NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode | Épisode précédent

Deux colombiens à Paris

Chapitre 9

On a commencé à émerger vers 15 heures. Mon Louis dormait comme un sonneur, ronronnant. J'ai caressé sa joue tendrement en lui déposant un bisou sur le nez. Je me suis levé pour aller faire du café et pisser surtout!

En passant devant la chambre des colombiens, j'ai jeté un œil pour voir que ça dormait également encore.

J'ai pris mon temps pour tout faire, faut dire que je ne me trouvais pas vaillant quand même! Cela faisait bien longtemps que Louis et moi nous avions passé une nuit blanche comme ça!

Je regardais le café couler en repensant à la nuit que l'on venait de passer. Le culot des colombiens! En fait cela ne m'étonnait guère avec ce que j'avais vu chez eux en Colombie, et là dans cette boite tout c'était déroulé à merveille! Tout le monde semblait ravi de leur soirée, et les barmen nous avaient invité à revenir!
J'allais me servir le café colombien, quand Javier a fait son entrée, en boxer, baillant à s'en décrocher la mâchoire, il vient se pelotonner contre moi, m'enlaçant en me faisant un bisou dans le cou.

-tu sais qu'on part demain après-midi! C'est passé bien vite quand même.

-fallait venir plus longtemps mon latino préféré!

-oui mais les cours reprennent et on ne peut pas les louper, les examens sont dans pas longtemps!

Son corps est chaud, je caresse machinalement son dos, il continue ses bisous dans le cou.

-je resterais toute la journée comme ça! dit Javier, on est bien dans tes bras!

-tu n'aimes plus ceux de Diego alors ?

-oh si bien sûr! Mais j'aime changer de temps en temps!

-t'es vraiment un coquin quand même!

-pas toi peut être ? toi tu es le roi des coquins oui!

-pourquoi tu dis ça ? dis je prenant un air innocent.

-tu nous a emmené dans un traquenard hier soir!

Je rigole en le serrant contre moi.

-dis donc, je ne vous ai pas demandé de baiser toute la salle quand même!

-Diego est infernal quand il voit les mecs avoir envie de lui, faut qu'il s'amuse!

-en tout cas on a passé une bonne nuit!
C'est Diego qui fait son entrée en se frottant les yeux, nous regarde et vient se coller à nous.

-alors le bourreau des petits culs blonds a bien dormi ?

Il rigole en nous faisant un bisous!

-ça faisait longtemps que je n'avais pas tant baisé en une soirée! C'est chaud un parisien en chaleur! dit il en riant.

On s'installe pour déguster notre café et Louis arrive, tout sourire. Il fait la bise à tout le monde et demande :

-on retourne dans la boite ce soir ?

Faut voir la tête des colombiens, qui comprennent la blague quand Louis éclate de rire!

Et nous voilà en train de refaire la soirée, reparler des mecs présents qu'ils ont baisé, que l'on a baisé, des barmen chauds comme la braise, le rebeu a vraiment un cul profond!
On décide quand même, après une bonne douche d'aller se balader dans Paris. Ils voulaient retourner aux Halles, donc on s'est balader par là-bas jusque vers 20 heures où la faim nous a pris!

On a dîner dans une pizzéria comme deux couples d'amoureux! Javier n'arrêtait pas de faire les yeux doux à son chéri et ils se sont mis à parler en espagnol.

J'ai pas cherché à comprendre vu que je ne parle pas cette langue, mais Louis essayait d'être attentif… J'attendais la traduction car le visage de Louis s'illuminait de plus en plus au fur et à mesure que Diego parlait!

-alors ? ils racontent quoi ? j'ai demandé à Louis.

Louis se penche à mon oreille :

-Diego veut passer sa dernière nuit avec moi et Javier avec toi pour faire leurs adieux.

-mais c'est bien tout ça! dis je en rigolant, pas la peine de parler espagnol pour le dire!
Quand on est sorti du restaurant, j'ai pris machinalement la main de Louis, mais Diego nous a fait nous séparer et s'est accaparé Louis en le prenant par les épaules. La main de Javier a pris la mienne.

