on va faire plein de choses, mais je veux prendre mon temps avec toi…je veux que tu aies envie de moi, pas parce que je suis un arabe de passage qu’on jette après avoir baisé mais parce que je veux que tu me désires… je veux faire quelque chose avec toi que je n’ai jamais fait avec personne… je suis certain qu’on devrait passer de très bons moments ensemble… et longtemps! mais je veux être sûr…

Il était lancé, il parlait, je dirais même qu’il délirait…

- car vois tu, je baise souvent des européens, français, allemands, hollandais, hommes comme femmes! tout ce qu’ils veulent c’est ma queue, le reste ils s’en moquent… je n’ai jamais baisé avec une jeune fille, des mecs du bled oui, beaucoup veulent ma queue… mais tout ça c’est pas du plaisir.. du vrai plaisir… moi je voudrais amour et plaisir…

Il relève la tête, me regarde :

- et toi je suis certain que tu peux me donner cela.

Je suis resté interloqué, oui j’avais envie de lui bien que je ne l’ai pas encore vu tout nu!!!

- oh Mehdi! on ne m’avait jamais dit de telles choses, alors je prends l’engagement de faire comme tu le désires… ce que tu n’as jamais fait avec personne, j’attendrais que tu en aies vraiment envie et je vais te donner l’envie d’avoir envie…

Je le retourne sur le lit et ma bouche vient directement sur ses tétons bien durs, je leur donne des coups de langues, les mouille, lèche, mordille… il gémit de plus en plus fort… alors je pars à l’aventure avec ma langue sur son torse, son ventre, je lèche, embrasse, je saisie sa queue bien raide à travers son slip.. elle est dure, raide, mes lèvres viennent l’embrasser, je la sors de son étui, elle jaillit sous mon nez… l’odeur enivrante de la queue, son fumet, une petite goutte perle sur le gland, que j’enlève d’un coup de langue… sa queue se raidit encore plus

j’en profite pour l’avaler le plus possible, ma langue caressant le gland et je fais des vas et viens très lents le long de son membre qui grossit encore, se raidit, je sens sa main qui appuie sur ma tête, j’avale encore plus profond cette bonne queue qui tressaute dans ma bouche… sa main maintient ma tête en même temps que plusieurs jets puissants viennent inonder ma bouche, j’en avale un maximum, sperme chaud, crémeux, onctueux… j’en garde un peu pour venir lui donner son jus…

Nous restons allongés, nus l’un contre l’autre, à discuter de nous… on est bien, tout va bien, Mehdi est très câlin et plusieurs fois il me dit

- je t’aime.. je crois que je t’aime… quand je t’ai vu la 1ère fois j’ai senti mon coeur s’accéléré, j’ai manqué ma respiration, tu n’as rien vu…

- non j’étais effaré par ta beauté, je ne pouvais plus rien dire

- cela ne m’était jamais arrivé.. je suis sûr que c’est toi qui doit me faire l’amour comme j’en ai envie… j’ai envie… de…

- ne dis rien pour l’instant Mehdi, restons ensemble on est si bien..

- toi au moins tu t’es pas jeté sur moi comme un affamé, tu t’es laissé faire et ça j’apprécie également… car tu vois tous les vieux me sautent dessus, tout ce qu’ils veulent c’est ma queue, que je les saute et lorsqu’ils veulent me sauter.. je leur dis que je ne suis pas pédé!!!!

Et il part d’un fou rire en se blottissant contre moi…

On reste allongé un bon moment, à se caresser tendrement..

- et cette nuit je vais dormir seul ?

- tu voudrais que je vienne ?

-oui bien sûr!! mais tu peux vraiment ?

- oui je connais comment venir dans ta chambre sans que l’on me voit.. mais il ne faut pas que cela se sache car je serais mis à la porte… je viendrais ce soir vers minuit.. c’est calme à ce moment là…

- je t’attendrais avec impatience mon bébé d’amour!

Nous sommes allés dîner et il m’a remis sur le chemin du palace….

2 | La première nuit

Mehdi est venu me retrouver vers 23 h 30. j’ai entendu frapper discrètement à la porte, il s’était changé, une petite chemisette blanche, faisant ressortir son teint, et un pantalon de toile ample ne laissant rien voir… il était très craquant! moi j’étais en peignoir, je sens ma queue grimper dans mon slip…

Il s’est approché de moi, sa bouche a effleuré la mienne dans un baiser léger

- j’ai soif dit-il

- regarde le frigo est plein, un jeune homme bien de sa personne a fait le plein ce matin…

Son sourire et son rire sont mes premiers cadeaux! nous nous installons sur la terrasse à l’abri des regards, il approche son fauteuil du mien, et son genou vient toucher le mien

- je voudrais être tout le temps avec toi.. tu m’as déjà manqué depuis tout à l’heure, je n’ai pensé qu’à toi! j’ai été obligé de mentir à mon père pour dire que je ne rentrais pas dormir à la maison. J’espère qu’il ne saura jamais rien.. il ne pourrait jamais me pardonner

Je lui ai pris la main, pour déposer mes lèvres sur le bout de ses doigts..

