NEWS :
24 Fév.

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

146 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode

Dépucelage particulier

Chapitre 2

Je ne voulais pas faire de suite, mais vous êtes une sacré bande de gourmands.. alors pour faire plaisir à ceux qui aiment, je vais vous en faire une .. vous me direz naturellement ce que vous en pensez .. j'attends avec impatience..

Même pas huit jours après cette séance de dépucelage si particulier pour moi, que je reçois des sms d'Olivier, qui me demande quand on pourrait se voir.. je fais le mort, j'hésite à le bloquer.. car en fait, lui, me fait bander, m'excite.. tous les soirs dans mon lit je repense à lui, mon premier amant, sa belle queue, sa façon qu'il a eu de me baiser et il ne faut pas longtemps pour que le plaisir arrive.. et j'aimerais bien le revoir.. mais sans son chien!

Les sms ont cessé, une dizaine de jours ont passé et je reçois un soir une petite vidéo où je suis nu en train de me branler sous la douche.. vidéo prise chez Olivier.. putain j'avais oublié la vidéo..

Je fais toujours le mort.. la vidéo revient le lendemain.. aucun mot ne l'accompagne.. puis cela dure plusieurs jours.. où c'est moi qui cède et lui demande ce qu'il veut.. j'avais perdu!

Ce qu'il voulait était simple.. me revoir pour me baiser.. il me le dit sans se gêner.. alors j'ai dit oui, mais sans son chien.. il n'a dit ni oui ni non mais m'a donné rendez vous pour le samedi d'après..

Tous les soirs il m'envoyait une photo de sa belle queue bien raide, bien décalottée, une perle de mouille sortait du méat.. qu'elle était belle sa queue et je bandais comme un jeune cerf.. il voulait des photos de mon cul bien ouvert, j'ai obéi à tout ce qu'il désirait, photos, vidéos.. j'ai envoyé tout.. il m'accompagnait quand je me branlais pour lui.. sa voix de mâle dominant me donnait des frissons.. et je jutais comme jamais..

Il n'était plus question de son chien..

Toutes les conversations tournaient autour du sexe entre nous.. ce qu'il voulait que je lui fasse, ce qu'il me ferait.. il me rendait de plus en plus dingue et accro à son corps et sa queue..

Et, enfin, le samedi est arrivé..

J'ai fait ce qu'il m'avait demandé, j'ai bien lavé mon petit cul en me rentrant un doigt ou deux très profond, il voulait que je mette du gel, car il avait l'intention de m'enculer rapidement, tellement je l'avais fait attendre.. alors si je ne voulais pas avoir mal.. il fallait que je me prépare, car lui ne le ferait pas..

J'ai obéi.. en fait j'étais fier, content qu'un beau mâle de cet âge pense à moi comme ça.. et j'avais toujours mes souvenirs de son torse poilu d'où sortaient deux beaux tétons que j'avais envie de sucer et de téter..

J'avais regardé pas mal de vidéos pornos pour voir, et apprendre ce que deux mecs pouvaient faire ensemble.. et on pouvait en faire!

A 13 heures le samedi, je me souviens que j'étais chez lui, le cul bien graissé et la queue bien raide.. lorsqu'il a ouvert la porte de son appartement, il était en peignoir, une tasse de café à la main.. il m'a laissé entrer, a posé sa tasse sur le guéridon de l'entrée, ses yeux me fixaient tendrement, son sourire jusqu'aux deux oreilles laissaient voir une très belle dentition, il m'a pris dans ses bras.. un grand frisson m'a parcouru des pieds à la tête, sa joue est venue se frotter à la mienne, sa barbe de trois jours piquait ma joue imberbe.. mais ce mal m'électrisait, et, quand ses lèvres se sont posées sur les miennes, j'ai poussé un grand soupir et j'ai laissé sa langue chaude et humide m'envahir pour mon plus grand plaisir.. il me serrait fort contre lui, je le serrais fort également, sa langue est venue me lécher le visage, les joues, les lèvres, les oreilles.. il marquait son territoire.. et est revenue dans ma bouche.. sa salive s'est écoulée, j'ai tout avalé, ma queue bandait comme jamais, je sentais qu'elle coulait, mon boxer allait être trempé.. et ses mains m'ont déshabillé.. je me suis retrouvé nu dans l'entrée.. comme au premier jour, tous les vêtements épars autour de nous.. il m'avait enlevé les skets et chaussettes.. nu comme un ver.. lui en peignoir, qu'il enlève lentement en me regardant.. et la bête apparait devant moi.. tout comme dans mes souvenirs, un torse poilu où l'on apercevait entre les poils sa tablette de chocolat.. les tétons qui pointaient déjà, attendant sûrement mes lèvres.. j'avais envie de me réfugier entre ses bras.. et sa queue, putain de belle queue, bien raide, bien droite, décalottée et suintante d'envie..