-Ne sois pas triste Fabrice, je vais le remplacer pour notre dernière nuit… si tu veux bien!

Tu parles que je suis d'accord!

Diego tenant par les épaules Louis, serré contre lui, marchaient devant. On leur a emboîté le pas pour rentrer à la maison.

Sitôt arrivés, Diego emmène Louis dans une chambre en nous faisant "au revoir" tout sourire!
Javier vient dans mes bras faisant son amoureux. Sa bouche me fait mille bisous sur le visage, ses yeux brillent de malice!

-tu es le premier étranger que j'aime! dit-il en me fixant, et tu seras sûrement le seul! Tu es beau, tu es doux, tu es tendre, tu es amoureux, j'aime quand tu me fais l'amour, j'aime sentir ta grosse queue entrer dans mon petit cul et le labourer! J'aime quand tu m'embrasses, quand tu me caresses et que je t'appartiens! Tu vois Diego je l'aime d'amour, j'aime être avec lui, j'aime ce qu'il m'apporte, j'aime faire l'amour avec lui et lui aussi car il n'arrête pas de me le répéter, mais avec toi, je ne sais pas, c'est encore autre chose! Tu vois on va partir demain, je vais avoir de la peine de te quitter, mais je sais que si l'on se revoit un jour que se soit dans mon pays ou dans le tien, ben on recommencera à faire tout ce qu'on a déjà fait et qu'on sera heureux!

Je caresse sa joue tendrement, déposant mes lèvres sur les siennes rapidement.

-je ne savais pas qu'un colombien parlait si longtemps! Au moins tes études de français t'ont été favorables pour apprendre parfaitement ma langue! Mais pour en revenir à ce que tu disais Javier, moi aussi je vais être triste de te quitter, j'ai tellement aimé te rencontrer, te connaître, apprendre des choses avec toi et te mettre dans mon lit! Tu es un amant merveilleux beau Javier et Diego a bien de la chance de t'avoir avec lui, vous formez un couple magnifique tous les deux!

-avec Louis vous êtes pas mal non plus! me coupe Javier. Tu vois ce que j'apprécie avec vous deux, c'est qu'on vous sépare mais vous n'êtes pas jaloux!

-parce qu'on va vous virer demain! Voilà pourquoi on n'est pas jaloux! dis je en riant.

-il a raison Louis de dire que t'es vraiment un voyou!
On était toujours dans la cuisine, appuyés sur la table, dans les bras l'un de l'autre, quand Javier a commencé de me déshabiller. Je me suis laissé faire, appréciant sa douceur, ses regards, la pointe de sa langue qui léchait ses lèvres!

Quand j'ai eu le torse nu, il m'a léché les tétons délicatement les faisant durcir sous la pointe de sa langue, puis s'est mis à les mordiller en les noyant sous la salive qui coulait sur mon torse!

Il a retiré son tee-shirt me montrant les siens, comme une invitation que j'ai assouvi immédiatement! Quel plaisir d'avoir ses petits tétons durs sous la langue, j'en ai mordu un plus fort, le faisant crier en me traitant de cannibale!

On s'est embrassé en jouant avec nos langues, une vraie bataille dans une bouche ou l'autre, les salives se mélangeaient, changeaient de bouche, coulaient dans les gorges et on se regardait en riant!

Vite fait on a retiré nos vêtements restants, se mettre nus face à face, faisant toucher juste nos queues et les regardant tous les deux!

-faut bien qu'elles se disent au revoir! dit Javier en riant.

Il se serre contre moi, je mets les mains sur ses petites fesses que j'aime tant.

-on va au lit ? demande t-il.
Je l'ai pris dans mes bras pour aller le déposer délicatement sur le lit et m'allonger sur lui. Immédiatement ses jambes m'ont prises aux hanches, les entourant en serrant! Nos queues bandées roulaient l'une sur l'autre, ses bras entouraient mon cou et on s'embrassait à perdre haleine!

Je ne voulais pas me sauver!