- tu sais, tu peux rentrer chez toi tout à l’heure au lieu de passer la nuit avec moi, comme ça ton père sera content de te voir..

- non, j’ai tellement envie d’être avec toi et de faire ce que nous allons faire..

Un silence s’est installé, on se tenait la main et on regardait le paysage magnifique qui s’étalait à nos pieds…

Mais ma queue était toujours raide… alors le tirant par la main, nous sommes rentrés dans la chambre, je l’ai pris dans mes bras et de nombreux baisers profonds ont suivis… je le déshabillais lentement… enlevant tous ses vêtements un à un… lorsqu’il fut nu devant moi.. je m’écartais et le regardais de haut en bas en le faisant tourner sur lui-même. Un corps parfait, une chute de reins magnifique et une paire de fesses minces, fermes et imberbes…et sa queue bien raide, gonflée pointant vers le plafond… tout était bronzé cuivre… il s’approche de moi, retire mon peignoir, mon slip et m’entraîne vers le lit..

On s’allonge l’un contre l’autre, corps contre corps, bite contre bite…

- elles vont faire connaissance dit Mehdi en riant

- oui et moi… je veux faire connaissance avec ton corps de haut en bas…

- alors fais ce que tu veux de moi…

Il était sur le dos, les jambes légèrement écartées, sa queue dressée… quel spectacle…. je me suis penché directement sur ses pieds que j’ai caressé longuement, faisant des bisous aux orteils, mordillant l’un ou l’autre, suçant les gros orteils, la plante des pieds… cela le chatouillait et le faisait rire.. puis je suis remonté le long des jambes, n’oubliant aucun carré de peau de mes baisers et de ma langue.. pour arriver à ses couilles réparties de chaque côté de sa queue dressée de plus en plus… je les ai gobé une par une… léché… puis j’ai écarté ses jambes, léché l’intérieur des cuisses… j’ai remonté ses cuisses… il a pris ses jambes pour les relever un maximum… ses petites fesses étaient devant moi.. son anus fermé, lisse… je mets un coup de langue… son anus bouge.. je recommence avec mes lèvres… j’entends Mehdi gémir…

- oui continue c’est trop bon Fabrice.. va plus profond

Je ne sais pas combien de temps cela dura, mais c’était un vrai plaisir de lui bouffer son petit cul et de l’entendre gémir et pousser des soupirs de plaisir… je me relève et avale sa queue complètement… ses deux mains m’attrapent la tête et me tirent vers lui… je remonte pour trouver ses lèvres…

Je suis couché sur lui, au milieu de ses jambes et je sens ma queue qui touche son anus…. il m’embrasse toujours… puis..

- mon amour, je suis ta femelle, je serais toujours ta femelle, prends moi fort et féconde moi au plus profond… je n’ai jamais fait ça et je veux que ça soit toi le premier… et le dernier! je t’aime à la folie

Je relève ses jambes pour que ses cuisses soient au contact de son torse, je positionne ma queue sur son trou et je pousse doucement… je le regarde.. il a fermé ses beaux yeux… je sens que le gland a commencé à le pénétrer… il se mord la lèvre inférieure… je pousse d’un petit coup de reins… le gland est presque entré… il couine doucement toujours en mordillant sa lèvre… je me retire lentement pour revenir plus vite… le gland entre complètement… il ouvre la bouche et pousse un soupir d’extase…ses mains partent écarter ses petites fesses encore plus… alors je donne un autre coup de reins et ma queue trouve son fourreau….. bien au chaud, elle coulisse , elle revient pour repartir plus fort encore et, à chaque coup de reins les couinements de Mehdi montrent son contentement.

Je ralentis la cadence pour bien le pénétrer jusqu’au plus profond et le regarde.. il a ouvert ses yeux, me regarde et souri…

- je savais qu’avec toi se serait magique. Maintenant tu vas me donner tout on jus.. je veux être rempli, que ça déborde… et il rit!