Mon désir fut réalisé quand il m'a attiré à lui, que mon torse imberbe a caressé ses poils, je me sentais bien, je l'ai embrassé dans le cou, ses mains me caressaient le dos, descendant sur mes petites fesses qu'il malaxe tendrement, pendant que mes lèvres lèche un de ses tétons.. ses mains chaudes écartent bien mes globes fessiers, il passe un doigt dans la raie, trouve l'anus et enfonce son doigt qui passe facilement..

-c'est bien Sébastien de s'être préparé, t'es un garçon obéissant.. tourne toi

Et, dans l'entrée de chez lui, les mains appuyées sur le guéridon de chaque côté de la tasse.. j'ai senti sa queue se promener dans ma raie, chercher son entrée et quand elle a été prête.. une main s'est appuyée sur mon épaule, une autre sur ma hanche et j'ai senti mon petit cul s'ouvrir lentement sur le passage de sa belle queue.. j'en ai eu le souffle coupé.. mais j'étais heureux, comblé de sentir son mandrin coulisser en moi..

Et, son mandrin a coulissé lentement en moi, ouvrant bien mon boyau, je sentais son gland racler la paroi, j'avais chaud, ma queue raide coulait en continue.. et j'ai senti ses poils se coller à mes fesses..

La main sur mon épaule s'est enlevée et ses deux mains m'ont saisi les hanches, fermement en appuyant. Sa queue ressortait lentement, j'appréciais ce mouvement, cela me donnait des frissons, mais il ne l'a pas ressorti complètement, il a donné un coup de reins sec et sa queue est revenue au plus profond, je n'ai pu m'empêcher de crier.. et les vas et viens ont commencé.. de plus en plus rapides et de plus en plus secs, sa queue m'ouvrait bien, elle était chaude et dure.. je haletais mais je tendais mon cul.. putain que c'était bon de recevoir sa queue, je souhaitais qu'il jouisse rapidement, j'avais tellement envie de sentir son jus m'inonder.. mais les coups de reins ont continué assez longtemps, il s'était penché sur moi et m'embrassait dans le cou, sur la nuque, je sentais ses poils durs.. et d'un seul coup il s'est arrêté, me tenant bien les hanches et j'ai senti sa première giclée, chaude, j'avais l'impression qu'elle remontait loin dans mon boyau.. mais que c'était bon cette chaleur envahissante, de sentir ce gland qui tressautait pour lâcher sa semence.. et les giclées ont continué.. et là, j'ai été inondé de chez inondé.. je l'entendais soupirer d'aise au dessus de moi, sa joue se frottait contre mon dos.. et les giclées ont cessé.. sa queue est sortie doucement mais pas complètement.. il me serrait contre lui, m'embrassant le dos.. il m'a redressé collant mon dos sur son torse, sa queue est sortie glissant entre mes jambes, son gland sous mes couilles..

-t'as un cul merveilleux Sébastien, j'adore te baiser..

Je lui offrais mes lèvres en récompense..

J'avais les yeux fermés, langue contre langue, on s'embrassait, il me tenait bien serré contre lui, j'avais ma queue bien raide qui pointait, elle coulait, j'avais envie qu'il me touche, me caresse , me branle..

Un bruit attira mon attention.. et Malko, le beau Danois fit son entrée.. je me suis senti tétanisé.. il s'est approché, m'a reniflé, ses deux grosses pattes sont venues se poser sur mes épaules et il m'a léché le visage..