-je veux que tu me baises maintenant Fabrice! dit Javier très sérieusement.

Je sens ses jambes se détendre, je me redresse, il prend ses jambes derrière les genoux et les ramène sur son torse, mettant son cul juste devant ma queue!

-vas-y! Baise moi d'un seul coup! C'est cette baise là que je veux garder en souvenirs!
Je n'ai pas chercher à comprendre. J'ai pris ma queue, finissant de la décalotter pour la poser sur son anus entrouvert et sentir qu'il aspirait le gland, en me redressant ma queue avançait dans son cul, il me fixait en grimaçant, se mordant la lèvre, j'ai voulu m'arrêter, mais ses mains qui tenaient ses genoux les ont libéré pour me prendre aux hanches et me tirer à lui!

Je me suis appuyé sur ses jambes, me redressant sur mes pieds et d'un coup de reins sec, j'ai fait entrer le gland d'un seul coup. Je m'attendais à ce qu'il crie, non il se mordait toujours la lèvre et grognait!

Au deuxième coup de reins ma queue était en lui, toute entière et mes couilles caressaient ses fesses!

Epinglé comme une mouche sur un bouchon!

Je donne de petits coups de reins pour bien lui montrer que tout est là! Il sourit et je sens son conduit me malaxer la queue, comme si c'était sa main qui serrait et desserrait ma queue, mais là c'est chaud, doux et humide!

J'appuie sur ses cuisses, son petit cul remonte un peu et je commence à faire de longs va-et-vient, lui serre bien son conduit sur ma queue et, comme un diesel je prends de la vitesse lentement! Mais quand la mécanique est lancée, ça va de plus en plus vite, ça claque sur ses fesses, il gémit, gueule , crie en se mordant une main! Mais il s'offre!
Je le fais mettre sur le côté pour le baiser encore et encore, il se laisse malmener!

Puis à quatre pattes, où je peux bien lui saisir les hanches en ouvrant encore plus ses fesses et voir ma queue faire de longs allers retours! La tête dans les draps, le cul bien en l'air, ça pour être investi il est investi le beau Javier!

Et c'est lui qui bouge encore pour se retrouver sur le dos, ma queue toujours au fond de lui!

-je veux te voir quand tu vas jouir! dit il en souriant.

Alors je lui ai fait ce plaisir, et là c'est moi qui criais quand mes giclées sont entrées en lui! Sa paroi me serrait bien à chaque envoi! Et j'ai rempli son petit cul avant de m'écrouler sur lui pour reprendre ma respiration!

Ses jambes sont revenues me saisir, me bloquant encore en lui!

Il a attendu quelques instants pour me dire :

-tu peux recommencer si tu veux!

Et là si vous aviez vu ce regard vicieux me mettant au défi avec son petit sourire coquin!

En même temps qu'il disait cela, son conduit s'était remis à traire ma queue qui ne débandait pas et nageait dans le sperme!
Je lui ai donc fait ce plaisir, et à moi aussi! J'ai repris mes va-et-vient, lentement, ça coulissait bien mieux maintenant que tout était bien graissé et mes coups de reins devenaient furieux! Il encaissait en poussant de petits cris!

Certes cela a duré plus longtemps, mais quel plaisir de jouir à nouveau dans ce petit cul que je ne reverrais peut être jamais!

Il m'a serré dans ses bras, embrassé, me disant des je t'aime!

Et je me suis occupé de sa queue, je voulais aussi m'en souvenir de sa belle queue latino!

Il a joui une première fois assez rapidement en hurlant et en levant ses fesses faisant rentrer sa queue bien au fond de ma gorge et les giclées chaudes étaient nombreuses et abondantes! Quand il est retombé sur les draps, j'ai gardé sa queue en bouche, elle a commencé à débander dix secondes et est revenue aux meilleurs de sa forme très rapidement!

Et là j'ai dégusté Javier, léché, aspiré, sucé, bouffé ses belles couilles, mordre sa queue le faisant rire! Je lui ai fait des bisous, passé la pointe de ma langue sur le frein le faisant trembler de partout! Et j'ai repris sa belle queue en bouche pour lui faire la pipe du siècle! Je me suis appliqué, n'épargnant aucun centimètre carré de peau!