J’ai obéi et j’ai joui, joui, joui je ne sais combien de fois dans cet étui on aurait dit, taillé pour ma bite! je l’ai rempli et il s’est branlé en même temps lâchant entre nos deux corps une quantité impressionnante de sperme… je me suis affalé sur lui, nous sommes restés coller l’un à l’autre un long moment, reprenant notre respiration… puis nous sommes allés sous la douche vite fait pour revenir se coucher et recommencer d’autres galipettes et jouir plusieurs fois…

Je lui ai demandé plusieurs fois de me prendre, mais il disait toujours non.

- je suis ta femelle, ta femme! c’est toi qui me possède! moi non! Je t’appartiens!

- non Mehdi, tu ne m’appartiens pas! mais je ferai toujours tout pour te contenter, se sera vraiment du plaisir et de l’amour…

La tête posée sur ma poitrine, je me souviens qu’il écoutait mon coeur battre en disant :

- tu es bon, ton coeur bat doucement, s’emballe quand tu es amoureux mais sinon reste calme… c’est bien!

J’ai passé les dix meilleurs jours de vacances, Mehdi m’a fait visiter plein de choses, nous sommes allés au hammam plusieurs fois, des vieux et des jeunes étaient présents, ça sentait le sexe, le foutre… l’ambiance était électrique.. j’aurais bien voulu participer à quelque chose, mais Mehdi surveillait et remettait à sa place quiconque approchait!! lol

- tout ce qu’ils veulent c’est ton cul et que tu les suces…

Il n’y a qu’un soir ou Mehdi n’est pas venu coucher avec moi, sinon les autres nuits étaient très fatigantes , épuisantes…lol

Puis la date du retour est arrivée…

3 | La dernière nuit, le retour

Et la dernière journée est arrivée… dès sa fin de service il est venu me chercher pour passer la fin de journée et la nuit avec moi.

Il m’a amené dans des endroits cachés, que nous avions déjà vu, et où l’on était tranquille où l’on pouvait se tenir la main, se faire des bisous, s’exciter! Il était très fébrile.. parlant sans cesse, me faisant des sourires éclatants, m’abrutissant de “je t’aime”

- t’es sûr que tu dois partir demain matin ? tu ne peux pas rester un peu plus, qu’est ce que je vais faire sans toi ?

- oui Mehdi moi aussi j’ai mon travail.. et puis je crois que tu viens bientôt à Paris pour une année entière et que l’on se verra autant de fois que l’on veut…

- oui, je sais… allez viens je vais te faire respirer les plus beaux quartiers fleuris de la ville pour que l’odeur s’imprègne bien en toi.. que tu t’en souviennes toute la vie.

C’est vrai que les odeurs sont magnifiques, enivrantes mais pas entêtantes et nous avons empli nos poumons de toutes ces senteurs..

- et ce soir, se sont tes odeurs que je veux avoir en moi pour que je ne t’oublie jamais, que tu sois tout le temps avec moi malgré la distance…

- mais je n’ai pas d’odeur particulière, toi si, tu ne sens pas le soleil…

- moi je trouve que tu sens bon, c’est exotique, c’est chaud, cela me rempli le nez à chaque fois que nous sommes au lit… ici en plein air je le sens moins… c’est peut être pour ça que j’aime bien être couché avec toi….

- uniquement pour ça ? dit-il d’un air sérieux..

- et quelques petites autres choses dis-je en rigolant…

et il part d’un grand éclat de rires….

- c’est la première fois que l’on traite mon sexe de “petite chose”…

Nous avons passé l’après-midi ainsi, à se promener, s’émerveiller, parler, se dire des choses sans importance, en fait en y repensant, tous les deux on ne voulait pas que cette journée s’arrête. On était bien tous les deux, on était seul au monde, personne d’autre n’existait… je crois que l’on était vraiment amoureux.. tous les deux…

Le soir nous avons dîner d’un dernier couscous dans un tout petit restaurant qui ne ressemblait à rien, mais qu’est ce que c’était bon…

Finalement on s’est retrouvé dans ma chambre. On était à peine entré que Mehdi se déshabillait pour se retrouver nu en deux temps trois mouvements. Sa queue était semi rigide..

- dépêche toi, viens te coucher et il fila dans la chambre, laissant ses vêtements épars sur le sol..

je me dépêchais de le rejoindre, nu. Je m’allongeais à côté de lui, il vient sur moi, une jambe entre les miennes, sa main sur ma queue, sa tête sur ma poitrine… et il me caresse doucement..

- quand je viens dans 3 semaines, tu viens me chercher à l’aéroport ?

- bien sûr que je serai là

- sûr ?

- sûr et certain Mehdi.. je te l’ai déjà dit et répété

- tu le jures ?

- je te le jure Mehdi, n’aies aucune crainte je serai là et je le serre dans mes bras.