-fais lui un bisou dit Olivier, il adore ça

J'ai fait des bisous au chien en tentant d'éviter sa grande langue..

Puis il s'est remis dans sa position normale, sa gueule juste au dessus de ma queue, qu'il a reniflé.. il nous a regardé, en fait il regardait son maître comme s'il demandait la permission..

-il va te faire jouir Sébastien, ton petit cul ne craint rien, tu es dans mes bras.. mais tu vas voir ses coups de langue qu'il a .. tu vas jouir en un rien de temps..

Je n'ai pas eu le temps de dire oui ou non.. que la langue de Malko enveloppait mon gland qui se décalottait tout seul.. la langue était râpeuse et me faisait frissonner.. mais sa langue enveloppait mes couilles, remontait sous ma queue et l'enveloppait d'un grand coup de langue, je tremblais de peur et de honte dans les bras d'Olivier.. et cela a duré, ma queue était englouti par le beau Malko et j'ai senti, pour ma plus grande honte le plaisir arriver.. mes jambes bougeaient en tremblant, je voulais m'enlever de l'emprise d'Olivier mais il me maintenait fortement contre lui.. et j'ai joui dans un cri, dans un râle qui a duré, me semble-t-il une éternité.. la puissance de ma jouissance, le sperme a giclé, récupéré par Malko, tout ce qui sortait de ma bite était avalé par Malko .. et ma queue ne débandait pas.. mais la tension était retombée et je me suis laissé aller dans les bras d'Olivier, je me suis retourné pour l'embrasser.. et la langue de Malko est venu me lécher le cul, enlevant tout le sperme de son maître qui coulait le long de mes jambes..

-t'es un bon Sébastien.. je crois que je t'aime! viens on va boire un verre..

On est allé s'installer, nus, au salon.. Malko était allongé par terre, développant son grand corps, je n'avais pu m'empêcher de regarder son sexe.. en fait sa paire de couilles.. deux fois les miennes..

Olivier était redevenu l'homme mondain, à la conversation raffinée, on a parlé de tout et de rien.. il semblait tout savoir et l'expliquait avec passion.. je regardais souvent sa belle queue au repos qui restait décalottée, reposant sur ses belles couilles poilues.. je jouais avec mes doigts dans sa toison sur la poitrine.. le contraste entre nous le faisait rire.. on a passé une heure, à se caresser, s'embrasser.. j'ai fini par lui dire que je l'aimais.. son visage s'est illuminé comme s'il n'attendait que cette phrase..

-alors viens !

Et, il m'a emmené dans sa chambre, dans son lit.. il a fermé la porte.. pour ne pas être dérangé a-t-il dit en riant.. et il s'est occupé de moi.. il m'a léché des pieds à la tête, sa langue dans mon petit cul ouvert me faisait bander comme un turc! il m'a baisé encore et encore et, pour la première fois s'est occupé de ma queue, j'étais heureux d'avoir ses doigts qui me tripotaient, me caressaient, ses lèvres qui aspiraient mon gland, ma queue caressée, ma queue sucée et ma queue libérée.. je me tortillais sur son lit jusqu'au moment où j'ai joui pour je ne sais plus la combien de fois, dans sa bouche et de le voir tout avaler, j'ai su que vraiment j'était amoureux de cet homme là..

On s'est reposé, enlacés, il me disait tout plein de mots doux..

-tu restes avec moi cette nuit dit-il

Ce n'était pas une question, c'était un fait..

J'étais bien, alors j'ai dit oui..

Il était l'heure de dîner, il m'a emmené dans un beau restaurant, je me sentais important, aimé! j'étais heureux.. et nous sommes rentrés chez lui..

-j'ai encore envie de toi m'a dit Olivier

-encore dis-je prenant un air outré

-si t'étais pas si beau aussi.. et ton cul m'attire c'est pas possible.. et j'ai encore des choses à t'apprendre dit-il d'un air énigmatique..

A peine rentrés chez lui, on était déjà nus tous les deux, dans ses bras sur le grand canapé du salon..

