NEWS :
19 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

193 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisodeÉpisode précédent

Les monstres de Cúcuta

Chapitre 4

On a dormi comme des bébés tous les trois, j'ai vu au réveil que mon chéri Louis était heureux de nous avoir dans ses bras.. c'est lui qui nous a réveillé par ses bisous..

Diego ne semblait pas être du matin pour faire des galipettes, il s'est levé directement pour aller pisser et prendre une douche, nous laissant tous les deux..

Louis m'a pris dans ses bras, me faisant plein de bisous..

-t'es beau au réveil me dit il

-ah bon ! juste au réveil alors ?

-t'es bête.. t'es beau tout le temps mon bébé, mais je trouve que le matin, tu as les traits reposés et que tu es encore plus beau..

-et que je te fais envie.. mais t'as vu Diego est parti en courant..

-pisser et prendre sa douche.. y sont pas des matinaux les latinos si ça se trouve.. tu vois que j'ai bien fait de t'emmener avec moi.. dit il en riant

On était en train de se faire des bisous, des caresses, se frottant l'un contre l'autre, que Diego revenait..

-vous êtes bien des français! vous pensez qu'à baiser! dit il en riant

-on aime prendre son temps nous! et d'abord on s'aime tellement qu'il faut qu'on se le dise tous les matins dit Louis en lui tirant la langue..

-mais on a une rude journée.. vous êtes bien venus jouer les touristes quand même, alors avant de retrouver Javier ce soir.. je vous emmène visiter la ville et les environs compte tenu que vous avez une voiture..

On s'est levé, lui montrant qu'on tenait la forme, venant lui passer nos sexes sous le nez qu'il a quand même caressé tendrement..

C'est vrai qu'il était déjà 11 heures quand nous sommes sortis de l'hôtel.. on a commencé par une longue marche à pieds dans la ville, découvrant qu'effectivement il n'y avait pas grand chose à voir.. mais de voir la vie de ces gens nous suffisait..

On a pris un déjeuner vite fait et l'après midi, nous avons repris la voiture et Diego nous a conduit le long de la frontière.. nous montrant les camps de vénézuéliens qui s'entassaient.. la pagaille qu'il y avait au poste frontière.. c'était vraiment le Bazard .. puis nous sommes allés un peu plus loin, en pleine forêt vierge, en bordure du rio Pamplonita.. où de belles plages se trouvaient.. avec plein de monde qui se baignaient..

Nous sommes allés un peu plus loin pour enfin trouver une petite anse ombragée où le rio coulait calmement en faisant des clapotis.. il n'y avait pas beaucoup d'eau.. c'était d'un calme reposant..

On s'est installé sur les rochers, mi- ombre, mi- soleil.. on s'est déchaussé et on a fait trempette..

Louis est venu sur "mon" rocher pour se mettre dans mes bras, se serrer contre moi.. et Diego en a profité pour faire des photos.. on a pris la pose, se faisant des bisous, des caresses.. et le paparazzi nous a mitraillé en rigolant..

On a fini par se déshabiller, se mettre en boxer.. et faire trempette.. à l'ombre l'eau était fraîche.. comme des gamins on s'est chamaillé..

Diego est venu faire son charmeur, me prenant dans ses bras et me caresse le torse..

-tu es beau le français, j'aime ta peau claire et tes cheveux blonds..

-toi aussi t'es très beau Diego.. moi j'aime ton sourire, tes yeux rieurs et, me penchant à son oreille, ton beau petit cul aussi..

-ah les français! toujours en train de faire des compliments.. on dirait que vous avez tout le temps envie de baiser..

-et moi qui croyais que c'étaient les latinos qui étaient les plus chauds..

-le latino est fainéant le matin.. jusqu'au milieu d'après midi.. mais après.. tu vas voir plus tard ce que je vous ai réservé, enfin c'est plutôt Javier qui s'occupe de tout.. on verra si demain vous ferez les fanfarons le matin dit Diego en me faisant un bisou..