- si tu n’es pas là je deviens quoi ? je ne saurais pas comment faire pour aller jusqu’à ma chambre.. je vais être perdu…

- je vais te répéter ce que nous ferons le jour où tu arriveras, je serais là pour t’attendre et je te ferais pleins de bisous à ton arrivée… je crois que je serais capable de te violer dans l’aéroport devant tout le monde…

il éclate de rire..

- cela fera un beau spectacle!!!

- puis je t’emmène jusqu’à ta chambre où tu pourras installer ce que tu auras amené et s’il manque quelque chose on ira faire des achats. Ensuite ta première nuit parisienne tu la passeras chez moi dans mon lit….

Il ne répond pas, se penche sur ma queue bien raide par ses caresses, je sens sa langue sur mon gland, la caresser, l’entourer et l’envelopper avec ses lèvres chaudes…

Je me laisse faire en lui caressant le dos.

Il continue sa fellation appliquée, mouillant ma tige pour l’engloutir complètement caressant mes couilles bien fermes, il continue ses vas et viens de plus en plus activement, ma queue durcit de plus et plus et mes gémissements montrent bien que ma jouissance va venir… il se redresse, me chevauche, pose le gland sur son anus et s’assoit. Ma queue l’envahit d’un seul coup, il se penche sur moi, m’embrasse avec ardeur… alors je le saisi par les fesses et pilonne son petit cul de plus en plus fort….je ne tiens pas longtemps et décharge tout mon foutre à l’intérieur… au même moment il joui également entre nos corps sans avoir eu à se branler…

Il s’écroule sur moi, ma queue sort lentement de son cul, et collé l’un contre l’autre par son sperme, on se fait des bisous et des caresses…

Il n’a jamais voulu me prendre cette nuit encore, me répétant :

- je suis ta femelle! tu le sais bien, je t’appartiens!

Je n’aime pas tellement ce terme de femelle, je lui en avais fait la réflexion plusieurs fois, mais sa réponse était sans appel :

- celui qui se fait pénétrer est une femelle.

En fait cette nuit là, nous n’avons fait que baiser, entrecouper de petites siestes.. il se réveillait tout le temps pour remettre ça. je l’ai respiré sous toutes les coutures, léché partout, baisé plusieurs fois, avalé son jus je ne sais combien de fois dans la nuit… quand il a fallu se lever à 6 heurs, ce fut assez dur! et une douche n’était pas du luxe…

- l’odeur que tu vas emporter est celle de mon jus.. dit il en rigolant

On s’est préparé rapidement, faire la valise a été rapide et nous sommes partis à l’aéroport en prenant un taxi… nous avons pris le petit déjeuner à l’aéroport, le temps des formalités a été assez rapide et j’approchais de la zone où Mehdi ne pouvait plus venir… cela faisait un moment qu’il ne disait plus rien.. son visage et ses yeux s’assombrissaient…

- tu vois lorsque tu vas arriver en France, contrairement à ici, je pourrais te prendre dans mes bras, te serrer bien fort et t’embrasser devant tout le monde! Il n’y aura aucune réflexion!

Il vient vers moi, me prend dans ses bras, me serre fort et me claque deux bises sur les joues, les yeux pleins de larmes,

- il n’y a que ça que je peux faire ici dit il en balbutiant

Je lui caresse la joue vite fait

- à dans 3 semaines et n’oublie pas que l’on a whatsapp, on peut se parler tous les jours, se voir… à bientôt mon amour dis-je tout bas

et je tournais les talons pour ne pas qu’il voit les larmes dans mes yeux…

Je me retournais, il n’y avait plus personne , il était parti!

Le vol s’est bien passé et j’ai atterri à Paris peu de temps après… A peine arrivé whatsapp sonnait.. un message ..

- tu me manques déjà.

Oui c’est vrai il me manquait déjà.. et en plus il y avait du soleil à Paris, une grosse chaleur même…

Vivement son arrivée…

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 5 Avril | 51 pages

Les nouvelles | 10 Pages

Ça avance Alexgreen
Crier de plaisir P'tit Biscuit
À mon taff Passif17
1 garçon de 20 ans Grossebite
Le gendarme et mon cul Lepassif
Une belle première fois Dave069
Gros cul pour rebeus Meetmemz
L’ensemenceur Meetmemz
Week-end surprise Franck
Mon meilleur souvenir Wqt

Les séries : 41 pages

Les soirées de Mr le Comte | 9 | +2 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bande de potes | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Entre frères rebeus | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Les jumeaux et leur père | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15

Cours de soutien | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 195 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 2 novembre 2022 à 17:56 .

Retourner en haut