Malko est venu nous renifler, donner quelques coups de langue, quémandant des caresses que nous lui avons donné volontiers..

et il est allé s'allongé sur son canapé, sur le dos, les pattes en l'air, la gueule entrouverte, la langue pendante et nous regardait.. ses grosses couilles pendaient et le bout de sa queue commençait à sortir.. il soufflait en nous regardant..

-Malko a envie de jouir me dit Olivier, regarde le

Je tournais la tête pour le voir, effectivement il semblait excité, car sa queue sortait maintenant presque entièrement, ses couilles restaient collées à la base..

-viens mon amour, dit Olivier, on va lui donner son plaisir..

Il m'entraîne vers Malko, on se retrouve tous les deux à genoux devant le canapé où repose ce grand chien.. qui nous regarde de ses beaux yeux.. je vois la main d'Olivier caresser les couilles du chien, faisant immédiatement s'allonger sa queue.. bien rouge, au gland renflé qui s'allonge de plus en plus..

-suce le dit Olivier en se penchant sur les couilles de Malko..

Et je le vois lui lécher les couilles, les gober une par une, sa main me tient la nuque et me l'approche en direction de la queue du chien.. j'ai presque un haut le coeur .. je ferme les yeux à l'approche du gland canin.. et quand mes lèvres rencontrent le gland, j'ai voulu reculer mais la main d'Olivier me maintient, mes lèvres touchent le gland, c'est chaud, c'est vivant, je me force à penser à la bite d'Olivier.. sa voix près de moi..

-ouvre la bouche doucement.. voilà, entoure ce beau sexe, c'est chaud bébé, entoure le bien avec tes lèvres.. c'est ça.. c'est bien.. continue bébé.. joue avec ta langue dessus, Malko aime ça..

Je sentais le sexe du chien coulisser dans ma bouche.. et l'odeur m'a envahi les narines.. ben oui ça sentait le chien! ça puait je pensais instinctivement et j'ai eu un mouvement de recul.. mais la main d'Olivier veillait et ma tête était bloquée et la queue s'allongeait encore plus dans ma bouche, touchant le fond de ma gorge.. je tirais au coeur.. j'ai pas eu le temps qu'un giclée énorme m'envahissait le fond du palais, coulait dans ma gorge.. je m'étouffais comme si je me noyais.. la main d'Olivier me tenait encore, et sa voix..

-avale tout bébé.. c'est bon! rien que des vitamines t'en fait pas..

Et ce chien qui n'arrêtait pas de jouir.. ses giclées étaient puissantes et ça coulait de partout.. il y en avait partout quand le chien s'est redressé et est allé dans son coin pour se lécher lui-même..

Olivier m'avait pris dans ses bras et me léchait autour de la bouche le sperme de son chien.. je n'en revenais pas qu'il fasse cela.. j'avais envie de crier, de pleurer.. j'avais honte..

-je sais ce que tu penses en ce moment dit Olivier en me serrant bien fort contre lui.. mais c'est très bien ce que tu as fait.. t'as vu Malko comme il était content! viens on va dormir tous les deux, rien que tous les deux..

J'ai eu du mal à reprendre les caresses avec Olivier, mais ses mains, sa bouche ont bien aidé.. et j'ai passé ma première nuit d'amour dans les bras d'un mec que je pensais aimer.. j'étais heureux..

Le réveil fut enchanteur, il était câlin, caressant, m'a fait jouir dans sa main en m'embrassant.. je l'ai sucé pour avoir mon petit déjeuner.. et c'est là qu'il m'explique qu'il est invité chez des amis pour déjeuner.. et, si je ne fais rien je peux venir..

-mais je ne les connais pas tes amis..

-t'en fais pas, c'est à la campagne.. il faut une petite heure pour y aller et on rentrera pas tard mon bébé

Devant mon hésitation

-mon bébé ça me fera tellement plaisir de te montrer à mes amis, qu'ils soient jaloux devant ta beauté, et de savoir que tu es à moi.. ils vont tous être jaloux..