-vous complotez quoi tous les deux dit Louis en se rapprochant

-Diego dit que demain on ne pourra pas se lever tellement on sera fatigué..

-ah ah eh bien on restera au lit alors.. du moment qu'il y ait du latinos avec nous.. répond Louis très sérieusement..

Moi j'ai éclaté de rire de voir la tête que faisait Diego sur ces bonnes paroles..

On est resté un long moment dans le coin ombragé du rio..

C'est moi qui étais entouré de Louis et Diego.. qui se sont mis à avoir les mains baladeuses.. et j'ai eu droit à une pipe en plein air ombragé..

Ils se sont amusés avec ma queue, se la prêtant, la suçant, l'avalant, la léchant.. à celui qui l'avalait le plus profond.. de temps en temps l'un ou l'autre venait me donner sa langue à lécher.. j'étais comme un pacha avec ses deux esclaves.. ils ont fait durer mon plaisir.. arrêtant quand ils sentaient que le plaisir allait arriver.. les mains redevenaient baladeuses, j'avais les deux langues en même temps sur la mienne, la main de Diego ne lâchait plus ma queue..

On était bien dans ce petit coin tranquille, une petite bise nous rafraîchissait.. et, enfin j'ai joui entre leurs bouches.. j'en ai mis partout.. ils en avaient plein le visage pour les voir se redresser à ma hauteur et se lécher mutuellement pour me donner leur langue.. et me lécher le corps partout où il fallait..

Ils m'ont laissé assis, se sont relevés et j'avais deux belles queues à disposition et j'en ai usé et abusé.. pour notre plus grand plaisir.. les tenir tous les deux par les couilles, tirer dessus pour les entendre pousser de petits cris.. les sucer un par un, chercher à faire entrer les deux glands dans ma bouche pas assez grande.. les entendre gémir en s'embrassant, se caressant.. ils s'excitaient tous les deux.. et ont joui tous les deux en même temps, au moment où j'avais leurs deux queues juste devant la bouche.. les giclées se sont succédées se répandant sur mon visage, coulant sur mon torse.. mes jambes.. les queues se frottaient l'une contre l'autre et n'arrêtaient pas d'éjaculer.. eux continuaient de s'embrasser en gémissant..

Ils sont revenus se mettre à genoux à côté de moi, se moquant..

-oh les peintres ne sont pas très doués.. dit Louis en rigolant.. y'en a partout.. ça dégouline.. mais ça te va bien mon chéri..

Les voilà reparti à me lécher partout.. et me donner encore leur langue.. me forçant à m'allonger sur la grosse pierre..

Diego s'est laissé tomber dans l'eau et a commencé à nous asperger..

-ça ira plus vite pour vous laver dit il en riant..

Si bien qu'on s'est retrouvé tous les trois à l'eau.. où nous avons joué encore une fois comme des gamins heureux.. et revenir cette fois s'allonger sur des grosses pierres au soleil pour sécher..

-ne restez pas trop longtemps en plein soleil les français.. vous allez cuire.. venez à l'ombre on sèche pareil..

On l'a écouté bien sûr.. et, dans l'heure qui a suivi il fallait revenir à Cúcuta pour retrouver Javier..

On avait vraiment passé une très bonne après midi.. avec un Diego très joyeux..

On a attendu Javier à la terrasse d'un bar.. et quand il est arrivé.. j'ai trouvé qu'il était encore plus beau que la veille.. il a fait la bise à tout le monde, se tapant dans les mains et il est venu s'asseoir à côté de moi, bousculant Diego en riant..

-t'as eu le français toute la journée Diego.. alors la journée a été bonne ? vous êtes en forme ?

On a raconté notre après midi.. Javier a posé des questions sur notre nuit.. et c'est Louis qui a raconté ce que nous avions fait..

-bien, bien c'est un bon entraînement dit Javier en riant et aujourd'hui ? rien ? vous avez fait la diète ?

-tu parles interrompt Diego, ils sont infernaux les français..