Sa belle queue bien raide, bien droite a encore grandi et durci dans ma bouche! Il y a eu un sursaut avant que la première giclée n'arrive, je l'ai aspiré et les giclées se sont poursuivies! J'ai bien cru qu'il n'allait jamais s'arrêter!

On a dû faire un boucan d'enfer tous les deux!
Je l'ai retrouvé dans ses bras pour s'embrasser et lui faire lécher ma langue.

Il avait encore les yeux pétillants quand il est venu sur moi!

-comme tu bandes encore le français, je vais te sucer et garder ton jus en moi!

Je souriais quand il s'est retrouvé entre mes jambes, à genoux et qu'il léchait ma queue avec une grande application! Et j'ai eu droit à tout avec ses lèvres, ses doigts et sa langue, si bien que j'ai joui une autre fois au fond de sa gorge, je le voyais déglutir pour bien tout avaler!

Et j'ai été léché comme un chef! Il est revenu dans mes bras :

-dormons un peu, car je sens que je vais me réveiller dans la nuit et que j'aurais envie encore de toi mon beau français!

-mais tu veux me faire mourir!

-c'est pas grave je pars demain! dit-il en éclatant de rire.
On s'est endormi, et deux fois dans la nuit il m'a réveillé pour que je le baise encore et encore. Si bien qu'au matin , j'avais les yeux de cerner, ce qui a bien fait rire Louis et Diego, qui étaient dans le même état!

Dernier petit déjeuner, il fallait se dépêcher, ils partaient à 14 heures, il fallait être à l'aéroport au moins 2 heures avant et le temps d'aller à Roissy!

Mais on était à l'heure!

Vous dire que cela a été facile de se séparer serait mentir! On devait avoir l'air fin tous les quatre à pleurer en se serrant dans les bras les uns des autres, se faisant des promesses que peut être on ne pourraient jamais tenir, et ils ont disparu au détour d'un couloir levant le bras en signe d'au revoir, d'adieux!

On s'est retrouvé tous les deux comme deux couillons à attendre je ne sais quoi.

Louis était ému, comme moi, quand il a glissé sa main dans la mienne.

-on rentre où tu veux prendre l'avion ?

-non on rentre dis je en m'affirmant, car j'ai du boulot!

Louis me regarde étonné.

-aujourd'hui ? un dimanche!

-ben oui faut commencer ta désintoxication aux latinos mon chéri! Il faut que je reprenne possession de ton beau petit cul! J'espère qu'il va me reconnaître avec toutes ces bites étrangères qu'il a vu passer!

-mais t'es vraiment un voyou quand même! Qui c'est qui met sa queue dans le premier barman venu ? et c'est moi qu'il faut désintoxiquer!

Et on rigole en se serrant l'un contre l'autre au milieu du hall de l'aéroport.

Il y avait peu de monde dans le RER en ce dimanche, on était assis l'un à côté de l'autre, plutôt Louis était dans mes bras.
-J'ai bien aimé cette boîte hier soir! quand on y est allé la dernière fois c'est bizarre il n'y avait pas la même ambiance!

-toi! t'as envie d'y retourner.

-je trouve les barmen vraiment charmants et accueillants!

-et c'est moi le voyou! dis je en lui faisant un bisou sur la tête.

-c'est pour toi que je dis ça, j'ai bien vu que tu avais aimé leurs petits culs, surtout celui du rebeu!

-l'autre n'était pas mal non plus! j'aime bien quand tu fais ton jaloux, mais je crois que pour l'instant on a besoin de repos non ? On ne retourne pas au boulot demain ?

-oh si malheureusement ! Mais les prochaines grandes vacances… on va où ?

Je n'ai pas répondu, le laissant faire son câlin sur mon épaule, me regarder, me sourire, me faire un bisou.

-on s'en fout dit-il puisqu'on s'aime!

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9 | S10

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 7 juin 2023 à 17:55 .

Retourner en haut