Je n'ai pas vu le piège se refermer, je ne me suis pas souvenu de ce qu'il m'avait dit le jour de notre première rencontre qu'il connaissait des amis qui faisaient comme lui avec son chien.. quand on est jeune on ne voit pas plus loin que le bout de son nez.. et je suis sûr qu'à ce moment je l'aimais..

Il avait un coupé Mercédès dernier cri, Malko prenant toute la banquette arrière.. et on a filé dans l'Essonne.. c'est vrai que c'était pas loin.. vers St Chéron si certains connaissent.. de petites routes en petites routes nous sommes arrivés dans un beau manoir.. un petit bois, entouré de prairies.. une voiture était déjà là..

Olivier a libéré Malko qui est parti en vadrouille.. un homme d'une quarantaine d'années est sorti de la maison

-ah tu arrives enfin Olivier! mais c'est qui cette beauté que tu amènes ?

-ahah toujours aussi flatteur! tu ne changeras pas.. je te présente Sébastien, ma dernière rencontre très prometteuses, et Sébastien je te présente Pierre, mon ami propriétaire des lieux

On s'est serré la main chaleureusement, la poignée de mains de Pierre était très appuyée.. et on est rentré dans le manoir.. pour croiser un chien ressemblant à Malko..

-ah Sébastien, je te présente Zeus.. c'est mon gardien!

J'ai fait une caresse à Zeus, mais un frisson m'a parcouru.. je me sentais mal à l'aise.. et mon cerveau cherchait pourquoi.. mais j'ai pas eu le temps de réfléchir plus qu'un jeune mec de mon âge est apparu et est venu faire la bise à Olivier..

-Antoine je te présente Olivier mon ami, Olivier voici Antoine l'ami de Pierre

Antoine avait le sourire mais j'ai trouvé que ses yeux étaient tristes..

La table était mise, on s'est installé, pris l'apéritif, les vieux parlaient entre eux.. rien de chaleureux dans ce repas.. Antoine que je regardais, évitait mon regard.. je ne comprenais pas trop.. mais on a bien mangé et j'avais faim.. et je pensais qu'après le repas on allait rentrer chez Olivier pour une bonne partie de baise..

A la fin du repas, Antoine était installé dans un fauteuil devant la télé, la tête de Zeus sur ses genoux, qu'il caressait nonchalamment.. et une idée m'a traversé.. est ce qu'il faisait ce que j'avais fait avec ce chien ? quand Malko est arrivé et est venu pose sa tête sur ma cuisse, réclamant une caresse, que je lui donnais volontiers.. je regardais en direction d'Antoine qui m'observait, un sourire aux lèvres de me voir caresser le chien.. c'était son premier sourire..

Pierre et Olivier parlaient à la cuisine..

Antoine est venu s'asseoir près de moi sur le grand canapé, immédiatement suivi par Zeus qui repose sa tête sur ses genoux..

-il ne te quitte pas dis-je

-tu sais j'habite ici, alors on s'entend bien tous les deux..

Il prend sa tête entre ses mains et déposé un bisou sur son museau humide..

-y'a longtemps que tu connais Olivier ? demande Antoine

-quelques temps déjà je réponds évasivement

-t'aimes baiser avec les mecs ?

-oui et avec Olivier c'est très sympa dis-je

-oui ça il sait apprendre aux jeunes, t'as quel âge ? moi je viens d'avoir 18 ans dit Antoine

-moi aussi dis-je en souriant

Il passe sa main sur ma cuisse..

-ça te dirait qu'on baise tous les deux dit-il en se penchant sur moi, ses lèvres venant se poser sur ma joue.. tu m'as l'air bien mignon et j'aimerais en voir plus.. t'es d'accord ?

J'ai pas eu le temps de répondre que ses lèvres se posaient sur les miennes, sa langue envahissait ma bouche et se mêlait à la mienne..