-alors dit le gourmand de Louis, on fait quoi ce soir ?

-ben on va aller manger.. car moi déjà j'ai faim.. et je veux vous entendre parler de Paris, que vous me racontiez tout, les français.. j'espère avoir beaucoup d'argent pour faire un jour comme Diego et aller à Paris..

-eh bien dit Louis.. t'as juste l'argent du voyage à trouver.. nous on t'hébergera le temps que tu viendras..

-c'est vrai ? demande Javier les yeux grands ouverts.. parce que les hôtels à Paris..

-oui c'est vrai dis je, on se fera un plaisir de t'avoir pour nous deux le latino..

-tu vois dit Diego ils ne pensent qu'à baiser..

On rigole tous les quatre.. et les histoires sur Paris commencent.. en fait ce que Javier voulait savoir c'était tout sur la vie gay de la capitale.. et là, Louis était intarissable..

C'est Diego qui a dit qu'il fallait qu'on aille manger.. il était prêt de 22 heures.. mais c'était presque tôt pour les latinos..

On a changé de crèmerie comme dit Louis et nous avons eu droit a un petit restau en plein air qui faisait des brochettes et plein de petits plats colombiens.. et on a dû goûter à tout!

Certains plats étaient trop relevés pour moi.. mais Louis avalait tout comme d'habitude..

Il était minuit passé quand Javier a dit qu'on allait ailleurs..

Javier avait été repu d'histoires de cul parisiennes.. des endroits qu'il fallait absolument fréquenter pour se prendre une bite dans le cul comme disait Louis en riant .. mais bien qu'il écoute Louis raconter les histoires, il a toujours été à côté de moi, sa jambe souvent collée à la mienne, sa main qui passait dans mon cou, me faisant un câlin, un bisou.. il me chauffait le voyou sous les regards de Louis qui se moquait ..

Le temps de changer d'établissement, Javier a marché à côté de moi me prenant par la main.. pendant que Diego prenait celle de Louis..

Mais ils ont fait leur marché les latinos j'ai pensé en riant..

Il y avait un monde fou dans la rue.. pas beaucoup de nanas mais pas mal de mecs qui se tenaient par la main.. on devait être dans le Marais de Cúcuta..

Nous sommes arrivés devant une boite de nuit.. toute étincelante dans la nuit..

Me tenant toujours par la main Javier nous a conduit à l'entrée, il a parlementé avec le mec de l'entrée.. nous montrant.. le mec a rigolé en nous regardant et nous a fait signe d'entrer tous les quatre..

-tu lui as dit quoi ?

-que vous étiez français et que vous étiez venu spécialement de Paris pour voir le spectacle de latinos..

-ah parce qu'on vient voir un spectacle ? espèce de latino cachotier dis je en lui faisant un bisou..

Il me prend dans ses bras, sa bouche à mon oreille..

-la surprise est surtout pour Louis.. j'espère qu'il est pas cardiaque dit Javier en riant..

On était obligé de se parler à l'oreille, tellement la musique était forte dans l'entrée.. on a avancé dans une grande salle.. pour aller s'installer devant une petite scène, deux petites tables rondes.. Javier entre Louis et moi, et Diego collé à Louis..

Musique de boite de nuit, forte, pleine de lumières.. et j'ai commencé à observer la salle.. sur la scène vide.. arrivait des spots de lumière..

Diego est allé chercher des bières.. et on a commencé à boire.. je voyais Louis poser des questions à Javier, qui faisait des mimiques comme si il ne savait pas répondre aux questions..

La musique s'est calmée, un voix est sortie de nulle part.. parlant en espagnol bien sûr.. les lumières ont commencé à bouger sur scène comme si elles dansaient.. j'ai vu des ombres entrer sur scène.. j'en ai compté 5.. mais je ne voyais pas bien.. la musique a encore baissé.. le mec n'arrêtait pas de parler.. la lumière s'est éteinte d'un coup nous plongeant tous dans le noir..

La main de Javier serrait la mienne..

Quand la lumière s'est rallumée en un seul spot éclairant une des ombres, j'ai compris l'espagnol, car le mec à juste dit..

-Léonardo.. pour voir un beau latino en slip rouge, mini slip qui tenait à peine la grosse barre qui cherchait à sortir.. un beau mec ce Léonardo.. au corps musclé comme il faut, de belles cuisses, pieds nus.. une belle gueule aux cheveux courts et aux yeux pétillants..

Il a été applaudi par toute l'assemblée..

Puis la voix a repris..

-Alexandro.. tout à fait le même genre que le premier, aussi beau, aussi musclé au slip bleu qui débordait..

Et, là je me suis dit que je connaissais ces prénoms.. et j'ai compris quand j'ai vu la tête de Louis se pencher sur celle de Javier qui riait aux éclats..

Louis m'a attrapé la main me tirant à lui..

-se sont les latinos de la revue.. tu sais bien.. les mecs en photos..

J'ai fait oui de la tête, sûr que Louis les reconnaissait.. il les avait tellement étudié depuis la parution..

Puis les noms ont défilé, Enrique, Victor et Emilio..

Putain de belle brochette..

Louis était intenable.. il n'arrêtait pas de faire des bisous à Javier qui riait de le voir dans cet état..

Et le spectacle a commencé..

Des barres sont descendues du plafond et nos latinos se sont mis à danser autour, nous montrant leurs corps sous toutes les coutures..

Ils étaient vraiment applaudis..

Puis deux par deux.. leurs corps se frottant.. leurs queues s'écrasant l'une sur l'autre à travers les slips.. et les queues gonflaient de plus en plus.. ils se frottaient le torse.. s'embrassaient du bout des lèvres.. les corps ondulaient harmonieusement bien, ils faisaient semblant de s'accoupler, la queue se frottant au petit cul dur et rebondi..

je ne sais pas si mes amis bandaient.. mais moi je tenais la trique de compétition de voir tous ces beaux mecs.. qui dégageaient une sensualité magnifique.. c'était très électrique dans la boite..

Et le spectacle a continué durant pratiquement deux heures.. j'en pouvais plus.. mais ce n'était rien à côté de Louis, qui finalement avait pris Diego dans ses bras, lui parlant à l'oreille et lui faisait des bisous..

Javier, lui se faisait plus câlin avec moi, il s'était rapproché collant sa tête à la mienne.. de temps en temps j'avais droit à un bisou et de temps en temps nos lèvres se rencontraient.. mais on ne voulait rien perdre du spectacle..

On avait même pas picolé durant le spectacle..

J'ai senti un grand soulagement dans la salle quand tout c'est arrêté.. comme si les personnes présentes pouvaient à nouveau respirer..

-alors ? me dit Javier

-je crois que tu vas devenir le latino préféré de mon chéri dis je en riant.. lui montrer en vrai les mecs qu'il regardait pratiquement tous les jours en se demandant s'ils existaient..

Il rigole..

-tu sais c'était facile.. quand tu les connais tous.. mais j'ai quelque chose à te demander Fabrice

-oui je t'écoute..

-j'aimerais passer le reste de la nuit avec toi.. je veux que tu me baises.. je veux que tu sois mon premier français.. dis oui s'il te plait..

-et tu veux laisser Louis avec Diego alors ?

-même pas.. attend, la surprise pour Louis va arriver bientôt..

-mais on peut pas aller tous à l'hôtel dis je

-t'en fait pas.. y'a des chambres au dessus.. c'est fait pour ça! dit il en riant

-t'es vraiment un voyou Javier!

Il n'a pas eu le temps de répondre, que je vois arriver deux des latinos vus sur scène, qui viennent dans notre direction, toujours en slip mais démaquillés.. les paillettes enlevées.. ils s'approchent de nous..

Faut voir le regard de Louis se poser sur le corps de celui présenté comme étant Léonardo..

L'autre prénommé Emilio est tout sourire avec Diego..

-voilà les surprises pour Louis et Diego.. dit Javier me faisant un sourire..