-viens! on va dans la pièce d'à côté.. on sera plus tranquille, sinon ils vont vouloir participer dit Antoine de son plus grand sourire

Je me suis laissé entrainer vers la pièce d'à côté.. en fait un grand salon avec un lit au milieu.. j'ai pas fait tellement attention au décor.. car Antoine s'est jeté sur moi, me serrant contre lui, ses lèvres sur les miennes.. son baiser était doux, tendre, j'aimais sa langue jouant avec la mienne, ses mains m'ont déshabillé.. on s'est retrouvé nus allongés sur le lit.. il m'a sucé, je l'ai sucé, il m'a doigté, léché le cul je lui en fait autant.. toutes ses caresses étaient douces, il aimait ça, caresser un mec et le serrer dans ses bras.. sa queue on aurait dit la soeur jumelle de la mienne, il aimait la presser contre la mienne.. on s'est amusé comme des petits fous, on s'est fait jouir en se suçant.. on riait comme des petits gamins quand la porte s'est ouverte sur Pierre et Olivier..

-ah! ils sont là dit Pierre alors on dit rien et on baise ensemble sans prévenir! c'est pas bien dit Pierre durement

-non c'est pas bien dit Olivier

Ils nous fixaient tous les deux durement.. je m'attendais à ce qu'ils se déshabillent et viennent nous rejoindre.. mais non.. la pièce d'un seul coup a été éclairée par des spots dirigés sur le lit.. on était pris au piège.. et j'ai compris, enfin, ce qui allait nous arriver quand j'ai vu entrer Zeus et Malko qui se sont assis juste devant le lit, nous regardant la langue pendante..

-comme vous avez commencez sans nous.. vous avez droit à une punition! à quatre pattes tous les deux et écartez bien les jambes! vous allez servir de chiennes! et ne vous plaignez pas! vous y avez déjà goûté tous les deux..

J'étais triste, mais quand j'ai regardé Antoine il souriait en prenant la position.. je venais de comprendre que j'étais tombé dans leur piège..

On était à peine installé, que les chiens sont venus sur nous.. je ne sais pas si c'était Zeus ou Malko.. en tout cas le coup de reins du chien fut direct.. et sa queue s'est engouffré directement dans mon conduit.. bien doigté par Antoine il n'y a pas si longtemps.. le salaud était complice.. il n'avait pas voulu qu'on se baise.. pas tout de suite avait-il dit! et là maintenant les deux chiens s'enfonçaient en nous.. je revis le sexe de Malko bandant, rouge écarlate que j'avais pris en bouche ..et là qui me baisait comme une chienne que j'étais devenu.. je devais subir, j'aurais aimé réagir, mais j'avais peur de la réaction du chien.. alors comme une salope je tendais bien mon petit cul espérant qu'il jouisse rapidement.. ce qu'il a fait, j'ai senti les giclées me réchauffer l'intérieur en l'inondant.. le chien se retirer d'un seul coup.. et Pierre l'amener devant moi, le faire coucher de manière que je vois sa queue encore dehors, débandée, toujours aussi rouge pleine de traces suspectes..

-lèche le bien chienne dit Pierre en me poussant la tête

De son côté Antoine en faisait autant, et il avait l'air de prendre plaisir.. ses lèvres entouraient bien le sexe du chien qui avait repris de la vigueur.. il lui caressait les couilles, le chien couinait doucement.. et quand il a joui de nouveau Antoine a tout avalé en se délectant..

j'en ai fait autant, mais je ne me suis pas délecté..

Les chiens partis, on a pas eu le temps de dire ouf.. que je prenais la bite de Pierre dans le cul.. je n'avais pas vu sa queue, mais je l'ai senti passer.. et là, j'étais jaloux de voir Antoine se prendre avec plaisir la queue de mon Olivier..

Pierre a déchargé rapidement dans mon cul mélangeant son sperme à celui de son chien.. il s'est retiré rapidement..et ils sont sortis nous laissant tous les deux..

-et voilà dit Antoine encore un bon film de fait!

-comment ça un film ?

-ben oui dit Antoine surpris, on t'a rien dit ?

-ben non

-c'est pas facile de trouver des mecs comme nous qui aiment baiser avec les chiens.. alors ils gardent des souvenirs

-tu parles de souvenirs dis-je

-j'ai envie de te revoir dit Antoine, tu reviendras ?

-ici ? ça m'étonnerait.. mais te revoir toi, tout seul, sans les chiens oui c'est oui! pourquoi tu fais ça avec les chiens ?