Il se lève et fait les présentations en espagnol.. je me sens exclu..

Louis m'a oublié complètement, quand Léonardo vient se glisser près de lui, tout sourire, l'enveloppant de son bras, se penche et lui fait un bisou sur les lèvres.. je ne reconnais plus mon Louis, statufié sur place.. il a presque des larmes dans les yeux de voir son "idole" si près.. qui lui parle, tout sourire.. et je le vois réagir, le sourire revient, il se souvient qu'il parle espagnol et il est lancé.. il parle, parle en fixant le beau Léonardo qui sourit tout le temps..

Emilio s'occupe de Diego qui semble tout timide également d'avoir ce beau mec près de lui..

Javier se tourne vers moi.. sourire vicieux aux lèvres..

-tu vois que tu ne peux que t'occuper de moi mon beau français!!

On a ri tous les deux en s'embrassant..

Louis n'arrêtait pas de parler, il avait sorti son portable et devait montrer à Léonardo les fameuses photos.. et Léonardo semblait lui dire "oui c'est bien moi!" et ils riaient tous les deux..

Emilio est allé chercher des bières et on a trinqué tous ensemble.. on me traduisait ce qui se disait.. mais voir Louis qui n'en croyait pas ses yeux était vraiment magnifique..

Quand j'ai vu Léonardo se relever, tirant Louis par la main, nous faisant signe d'un au revoir.. les yeux de Louis se sont croisés avec les miens, il est venu m'embrasser..

-tu m'en veux pas mon chéri ?

-passe un bon moment, mais reviens moi quand même!

-il parait qu'on a une chambre là haut.. deux par deux.. et toi tu dois déguster Javier.. qui te veux absolument..

-il me l'a dit mon chéri! il me l'a dit!

Bisou rapide et il a disparu avec Léonardo qui le tenait par la main..

Puis ce fût le tour de Diego et de Emilio..

Javier est venu dans mes bras, sa tête dans mon cou..

-tu sais ce que j'aimerais Fabrice ?

-qu'on aille voir si le lit est bien..

-oui bien sûr, mais j'aimerais que tu me fasses l'amour comme tu le fais avec ton chéri habituellement à Paris, pas une baise hard à trouer mon cul.. mais de l'amour!

Qu'il était mignon ce latino..

J'ai pris sa tête entre mes mains, caressant ses lèvres de mes pouces.. ses yeux ne me quittaient pas.. sa peau était chaude et douce, j'ai fermé les yeux et j'ai approché mes lèvres des siennes.. les frôlant, donnant de petits coups de langues, épousant les lèvres tendrement.. pour sentir son souffle sortir dans un gémissement.. ses mains tenaient mes bras, j'ai ouvert les yeux, lui les avait de fermés et se laissait déguster..

Je l'ai serré contre moi, tendrement, amoureusement..

-si on continuait en privé mon beau latino de Cúcuta ? je trouve qu'on nous regarde beaucoup ce soir dis je en riant

-c'est parce qu'on est les plus beaux dit Javier en se levant, me prend par la main et nous voilà parti dans le fond de la boite.

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9 | S10

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Juil. | 54 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Mon Cantal doux Coolsexe
Soirée entière Shura
Un mâle hors du commun Rafael
Anecdotes Fabrice
Running Alexandre
Le squat Fabrice
Beauf de coeur Louuis3535
Plan avec Karim 0liv

Les séries : 46 pages

Agriculteur | 14 Amical72
Saison 21 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
67 | 8 | 910
11 | 12 | 1314
Le gendarme et mon cul | 2 | +1 Lepassif
1 | 2
Vengeance sur Hétéro | 19 | +1 Miangemidemon
1 2 3 4 5
6 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19
Confinement en famille | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Abandon total | 4 | +1 Balthazar
1 | 2 | 3 | 4
Cruising | 4 | +4 Zebulxxx
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 193 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : dimanche 12 mars 2023 à 09:07 .

Retourner en haut