-ben c'est juste pour faire plaisir à Pierre.. il est si gentil avec moi.. et je m'en fous tu sais!

-ben moi j'aime pas! dis-je

-ben pourquoi t'es venu ?

-parce que je savais pas ce qui allait se passer tiens!

-Olivier t'a jamais fait baiser par son chien ? dit Antoine étonné

-si.. mais je pensais pas qu'on venait pour ça.. et.. toi tu m'as entrainé ici.. pour ça

J'en avais les larmes aux yeux d'être aussi con, aussi naïf..

Antoine m'a caressé le visage, sourire aux lèvres

-je voudrais m'excuser alors.. je t'ai entrainer ici pour baiser car je pensais réellement que tu savais ce qui allait se passer..

-non je te jure que j'en savais rien Antoine.. je veux m'en aller maintenant

-il va te ramener dit Antoine t'en fait pas.. mais je ne te reverrais pas alors ?

-c'est à toi de décider..

-mais j'irais où si je pars d'ici ?

-tu peux venir chez moi.. mais j'ai pas de chien!

Il a rigolé..

-je crois qu'on pourrait bien s'entendre tous les deux..

-je crois oui..

-alors voilà ce qu'on va faire.. demain Pierre va je ne sais où, je ferai mon baluchon et je viens te retrouver.. Olivier sait où tu habites ?

-non il n'a que mon téléphone..

-donne moi un lieu de rendez vous demain et je viens.. je serais tout à toi..

-moi aussi je serais à toi dis-je en l'embrassant..

Là j'ai réfléchi, j'ai donné rendez vous à Antoine sur une petite place près de chez moi, sans lui donner mon adresse..

On était serré l'un contre l'autre, on se faisait des bisous quand Pierre et Olivier son revenus..

-on va rentrer mon bébé.. il y a toujours plus de monde dans ce sens là .. tu te rhabilles?

On s'est tous fait la bise, comme si on allait se revoir bientôt.. et on est rentré..

Olivier a tenu à me laisser devant chez moi.. je l'ai emmené dans une autre rue pas très loin, je ne voulais pas qu'il connaisse mon adresse..

Il m'a dit à samedi prochain, j'ai répondu oui bien sûr.. on s'est embrassé tendrement.. et je l'ai quitté!

Cette histoire a 10 ans, je ne l'ai jamais revu.. par contre Antoine était au rendez vous le lendemain, on s'est aimé à la folie pendant 7 ans.. et on s'est séparé! pourquoi ? j'en sais rien.. en tout cas pas parce que les chiens nous manquaient..

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 22 Fév. | 74 pages

Les nouvelles | 19 Pages

Envoie ta première histoire !
Baise dans sa cave Djack
Arran Elio
Prof au sauna Meetmemz
Spartacus Spartacus
Militaires suisses gradés Maxance
Pacha rebeu Meetmemz
Le copain de ma nièce Bugs
Le plombier Geoffrey
Un été à la campagne Meetmemz
Mon voisin rebeu Tymeo
La femelle de Karim Jules
Confinement en famille Meetmemz
Passif Première Franck
Guillaume Amical72
Sodomie devant voyeur Djack
Marc L3vicura
Tel est pris Stephdub
Retour de match Bouleetbite
Sauna Octopus Marco13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 146 pages en + ici

Les séries : 55 pages

Nuits aux campings | 4 | +1 Thomas
1234
Agriculteur S19 | 12 | +1 Amical72
12 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 89 | 10 | 11 | 12
Mon gros membre | 4 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34
Fuckboy Hétéro | 3 | +1 Julian
1 | 2 | 3
Agent 069 | 9 | +1 Ceven-X
1 | 2 | 34 | 5678 | 9
Bon garçon | 8 | +3 PupOrock
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
New York | 3 | +1 Passif17
1 | 2 | 3
St-Sylvestre | 8 | +1 Bouleetbite
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 678
Combat de lutte | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Abdoul | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Octobre 2023 : 3 489 971 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : jeudi 9 novembre 2023 à 19:15 .

Retourner en haut